AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [pensée] Le désespoir du vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ambre Melifol

avatar

Féminin Nombre de messages : 401
Age : 27
Localisation : Dans ton coeur
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: [pensée] Le désespoir du vent   Dim 6 Avr - 4:25

[/]


Dernière édition par Ambre Melifol le Mer 17 Déc - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Vagabond

avatar

Masculin Nombre de messages : 192
Age : 26
Localisation : Au pays où les fleurs sont piétinées, où les lapins sont écrasés, où les Alices sont égorgées...
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: [pensée] Le désespoir du vent   Ven 11 Avr - 2:15

Ambre ou l'apologie d'un p'tit courant d'air. Après une première lecture, j'avoue ouvertement que je ne t'attendais pas dans un tel registre, et surtout sur un tel thème. Remarque, se placer comme étant une brise, c'est assez original, et ça mérite au moins d'être signalé...

Un premier mot, un peu largué comme un gosse au milieu du Périph' Parisien aux heures de pointe, et anglais qui plus est, avait de quoi donner le ton général sur l'ensemble de l'écrit. Oui, finalement à lui seul, on pouvait presque savoir à quoi s'attendre, et d'ailleurs, après mures réflexions (si si c'est possible), je crois que ce premier mot pourrait tout aussi bien faire l'office d'un bilan général. Intéressant le fait de le mettre en anglais, bien que je n'en vois pas exactement l'utilité si ce n'est le ô combien magnifié "style" (prononcé "staïle"). Curieux donc cet anglicisme, tout comme le texte en lui même d'ailleurs dans toute sa composante, d'autant plus venant de toi (dire à quel point il est bien choisi, il représente le côté surprenant que j'y ai trouvé mais aussi et bien évidemment son sens premier)... Bon avant toute chose, allons-y gaiement, je n'ai pas accroché à ce texte, du moins pas autant que j'y aurai voulu. Alors certes, il est bien écrit dans l'ensemble (je vais y revenir), il n'y a pas d'incohérences, pas grand chose à reprocher au final (à mon grand damne ! *sors*), n'empêche, j'y ai pas tant accroché, nettement moins par exemple que le dernier que j'ai eu l'occasion de commenter pour toi (qui pourtant lui, à mon avis, était bien plus perfectible)...

Ainsi, l'on observe tout le long de ce texte aux tergiversations d'un courant d'air assez philosophe dans un sens, puisqu'il en va jusqu'à avoir une propre considération de son être en tant qu'individu dans le monde qui l'entoure (un héritier malheureux de Descartes je présume...). Soit, pourquoi pas après tout, l'idée a de la gueule dans son principe, mais (oui, car il y a toujours ... *suspense* ... un "mais" !! *tadam* ... oui je sais parfaitement ménager le lecteur ^^')... Bah pour moi, le plus bizarre (hormis le rédacteur dérangé de ce commentaire) c'est bien que cela vienne d'une brise. Il s'agit là d'un problème philosophique qui date pas d'hier, à savoir la place de l'individu dans le monde qui l'entoure, parmi d'autres individus, car c'est bien là la base de ton récit. Pourtant, au fil de la lecture, j'ai le drôle de sentiment que tu ne fais qu'effleurer ce problème, cette considération... La brise en reste à sa propre condition, fait la comparaison de ce qu'elle aimait et de ce qu'elle pense ensuite, de sa lassitude et enfin de son sentiment de n'être au final rien du tout (d'ailleurs d'un point de vu purement scientifique et hautement terre à terre (vi on est sur Terre, mais haut ^^), la brise n'est rien ...). Bah oui, je suis d'accord, pourquoi pas, mais le côté philosophique est assez terne au final. Tu nous pointes une délicieuse tarte, qui sort du four, tu la fais défiler sous notre nez, et juste lorsqu'on s'est parfaitement imprégné de l'odeur alléchante, hop tu la fous par la fenêtre... Ah non ! Chuis pas d'accord moi, une bonne tarte comme ça, quel gâchis ! Remarque tu nous l'as pas joué un coup similaire à la American Pie et heureusement ^^' . Bon si on arrête avec notre tarte, tu aurais pu (je dis bien "aurais pu") développer sa considération en tant qu'entité insignifiante vis-à-vis d'une tempête, d'une tornade, d'un ouragan ou d'un pet (c'était la boutade du jour ... désolé j'ai pas résisté Clin d\'Oeil )... Bref, qu'une puisse un peu avoir une considération d'ensemble de la brise par rapport à d'autres courants d'air, car passé le milieu, je trouves que ça fait un peu écho à ce qui est déjà dit, et (presque) sans mauvais jeu de mots, tu brasses un peu de l'air ... (Ho Ho Ho ! C'était bien trouvé mon cher Sim ! *sur un ton de Grosse Tête*). Au final, je trouve notre brise un peu trop ... hm... *réfléchit à s'en faire foirer le supositoire*... Humaine. Oui voilà, c'est le mot juste, elle est trop humaine, pas assez brise, pas assez courant d'air, un peu trop humaine quoi. Ca reste terre à terre, le point de vu ne s'envole pas vraiment, on se raccroche un peu trop à des futilités humaines finalement... Et forcément ça devient édulcoré, ça manque de piquant, de punch, c'est un peu fade quoi, il ne nous reste qu'une agréable odeur de la tarte qui a volée par la fenêtre (championne de freesbee la Ambre ^^). Voilà donc un de mes principaux regrets, ce manque de développement, cette ébauche comme incomplète, un peu dommage car loin d'être inintéressant, bien au contraire (moi est les problèmes philosophiques que je comprends pas, tout une histoire d'amour ❤ ! ).

Mais, car il y ... non rien en fait Yeux au ciel ... En bref, j'en ai pas encore tout à fait terminé avec ton amas de mots (désolé). Ce que j'apprécie, quand je te lis, c'est ta fantaisie, ta fraicheur, ta loufoquerie aussi (en plus d'aimer la philosophie à laquelle je ne capte rien, j'adore aussi tout ce qui est totalement barré xD). Or, comme je l'ai dit un peu plus haut, ton premier mot, en anglais qui plus est (Quand le jargon de Shakespeare fait la belle à l'argo de Molière ...), j'ai senti (la tarte ! non ok *sors*) que ça allait être différent... Oui, car là je te retrouve pas vraiment au final xD. En général, j'aime beaucoup ce que tu écris, avec un style toujours très facile à reconnaître, car sans nul autre pareil dans le coin, mais là j'admets que je ne te reconnais que de très loin et assez flou (oui j'ai besoin de lunettes...). Mais où est donc l'originalité dans la plume ? Où sont donc passées les envolées fantaisistes, les élans loufoques et les situations alambiquées qui te sont si souvent chères ? Aurai-je loupé un train ? Un TGV ? Un Transsibérien ? Deux Transsibériens ? Si dans l'idée de prendre une brise, je te retrouve, la plume qui écrit elle est bien plus, ou plutôt bien trop sage... Un élan de mutinerie que diantre ! Elevez moi donc l'étendard noir de nos noirs desseins ! Mouhahahahah... Pardon je m'égare là, ça devient une habitude dans mes com's...

Bon au final que dire de façon objective sur ce texte ? Objectivement ? Bah ... J'ai pas trouvé de faute (encore une fois, à mon grand damne... mais ce n'est que partie remise Tire la Langue), le style est bon, maitrisé (sauf le vilain groupe de mot dès le début, pas l'anglais mais l'autre là, tu sais l'article et le nom qu'il articule sans rien d'autre, c'est pas bow ça), au point de vu formel, bah ya pas vraiment grand chose à cracher dessus *ravale son mollard*. D'une façon plus subjective, je regrette donc le manque de folie de ces "Pensées", tant au niveau du message philosophique qu'au point de vue de la plume... Trop conventionnel, surtout pour toi Ambre ! Tu comprendras donc que je ne le place pas dans ma liste de mes textes préférés venant de ta si sympathique plume Clin d\'Oeil

Au plaisir, bisous mademoiselle ❤




Ps: Pas très inspiré désolé, en espérant que celà te serve...
@Seph' : t'inquiètes je te promets, t'es le suivant =)
Revenir en haut Aller en bas
http://board.ogame.fr/thread.php?threadid=513826
 
[pensée] Le désespoir du vent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du vent dans mes mollets - Moussafir / Mam'zelle Roüge
» moteur compound de GRAINE AU VENT
» Une pipe de vent...
» Le Vent de Feu
» Utilisation du Flex sur coupe-vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: