AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Je vais mal, et je vous emmerde ! (...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hugo Zeppeline
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 5062
Age : 26
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Sephiroth
Pseudo : Hugo Zeppeline
Pseudo : Aenaril

MessageSujet: Je vais mal, et je vous emmerde ! (...)   Lun 23 Juin - 10:59

(...)Ce cri d'un ado que vous trouvez "si beau et si triste", perd son ton insultant à vos yeux de lecteurs.*


Que vais-je écrire cette fois… Je n’en ai aucune idée. L’appel de la page blanche s’est fait ressentir, mais l’inspiration n’est pas vraiment venue me cueillir. J’ai juste envie d’écrire, comme toujours quand j’ai mal. Il faut dire que c’est tellement apaisant de pouvoir laisser tout glisser hors de soi… Faire suinter les sentiments de sa peau, jusqu’à ses doigts. Cela semble si…horrible et pourtant ça fait un bien si fou. Prenons un exemple plutôt "trash", pour parler jeune : l’écriture est comme un bouton d’acné gros et enflé qui fait mal tellement il contient d’infection. L’écriture revient au même que de faire éclater, et donc jaillir le contenu de ce bouton. Moins de pression, mal un instant intensément, puis ça va mieux. Et puis ça saigne, tout comme on fait saigner la page de notre encre en écrivant. C’est si dégueulassement cathartique l’écriture. Si égoïstement apaisant aussi. Il suffit d’écrire ses malheurs pour qu’un lecteur soit triste à notre place et compatisse, pour que nous-même soyons soulagés.

Prenez, prenez ! Mangez donc mes mots, et étouffez-vous de sanglots avec eux ! Pleurez votre cœur touché et meurtri par les paroles d’un étranger. Souffrez d’une douleur qui n’est pas vraiment vôtre ! Voyez des images qui ne sont pas, illusionnez vous des horreurs apportées par ces caractères noirs qui souillent la blancheur de la page, de votre âme !

La noirceur d’âme d’un auteur doit pouvoir faire pâlir les gothiques, et blêmir un africain ! Raciste plume qui n’écrira jamais blanche, toi tu fais pâlir, tu fais rougir, tu fais peur, tu effraies, tu donnes l’illusion d’aimer, tu peux même nous faire lentement crever, agoniser, et nous consumer de tes propos destructeurs. Douces, violentes, subtiles, originales, banales, imagées, et bien d’autres encore sont les plumes d’un auteur icarien au ramage si noir qu’elles vous feront perdre la tête pour tomber dans le monde des « rêves ». Songes si fantastiques qu’ils vous brûlent des ailes que vous n’avez pas, celles d’un auteur follement dérangé, et vous fait choir dans les limbes d’un enfer qui se trouve être le néant. Le néant ? Le néant de l’auteur, le trop du lecteur. Parce que là où l’écriture est un néant, un blanc que comble l’auteur, c’est un « trop » pour son lectorat qui nage entre des lignes sentimentales dangereuses ou bienfaisantes pour sa santé mentale.

Et si vous partagiez un peu la folie de cet auteur, hein ? Si vous deveniez fous, vous, lecteurs ? L’auteur vous semble estropié du cœur, alors que c’est simplement votre esprit qui se fait marionnette du sien. Prenez donc garde aux lignes, qui en armée s’alignent, pour conquérir le point sensible qui vous fera perdre votre contenance… Les pages volent sous un vent d’abandon, ou se tournent sous vos mains tremblantes d’excitation. Seriez-vous déjà drogué ? Peut-on droguer avec du papier, de l’encre et de l’abstrait ? Qui sait, qui sait ? Vous levez l’ancre de la réalité pour suivre la logorrhée minable d’un gosse en mal d’amour, ou en manque de rêves, capable d’aligner les mots comme vous vous ne l’êtes peut-être pas… Où se trouve le talent ? Le talent n’est pas, ce n’est qu’une capacité que lui n’a pas oubliée. Retranscrire et lire son cœur comme on le fait avec un livre. Il suffit de garder un minimum de l’enfant qui est en soi, mais déjà vous oublier ce qui se cache derrière « enfant ». Le talent, c’est rendre les pas de votre trotteuse lents, vos heures courtes, et dire au temps de prendre son temps pour que vous puissiez ouvrir la brique qui décore l’étagère de votre maison. Vous savez, votre bibliothèque, sur laquelle vous ne faites peut-être plus les poussières, à force de la délaisser ? Un jour cependant un titre vous pend sous le nez, fier, arrogant et provocateur, attirant et excitant, mystérieux ou parlant, prédicateur ou inventeur de rêves. L’aventureux Orphée, où le guide vers Morphée, véritable Prométhée, voyage digne du héros d’Homère ou décadence à la Lucifer… Vous plongerez toujours votre nez dans ce tas de feuilles, mais pour tomber ou vous envoler ? Pour rêver, ou pour réaliser ? Qui sait, qui sait…

Après tout j’écris, et vous lisez, alors qui peut dire ? Moi je descends en bas de la page, vous peut-être que vous remontez une quelconque pente, que vous questionnez votre haut, votre tête, pour vous interroger sur ce tas de mots agencés l’un après les autres, comme ils sont venus.
Je ne sais pas, je ne sais plus et je ne veux pas savoir. Ecrire, égoïsme, écrire, repli, écrire, mourir, écrire, vivre, écrire, donner, écrire, voler, écrire, imposer, écrire, critiquer, écrire, saigner, écrire, sourire, écrire, offrir, écrire, reprendre, écrire, garder, écrire, se souvenir, écrire, rêver, écrire, voyager, écrire, demeurer, écrire, faire l’introspection, écrire, extérioriser, écrire, écrire, écrire, lire, écrire, pleurer, écrire, rire, écrire, se vider, écrire, remplir une page, écrire, parce qu’écrire. Plume à la ligne, point final dans un étourdissement et une conclusion bancale, c’est écrit parce que c’est là, c’est là parce que c’est écrit, et peu importe la valeur et le profit, juste l’existence suffit.






* j'ai choisi ce titre, parce que je trouvais ça drôle sur le moment xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirebazare.skyblog.com
Clown Mallarméen

avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Age : 26
Localisation : Là où personne ne l'attend.
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Je vais mal, et je vous emmerde ! (...)   Lun 23 Juin - 19:33

Hop, je tente un commentaire.

Forme : C'est assez... décousu Très Heureux . Je trouve le style parfois sublime, parfois rébarbatif. Parfois on est dedans, parfois pas. Le mélange des registres n'est pas forcément la bonne solution.
Citation :
Faire suinter les sentiments de sa peau, jusqu’à ses doigts.
J'adore l'image. Elle est bien exprimée, le lecteur est dedans. Mais juste après...

Citation :
Cela semble si…horrible et pourtant ça fait un bien si fou. Prenons un exemple plutôt "trash", pour parler jeune : l’écriture est comme un bouton d’acné gros et enflé
Aargh. La suspension casse tout le rythme, et le coup de l'acné "trash", ça brise l'élan du lecteur.

Citation :
C’est si dégueulassement cathartique l’écriture.
Aaah. Là on est bon. J'adhère totalement à la phrase. Il y a le mélange du dégueulasse et du cathartique, mais il passe bien.

Le dernier paragraphe m'a beaucoup plu. Une forme sêche, mais qui s'adapte au mouvement de la pensée.



Fond : On sent que tu l'as écris d'une traite. L'enchainement des idées n'est pas forcément évident, mais on finit par percevoir une logique d'ensemble. Toutefois, tu parles de l'auteur et du lecteur, et les deux se mêlent sans que l'on s'y retrouve vraiment. De plus, le début fait un peu "lieu commun".
La réflexion est assez interessante. Il est vrai que lecteur ne profite que de ce que l'auteur lui laisse percevoir. Et encore. Peut-être en lisant un texte trouves-tu parfois des échos avec ta propre existence. Sinon, il est difficile de vibrer en coeur avec l'auteur.
De plus, tu parles de minable logorrhée. Ca contredit ta vision "cathartique" de l'écriture. Car même s'il s'agit d'un "gamin", l'écriture reste interessante. Où peut-être que le terme se réfère à la vision que le lecteur porte sur le texte ? Mais dans ce cas pourquoi le lit-il ?



Conclusion : J'ai apprécié ton texte, car il renvoie à des sensations et des interrogations que je connais bien. De manière général, "on est dedans". Le style est bon, parfois entrainant, parfois moins. Il mériterait peut-être des retouches, malgré un bon ensemble, mais peut être se veut-il instinctif ?
Revenir en haut Aller en bas
Hugo Zeppeline
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 5062
Age : 26
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Sephiroth
Pseudo : Hugo Zeppeline
Pseudo : Aenaril

MessageSujet: Re: Je vais mal, et je vous emmerde ! (...)   Lun 23 Juin - 19:55

En fait, comme le dit le début, j'avais envie d'écrire, mais j'avais pas l'inspi'...Alors bon, j'ai pondu ça sans trop savoir pourquoi, ni à quelles fins (= Libre interprétation pour tout le monde, voilà \o/


La logorrhée minable d'un gosse en mal d'amour, ou de rêves... Euh... je sais pas trop pourquoi j'ai écrit ça, mais je dirai que j'ai mis minable surtout parce que ce ne sont que des mots, des mots de gosses, des mots simples, avec un vocabulaire médiocre, des sentiments enfantins, etc. je sais pas...ca parait minable, risible, ridicule O_o (je devais être mal luné moi Oo).

Je crois que le fait d'être auteur et lecteur fait qu'on sait pas toujours trop de qui on parle au juste :scratch: Faudrait que je me relise en fait xD mais bon, si je me relis je vais être tenté de le bouger, et je vais plus l'aimer ^^ Y a de la critique générale et de l'auto-critique à la fois, je dirai ^^

En tout les cas, merci pour ton commentaire, et content que tu aies pu trouver de la satisfaction à le lire (=

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirebazare.skyblog.com
G3n3sis



Masculin Nombre de messages : 1102
Age : 97
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Je vais mal, et je vous emmerde ! (...)   Lun 23 Juin - 20:01

C'est cool, je suis pas un pro, donc je juge juste la forme, c'est joli Très Heureux j'aime bien !!!
Revenir en haut Aller en bas
Soluno

avatar

Masculin Nombre de messages : 95
Age : 28
Localisation : Rouen / Montpellier
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Je vais mal, et je vous emmerde ! (...)   Mar 24 Juin - 1:04

Citation :
pouvoir faire pâlir les gothiques, et blêmir un africain !

Dommage, un goth c'est déjà pâle, alors qu'un africain n'est pas blême... Ca casse tout !!!

Voili voilou, ça servait à rien, mais ça fait plaisir quand même ! (merci pour le texte, qui est chouette, même si j'ai souvent été larguée aussi (et j'ai pas lu l'énumération de la fin ^^') )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.royaumes-oublies.info/forum/index.php
Hugo Zeppeline
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 5062
Age : 26
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Sephiroth
Pseudo : Hugo Zeppeline
Pseudo : Aenaril

MessageSujet: Re: Je vais mal, et je vous emmerde ! (...)   Mar 24 Juin - 16:43

Merci Gaynesounet =° Si t'as aimé, c'est le principal Très Heureux

Soluno a écrit:
(et j'ai pas lu l'énumération de la fin ^^') )

Sol'...mi...rédo, ok ? xD Honte à toi de pas avoir lu tout =° Mais comme l'était tard, je te pardonne \o/ (et je t'kiff, même, si tu veux, :heart: )
Merci pour ton chtit com', qui fait bien plaisir ^^ (ben faire pâlir un gothique, s't'un sacré défi nan ? Tout comme rendre blanc quelqu'un de couleur noir =° )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirebazare.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je vais mal, et je vous emmerde ! (...)   Jeu 26 Juin - 11:22

Carcasse: Assez décousu, pour reprendre les termes du Clown Mallarméen. Globalement, je ne suis pas soufflé par la virtuosité des phrases. Par contre, il t'arrive de trouver des images particulièrement amusantes et marquantes. Je retiens notamment celle de l'armée, comparée aux mots qui s'alignent pour envahir un point bien particulier: c'est original! Tu as ce mérite, que j'apprécie d'ailleurs énormément et qui, comme par magie, te place ainsi au dessus de beaucoup d'autres: tu fais tes propres images. Tu utilises tes propres mots et c'est le début d'une très longue ascension vers la forge d'une plume qui te sera propre. J'utilise le futur (proche) car elle est, à mon sens, encore un peu trop faible dans la tournure de ses phrases et dans l'exploitation et la mise en valeur précise des mots. Ca, ce n'est pas uniquement le talent, c'est aussi le travail, à long terme (écrire,écrire,écrire) mais aussi à court terme (tourner et retourner tes phrases dans tous les sens jusqu'à ce que, toi-même, tu les trouves irréprochables).

Chair: Idem: assez décousu. Je trouve le paragraphe du bouton d'acnée particulièrement horrible mais éminemment sympathique, étrangement. Pour ce qui est du thème, tu te répètes mon p'tit Séphi, j'ai déjà lu des choses à peu près semblables de toi. Essaye de traiter d'autres thèmes plus en profondeur à travers une histoire qui te servira, en quelque sorte, de prétexte à l'exposition d'une thèse qui t'es propre. C'est toujours plus intéressant et convaincant pour le lecteur, c'est aussi plus drôle à faire pour l'auteur. Organises tes idées Seph' s'il te plaît, là c'est le bordel. C'est dommage car à cause de ça, on ne retient plus vraiment les idées qui se dégagent de chaque extrait. Or, après avoir lu un paragraphe, je dois pouvoir en dégager l'idée principale en quelques mots sans le relire, en tant que lecteur. Courage!

En quelques mots: Original parfois, maladroit de temps à autre, subtil par moments, décousu globalement, le Je vais mal et je vous emmerde de Séphiroth a le mérite d'être propre à l'auteur. Malheureusement, le manque d'organisation du texte et le flou global dans lequel le lecteur se retrouve à la fin de sa lecture risque d'en dépiter plus d'un. Un message plus ou moins intéressant qui pourrait être sympathique s'il était intégré dans le cadre d'une histoire au lieu d'être livré brut au lecteur.

Le Cachet du Critique: .PC.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je vais mal, et je vous emmerde ! (...)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je vais mal, et je vous emmerde ! (...)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin de conseils pour vendre voitures s'il vous plait
» Vos expressions préférées!!!!!!
» C'est moi le Boss ! (première partie)
» Morve Your Body
» [Inutile] Vos fonds d'écrans du moment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: