AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Théorie][Solfège] La composition pour les noobs !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mic
Coordonnateur Musical
avatar

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 25
Localisation : Entre ses mains
Date d'inscription : 11/10/2014

Personnages RP
Pseudo: Vance Claquetin
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: [Théorie][Solfège] La composition pour les noobs !   Mar 3 Mar - 21:47



Messieurs-Dames curieux de tous bords et désireux de découvrir ce qu'est la musique bienvenue sur ce modeste sujet qui va vous présenter de courts tutoriels sur les bases de l'écriture de la musique.

Vous écoutez souvent de la musique ? Jouez en tâtonnant d'un instrument ? Admirez le jeu de vos artistes favoris ? Vous êtes vous déjà demandé comment on écrivait de la musique ?

Ce cours est fait pour vous ! Jamais fait de solfège ? Tant mieux ! On va tout reprendre de la base de la base, avec des mots simples et précis, de l'écriture d'une note à la composition d'un morceau. Le tout avec diverses illustrations et moultes exemples audio Salut

Vous l'aurez compris, ce sujet va traiter de vulgarisation du solfège pour les gens sans aucune connaissance.
J'alimenterais le sujet au fur à mesure que les tutos seront écrits et l'articulerais ainsi :


  1. Introduction à l'écriture
  2. Rythmique : Bases
  3. Accords et Arpèges
  4. Gammes
  5. Pratique : Logiciels
  6. Pratique : Notre premier morceau
  7. Rythmique : Aller plus loin
  8. Accords à 4 notes et plus
  9. Dissonances
  10. Pratique : Un morceau pas comme les autres


Si il y a déjà des mots que vous ne comprenez pas dans ces titres pas de panique ! Tout sera expliqué en temps et en heure et je vous garantis la simplicité de tout cela si vous suivez les tutoriels dans l'ordre Satisfait

Si par contre vous êtes pros du solfège et de la musique en général, je vais me permettre certaines approximations à des fins pédagogiques (comme Mi# = Fa par exemple), donc ces tutos ne vous intéresseront probablement pas Blagueur

Le premier chapitre, sur les bases de l'écriture musicale devrait arriver soit dans la soirée soit demain  Angélique



Pour faciliter le déroulement du "cours" je vais créer un second sujet si vous avez des questions ou des suggestions, histoire de ne pas polluer celui ci, je vous remercie par avance de ne pas poster à la suite des tutos mais plutôt dans ce sujet : http://ter-aelis.newgoo.net/t10561-faq-commentaires-la-composition-pour-les-noobs


Dernière édition par Mic le Ven 17 Avr - 17:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/micmusique
Mic
Coordonnateur Musical
avatar

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 25
Localisation : Entre ses mains
Date d'inscription : 11/10/2014

Personnages RP
Pseudo: Vance Claquetin
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: [Théorie][Solfège] La composition pour les noobs !   Mer 4 Mar - 22:57


Pour ce tout premier tutoriel nous allons aborder ce qu'est l'écriture musicale. Vaste question.
On ne va pas définir ce qu'est la musique mais il nous faut quand même que l'on s'accorde sur les termes, pour faire simple la musique est une succession dans le temps de notes musicales avec un agencement que l'on appelle rythme.

Le seul truc à retenir c'est que la musique contrairement à la peinture ou à la littérature ne peut pas se passer du temps, il est son ADN, c'est le fait que toutes les notes soient agencées dans le temps et non pas jouées toutes en même temps qui fait la musicalité d'un ensemble de sons.
Une note c'est tout simplement un son d'un instrument joué à une certaine hauteur, allant des graves aux aigus.

Concrètement voici une note :


Pour l'instant peu importe son nom, tout ce qui compte c'est que la note soit un son dont la hauteur, qui correspond à sa fréquence (le son est une onde), ait été définie par convention par des gens matheux qui ont décidé de ce qui était un son écoutable en opposition au bruit.

Mais comme ça cette note, ben on peut pas trop l'écrire vu qu'on ne sait rien sur elle Interrogatif
Représentons la par un point, un beau point noir :


Bon voila, c'est une note, mais comment on sait laquelle c'est ? Sa hauteur ?
Plaçons la sur un trait, qui nous servira de repère :


Vous me direz ça ne dis toujours pas comment la différencier des autres notes ... vous aurez raison, c'est pourquoi ce trait est un repère, selon comment seront placées les autres notes  par rapport à lui elles seront plus ou moins aigues/grave.

Si l'autre note est sur la même ligne, à la même hauteur, alors elle aura la même ... hauteur, ce sera la même note :



Si elle est au dessus du trait alors elle est plus aigue :



Et logiquement, si elle est en dessous du trait elle est plus grave :



Vous le remarquerez, on peut maintenant en lisant cette ligne détecter notre note, et voir si les autres sont plus aigues ou plus graves, mais on ne peut pas savoir à quel point elles le sont. C'est là qu'intervient la notion fondamentale de la musique, à savoir l'écart entre les notes, ou intervalle, ou encore rapport de fréquence.

Comme je l'ai esquissé un peu plus haut, des mathématiciens et scientifiques de toutes les époques ont planché sur la question de la musique, ils ont d'abord découvert que tous les sons étaient en fait des ondes, c'est à dire des perturbation de l'air et de la matière qui se propagent d'une source.
Pour faire court, toute onde qui se respecte a une intensité (le volume sonore dans notre cas) et une fréquence, c'est à dire combien de fois par seconde elle va faire le même mouvement dans son milieu de propagation. Si les ailes du moustique font un bruit si aigu c'est qu'elles traversent l'air environ 700 fois par secondes, c'est à dire une fréquence de 700Hz (Hz = Hertz, notre unité standard internationale pour chiffrer les fréquences), et à chaque fois qu'elles traversent l'air il y a une onde qui se propage dans celui ci jusqu'à nos oreilles. Et manque de bol c'est pile une fréquence bien audible chez l'homme Succès total

Ces scientifiques ont ensuite découvert que quand on jouait certaines fréquences ensemble le résultat pouvait soit être très agréable, soit complètement horrible à écouter, ils en ont déduis après calcul quelles fréquences étaient "compatibles" (l'explication mathématique de tout ça pourra être l'objet d'un cours beaucoup plus avancé, mais je ne veux perdre personne avec ça ici, d'autant que ce n'est pas indispensable dans un premier temps de savoir ça).
Ces fréquences compatibles ont donné les notes de la musique moderne.

Vous avez certainement déjà tous vu un clavier de piano :


Et bien vous avez devant vous ces fameuses notes, elles ont été nommée :



Sept noms, pour sept notes, Do Ré Mi Fa Sol La Si, qui se répètent sur tout le clavier.
Mais pourquoi il y a sur l'exemple deux fois chaque note ? C'est les même ?

Et bien non, car les scientifiques mathématiciens ont décidé que dès que la fréquence d'une note atteignait son double ou sa moitié elle héritait du même nom, ainsi donc sur notre image plus haut, le Do à droite est simplement une note qui a une fréquence double que la note Do à gauche. Et comme sa fréquence est double elle est ainsi plus aigue.

On appelle ça une Octave. L'écart qu'il existe entre deux notes du même nom consécutives, et si ce do n'était pas à 7 notes du premier, mais 14 alors on dirait qu'il est à 2 octaves au dessus !

Voici ce Do, suivi de son octave :



Ne nous préoccupons pas à ce stade des notes noires, je vous les expliquerais dans un tutoriel plus avancé Salut


Bien maintenant on connait les noms des 7 notes, on sait qu'on peut les représenter sur le papier par des points sur des lignes, on sait aussi représenter leur différence de hauteur, mais rien ne nous dit pour une note de combien elle peut être plus aigue ou plus grave que ses consœurs...
C'est pourquoi nous allons ajouter des traits !

Par convention si la note juste au dessus (plus aigue d'un cran) ou juste en dessous d'une autre alors on la représente collée soit juste au dessus du trait ou en dessous, comme dans nos exemples du tout début. Mais si on veux la mettre deux crans au dessus ou en dessous alors on va ajouter un trait au dessus ou en dessous pour bien marquer la différence et l'écart.
Ca va être plus clair avec un exemple :


Imaginons nous avons notre note, on va dire que c'est un Do, et on veux jouer le Mi qui est au dessus. Do - Ré - Mi donc notre écart est de 2 crans vers le haut :



Maintenant on veux plutôt le Fa au dessus. Do - Ré - Mi - Fa donc notre écart est de 3 crans, pas besoin de créer un nouveau trait cette fois, on peut coller la note au dessus du précédent :



Ca marche pareil dans l'autre sens, par exemple si on veux le La en dessous de notre Do. La - Si - Do donc deux crans d'écart, vers le bas cette fois, on crée une ligne en dessous :



Et ainsi de suite, tous les deux crans on ajoute un trait, histoire de pouvoir lire combien il y a d'écart entre deux notes :



Si on récapitule, sur toute une octave, du Do au Do les notes peuvent s'écrivent comme ça :



Vous avez là la gamme de Do Majeur ! Vous ne savez pas ce que c'est encore, et l'apprendrez dans le quatrième tutoriel mais pas d'inquiétudes nous allons commencer seulement avec ces notes là sans se soucier du pourquoi du comment  Satisfait


Donc maintenant on sait placer les notes sur les lignes, mais il est bien difficile de savoir si telle ligne est celle du Do ou d'une autre note. Les musiciens utilisent une écriture formalisée pour représenter les notes et faciliter la lecture : la partition.

Plutôt que de s'encombrer avec beaucoup de lignes, ils ont par convention limité leur nombre à 5, un groupe de 5 lignes s'appelle une portée. Afin que ces lignes représentent les même notes pour tout le monde ils ont créé un symbole pour différencier une des 5 lignes, c'est la clé de Sol vous allez reconnaitre :


Elle est placée sur la portée comme sur cette image :


Son principe est simple, vous voyez la boucle en son centre ? celle qui est coupée par le trait vertical ? Et bien elle désigne le trait de la portée qui représentera la note Sol (d'où son nom clé - de - Sol), jugez plutôt :


Et du coup pour lire les autres notes il suffit d'appliquer ce que j'ai expliqué plus haut, compter les écarts par rapport à cette note Sol. Par exemple le trait central est à deux crans au dessus du trait de sol et donc représente la note Si (Sol - La - Si).

Mais comme il aurait été dommage de limiter l'ensemble des notes jouables à seulement 5 traits, il est permis de placer des notes plus graves ou plus aigues mais au lieu d'ajouter un nouveau trait complet, on ne trace que localement un petit trait comme repère et on place sa note, comme par exemple avec ce Do grave :


Cependant il peut arriver qu'on ait des notes vraiment plus graves, et rajouter ces petits traits peut être embêtant pour la lecture (surcharge). Les musiciens ont alors inventé un deuxième symbole, la clé de Fa :


Celui ci indique par ses deux points le trait de la portée qui désignera le ... Fa, et oui Délire
Il est placé ainsi :



Ces deux clés et leur placement sur la portée ont été plus ou moins standardisées dans l'écriture musicale Occidentale puis dans le reste du monde, par convention on réserve les aigus à la clé de Sol et les graves à la clé de Fa. Ainsi pour les pianistes la partition présente deux groupes de 5 traits comme sur cet exemple :

Exemple de partition Piano:
 

Habituellement la main droite du pianiste joue la clé de Sol (en haut) et la main gauche s'occupe de la clé de Fa (en bas). Mais ce sont que des conventions, après libre à chacun d'écrire comme il veux, bien qu'il faille garder en tête que si on écrit c'est pour être lu et donc compris Complice

Comme vous pouvez le voir sur cet exemple de partition il y a tout un tas de petits symboles sur la portée qu'on ne connait pas, les notes ont différentes couleurs et sont reliées par de drôles de traits ... pas d'inquiétudes ! Ca sera là l'objet du prochain tuto sur les bases de la rythmique : ce que c'est, comment on la représente et on l'écrit ! Angélique




Glossaire des termes abordés :
- Note
- Rythme
- Hauteur (de note)
- Aigu
- Grave
- Fréquence
- Intervalle
- Octave
- Portée
- Do Ré Mi Fa Sol La Si
- Clé de Sol/Fa

Si le sens de l'un de ces termes vous échappe encore ou que vous avez un petit doute, n'hésitez pas à me poser des questions dans le sujet parallèle, je les considèrerais comme acquis dans le prochain tutoriel.





A bientôt pour le second tutoriel : La Composition pour les noobs ! Rythmique : Bases Salut
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/micmusique
Mic
Coordonnateur Musical
avatar

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 25
Localisation : Entre ses mains
Date d'inscription : 11/10/2014

Personnages RP
Pseudo: Vance Claquetin
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: [Théorie][Solfège] La composition pour les noobs !   Lun 16 Mar - 17:37


Dans ce tutoriel nous allons voir comment agencer dans le temps nos notes pour écrire et créer des rythmes. Nous savons maintenant positionner la hauteur des notes sur la portée, ce qui représente la position verticale de la note sur les lignes, maintenant nous allons pouvoir déterminer leur longueur, c'est à dire combien de temps elles doivent être jouées et quand.


Le truc primordial en musique avant même de savoir jouer, écrire, ou lire, c'est de savoir compter. Pour que plusieurs musiciens se coordonnent et puissent jouer ensemble ils comptent ensemble ce qu'on appelle des temps. Un temps c'est une petite période dont la durée a été définie à l'avance, on l'appelle aussi battement et on détermine sa durée en disant qu'il y aura un certain nombre de battements par minute.

Plus concrètement, si on choisit qu'il y aura 60 battements par minutes (ou BPM, ou encore tempo) cela voudra dire que le musicien devra compter un battement 60 fois en une minute à intervalle régulier. Pour cet exemple ça tombe bien puisqu'une minute divisée en 60 ça donne une seconde, une seconde est donc un temps d'un morceau à 60 bpm.

Comme il peut être un peu compliqué de compter avec exactitude des fractions de minutes sans être soi même une horloge parlante, on utilise un métronome qui se chargera d'émettre un tic sonore à chaque battement, les musiciens n'ont donc plus qu'à se caler dessus. (imaginez un morceau à 250 bpm, faut y aller pour déterminer un 250 ème de minute avec précision, notre cerveau ne sait pas faire).




Bien, le problème des battements seuls c'est que si un des musiciens commence à jouer, les autres sont bien embêtés pour savoir quand le rejoindre, comment savoir qu'il faut commencer à tel temps ou un autre ? C'est là que le comptage devient important, les musiciens divisent leur musique en portions d'un certain nombre de temps, habituellement et dans beaucoup de cas on regroupe par paquet de 4 temps (ne me demandez pas pourquoi 4, je n'en sais rien et c'est souvent une matière à débat Blagueur ).
C'est à dire qu'un musicien compte comme ça : 1, 2, 3, 4, 1, 2, 3, 4, ... etc

Ceci oriente en fait le compositeur débutant à écrire ses phrases musicales par groupes de 4 temps, ou de 8 etc, comme ça un musicien qui joue cette phrase sait avec précision quand elle commence et quand elle finit, ainsi d'autres peuvent s'y ajouter au bon moment. Quand vous voyez un groupe jouer y a pas de secret ils ne se calent pas les uns avec les autres par simple magie Blagueur


Ces paquets de notes sont appelés des mesures, sur la partition on les délimite par un trait vertical et souvent on les numérote pour les retrouver facilement (comme les pages d'un livre ou les vers d'un poème), en voici quatre :

(en rouge le numéro des mesures)

Vous noterez la présence de deux chiffres à côté de la clé de sol, nous y reviendrons dans le cinquième tutoriel mais rapidement le chiffre du bas (4) indique que l'on va faire des regroupements de temps et le chiffre du dessus qu'on va en avoir 4 par regroupement, ainsi ici nos mesures dureront 4 temps. Ces deux chiffrent représentent la signature rythmique, mais nous y reviendrons plus tard.



Maintenant que nous avons nos mesures, qu'on sait combien de battement par minutes nous voulons, reste à dire pour chaque note combien de temps elle va durer. Pour cela on va lui ajouter un petit graphisme pour différencier les points en fonction de leur durée.

Un temps complet, un battement, est représenté par une barre verticale à côté du point de la note, cette note est appelée une noire :




La note qui dure deux fois plus longtemps, soit deux temps, est représentée avec cette barre aussi mais avec son point vide, c'est une blanche :




La note encore deux fois plus longue que la blanche, soit quatre fois la noire, soit 4 temps, est représentée sans barre et vide, et grasse, c'est la ronde :




Dans le sens inverse, une note qui dure un demi temps est représentée avec une barre et un crochet à côté, c'est la croche :




Et dans la logique, la note d'un quart de temps, est notée avec une barre et aussi deux crochets, c'est la double croche :




La particularité de la croche et de la double croche est que si on en met plusieurs à la suite, leurs crochets disparaissent et sont remplacés par des barres horizontales qui lient les notes entre elles. Ça s'appelle la ligature :

Une ligature de croches :



Une ligature de doubles croches :



Vous remarquerez que conventionnellement on regroupe les croches par paires, et les doubles croches par 4, et que le nombre de traits horizontaux donne la longueur de la note, tout comme le nombre de crochets le faisait.



Ainsi pour récapituler :
1 Ronde = 2 Blanches = 4 Noires = 8 Croches = 16 Doubles croches


Il existe de nombreuses altérations, symboles, qui modifient ces valeurs de temps, nous y reviendrons aussi dans le tutoriel pour aller plus loin dans la rythmique. La plus importante à connaitre est le point, qui ajouté à une note donne une note pointée :



Le fait d'ajouter ce point dit que la nouvelle note a une durée égale à 1,5 fois sa valeur initiale, c'est à dire que dans le cas de la noire pointée elle durera 1 temps et demi, soit une noire plus une croche. Dans le même principe, une blanche pointée durera 3 temps au lieu de 2.

L'intérêt c'est que comme on a vu, l'écriture de la durée est limitée à des division ou multiplications successives par 2, l'ajout de la multiplication par 1,5 permet d'avoir des valeurs intermédiaires et non paires sans surcharger l'écriture.



Voici un exemple avec une mélodie que vous connaissez tous, je pense qu'avec toutes ces informations vous serez capables de lire la partition en même temps que la musique, le tout est à 90bpm :



Super non ? Délire


Dernier point, comme des fois il peut arriver qu'il n'y ait pas à jouer de note pendant une certaine période et que comme en dessin la gestion des vides est presque aussi voir plus importante que celle du dessin elle même, les musiciens on créé des signes pour marquer des silences d'une longueur égale à celle des notes dont voici les noms et l'équivalence en temps :

La Pause qui dure 4 temps :


La Demie Pause qui dure 2 temps :



Le Soupir qui dure 1 temps :



Le Demi Soupir qui dure un demi temps :



Le Quart de Soupir qui dure un quart de temps :



Ces symboles indiquent tout simplement des moments où il ne faut rien jouer et attendre un certain temps, ils ne sont jamais ligaturés. Tout comme les notes ils sont sujets à des altérations rythmiques, comme le point :



Le soupir pointé dure 1,5 temps.





Voila, on connait maintenant les principaux symboles pour placer nos notes dans le temps ! L'apprentissage de tous les termes peut sembler un peu fastidieux mais je vous assure que les maitriser c'est déjà maitriser l'outil le plus indispensable de l'écriture musicale, comme quand on apprends à écrire les lettres avant même de connaitre les mots Satisfait



Glossaire des termes abordés :
- Mesure
- Ligature
- Ronde, Blanche, Noire, Croche
- Pause, Soupir
- Temps
- Battement
- bpm


Si le sens de l'un de ces termes vous échappe encore ou que vous avez un petit doute, n'hésitez pas à me poser des questions dans le sujet parallèle, je les considèrerais comme acquis dans le prochain tutoriel.


A bientôt pour le troisième tutoriel : La Composition pour les noobs ! Accords et Arpèges Salut
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/micmusique
Mic
Coordonnateur Musical
avatar

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 25
Localisation : Entre ses mains
Date d'inscription : 11/10/2014

Personnages RP
Pseudo: Vance Claquetin
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: [Théorie][Solfège] La composition pour les noobs !   Dim 19 Avr - 17:46



Ce tutoriel va nous permettre d'entrer un peu plus dans le vif du sujet et ça va devenir intéressant Dansant
Nous allons aborder la notion d'accord puis d'arpège.

Avant propos

Je n'ai pas pensé dans mon premier tutoriel à indiquer que les notes Do Ré Mi Fa Sol La Si sont une notation Européenne historique, cependant l'internationalisation et les influences anglo-saxones ont fait qu'un autre système s'est imposé à l'échelle mondiale. Vous trouverez souvent sur les partitions anglophones la notation A B C D E F G pour nommer les 7 notes. Ainsi je vous donne à titre d'indication les correspondances entre les deux systèmes (mais je resterais sur notre notation par souci d'habitude) :

A = La
B = Si
C = Do
D = Ré
E = Mi
F = Fa
G = Sol

Mon moyen mnémotechnique que j'utilisais au début c'est de me dire A = LA (même son) ou F = FA (même lettre) et ensuite les lettres se suivent.

Autre notion puisque nous ne l'avons pas vu encore, je vous avais dit que Do Ré Mi Fa Sol La Si correspondaient aux touches blanches du clavier, or cela limite drastiquement les possibilités si nous n'avons accès qu'à 7 notes. Par un système d'intervalles que je n'aborderais pas encore les musiciens ont définis des notes intermédiaires, matérialisées par les touches noires.

Mais comme il aurait été fastidieux de nommer 12 notes (déjà que 7 c'est long à apprendre) ils ont inventé deux symboles (trois en réalité mais on y reviendra) : le dièse et le bémol


Concrètement qu'est ce que c'est ?

Vous vous rappelez ? on a parlé de crans ou d'écarts quand on a abordé la notion de note, dans le premier tutoriel. Revenons un peu sur ce concept. Comme je viens de dire il n'y a pas que 7 notes par octaves mais 12 en fait, qui sont les 12 touches qui se répètent sur le clavier d'un piano.

C'est parce que dans la musique moderne on a adopté une convention, qui divise toutes les octaves en 12 parties quasiment égales, qu'on appelle des demi-tons. Ces demi-tons ont été choisis pour offrir un découpage le plus équilibré possible de l'octave, qu'on appelle tempérament. Un clavier de piano est un clavier tempéré (pas utile à savoir pour notre cours mais vous entendrez peut être ce mot à l'occase).

Ainsi entre deux notes il existe un certain nombre de demi-tons qu'on appelle intervalle, et la technique la plus simple pour connaitre le nombre de demi-tons entre deux notes c'est de compter le nombre de touches qui les séparent sur un piano, en prenant 1 touche = 1 demi-ton et 2 touches = 1 ton. Vous verrez un peu plus tard à quoi cela va nous servir Complice


Par exemple entre le Do et le Ré il faut se déplacer de deux touches :


Ce qui veux dire qu'entre le Do et le Ré il y a deux demi-tons, et comme on compte de la gauche vers la droite, on dit que le Ré = Do + 2 demi-tons, ou encore Do = Ré - 2 demi-tons.


Autre exemple entre le Do et le Fa :


Il y a 5 touches d'écart, donc 5 demi-tons.

Mais alors qu'est ce qui se passe si on tombe sur une touche noire en se déplaçant de seulement un demi-ton ?

C'est là qu'interviennent nos deux nouveaux symboles le dièse et le bémol  Dansant

Une note à laquelle on ajoute un demi-ton est notée avec un dièse, par exemple le Ré plus un demi-ton est noté Ré (on dit alors Ré dièse):


Et de façon analogue, un Ré moins un demi-ton est noté Ré (Ré bémol) :



Et là vous remarquez la petite subtilité du clavier tempéré, en effet Ré moins un demi-ton vaux Ré, la touche noire avant la touche de Ré, mais Do plus un demi-ton qui vaux alors Do est sur cette même touche noire !
Donc sur le clavier Ré = Do = première touche noire.

Aller plus loin:
 

Ainsi voici nos 12 nouvelles notes sur le clavier du début :


Ou encore :


Ainsi nous voyons que les notes Si, Mi, Do et Fa ne sont pas notées étant donné qu'elles n'existent pas sur le clavier (Fa =  Mi par exemple, vu qu'il n'y a pas de touche noire entre les deux).



Cette nouvelle notion nous permet d'aborder les accords.

Accords

Donc un accord qu'est ce que c'est ?
Et bien un accord c'est pas bien compliqué, c'est simplement un ensemble de minimum trois notes différentes jouées en même temps !
Mais pas n'importe quelles notes avec n'importe quelles autres. On distingue trois notes dans un accord, la tonique qui donne son nom à l'accord, la tierce qui est la deuxième note et la quinte la troisième.

Vous allez me dire "Mais c'est pas logique, tierce ça veux dire 3 et quinte ça veux dire 5 !"
Et bien en fait c'est parce que pour construire un accord on raisonne en terme d'intervalles en demi-tons, comme nous les avons vus précédemment, il existe une logique de comptage particulière pour déterminer les notes de l'accord mais nous ne rentrerons pas dans le détail ici.

Tout ce qu'il faut savoir que les accords les plus classiques sont les accords Majeurs, ils sont caractérisés par le fait que leur tierce (deuxième note) est à 4 demi-tons au dessus de la tonique et la quinte est à 7 demi-tons de la tonique.
En résumé :

Accord Majeur:
- Tonique
- Tierce = Tonique + 4 demi-tons
- Quinte = Tonique + 7 demi-tons


Ainsi si je veux connaitre l'accord de Do, je regarde où est mon Do, j'y ajoute 4 demi-tons (je décale de 4 touches) pour trouver ma tierce qui se trouve être un Mi, et j'ajoute 7 demi-tons (je me décale de 7 touches depuis mon Do) pour trouver ma quinte, qui est un Sol :


Ainsi l'accord de Do Majeur est la somme des trois notes : Do Mi Sol.
On note l'accord Do comme le nom de sa tonique, ou encore DoM pour Do-Majeur (peu utilisé)

Et ça marche pour tout les accords, par exemple le Mi Majeur :


Mi Majeur = Mi + Sol# + Si

On peut écouter ce que nous dit cet accord :



Joli hein ? Tout ça avec trois notes  Kawaï

Voici tous les accords majeurs, avec en rouge la notation internationnale :


Maintenant une question qui doit vous venir à l'esprit, et à raison, est : pourquoi Majeur ? Ca veux dire quoi ?

Et bien en fait l'accord majeur c'est seulement un accord particulier, celui où la tierce est à 4 demi-tons de la tonique et la quinte à 7 demi-tons de la tonique, qui sonne juste et majoritairement joyeux (subjectivement). Il existe tout un tas d'autres intervalles qui ne sont pas basés sur ces chiffres 4 et 7.
Étant donné que nous entrons là dans un domaine aussi vaste qu'il existe de combinaisons de 3 notes ou plus possibles, je n'irais pas plus loin que les accords Majeurs et Mineurs ici.

Un accord mineur c'est comme un accord majeur, sauf que cette fois ci la tierce n'est pas à 4 demi-tons de la tonique, mais 3. Ainsi comme elle est un demi-ton en dessous de la tierce standard on dit qu'elle est mineure. Ainsi :

Accord Mineur:
- Tonique
- Tierce mineure = Tonique + 3 demi-tons
- Quinte = Tonique + 7 demi-tons

En reprenant notre Mi de tout à l'heure, l'accord de Mi mineur est le suivant :


Mi mineur = Mi + Sol + Si

Et lui son chant est différent :



Vous saisissez la différence qu'a apporté ce simple décalage à notre accord de tout à l'heure ?  Tétanisé

L'accord mineur est noté avec un petit "m", Donc Mi mineur = Mim

Voici la liste de tous les accords mineurs :


Tout l'art du musicien c'est d'enchainer les accords, de trouver les accords qui se suivent bien et c'est un mélange subtil entre la connaissance de leur structure et d'intuition Content Nous reviendrons plus tard dans un autre tutoriel sur comment être sûr que les accords que nous jouons aillent bien ensemble Salut



Bien maintenant que nous savons ce qu'est un accord nous pouvons amener le deuxième concept de ce tutoriel :

Arpèges

L'accord est une construction harmonique, c'est à dire qu'il amène plusieurs notes en même temps, mais il est tout à fait possible de jouer ces notes les unes après les autres, avec des motifs rythmiques particuliers. On appelle ça une construction mélodique, et dans le cas d'un accord joué comme une mélodie on utilise le mot Arpège.

Un arpège (et non pas une arpège) c'est tout simplement une série de notes qui si elles étaient jouées en même temps formeraient un accord, c'est à dire qu'on reprend le même principe que pour les accords mais sauf que au lieu de jouer les notes de nos accords en même temps on va les jouer séparément, pour donner un style mi mélodie mi rythmique à notre piste.


Le monde des arpèges est sans limites, étant donné qu'on peut jouer nos notes dans un ordre et un rythme que l'on veux pour une multitude de possibilité. Je vais simplement vous présenter des arpèges de base pour que vous saisissiez le concept Complice


Prenons pour un cas pratique 2 accords, allez disons ... un Do majeur à tout hasard (Do Mi Sol) suivi d'un Ré mineur (Ré Fa La). Ce seront nos deux accords de base, nous allons les répéter deux fois chacun, soit un total de 4 mesures :


Vous noterez la présence de 4 notes, c'est seulement que j'ai répété le Do à l'octave, ainsi que le Ré, ca ne change pas l'accord mais je trouve que ça le rend un peu plus présent et pour la suite ça aura son importance vous allez voir  Blagueur

Transformons maintenant ces accords (harmonie), en arpèges (mélodie). Pour cela je vais utiliser le motif d'arpège le plus simple et le plus intuitif en musique, c'est l'arpège montant. On va jouer chaque note de l'accord de la plus grave à la plus aiguë successivement. Et comme on est des fous on va faire ça 2 fois par mesures !


Ce qui donne le son suivant :


Tout de suite ça donne un certain cachet au son hein ? Délire

Il existe son opposé, l'arpège descendant dont le nom est assez équivoque :





C'est bien joli, mais comme on dit ça pisse pas loin. Et bien le gros du boulot avec les arpèges c'est de trouver un motif rythmique, on vient de voir le montant et le descendant mais on peut aussi imaginer qu'on veuille monter, redescendre, monter, redescendre etc ... zigzaguer ... Par exemple l'arpège suivant :


Comme ça il peut paraitre un peu compliqué, mais c'est plus simple si on visualise ça avec un trait, on voit mieux le mouvement que ça implique. Je l'ai baptisé les trois monts :


Et il donne ceci :



Il commence à y avoir un certain rythme quand même non ? Dansant


Et c'est là où je voulais en venir, et pourquoi je vous présente cette notion, l'arpège crée du rythme. Avec un matériau de base très simple (deux accords) sous forme d'arpèges on a tout de suite une musique mélodique ! Et le must du must, ce que j'explore depuis quelque temps, c'est la superposition d'arpèges. En effet si un arpège a un certain rythme, et un autre un autre, le fait de les jouer ensembles crée un troisième rythme tout à fait différent ! Surpris

Par exemple jouons l'arpège des trois monts, puis par dessus avec un autre instrument ajoutons l'arpège descendant :


Ce qui donne le morceau suivant :



Coeur


Et voila avec tout ça on est presque prêts à attaquer notre premier morceau. Il nous reste à voir la notion de gamme dans le prochain tutoriel. N'hésitez pas si vous en avez un à tester les accords sur un clavier de piano ou de synthétiseur, à vous familiariser avec leur son et les subtilités majeur/mineur  Complice
Si vous n'en avez pas pas d'inquiétudes nous aborderons dans un prochain tutoriel les outils pratiques pour pratiquer tout ça sur son ordinateur !



Glossaire des termes abordés :
- Accord
- Arpège
- Ton
- Demi-ton
- Dièse
- Bémol
- Tonique
- Tierce
- Quinte
- Majeur
- Mineur
- Tempérament

Si le sens de l'un de ces termes vous échappe encore ou que vous avez un petit doute, n'hésitez pas à me poser des questions dans le sujet parallèle, je les considèrerais comme acquis dans le prochain tutoriel.





A bientôt pour le quatrième tutoriel : La Composition pour les noobs ! Gammes Salut
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/micmusique
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Théorie][Solfège] La composition pour les noobs !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Théorie][Solfège] La composition pour les noobs !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le lexique en airsoft (pour les noobs)
» comment organiser une pétition pour Naxoo ?
» NOUVELLE FORMULE POUR PASSION SCRAPBOOKING N°31
» recherche de vielle video et de document pour la composition d une bibliotheque de document
» Les règles de composition d'une photo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Melpomenis, Havre Musical :: Tutoriels & Cours-
Sauter vers: