AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lettre à Ingrid [épistolaire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hugo Zeppeline
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 5062
Age : 27
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Sephiroth
Pseudo : Hugo Zeppeline
Pseudo : Aenaril

MessageSujet: Lettre à Ingrid [épistolaire]   Sam 10 Mai - 22:46

Chère Ingrid,

Aujourd’hui, je prends la plume dans un geste d’une beaucoup moindre mesure que le tien, lorsque tu as pris la parole la première fois en tant que député, répondant à l’attente de ton pays. Tiens, je te tutoie… Tu sembles si familière : qui ne connaît pas ton nom ? Pour tous, tu dois probablement apparaître comme une présence régulière, et on en oublie qu’au final, on n’a jamais échangé un mot…ou pas. « La rage au cœur », ce sont les mots que tu nous transmets, c’est cette invitation à la discussion, au débat, que tu nous envoies. Et t’écrire me semble alors prendre tout son sens : une bonne discussion n’est possible que lorsque les interlocuteurs se répondent. En t’adressant au monde, il est logique qu’on te dise « ok, message reçu ». Et c’est au final une façon de montrer que la prise de conscience du problème colombien s’est faite, grâce à toi, et que ton combat continue à porter ses fruits, plus le temps passe.

La Colombie prend une petite part d’importance dans nos vies : un jour, un mois, une année, … tout comme le nom d’Ingrid Betancourt résonne comme exemple de courage, de détermination et de dévouement dans le monde qui suit des yeux ton combat. T’écrire, c’est le premier pas vers un engagement massif pour le sauvetage colombien. Le fait que l’on fasse l’effort d’écrire est l’illustration d’une envie d’agir.

Mais qu’es-tu devenue aujourd’hui, quels remerciements pour tes actions ? Entre les mains des Farcs, tu vis prisonnière, malade et affaiblie… Pourtant, la flamme brille toujours en toi, et si on ne te localise pas, on te sent présente. Il faut qu’on te libère, ta flamme a besoin d’oxygène pour incendier la Colombie de courage, de force, mais surtout d’honnêteté, de transparence, d’intégrité.

J’ai toujours gardé une place dans mon avenir pour l’aide humanitaire. D’autres gens également. En suivant ton parcours, la tentation de faire un saut – et plus – en Colombie se fait ressentir. J’espère qu’il en sera de même pour ces autres. Si le doute s’insinue en moi avant cela, j’aurai à présent un exemple sur lequel prendre appui, pour m’élancer et ne plus hésiter.

Je ne peux que te transmettre mes mots, de là où je me trouve. Mais une chose reste sûre pour moi : Ingrid Betancourt, c’est un modèle de courage. Quant à la Colombie, la première fois que j’ai entendu son nom, ce dernier m’a évoqué ces oiseaux d’un blanc si pur. Et au fond, je ne peux m’empêcher d’être sûr que, grâce à toi, un jour, ton pays accueillera en son ciel des colombes, symboles d’une paix méritée et enfin trouvée.

Avec toi,

Jérôme.








En olive, les phrases qui, je pense, posent problème... C'est une lettre rédigée dans un cadre scolaire, je vous demande vos avis avant de devoir la rendre^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirebazare.skyblog.com
L3 Hunt3r

avatar

Masculin Nombre de messages : 284
Age : 26
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Lettre à Ingrid [épistolaire]   Dim 11 Mai - 2:26

C'est joli.

Ca se lit bien, relativement en tout cas ^^
Il y a un petit ton triste qui se dénote tout au long de la lettre.
Triste, mais quand même sur de lui, courageux, et qui va de l'avant...

... J'aurai du mal à faire mieux à 1h20 passé ^^

Simplement, lis, et relis ta première phrase.
Je suis quasiment sur que tu trouveras toi-même ce qui fait qu'elle est lourde, pesante... Clin d\'Oeil


"dans un geste d'une bien moindre mesure que le tiens..." qqc du genre ^^
Revenir en haut Aller en bas
kensei

avatar

Masculin Nombre de messages : 73
Age : 97
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Lettre à Ingrid [épistolaire]   Dim 11 Mai - 14:54

Citation :
Pour tous, tu dois probablement apparaître comme une présence régulière, et
on en oublie qu’au final, on n’a jamais échangé un mot…ou pas.
Je ne saisis pas très bien la pertinence du "ou pas". Il me semble par ailleurs que si sa pertinence avait été montré, on aurait pu mettre en doute ton procédé de part son aspect oral et familier.

Citation :
La rage au cœur », ce sont les mots que tu nous transmets, c’est cette
invitation à la discussion, au débat, que tu nous envoies.
Un petit paradoxe que je me devais de soulever^^ La "rage" renvoit à tout sauf au débat. M'enfin, il ne s'agit pas ici d'une faute du pauvre sephouille, mais de cette chère Ingrid.

Citation :
la prise de conscience du problème colombien s’est faite, grâce à toi,
La virgule n'était pas indispensable.

Citation :
et que ton combat continue à porter ses fruits, plus le temps passe
Ici non plus.

Et maintenant, ces trois procédés lourdauds:
Citation :
Ingrid Betancourt, c’est un modèle de courage.


Citation :
la première fois que j’ai entendu son nom, ce dernier

Citation :
T’écrire, c’est le premier pas

Ton souhait était de mettre en exergue un nom ou un verbe, cependant il me semble qu'il y avait de plus agiles procédés.

Maintenant, je ne crois pas que l'on puisse juger de la lettre en elle-même. Quelle était la consigne? Si c'était une lettre de soutient, la mission est assez réussite quoiqu'elle aurait pu être améliorée. On retrouve tous les arguments modernes, "tu es un exemple pour nous", "sacrifice de la nation", "pour la liberté", "aide humanitaire" ajouté à une once de sentimentalisme et le tour est joué. Un coktail efficace. Tu aurais pu insister d'avantage sur les droits de l'homme pour une plus grande efficacité, c'est à la mode en ce moment.
M'enfin, de toute manière, on allait pas discuter politique dans une lettre de soutient...
Revenir en haut Aller en bas
http://adieupauvrefou.skyrock.com
Hugo Zeppeline
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 5062
Age : 27
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Sephiroth
Pseudo : Hugo Zeppeline
Pseudo : Aenaril

MessageSujet: Re: Lettre à Ingrid [épistolaire]   Dim 11 Mai - 14:58

Certes, Kensouille, je n'en disconviens pas, loin de là ^^
Le "hic" que j'ai rencontré, si tu veux savoir, c'est que la longueur maximum est une page. Je n'ai donc pu qu'énoncer certaines choses sans trop y toucher. Le "ou pas", c'est vrai que je le trouve zarb'...je voulais signifier qu'on a jamais vraiment échanger un mot, mais que finalement, c'était peut-être le cas quand on y pense.

En tout cas, merci à vous deux pour vos commentaires, ils me seront précieux, je vais tenter de recorriger un peu tout ça (=

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirebazare.skyblog.com
kensei

avatar

Masculin Nombre de messages : 73
Age : 97
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Lettre à Ingrid [épistolaire]   Dim 11 Mai - 15:42

Effectivement, c'est traiter un sujet très succintement que de ne pouvoir lui accorder qu'une seule page.
Et si tu veux un autre conseil, abandonne le centrage, ça relève d'un mauvais goût inquiétant et doit, par la même occasion, faire fuir grand nombre de lecteurs. ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://adieupauvrefou.skyrock.com
Tr0n

avatar

Masculin Nombre de messages : 3306
Age : 37
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Sucedebout
Pseudo : Grocube
Pseudo : Tron

MessageSujet: Re: Lettre à Ingrid [épistolaire]   Mar 13 Mai - 18:53

Je passerais outre mon opinion politique sur le cas Bétancourt qui est à l'opposé de ce qui est énoncé dans cette lettre. Avant de juger, j'aurais aimé connaître le sujet réel car il est selon ma perception plusieurs possbilités. Est ce un soutien ? Est ce un engagement politique ? Est ce la paix ? A partir de là j'aurais pu te donner des indices de développement.

Mon avis sur l'expression quand même.

Citation :
u dois probablement apparaître comme une présence régulière, et on en oublie qu’au final, on n’a jamais échangé un mot

Régulière => maladroit comme mot.

Double utilisation du "on" et donc de l'impersonalité. Juste après ta phrase avec l'énonciation du tutoiement c'est désagréable à mon oreille musicale.

Citation :
«
La rage au cœur », ce sont les mots que tu nous transmets, c’est cette
invitation à la discussion, au débat, que tu nous envoies

Phrase globalement lourde. Double énonciation par le biais de l'expression "c'est", "ce sont". Tournure maladroite qui me donne une impression de difficulté à la lecture à voix haute. La subordination pourrait être "intéressante", et l'ordre des mots peut paraître bien choisi, pourtant il renvoie une image de compréhension moyenne. Ca ne colle pas.

Citation :
une bonne discussion n’est possible que lorsque les interlocuteurs se répondent

"bonne" pim.
"n'est possible que" pam.
"lorsque" poum.
"interlocuteur" vlan je suis achevé.

Phrase très lourde dans le style, peuplée de petits mots parasites qui nuisent à la fluidité du texte. Revoir la syntaxe sur cette phrase, et utiliser les "bons" mots au lieu d'expressions toutes faites qui donnent une impression de lourdeur. Comme je le dis souvent, utiliser des subordonnées c'est un exercice compliqué qui nécessite beaucoup de boulot.

Note aussi l'utilisation abusive de la coordination "Et" qui ne renvoie pas du tout à une énumération successive et qui démolit tout l'aspect structurel interne du premier paragraphe.

Citation :
Et
c’est au final une façon de montrer que la prise de conscience du
problème colombien s’est faite, grâce à toi, et que ton combat continue
à porter ses fruits, plus le temps passe

Ah... Virgules, virgules quand tu nous tiens. Lis ta phrase à voix haute tu y verras le problème tout seul je pense. Tu as des expressions intéressantes comme les syntagmes suivants : "la prise de conscience du problème colombien", "ton combat continue à porter ses fruits", à toi de voir comment les agencer d'une manière plus fluide. A la fin, "plus le temps passe", pique les oreilles.

Citation :
D’autres gens également

D'autres gens portent ce combat ? D'autres gens dans ton coeur ? Ambiguïté peut être voulu mais qui de mon point de vue est plutôt une maladresse. En plus "gens" et "également" deux mots que j'appelle passe-partout.

Citation :
Si le doute s’insinue en moi avant cela, j’aurai à présent

A présent si le doute s'insinue [...]. Ce n'est pas plus simple ? Pourquoi fichtre compliquer les tournures alors que tu développes un moment de "paix", une histoire de "soutien". Tout est dans le rythme. Le "en moi" n'est pas opportun encore une fois, tu peux le remplacer par une image plus comment dire... Juste.

Citation :
Quant à la Colombie, la première fois que j’ai entendu son nom, ce dernier m’a évoqué ces oiseaux d’un blanc si pur

L'idée de placer une image finale de la paix est bonne. Mais elle me dérange par le fait qu'elle soit un chouilla "bâteau". L'expression est juste, dans le bon ton, rien à redire, pas de maladresse dans ce passage. Quoiqu'apparement tu aimes vraiment certains mots comme "que". Je ne dirais pas qu'il y a là une allusion d'ordre sexuelle mais quand même.

En conclusion, travaille dans la simplification (attention en évitant le travers de le faire à outrance aussi) et réfléchis à la position des mots. L'utilisation de la virgule et des subordonnées est aussi pas mal à revoir et mériterait un petit passage à la recorrection. Je pense que tu peux faire beaucoup mieux sur une seule et unique page, par rapport à ce que je lis de toi. Fais vraiment attention à la formulation syntaxique après des mots comme "lorsque", "que" etc.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre à Ingrid [épistolaire]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre à Ingrid [épistolaire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lettre liée
» Nathaniel Hawthorne - La lettre écarlate
» Lettre de Denain
» MA LETTRE AU PERE NOEL !
» Ferme les yeux..et tape 7 lettre au hasard.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: