AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La douleur d'Ego

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shuvii



Nombre de messages : 7
Age : 19
Date d'inscription : 16/09/2015

MessageSujet: La douleur d'Ego   Jeu 17 Sep - 0:07

Doucement, calme-toi. Silence, rejoins-moi. J’ai besoin de stopper, d’arrêter. Pourquoi, douce pensée, me prends-tu ma sérénité ?

Existence, je te suis. Tu me donnes de l'orgueil, du narcissisme, de l'égoïsme. Dois-je te voir comme beauté alors que je dois te subir, te supporter ? Oui, existence, faux amour tu es, illusion subtile, je te hais. Où donc es-tu Liberté quand je dois me soumettre à mes idées ?

La vue aveuglante, le son assourdissant, ignorant, incohérent et même quand une lucidité nous touche, le désespoir nous torture en douce.

Tu contrôles ce que nous sommes. Tu as créé et la ville nous a forgés. Je subis, subis ce que je suis. Je ne peux pas changer sans t’avoir à mes côtés.

Mais, existence, malheur tu es. Aveugles, vous êtes. Souffrance lucide, nous endurons.
Nous sommes juste ce que tu es, ce que tu veux que l’on soit et le résultat de tes caprices. C’est toi, existence, qui écris ces lignes, ce n’est plus moi.

J’aimerais être ton écho, ne plus enfouir ton reflet mais l’assumer tout haut. Crier, hurler l’existence du monde. Murmurer leurs douleurs ou rire de bonheur.

Je suis vous et vous êtes moi : êtres  de perfection oubliant l'égoïsme de la désillusion. Ne plus être « des » mais « un  », peut-être qu'ainsi nous atteindrons cette perfection.

J’aimerais être différente, juste ton petit écho, ne plus être « Ego » mais juste un « Alter ». Ne plus me ronger par cupidité, juste vivre pour toi, pour vous, pour nous. Rire avec nous, souffrir avec vous, et mourir avec je.

Spoiler:
 


Dernière édition par Shuvii le Dim 27 Sep - 13:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Goldmund

avatar

Masculin Nombre de messages : 2123
Age : 29
Localisation : Plus loin qu'ailleurs
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: La douleur d'Ego   Jeu 17 Sep - 10:49

La bienvenue à la nouvelle !

Citation :
Silence amène-toi
« Silence, amène-toi ». Attention aux virgules.

Citation :
Pourquoi douce pensée me prends-tu ma sérénité ?

« Pourquoi, douce pensée, me prends-tu ma sérénité ». Ponctuation. La rime interne est un peu maladroite (pensée / sérénité).

Citation :
Tu me donnes mon orgueil, mon narcissisme, mon égoïsme.

Cette phrase mélange curieusement un vocabulaire recherché et une syntaxe enfantine : on dira plutôt « tu me donnes de l’orgueil » (c'est un peu comme dire "j'ai mal à mon pied" plutôt que "j'ai mal au pied") ou bien on choisira un autre verbe pour conserver le possessif « mon »).

Citation :
Car, oui existence, faux amour tu es

« Car, oui, existence, faux amour tu es ». Ponctuation.

Citation :
Mais le piège de nos pensées l’oublier ?

Phrase agrammaticale : es-tu sûr de ton « mais » ?

Citation :
La vue nous aveuglant, le son nous assourdissant, ignorant, incohérent et même quand une lucidité nous touche, le désespoir nous torture en douce.

La syntaxe de cette phrase est brisée deux fois : à « ignorant… » et à « quand… » (anacoluthes). Je n’ai rien à redire si c’est volontaire.

Citation :
quand une lucidité nous touche, le désespoir nous torture en douce.

Il fallait l’oser, le coup de la torture en douce.

Citation :
Mais existence malheur tu es… Mais existence bonheur tu sembles

« Mais, existence, malheur tu es… Mais, existence, bonheur tu sembles… » Ponctuation.

Citation :
Programmée, je suis, programmée, je resterai.

Tu pratiques beaucoup ce genre d’inversions. Pourquoi pas à l’occasion, mais elle ont un côté très théâtral et je te conseille de ne pas en abuser.

Citation :
Aveugle vous êtes, souffrance lucide nous endurons.

« Aveugles, vous êtes, souffrance lucide, nous endurons. » Ponctuation et accord.

Citation :
C’est toi, existence, qui écris ses lignes, ce n’est plus moi.

« Ces lignes » je suppose.

Citation :
j'hurlerai tes cris, avouerai tes murmures, porterai tes malheurs, alors laisse moi résonner ta vie.

« Je hurlerai » (le « h » est disjonctif). Il vaut mieux répéter les pronoms personnels sujets dans une énumération de ce type, c’est plus élégant (j’avouerai tes murmures, …).


Mon conseil (c’est souvent le même) : fais plus simple. On a envie de tout dire d’un coup, que ça vienne des tripes, que ça soit puissant : je comprends tout à fait. Mais il faut bien réaliser que le lecteur n’est pas dans ta tête. Il faut composer avec lui, le domestiquer, et cela demande de prendre son temps, de lui ménager des respirations, de le prendre par la main, au moins au début. Sois plus sobre aussi : certaines de tes syntaxes (je pense par exemple aux inversions, « programmée je suis ») ont tendance sur la longueur à faire « effet de manche ». Tu n’es pas non plus obligée d’utiliser de grands mots pour nous toucher (comme « crier », « hurler l’existence du monde ») : écrire, c’est comme composer une symphonie, il y a des moments d’émotion intense où on jour fort, et des moments d’accalmie qui permettent de ménager le spectateur et de préparer le prochain crescendo (l’image est convenue, mais je crois qu’elle est claire). Enfin, n’abuse pas trop de la syntaxe « hachée », qui procède par adjonction de phrases brèves. C’est un outil rythmique puissant pour créer de l’émotion, mais utilisé avec excès, ça peut avoir un côté factice et « ado ».

Je t’encourage à persévérer : ton écriture est plus jolie que celle de certains de mes étudiants en Master.
Revenir en haut Aller en bas
Shuvii



Nombre de messages : 7
Age : 19
Date d'inscription : 16/09/2015

MessageSujet: Re: La douleur d'Ego   Jeu 17 Sep - 11:15

Je n'ai jamais eut de critique aussi précise. Vraiment, merci beaucoup !

Je crois que je peux te dire que rien n'est volontaire, c'est une sorte de texte brute peu travaillé.

Il faut aussi effectivement que je me détache de ce genre de textes d'adolescents déprimés et commence un peu à apprendre à m'exprimer aux autres.

Je n'oublierai pas tes conseils et merci beaucoup, encore !
Revenir en haut Aller en bas
D.A.

avatar

Féminin Nombre de messages : 667
Age : 25
Date d'inscription : 30/04/2013

MessageSujet: Re: La douleur d'Ego   Ven 18 Sep - 12:38

Shuvii a écrit:
Doucement, calme-toi. Silence amène-toi, j’ai besoin de stopper, d’arrêter. Pourquoi douce pensée me prends-tu ma sérénité ? (Je tique sur la distance de langage entre le « amène-toi » et le « douce pensée, pourquoi »)

Existence, je te suis. Tu me donnes mon orgueil, mon narcissisme, mon égoïsme. Dois-je te voir comme beauté ? (ces deux phrases gagneraient selon moi à n'en faire qu'une) Alors que je dois te subir, te supporter ? Car, (sans ce « car » théâtral, ce serait mieux. Oui existence... Ça donnerait encore plus de force à l'affirmation) oui existence, faux amour tu es, illusion subtile, je te hais. Doit-on pour notre vie te louer ? Mais (Goldmund a raison, y a un problème ici) le piège de nos pensées l’oublier ?

La vue nous aveuglant, le son nous assourdissant, (je retirerais les deux « nous » qui précèdent, ils nuisent au rythme) ignorant, incohérent et même quand une lucidité nous touche, le désespoir nous torture en douce.

Tu contrôles ce que l’on est. Pourquoi je pense ainsi ? Car tu m’as créée, car la ville m’a forgée. J’ai subi, subi ce que je suis. Je ne peux pas changer sans t’avoir à mes côtés.
Mais existence malheur tu es… Mais existence bonheur tu sembles…

Programmée, je suis, programmée, je resterai. Aveugle vous êtes, souffrance lucide nous endurons.

Nous sommes juste ce que tu es, ce que tu veux que l’on soit et (à la place du et, j'aurais mis une virgule) le résultat de tes caprices. C’est toi, existence, qui écris ses lignes, ce n’est plus moi.

J’aimerais être ton écho, ne plus enfouir ton reflet mais l’assumer tout haut. Crier, hurler l’existence du monde. Murmurer leurs douleurs ou rire de bonheur.

Je suis vous et vous êtes moi, naitre (tu peux m'expliquer la présence de naître ici ?) de perfection et oublier l'égoïsme de la désillusion. Ne plus être "des" mais "un" (puisque tu mets des guillemets français plus loin, pourquoi pas ici ?), peut-être qu'ainsi, nous atteindrons cette perfection.

J’aimerais être différente, juste ton petit écho, ne plus être « Ego (oubli d'espace) » mais juste un « Alter ». Ne plus me ronger par cupidité, juste vivre pour toi, pour vous, pour nous. Souffrir avec vous, rire avec nous et mourir avec je.

Par douleur, par souffrance, par égoïsme, laisse-moi être ton écho, j'hurlerai tes cris, avouerai tes murmures, porterai tes malheurs, alors laisse moi résonner ta vie (la phrase concluante est formulée maladroitement, tu gagnerais à la retoucher).


Je n'ai pas répété les conseils de Goldmund. Je t'encourage à corriger ton texte au fur et à mesure pour que les commentaires ne s'entassent pas inutilement sur les mêmes suggestions. Si tu veux garder une trace du premier jet (personnellement je trouve ça très instructif), fais comme moi : fais de ce jet un spoiler à la fin du post et fais apparaître le texte remanié en priorité.

Il y a beaucoup de passages confus. La notion d'existence est mise en valeur mais demeure très personnelle, une sorte d'entité mauvaise que tu personnifies et sur laquelle tu te défoules.
J'apprécie en revanche la musicalité de ta colère. C'est une façon élégante de hurler.

Si tu as des questions plus précises, n'hésite pas.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Nicolas



Masculin Nombre de messages : 1504
Age : 31
Localisation : Tentaka
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Murène de Virtù
Pseudo : Andy de Falque
Pseudo : Antoine

MessageSujet: Re: La douleur d'Ego   Dim 20 Sep - 15:25

Le message principal est assez confus : l'existence serait une malédiction, une cage dont avoir conscience nous enferme encore plus, mais avec laquelle il faudrait apprendre à fusionner ?

Ça gagne en intensité sur la fin après un début (très) laborieux et qui manque de cohérence dans sa forme (je ne vais répéter les corrections et conseils de Goldmund, qui sont pertinents - j'en rajoute une malgré tout : Pourquoi je pense ainsi ? est une phrase de formulation orale qui détonne complètement avec le reste de ta prose).

Il y a de la grâce dans cette conclusion.

Shuvii a écrit:
Souffrir avec vous, rire avec nous et mourir avec je.

Par douleur, par souffrance, par égoïsme, laisse-moi être ton écho, j'hurlerai tes cris, avouerai tes murmures, porterai tes malheurs, alors laisse moi résonner ta vie.


Tu as raison sur un point. C'est une vieillerie. Corrige-la, encadre-la, et passe à autre chose, dorénavant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Melow
Coordonnateur Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 699
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

Personnages RP
Pseudo: Vasariah
Pseudo : Lirsha
Pseudo :

MessageSujet: Re: La douleur d'Ego   Mar 6 Oct - 16:47

Tout d'abord bienvenue ! ^^

Tu as eu pas mal de commentaires très précis sur la forme de ton texte. Je vais donc juste te faire part de mon ressenti à se lecture Heureux

Ma lecture a été je trouve trop hachée par l'emploi répétitif de virgules. J'ai eu un peu de mal à te suivre au début, mais la suite vaut le coup qu'on s'accroche ^^

A part cela, je trouve ton texte bien, et je le trouve très mature pour ton âge Heureux

_________________
Larmoyant Larmoyant En attente de la bannière qu'Aillas m'a promis il y a 5 ans 1/2 Larmoyant Larmoyant
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La douleur d'Ego   

Revenir en haut Aller en bas
 
La douleur d'Ego
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» passage du pc au mac en douleur !
» douleur au pied
» Comment diminuer la douleur ?
» Douleur du passé
» Sois sage, ô ma douleur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Poésies-
Sauter vers: