AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Unknow wit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aillas
Coordonnateur Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3785
Age : 27
Localisation : Utopie flagrante des Arts.
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Unknow wit   Jeu 11 Sep - 2:34

Il est à peine vingt et une heure vingt sept que la limousine de Mike est déjà en feu, j’ai les yeux qui piquent un peu mais j’ai tellement de larmes de rire que je ne m’aperçois de rien. La fumée a incrusté mes alvéoles pulmonaires et me voilà en train de gueuler des noms latins avec des mimiques de play-boy.
Mélissa me passe un nouveau joint et tapote maladroitement l’épaule du chauffeur avant de s’affaler lascivement contre moi. J’ai une trique monstrueuse mais je fais mine de rien, la tête dans les nuages. En passant devant les hôtels chics, Claudia regarde par la vitre teintée en soupirant ; ses parents sont toujours en train de discuter en terrasse avec un promoteur immobilier à l’air carnassier. Le même type qu’il y a deux heures, quand elle est passée demander au groom de l’accompagner dans sa chambre lorsqu’elle rentrerait.

Ne supportant plus d’avoir le poids de Mélissa sur mon entrejambe je sors quatre verres et les jette sur mes amis en chantant. En me baissant, j’attrape une bouteille de champagne et l’extirpe de son pot de glace pour la faire gicler royalement. La moitié de la bouteille y passe. Sans trop regarder et un fou-rire aux tripes alors que Claudia crie partout qu’elle en a dans l’œil, je remplie les verres des autres. Le reste de la bouteille y passe.
Sauf que déjà le chauffeur nous indique que nous sommes arrivés devant la villa des Castora. Jules fait une plaisanterie douteuse sur la petite dernière de la famille Castora ; Hélène, notre hôte. On vide notre verre cul-sec. Je lâche le mien sans m’en rendre trop compte et la porte s’ouvre. En sortant, l’air frais me fouette la face et mes afflux sanguins diminuent. J’en profite pour me montrer sous mon plus beau jour. J’ai un grand sourire charmeur face aux gens qui nous regardent d’un air ébahi. Ils sont agglutinés autour de nous. Mes vêtements me font l’effet d’être des appendices naturels pour ma beauté un peu brutale. J’ai une coupe très fun, c’est un peu le côté chic adapté au baroque. Tout est mesuré dans mon apparence ; photogénisme oblige. Ray-ban pour la virilité, Parfum Bugatti pour la sensualité, Jeans Dior pour la classe, Chemise blanche Burberry ouverte pour la nonchalance et All Stars pour la touche branchée.

On monte un long tapis rouge en nous délectant à l’avance de la fête à venir. Je vois Claudia du coin de l’œil qui semble toujours être en rogne envers le monde. Elle doit être craquée jusqu’au coup encore une fois. Elle est très sexy vilaine comme ça ; j’aime beaucoup.
Hélène nous accoste avec ses bras blancs grands ouverts, elle sent le parfum et elle nous parle avec un accent italien dont je n’avais pas connaissance. Elle pose ses mains sur le flanc de Jules et de moi-même en nous embarquant à l’intérieur. J’ai toujours pas vu Mike.

A l’intérieur l’ambiance commence à chauffer lentement, il est près d’une heure cinquante cinq à présent et j’ai bu suffisamment pour quatre. Pourtant, je suis toujours debout, je danse comme un fou sur une piste dont l’odeur ressemble vaguement à celle d’un chien en rut. J’ai perdu Mélissa depuis le début de la soirée, Jules est aux crochets d’une strip-teaseuse et Claudia parait s’être enfin réveillée et se trémousse avec docilité face à un costaropode bavant. Elle a toujours un verre à la main, j’ai perdu le compte depuis longtemps, pour moi aussi d’ailleurs. Je tente de me rapprocher, mais à ce moment là une blonde me saute littéralement dessus pour m’embrasser goulûment, je suis contrarié et je réponds donc à son baiser avec une passion brutale. Elle se trémousse contre moi ; j’ai mes deux mains pressées contre son postérieur et je ne fais plus qu’un avec le dance floor.

Comme j’avais un peu la nausée je suis sorti prendre l’air, je marche dans les allées en zigzaguant entre les couples, certains forniquent à même le sol de la terrasse. Je suis déchiré et il est cinq heure treize du matin.
Mélissa m’agrippe enfin par la main et se penche vers moi. Instinctivement, je tente de l’embrasser, elle appuie sur mes lèvres avec une force molle emplie d’alcool et de drogue. Je sens une vague de chaleur s’épanouir en moi. Je la serre fort, je souris bêtement.
Juste à côté on voit Claudia s’écrouler par terre et commencer à gerber. C’est un magnifique panaché de verts, de marrons et de jaunes. La nausée me revient alors aussitôt et je dois me retenir pour ne pas imiter illico la belle Claudia. D’ailleurs, on l’entend crachoter un difficile.

« J’vous cherchais… »

Mélissa explose de rire et je ne peux alors pas m’empêcher de la suivre, c’est comme une tempête qui me ravage les joues et le visage. Et puis voilà que la nauséeuse commence à rigoler dans sa propre gerbe.
A ce moment précis je suis persuadé que l’on peut voir des bulles dans l’émétique liquide, que nous rejette la sexy vilaine, tellement elle a bu de champagne. Un gémissement rauque provenant des fourrés me rappelle à la réalité ; je pose ma main sur un des seins de Mélissa… J’suis pas couché…

_________________


Dernière édition par Aillas le Jeu 11 Sep - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Teclis
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1750
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Unknow wit   Jeu 11 Sep - 2:37

Je crois que j'ai tout dit il y a peu.

Style particulier, ou plutôt, registre particulier, assez inclassable. Bon, on lit parfois des textes tentant de nous faire part de la dépravation qu'on trouve dans la haute société. Toutefois, celui-là est rondement mené.

L'utilisation de la première personne parait sensée, les personnages bien décrits. Flou du aux drogues et à l'alcool bien retranscrit... Impec' ! Clin d\'Oeil
Revenir en haut Aller en bas
@ngel
Chromatique
Chromatique
avatar

Masculin Nombre de messages : 720
Age : 27
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Unknow wit   Jeu 11 Sep - 2:51

Un texte vivant, frais et entrainant.

La question qui tilt dans mon esprit juste après la lecture étant: "Réel ou Fictif?".

Et puis je reviens difficilement et lentement sur Terre, pour me dire que ce n'est pas réellement ton genre, bien que la description du personnage prête à confusion.

Un thème très peu abordé mais avec délicatesse et finesse due au thème.

En bref magnifique.
Clin d\'Oeil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Unknow wit   Jeu 11 Sep - 3:43

Ce texte pue l'American Psycho de Brett Easton Ellis. Mais malgré quelques jolis effets, il y a un truc qui me gène. On sent irrémédiablement que tu méprise ce genre de comportement, ce qui nuit à la crédibilité du truc.

Sinon, j'aime bien, je suis friand de ce genre de crudités. Sauf une répétition malheureuse "Il est près d'une heure cinquante quatre, j'ai bu pour quatre" quelque part.

Voila, globalement sympatoche, quoique trop vaste pour en faire un truc si court et trop futile pour en faire un bouquin vraiment classe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Unknow wit   Jeu 11 Sep - 8:19

Moi, dans les trois minutes que je peux accorder à ce commentaire, je dirais qu'il est étonnant d'avoir une narration à la première personne, comme ça. Comme disais Kinder, on a l'impression d'un mépris pour ce genre d'attitude, mais si c'est une auto-bio, il faut expliquer pourquoi il est distant comme cela et, du coup, faire un texte beaucoup plus long.

Parce que moi je trouve ça étrange de la part d'un type aussi pété de parler comme cela.

"Tout est mesuré dans mon apparence ; photogénisme oblige. Ray-ban pour la virilité, Parfum Bugatti pour la sensualité, Jeans Dior pour la classe, Chemise blanche Burberry ouverte pour la nonchalance et All Stars pour la touche branchée."

Tu le vois dire ça dans la boîte ? Moi non, c'est clair limpide, ordonné et consciencieux. Il devrait être en train de brailler, ou alors au moins d'en être fier. Et si il ne le dit pas dans la boite mais après, avec un esprit plus net, il faudrait faire sentir toute la nonchalance orgueilleuse (et stupide) de ce personnage.

Donc moi je trouve que l'idée est bien, mais ma conclusion est la même que Kinder, j'ai lu plusieurs de tes textes, et, souvent, l'on perd le personnage ou le narrateur. Toi qui a écrit dans l'académie un grand texte sur la méthode de rédaction, souviens-toi bien qu'un bon personnage est un être à part entière, et non pas un pantin que tu balades comme tu le souhaites pour faire passer tes actions et ta trame.

Yo, avec un meilleurs personnage, pour moi, ce texte serait vraiment fun !
Revenir en haut Aller en bas
Aillas
Coordonnateur Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3785
Age : 27
Localisation : Utopie flagrante des Arts.
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Unknow wit   Jeu 11 Sep - 23:30

Pour ce qui est des narrateurs, il faut comprendre que la grande majorité de mes textes sont comparable à une narration de type "Sin City". Je marche de manière cinématographique. Je commente ce qui est et ce que mon personnage voit.

J'essaierais de faire une version audio de mes textes prochainement, ce sera peut-être mieux pour ton oreille et tu comprendrais mieux sans doute le raisonnement de ma narration.

En attendant je te suggère de suivre le déroulement du texte en t'imaginant une voix plutôt grave qui conterait avec une lenteur mesurée et avec détachement. Je crois que c'est ça qui doit te choquer dans ces lecture. C'est le détachement de mes narrateurs. Sauf que je doute de revenir là dessus un jour... C'est ma patte comme qui dirait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Unknow wit   Jeu 11 Sep - 23:47

Ce n'est pas le détachement qui me gène, Easton Ellis, pour le reciter, fais strictement pareil, accompagne les propos du héros avec ses pensées de faucon cocaïné de Wall Street.

Le mépris perce, je ne sais pas comment, peut être un registre décalé par rapport au personnage, mais pas forcément par le point de vue de narration.
Revenir en haut Aller en bas
Cassiopée
Héliaste
avatar

Féminin Nombre de messages : 9868
Age : 59
Localisation : Les pieds sous l'eau, la tête au delà des étoiles.
Date d'inscription : 05/01/2008

Personnages RP
Pseudo: Cassiopée
Pseudo : Maelun
Pseudo : Lucia

MessageSujet: Re: Unknow wit   Dim 5 Oct - 14:38

Il me semble bien percevoir le mépris dans ce texte en effet. Un mépris de soi-même, un détachement de soi-même. Cet homme vit sans se donner de limite (a priori) mais sans passion aussi. Comme si sa vie n'avait pas plus d'intéret qu'un film.

Je pense que ce sujet aurait tout aussi pu être écrit à la 3ème personne car le "je" est utilisé comme un "il".

Pour ma part j'ai bien apprécié ce texte. Presque uniquement composé de descriptions, il n'en demeure pas moins fluide et visuel. Oui cette comparaison à Sin City lui convient.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Unknow wit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Unknow wit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] svp CID:unknown

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: