AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Ecriture libre] A vous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scarlet Hurricane
Chromatique
Chromatique
avatar

Féminin Nombre de messages : 3124
Age : 26
Date d'inscription : 30/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Maerenn
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: [Ecriture libre] A vous.   Dim 16 Mar - 19:46

Dimanche, une heure du matin. Certains dorment, moi j'écris. Sur l'absurdité de la vie, des sentiments, des autres, sur ma propre absurdité. Il aurait peut-être mieux valu dormir, qui sait. Mais les mots s'accumulent tellement vite dans ma tête que le temps d'en coucher la moitié et déjà mes doigts perdent le fil de ma pensée. Tout n'est que points lumineux qui fusent, va-et-vient rapide et burlesque. Je n'en connaitrai sans doute jamais la moitié. Alors j'ai décidé de laisser mes mains réfléchir toutes seules, sans chercher de fil conducteur, sans attendre une quelconque censure du cerveau. Chaque organe est devenu indépendant, je ne suis plus. Je regarde.

Envie de sourire, de souffrir, d'être heureuse, d'être moi. Envie d'empêcher ces larmes qui coulent de façon totalement incontrôlée. Envie d'aimer, et d'être aimée. Parce que j'ai beau dire, proclamer et autoproclamer mon indépendance et mon détachement, il n'empêche que je suis quand même motivée tout au fond par un romantisme mièvre à en vomir. Oui, je veux moi aussi avoir accès à ces instants de bonheur. Oui, je veux moi aussi trouver un exutoire à ma peine et à mon trop-plein d'émotion. Je veux, j'attends, j'exige un amour réciproque. Peut-être qu'en ordonnant, on obtient plus facilement, qui sait.

Je veux voir vos yeux dans les miens, respirer de concert avec vous, rien qu'une fois et pour un moment. Non, je ne suis pas la psychopathe malade d'amour que je semble être à la première lecture. Simplement une jeune femme trop vide d'avoir été trop seule, chargée de sentiments qu'elle n'a pu distribuer, frustrée dans son envie de partager. Mais pourquoi n'y ai-je pas droit? Qu'ai-je donc de si repoussant pour en arriver à hurler mon désespoir sur un écran?

Et on en arrive donc à l'inévitable remise en questions. Ignoble. Destructrice. Nécessaire. Peut-être est-ce justement cette passion qui me fait vous dévoiler en même temps qu'à moi-même cet incommensurable besoin d'être aimée. Peut-être est-ce cette passion qui vous effraie. Alors je quémande, toujours aussi impuissante, incapable d'interférer dans vos sentiments. Un petit morceau de bonheur, rien que quelques restes de votre amour déjà consommé. Peu importe. Si d'autres y arrivent, je le pourrai aussi. Vivre dans l'ombre du souvenir d'une autre, j'y arriverai. Être appelée Céline alors que je m'appelle Aeris, aussi. Ce que je ne supporterai pas, c'est de vous regarder en aimer une autre. Vous que pour l'instant je ne connais pas. Aimez-moi, plutôt que de l'aimer elle.

Oui c'est horrible, j'en suis navrée. Vous à qui je fais partager mon tourment, vous homme invisible et inconnu, vous fantôme peuplant la solitude de ma chambre vide, vous qui m'aimerez un jour et j'en fais le serment, regardez-moi. Vous à qui l'Univers a offert la chance d'être aimé, comprenez moi. Vous qui me considérez comme une folle en manque d'amour, laissez-moi vous montrer ce que tout cela cache. Quoi qu'il en soit, si vous me refusez vos faveurs pour les offrir à une autre, je me verrai dans l'obligation de les lui retirer, peu importent les manières. Vous m'aimerez, moi. Je vous le dis, je vous le dirai et je vous le répèterai. Vous m'aimerez. Alors, pourquoi ne pas commencer dès maintenant?


AIMEZ-MOI A PARTIR DE DESORMAIS.
Revenir en haut Aller en bas
Tr0n

avatar

Masculin Nombre de messages : 3306
Age : 36
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Sucedebout
Pseudo : Grocube
Pseudo : Tron

MessageSujet: Re: [Ecriture libre] A vous.   Mar 18 Mar - 14:11

Un dimanche pluvieux, un dimanche venteux, mais un dimanche heureux... Ah ce jour maudit, prélude de la dure semaine qui approche à grands pas... Aimer ? Vaste sujet. J'hésite à répondre depuis quelques jours pour commenter ce texte, autant que les sentiments qui s'y trouvent. J'hésite car il n'est pas évident sans connaître quelqu'un d'émettre un avis pertinent sur ces quelques lignes. Je vais m'octroyer le droit quand même car mes lèvres brûlent.

Le style est de mon point de vue plutôt bon, à travailler encore pour lui donner ce que j'appelle une petite signature personnelle. Chacun ses mots certe mais j'aime l'originalité, le petit truc en plus, qui malheureusement manque un peu ici. Je sais je suis "méchant" mais... Il y a du potentiel là sinon je ne me serais pas permis de le dire, un coup d'patte qui mérite d'être un peu plus poussé au travail de sa prose.

L'émotion quand elle prend aux trippes n'est pas un atout pour exprimer par l'écrit. C'est ce qui transpire de la plume que je lis ici: un sentiment flagrant de désir d'être aimé qui voile le vrai sens de ta vie, et qui fait disparaître l'originalité de ta plume qui pourrait être excellente et chantante à mes douces oreilles. Le choix de tes mots paraît être fait "trop" sur le coup.

Quand "on" écrit ses sentiments, "on" a tendance à perdre de vue sa propre Vérité (avec un grand "V" oui) et à gâcher un tantinet ses écrits. Diantre oui c'est un cri du coeur qui sonne juste, mais qui pourrait être encore plus beau si la tête y avait mis son grain de sel.

Juste une petite pensée sur le sens.

En ordonnant on obtient surtout l'illusion de ce qu'on veut, et on s'égare dans les limbes d'un enfer qui coûte le divorce quelques années plus tard. Trop se perdent sur des sentiers boueux oubliant le nombre incalculable de chemins véritables qui mènent à l'amour, à celui inconditionnel qui est un sincère élan du coeur. Forcer l'amour, c'est allé au devant de grandes désillusions. Ce petit conseil du vieux que je dois être par rapport à toi n'est en rien un jugement de valeur, c'est surtout le fait d'avoir ressenti la même chose que toi à un certain moment de ma vie, et de l'avoir analysé qui me le fait dire.

Dans l'attente de ta prochaine papatte,

Amicalement,

Tr0n
Revenir en haut Aller en bas
Hugo Zeppeline
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 5062
Age : 26
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Sephiroth
Pseudo : Hugo Zeppeline
Pseudo : Aenaril

MessageSujet: Re: [Ecriture libre] A vous.   Jeu 20 Mar - 21:39

[HS: bienvenu Tr0n]

Tu m'avais demandé de le lire, mais je n'ai pas grand chose à dire...juste que, même si ce n'est pas la personne que tu voudrais, et de la façon que tu désires, je t'aime =)

Ne perds pas espoir, n'oublie pas de penser, ne perds pas le Nord, tu verras, ca finira par arriver (: Je te le souhaite de tout coeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirebazare.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Ecriture libre] A vous.   Ven 21 Mar - 0:16

Aimer. Ce verbe si court qui exprime tant de choses, et a la fois si peu. Aimer, se sentir aimer, voilà des choses bien compliquée...
Pourquoi je n'ai pas cette volonté, celle qui me pousserait a parler a une inconnue dans le bus, dans la rue, de lui demander son numéro de téléphone... Certaine personne son tellement a l'aise dans ce genre de situation.


Mardi. Journée banale, je me lève, 6h01, comme tout les jours de cours, j'en arrive presque a attendre le reveil avec ma main afin de lui en coller une dès qu'il commence a brailler. Je prépare mes affaires de cours, toujours les mêmes : trousse, cahier de rôle-play, valise de couteaux de cuisine, livre de maths et enfin cahier de maths. J'oublie la calculatrice, comme d'habitude.
Je récupère mon costume qui est accroché dans la penderie et je descend pour aller dejeuner.
Mince, il n'y a plus de nutella... Vous savez, celui que j'ai ouvert il y a 5 jours. Et bah, il est vide. Déjà.
Tant pis, je mange des céréales. Le lait n'est pas frais car ma soeur a encore oublier d'en remettre au frigo.
Je vais a la salle de bain, me lave le visage, et m'habille. Je me coiffe et je prend mon manteau et me dirige en direction de mon arrêt de bus.

7h04. Le bus arrive, comme tous les jours.Je monte, et je passe ma badgéo (carte de bus). Encore la tête embrumée, je m'assis aux places reservées aux " handicapés de guerre", "personnes mutilées", "femmes enceintes", "enfant agé de moins de 7 ans". Il n'y en a pas dans le bus, je peux donc m'assoir !Et d'un coup je lève les yeux et je la vois.

Cette fille magnifique, que je vois tous les matins, nos échanges de regards deviennent habituels (a moins qu'elle ne regarde la mousse de mon siège.) Brune, cheveux longs, ils ont l'air si doux. Yeux verts, sublimes.
Malgré le froid dehors, elle porte une jupe longue et noire, avec un petit haut mauve. Son long manteau recouvre ses fines jambes.

Un an déjà. Une longue année que je la vois tous les matins, et je n'ai toujours pas eu le courage d'aller lui parler. Je suis tétanisé a chaque fois que son regard croise le mien. Une sueur froide me traverse la colonne vertebrale a chaque regards. Je pense que je n'arriverai jamais a aller lui parler.

Ma timidité me contrôle tant, que pour moi le verbe aimer se transforme en stresser. Un jour, sûrement, je prendrais le dessus, mais pour le moment, je sors quand même du bus et me dirige vers le lycée.

Deux heures de maths, quatres heures de TP cuisine. La monotonie de ma vie recommence de plus belle...







Aëdris, "écrivain" en herbe.




[HRP: Demain, 17 ans Heureux [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 28
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: [Ecriture libre] A vous.   Mer 11 Nov - 3:37

Ici aussi je trouve que les derniers paragraphes sont plus prenants, tu happes le lecteur. Plus recherché.
Ca ressemble à un cri de journal intime, une confession. Juste comme on en parlait avec Legion besoin juste de s'épancher, de dévider ses sentiments pour se faire du bien.
Tu as une écriture naturelle plutôt bonne, mais je pense que ce texte peut devenir meilleur pas vraiment dans l'écriture mais dans les images et dans le fond que tu exprimes.
Après dur de reprendre juste un instantanné qu'on cherchait juste à extirper de soi même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ecriture libre] A vous.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ecriture libre] A vous.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Doublage Libre - Savez vous lire un texte afin de le rendre vivant ?
» Règlement de l'atelier d'écriture libre
» qu'entendez-vous en ce moment?
» Le parc Parissot
» Autour de mon village

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: