AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Improvisation [durée d'écriture: 14h05 - 14h18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hugo Zeppeline
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 5062
Age : 26
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Sephiroth
Pseudo : Hugo Zeppeline
Pseudo : Aenaril

MessageSujet: Improvisation [durée d'écriture: 14h05 - 14h18]   Jeu 3 Juil - 18:04

Spoiler:
 

J'aurais sans doute pu vous charmer, pour la plupart, rien qu'à la force de mon image. Les yeux pétillants et un sourire mi-moqueur, mi-charmeur. J'aurais pu, oui...Si je m'étais aimé. Mais bien loin de là, j'ai écouté les mots railleurs, j'ai subi leur pouvoir et me suis laissé prendre. Envoûté ai-je été, jusqu'à douter de ce que j'étais vraiment. Et encore aujourd'hui je n'en suis plus vraiment sûr. Mais les mots, bien plus que me contrôler, je les emprisonne et moi seul décide de quand les libère. Ma prison est ma prisonnière, et son pouvoir me permet monts et lumières. Approchez, approchez, lisez mes mélopées, laissez-moi tout vous conter.

Mes mots s'alignent, lyriques et beaux, mes mots vous brûlent comme mille flambeaux. Voyez vos vêtements devenir guenilles, sentez la pluie s'insinuer dans votre vie. Le souffle de votre cœur accélère, tandis que l'air de vos poumons se vide. Rien que mes mots, seulement mes maux, provoquent chez vous sensations inconnues, que vous reconnaissez pourtant. Où sont donc vos défenses ? Avez-vous laissé votre mauvaise langue et vos propos piquants au placard, êtes-vous donc bêtes au point de ne pas écrire comme vous parlez ?

Laissez-moi rire ! Si vos mots volent encore jusqu'à moi, c'est qu'ils me nourrissent bien plus qu'ils ne me blessent. Mon cœur a appris à guérir les blessures, et à en retirer profit. Parlez, je vous dis, et moi pendant ce temps j'écris. Ecriture bien plus accusatrice que salvatrice, elle sera votre peine pour votre avarice de beaux gestes. Moi, ma plume glisse, belle et ténébreuse, sur une feuille qui ne sera bientôt plus blanche, pour le seul bonheur de mes yeux, et pour la souffrance des vôtres. Tandis que votre cœur se taille en pièces par mes mots qui vous blessent, moi la douleur je la délaisse, en prenant malin plaisir à décharger mon ire. Qu'importent vos pensées, qu'importent les réactions, je suis maître de ces phrases, je suis le roi de mes inventions.

Allons, allons...trêve de compassion. Ce n'est point ce que je demande. Mes mots m'ont juré dévotion, ce sont mes sujets et ils périront. Mais entre vivre ou périr, autant faire les deux, sous la force du rire. Rire à vous glacer d'horreur, ou rire sous la rancœur, c'est toujours la même rengaine, c'est toujours le même refrain. Le chant d'un esprit malin, que désormais plus rien n'atteint.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirebazare.skyblog.com
 
Improvisation [durée d'écriture: 14h05 - 14h18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SOFT] Zone d'écriture sur le HD2
» Des ateliers d'écriture dans vos régions
» activer la saisie prédictive lors de l' écriture d'un texte
» Durée de vie des batteries Olympus
» couverture d'album, porte carte, carnet d'écriture ...1 mai 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: