AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Autour d'un voyage en train.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scarlet Hurricane
Chromatique
Chromatique
avatar

Féminin Nombre de messages : 3124
Age : 27
Date d'inscription : 30/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Maerenn
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Autour d'un voyage en train.   Mer 27 Aoû - 22:07

J'ai promis que je reprendrais le clavier, donc je m'y essaie, sans grand espoir.
C'est peut-être un peu cliché, mais j'avoue avoir eu extrêmement de mal à retranscrire mes émotions.

(Ah oui, et c'est très court)


Paris. J’ai comme une boule dans le ventre, comme cette sensation indescriptible d’avoir manqué quelque chose. J’étais hors de la fête, j’ai raté les émeutes, je suis hors du temps. Tous ces bâtiments fragmentés par les âges, ces vestiges d’une époque que je ne connaîtrai jamais. Volutes de souvenirs condensées entre deux instants. Souvenirs d’autres. Mémoires d’ailleurs.
Oh, une église. Il a probablement fallu plusieurs décennies pour la construire, et je ne l’entr’aperçois qu’une fraction de seconde. Tiens, un cimetière. Anonymes dont les corps ravagés aujourd’hui offrent leurs âmes aux inconnus des trains. La musique a changé, et les envolées du piano bercent la lumière douce mais froide qui inonde ces gens nus.

Ces gares fantômes me rendent nostalgiques d’un hier différent, d’un moment passé, d’un rêve qui s’écoule entre mes doigts et que je peux juste imaginer. Tous ces vitraux sur des bâtiments détruits, ces fenêtres sur cour, ces rires d’avant. J’ai envie de pleurer, mais je ne sais pas pourquoi. Les silos sont vides, les hangars dévastés, et je ne peux rien faire. Simplement, regarder.

Je ne suis rien, quand on y pense. Juste un regard qui glisse sans rien atteindre, qui virevolte et se noie. Qui brûle, aussi. Je suis triste, sans savoir pourquoi.

Ah, Saint Pierre des Corps, je descends là. Comme si rien ne s’était passé, autre que ma mine sur le papier.

Les ombres ont disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Lyod
Chromatique
Chromatique
avatar

Masculin Nombre de messages : 931
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/11/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Autour d'un voyage en train.   Jeu 28 Aoû - 22:33

J'aime beaucoup, la fin sonne tellement juste.

Juliette a écrit:
Ah, Saint Pierre des Corps, je descends là. Comme si rien ne s’était passé, autre que ma mine sur le papier.

Revenir en haut Aller en bas
Axel & Anders

avatar

Féminin Nombre de messages : 1017
Age : 23
Localisation : Dans ton coeur
Date d'inscription : 13/12/2012

Personnages RP
Pseudo: Jésus
Pseudo : Vincent Bidalère
Pseudo : Eric Couyalère

MessageSujet: Re: Autour d'un voyage en train.   Dim 31 Aoû - 21:14

Citation :
Paris. J’ai comme une boule dans le ventre, comme cette sensation indescriptible d’avoir manqué quelque chose. J’étais hors de la fête, j’ai raté les émeutes, je suis hors du temps. Tous ces bâtiments fragmentés par les âges, ces vestiges d’une époque que je ne connaîtrai jamais. Volutes de souvenirs condensées entre deux instants. Souvenirs d’autres. Mémoires d’ailleurs.
Oh, une église. Il a probablement fallu plusieurs décennies pour la construire, et je ne l’entr’aperçois qu’une fraction de seconde. Tiens, un cimetière. Anonymes dont les corps ravagés aujourd’hui offrent leurs âmes aux inconnus des trains. La musique a changé, et les envolées du piano bercent la lumière douce mais froide qui inonde ces gens nus.

Ces gares fantômes me rendent nostalgiques d’un hier différent, d’un moment passé, d’un rêve qui s’écoule entre mes doigts et que je peux juste imaginer. Tous ces vitraux sur des bâtiments détruits, ces fenêtres sur cour, ces rires d’avant. J’ai envie de pleurer, mais je ne sais pas pourquoi. Les silos sont vides, les hangars dévastés, et je ne peux rien faire. Simplement, regarder.

Je ne suis rien, quand on y pense. Juste un regard qui glisse sans rien atteindre, qui virevolte et se noie. Qui brûle, aussi. Je suis triste, sans savoir pourquoi.

Ah, Saint Pierre des Corps, je descends là. Comme si rien ne s’était passé, autre que ma mine sur le papier.

Les ombres ont disparu.

Je n'ai relevé que quelque petites fautes d'inattention (en bleu), c'est plutôt bien écrit dans l'ensemble.

Je vais citer quelque phrases qui mériteraient une réécriture (à mon humble avis, libre à toi ou non d'en prendre compte bien évidemment), tout en faisant une petite explication de ce qui me dérange.

Citation :
Volutes de souvenirs condensées entre deux instants. Souvenirs d’autres. Mémoires d’ailleurs.

La répétition de "souvenirs" me laisse perplexe, surtout après plusieurs lecture de ton texte. Je pense que tu pourrais même supprimer la partie "Mémoires d'ailleurs" qui n'est au final qu'un surenchérissement des deux phrases précédentes. Le fait de vouloir "combler les vides" est tout à fait louable, mais tu y ajoute des éléments qui ne sont, au final, pas utiles dans l'évolution de tes idées.

Citation :
Ces gares fantômes me rendent nostalgiques d’un hier différent, d’un moment passé, d’un rêve qui s’écoule entre mes doigts et que je peux juste imaginer.

Trop de "d'un" dans une même phrase, tu devrais supprimer la partie "d'un moment passé", je le trouve quelque peu lourd et maladroit. Un hier différent et un moment passé sont deux tournures qui nous ramènent à la même idée, pas besoin de surenchérir on a compris ou tu voulais en venir.

Citation :
Je ne suis rien, quand on y pense. Juste un regard qui glisse sans rien atteindre, qui virevolte et se noie. Qui brûle, aussi. Je suis triste, sans savoir pourquoi.

"Qui brûle, aussi". Brûler en se noyant ? Ce morceau est de trop dans ta phrase.
"Je suis triste, sans savoir pourquoi." Tu nous l'a déjà dit dans le paragraphe précédent.

Dans l'ensemble je n'ai pas ressenti grand chose en lisant ton texte très franchement. Je pense que ton texte ne manque pas d'émotions, mais que celles-ci ne sont pas retranscrit au mieux dans ta nouvelle. Tiens, je viens de relire ce que tu as écris :


Citation :
j'avoue avoir eu extrêmement de mal à retranscrire mes émotions.

C'est exactement ce que j'ai ressenti en te lisant, de la retenue. Lâche-toi entièrement sur le papier, tu verras que tu te sentiras beaucoup mieux après.

Merci pour le partage Coeur

_________________

Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Autour d'un voyage en train.   Lun 1 Sep - 23:05

MJB a écrit:
Je n'ai relevé que quelque petites fautes d'inattention (en bleu), c'est plutôt bien écrit dans l'ensemble.
condensées => volutes est bien un nom féminin, l'accord est correct
entr’aperçois => version vieillie du verbe entrapercevoir, pas réellement une faute donc.



Je retrouve la légèreté de ta plume après de trop longs mois. Je suis ravi de découvrir que tu n'as rien perdu de ta sensibilité.

Pour ma part, je trouve que tu as très bien transcrit ces moments de nostalgies qui s'égrènent au rythme d'un front posé sur la vitre d'un compartiment. Les émotions défilent à la vitesse subjective du voyage, lorsque le temps et les élans de l'âme se dissolvent dans les heures.

C'est nébuleux et ponctuel, comme toutes les sensations et les sentiments que l'on peut éprouver lors de ces trajets. J'avoue me retrouver assez bien dans ton texte. Il me parle tant dans sa forme que dans son fond.

Pas mal du tout pour un retour Heureux

Mais c'est pas une raison pour t'arrêter en si bon chemin.

Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autour d'un voyage en train.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autour d'un voyage en train.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage en train ...
» Voyage en train du Havre à Rouen en pseudo-HDR
» Les 23 hunger games(fin de voyage en train)
» Voyage en train du Havre à Rouen
» Accueil pour l'Office du Grand Chambellan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: