AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cercle vicieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kathelyn

avatar

Nombre de messages : 30
Age : 102
Date d'inscription : 25/10/2014

Personnages RP
Pseudo: Kathelyn
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Cercle vicieux   Dim 16 Nov - 23:07

Ça a une sale forme, y parait. Et oui, c'est conçu pour que vous ne compreniez rien! Allez, je filoche. C'est la faute d'Aillas si vous lisez une vieille nouvelle boiteuse.

_______________________________

Je vois ses lèvres remuer sur une dernière plainte muette. Elle sourit, un sourire si triste. Si ironique. Les larmes jaillissent, elles s'écoulent sur mes joues. Elle se mélangent à son sang et à sa présence. Elle s’écroule sur le sol, inerte. Morte. Je hurle aussi fort que je le peux, contre ma vie, contre le destin. Mes jambes lâchent et le sol me cueillit. Je peux la voir, juste là, à quelques mètres de moi. Mes doigts se referment sur le vide. Ils n’ont pas pu l’attraper. Ils ne sont pas parvenus à l’empêcher.
Encore une fois.

Mes yeux s’ouvrent, papillonnant. La situation s’éclaircit soudainement. Le soleil trop brillant, le ciel trop bleu. Je regarde les passants. Mes poings se resserrent. Je sens les larmes monter encore. Ça n’en finira jamais. Je relève la tête. Elle me sourit. Elle me sourit toujours. Mais le sourire peint sur mes lèvres, lui, ne ressemble qu’à de la douleur.

« Tu sais, je suis contente qu’on soit ici, tous les deux. »

Je lui prends le poignet. Ça ne peut plus continuer. Je nous emmène loin. Loin de ce parc. Nous courrons, toujours plus vite. Elle proteste mais je n’abandonne rien. Voici qu’arrive la route. Mon cœur bat la chamade. Ma respiration est erratique, mes yeux, vidés de toute émotion. Je dois fuir, encore fuir. Tu te libères. Mes pas me poussent un peu plus loin. Je me retourne.

« Suis-moi ! »

Mes paroles se font suppliantes. Mais elles sont vaines. Je vois cette ombre s’approcher. J’entends le bruit d’un moteur s’intensifier. Le feu est rouge, mon vêtement le devient aussi. Les sanglots explosent. Son sourire reste figé. Encore. Encore. Encore. Ça n’en finit pas. Je hurle mon désespoir et me précipite vers son cadavre désarticulé baignant dans une mare de sang.

J’ouvre les yeux. Elle me sourit.
Je me mets à pleurer. Je ne peux pas m’en sortir. Tellement d’essais. Tellement de tentatives. Le sang se répand dans ma bouche sous la pression des dents sur l’intérieur de ma joue. Elle perd son sourire. Elle s’inquiète. Mais je ne réponds pas. J’attrape ses mains et la tire avec moi. Mon regard balaie les chemins possibles. Mais chacun d’entre eux me rappellent une vision ensanglantée. Je déglutis. Je ravale mes sanglots, ma rage, ma frustration et traverse la forêt.
S’échapper. Trouver une solution. Quelque chose. Une chose. Une résolution.

Mais elle proteste. Je la tiens fermement. Pourtant elle me fait lâcher. Son élan l’emporte. Mes yeux s’agrandissent sur le morceau de souche trop fin juste derrière elle. Je bondis. Mais sa chair s’ouvre sur le bois pointu. Le sang gicle, le rouge teinte les perles salées.
Elle sourit. Ses lèvres s’agitent sur de dernières paroles salvatrices. Je ne les entends pas. Je n’entends plus rien. Je ne sens plus rien. Mon cœur n’est plus que lambeaux.

Et ainsi va la boucle infinie de la course à la vie. Depuis des temps immémoriaux. Je la revois sourire. A chaque fois. Ses lèvres m’accueillent dans sa mort. A chaque fois. Je vois le sang tâcher, son corps souffrir. A chaque fois. Je vois la vie la quitter.
J’ai beau courir, j’ai beau fuir. Mais la règle de la mort nous rattrape toujours.

Elle sourit. Son épaule se teint de rouge. Je regarde un homme armé à travers les sillons creusés sur mes joues par l'eau de tristesse qui coule depuis trop longtemps sur mon visage.
Elle sourit. Le ciel est bleu. Le soleil brille.
Jamais je n’abandonnerai. Jamais je ne la laisserai mourir.

« Tu sais, je suis contente qu’on soit ici, tous les deux.
— Moi aussi. »

Je me lève. Je lui tends la main. Elle la saisit. Mes paroles la font se lever et me suivre. Mon cœur n’est plus que néant. Il n’y a plus rien. Mon objectif se trouve être ce qu’il reste de moi. Je lui souris. Je l’emmène à travers les arbres. Et voici qu’un pont se profile devant nous. La vue y est si belle. Le vent y est si agréable. Je me tourne vers elle. Je ne peux pas abandonner. Mon regard se porte vers le soleil étincelant.

Le bruit de plume me parvient. Des piaillements se rapprochent. Elle me sourit. Elle l’a vu. Nous l’avons vu. Pourquoi ne fait-elle rien ? Je ravale mes larmes. Je ne peux abandonner. Je la pousse derrière moi. L’oiseau pointe ses serres vers mes yeux. Mon cœur est vide. Je tend les bras.
Je souris.

Je me sens basculer. Pourtant la chute n’arrive pas. J’ouvre les yeux. Ce visage signant sa fin me nargue. Mais ses pieds ne sont plus sur le sol. Je la vois tomber. Je me précipite, plus vite que jamais. Je ne peux pas abandonner. Je dois la sauver. Coûte que coûte. Je dois faire quelque chose.
Une chose.
Et il n’y qu’une chose à faire.

Ma main agrippe enfin la sienne. Elle la serre et stoppe sa chute. Mes larmes tombent sur sa joue.
Elle sourit.

Sa main ne sert pas la mienne. Je la sens glisser, petit à petit, toujours plus. Ma prise est de plus en plus mauvaise.
Un cri résonne dans le lieu étonnement vide.

Mes yeux la supplient de s’accrocher. Je sens la pierre rentrer dans mon autre main, mon ventre être écrasé sous la pression. Je ne peux pas tenir. Pas si elle ne fait rien. Ma vision se brouille.
Ça ne peut plus continuer. Encore et encore. Le cycle se répète sans jamais s’arrêter. La vie n’est plus qu’une suite de désastres.
Ce sourire.

Ses lèvres s’agitent dans une dernière parole inaudible. Je la supplie. Je l’implore de s’accrocher, de rester avec moi. De vivre avec moi. Qu’on soit heureux tous les deux. Mais le cycle semble se répéter encore. Son poids l’emporte vers le bas. Je tente de la rattraper. Mais c’est impossible.
Mon cœur se soulève.
Une nouvelle fois. A chaque fois. Je vois ses larmes. Je vois son sourire si triste. Je vois ses lèvres. Mais je n’avais jamais compris ce qu’elles essayaient de me dire.

Je la regarde s’en aller vers une mort certaine sur le sol en béton. Le temps semble s’arrêter. Ses paroles étaient à jamais restées sans sens. Pourtant, comme si mon cœur était assez meurtri pour l’entendre. Cette signification me parvient, comme si elle s’introduisait dans mon âme.
Je la regarde sourire. Je regarde ses larmes semblables au mienne. Je n’avais jamais rien compris.

J’avais tant persévéré.
Mais tout cela n’avait jamais servi à rien.
Ses paroles raisonnent encore en moi. Ses dernières paroles. Les dernières.
« Je t’aime. »
Je hurle soudainement.
J’ouvre les yeux. Mais rien n’a changé. Je vois son corps en contre-bas, désarticulé sur le sol.
Le ciel est si bleu. Le soleil est si brillant. C’est une si belle journée.
Je souris.
« Je t’aime aussi. »


Dernière édition par Kathelyn le Lun 17 Nov - 0:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aillas
Coordonnateur Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3785
Age : 27
Localisation : Utopie flagrante des Arts.
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Cercle vicieux   Dim 16 Nov - 23:23

Un texte dynamique que l'on peut lire à toute vitesse, au rythme des phrases courtes et efficaces qui ponctuent le récit. J'aime assez la façon que tu as de reconter cela de manière éfrénée, on a presque pas le temps de souffler, on lit et c'est tout. J'ai toutefois pu noter une erreur de temps dans le premier paragraphe, "Je hurle aussi fort que je le pouvais".

Sur le fond, on ne s'ennuie pas, c'est assez bien mené, j'ai néanmoins le regret de ne pas trouver de chute -aha- à cette histoire. On reste sur sa fin et on ne comprend pas trop ce qu'il s'est passé ni pourquoi. La révélation que semble avoir le personnage est obscure, quel est le sens qu'il découvre aux paroles de la femme ?! Surpris

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kathelyn

avatar

Nombre de messages : 30
Age : 102
Date d'inscription : 25/10/2014

Personnages RP
Pseudo: Kathelyn
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Cercle vicieux   Dim 16 Nov - 23:31

NE CHERCHE PAS A COMPRENDRE
Ou fais toi ta propre conclusion ♥

Et je vais éditer ça de suite, gralala.
Merci, maintenant, stop de lire mes textes.
Revenir en haut Aller en bas
Mike001
Coordonnateur Littéraire
avatar

Masculin Nombre de messages : 2663
Age : 16
Localisation : West Coast ; Phare Ouest
Date d'inscription : 26/09/2010

Personnages RP
Pseudo: Mike le Fremen
Pseudo : Hannibal Smith
Pseudo : Davy et Mickey

MessageSujet: Re: Cercle vicieux   Dim 16 Nov - 23:47

Citation :
Je regarde un homme armé à travers les sillons creusés sur mes joues par l'eau de tristesse qui coule depuis trop longtemps sur mes joues.

J'ai réussi à repérer cette lourdeur. Il en fallait au moins une, sinon ce n'est pas drôle.

En effet, le texte se passe vite, trop vite peut-être même puisqu'il ne s'attarde pas assez sur les émotions des personnages ni sur ce qui les entoure à mon goût. Il est succession d'actions, où s'entremêlent répétitions et fatalité.

Ceci étant, c'était loin d'être déplaisant à lire et la fin ne m'a pas dérangée. Mais je me demande ce que donnerait si tu écrivais une nouvelle au rythme plus classique ; aurions-nous la chance de pouvoir en lire une ?

_________________
DÂdädâîsme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.korea-dpr.com/
Kathelyn

avatar

Nombre de messages : 30
Age : 102
Date d'inscription : 25/10/2014

Personnages RP
Pseudo: Kathelyn
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Cercle vicieux   Lun 17 Nov - 0:09

Je dois avoir ça en réserve, normalement Satisfait
Je regarderai dans mes fichiers, ou j'en écrirai une, ou j'en remettrai une venant d'une version papier. Une une une une une.

Merci beaucoup!
Et oui, celui là, contrairement à l'autre, est basé sur l'action, l'autre, c'était sur l'émotif.
Comme quoi. TOUT EST LIE.

T'auras l'occasion aussi lors du rp que je ferais avec Aillas (et plus si affinité) Si je ne poste pas d'ici là.

J'ai déjà dit merci?
Revenir en haut Aller en bas
Aikoh kote

avatar

Féminin Nombre de messages : 733
Age : 25
Localisation : Finistère
Date d'inscription : 14/12/2011

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Cercle vicieux   Lun 17 Nov - 0:17

Quel rythme! J'en ai eu le coeur qui bat! En tout cas j'ai beaucoups aimer la façon dont tu as écrit ce texte, impressionnant! Court et efficace, mais tellement triste...Enfin, tout ne peu pas être joyeux dans la vie!

Sur une petite note positive;

Bravo l'artiste! Blagueur

_________________
Si j'étais une enfant, je souhaiterais être une fée dans un monde magique ou tout est possible!
En tant qu'adulte, je souhaite redevenir enfant. ^_^

Et si tu découvres ce qui se cache sous mon masque, c'est que je t'aime bien.
 Blagueur
Revenir en haut Aller en bas
gaba

avatar

Masculin Nombre de messages : 598
Age : 29
Date d'inscription : 28/11/2011

Personnages RP
Pseudo: Abeline Lamesain
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Cercle vicieux   Lun 17 Nov - 20:17

Ça n'a pas vraiment de logique, mais c'est l'émotion qui compte, et le sentiment d'impuissance et de frustration est très bien réussi.

_________________
De Chelonian Mobile

Vitrine : le show du neurotransmetteur

gabaaarrghl...
Revenir en haut Aller en bas
Haalysse
Rédactrice en chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 1003
Age : 27
Localisation : Bagnolet
Date d'inscription : 04/11/2014

Personnages RP
Pseudo: Nuage rose ?
Pseudo : Algol Daling
Pseudo : Béta virginis zaridjan

MessageSujet: Re: Cercle vicieux   Mer 19 Nov - 12:54

Salut !

J'ai adoré ton texte. Il est très énergique et j'admire la dextérité et la fluidité avec laquelle tu nous emmènes dans ton univers. Tu nous transmet une émotion, un état d'esprit, de manière efficace et agréable :-)

Haalysse  Salut

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kathelyn

avatar

Nombre de messages : 30
Age : 102
Date d'inscription : 25/10/2014

Personnages RP
Pseudo: Kathelyn
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Cercle vicieux   Mer 19 Nov - 17:03

Merci beaucoup tous, encore ♥
Je ne pensais pas que cette nouvelle aurait tellement de réactions, ça me fait plaisir !
Je ne sais plus trop en écrire, des nouvelles, parce que je me concentre sur mon récit long, mais je posterai des anciens. (Plein de roses bonbons et de keur)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cercle vicieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cercle vicieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ecriture en arc de cercle
» La quadrature du cercle
» [collection] Cercle romanesque (Tallandier)
» les arcs de cercle
» Le cercle de feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: