AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 BELTHIL (Background)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: BELTHIL (Background)   Dim 23 Mar - 23:42



Parce que les hommes ont le cœur corruptible et que les races supérieures sont fatiguées de toujours se mêler des affaires humaines, la décision prise quand à la nouvelle capitale de Ter Aelis eut de titanesques répercussions sur la vie de tous les individus du pays.
A l’époque, les maîtres de chaque ville n’étaient pas mus de la volonté de faire avancer le pays plutôt que leurs propres intérêts. Le Conseil des colons se transforma rapidement en bataille rangée où tous les coups bas étaient permis. Il était apparut assez rapidement que la cupidité de chacun, combinée aux atouts conférés par leurs villes respectives faisaient que chaque ville avait la possibilité d’être la capitale, mais que chaque ville voulait être la capitale.


La guerre qui en suivit ravagea la surface du pays, tandis que les humains se battaient pour une cause qui leur échappait presque totalement, les elfes, les nains, les orques et bien d’autres races, saisirent cette chance de s’emparer de ces terres qui furent, d’après chacun, les leurs depuis les premiers temps de la Genèse. Les cités mineures tombèrent pour la plupart sous le joug des bandits et des envahisseurs, les armées des Cinq Cités furent bientôt acculées dans leurs propres bastions. Pendant des années, les zones de libre-passage diminuèrent et fondirent comme neige au printemps, tandis que les charniers et les cimetières bourgeonnaient au coin de chacun des plus petits des hameaux.



Aurélia Jadh, fille du Monarque Beneth Jadh, de la Cité montagnarde d’Echoriath, prit la tête de la ville à la suite de son père, mort lors d’une énième bataille contre les elfes noirs qui avaient élus leur nouveau domicile sur ces terres.
Bien que détruite par la mort de la moitié de sa maison, Aurélia entreprit de faire cesser cette guerre sans but qui avait amené tant de peines sur les cœurs de Ter Aelis. Prenant contact avec les nains enfouis dans les profondeurs, elle réussit là où sont père avait échoué pendant dix ans avant elle.


Une alliance fut scellée pour mettre en déroute les elfes noirs et tenter de mettre un point à l’affrontement fratricide que subissaient les Aelissiens depuis une décennie. C’est parce que la jeune Jadh venait pour apporter un message d’espoir et de paix que les nains changèrent leurs avis quand au soutien militaire qui leur était demandé d’apporter aux hommes. Les elfes, quand à eux, furent tellement vexés que les nains suivent les hommes qu’ils ordonnèrent à l’un de leur meilleur contingent de rejoindre l’armée Jadéenne, leur chef s’expliqua en énonçant qu’il voulait garder une œil sur les activités naines et que les hommes n’avaient pas le droit d’affronter leurs cousins de l’ombre sans leur permission. L’union formée par les trois races balaya les elfes maudits comme le vent souffle dans les feuilles d’Automne.

Alors que les peuples libres commençaient à voir la fin du règne des hommes, vint du Nord une lumière qui leur rappela le pouvoir de l’espoir et que le combat qu’ils menaient depuis des années pouvait avoir une fin heureuse. Car la situation qui avait provoquée la décadence dans le pays était presque effacée. Tous les dirigeants des Cités étaient morts, les uns après les autres, que ce soit par la lame, la magie ou le poison. Les nouveaux dirigeants des lieux étaient les fils, les filles, voire même des cousins éloignés de la famille régnante dans les cas où la maison souveraine avait plus souffert qu’à son tour. Enfin, s’est parce que les mœurs de chacun avaient évoluées, un nouveau conseil fut créé. Chaque souverain amenant sa contribution à la nouvelle alliance. Après dix ans de guerres intestines, l’ambiance du conseil fut incroyable, presque à l’amiable, tous les traités furent signés et il advint plusieurs choses.

Premièrement, fut mis en place un système de Garde Aelissienne, où chaque Cité devait apporter sa part, les garnisons de chaque ville n’étant plus là pour soutenir les besoins des dirigeants locaux mais ceux de la nation entière, empêchant ainsi toute tentative de dictat. En second lieu, ils mirent en place un système de transmission des données, un alphabet, une monnaie et un ensemble de lois et règles qui soient communes et utilisables dans tout le pays, mettant ainsi fin aux longues retranscriptions fastidieuses et inutiles dûes aux passages d'une Cité-Etat à une autre. Et finalement, et le plus important, ils se mirent tous d’accord pour fonder une nouvelle Cité qui serait la capitale du pays. Aurélia Jadh, dont les actes l’avait rendue célèbre dans tous le pays et populaire comme personne, fut désignée comme la nouvelle maîtresse de la capitale, son cousin Breneck prendrait sa place sur le trône d’Echoriath, et elle sur celui de Belthil.




Belthil est une Cité vouée à être la capitale administrative, de ce fait, sa majeure partie est consacrée à contenir des ambassades de tous genre, où une multitude d’agents de la nation travaillent d’arrache-pied pour régulariser toute la paperasse de Ter Aelis. Sous l’œil vigilant de leur Maîtresse adorée, la Cité fut bâtie en un temps record, et de telle façon qu’il est toujours possible de l’agrandir. La ville est faite de fer et de verre, une immense agglomération de chambres d’hôtes, de salles de réunion, de bureaux et de suite d’ambassadeurs.
Mais Belthil ne se limite pas non plus à cela, c’est aussi le repaire de tous les magiciens et des scientifiques. Les premiers s’étant installés dans les hauteurs de la cité pour permettre à leurs sorts de s’échapper lorsque les expériences ne tournent pas comme ils l’espèrent ou que l’un des étudiants prononce une formule de travers et invoque une immense boule de feu plutôt qu’un champ de pâquerettes… Les scientifiques ont élus domicile dans les profondeurs souterraines, pouvant ainsi se permettre de produire des explosions sans ébranler toute la structure de la Cité.


S’il vous est besoin de faire une commande, quelle qu’elle soit, vous devrez vous rendre dans cette fameuse ville. Car c’est ici que sera traitée votre demande ou vos informations. Au lieu d’entreprendre le voyage, ce qui peut être fastidieux si vous habitez à Sûl-Nar par exemple, vous pouvez toujours utiliser la guilde des coursiers qui est toujours ravie d’envoyer un message et qu’importe la distance, tant que vous payez en pièces sonnantes et trébuchantes. Si le message est important et utile vous recevrez de toute manière un dédommagement payé aux frais de la communauté. Si les informations que vous détenez sont vitales où même si votre rang vous le permet, les situations délicates peuvent vous autoriser à utiliser le réseau de téléportation mis au point par les sorciers.



Maintenant, Aurélia Jadh est morte depuis des décennies, entrée dans la légende avant même sa mort, elle continue de vivre dans la mémoire de Ter Aelis.
Deux ans après son accession au trône de Belthil, elle tomba enceinte du dénommé Drachaus Omplet, dirigeant de Wilwarin. De cette union heureuse se consolida la patrie reformée. On dit que la Mère de notre temps serait une des descendantes de cette femme miraculeuse…

Mais ceci n’a jamais été confirmé par personne.


Revenir en haut Aller en bas
 
BELTHIL (Background)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [requete] changement automatique de background
» [REQUETE] Fichier Background wizard
» Fallout Background
» [INFO] Background de qualité avec le TF3D...
» Petit Background

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Belthil, Pôle Administratif :: Arrivée des Colons-
Sauter vers: