AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sad american

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
et dun charabia

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Sad american   Mer 1 Oct - 2:58

[HRP]Lo everyone.. Pour ce qui est de la boîte à musique (vidéo youtube désolé, je n'ai pas trouvé mieux ailleurs), laissez passer le spot d'intro de 5 secondes.. Voilà that's all folks, have a nice time et dites-moi si je ne suis pas trop rouillé :o [/HRP]


Arizona, un jour ensoleillé de l’année 1882…


Avez-vous déjà eu ce sentiment, somme toute assez déroutant, d’avoir rencontré la bonne personne ? Celle qui, pour vous, changera bien des choses et s’attachera à faire basculer votre vie...

À jamais…

Je l’aperçus au loin, dans cette saleté de désert, elle était venue jouer sur ma terre promise. Trois jours que je fuyais avec mon cheval et mes quelques malheureux dollars. J’en n’étais pas à mon premier sale coup, le dernier avait simplement mal tourné. Contraint forcé de faire cavalier seul, le genre pauvre cow-boy solitaire, vous voyez le tableau ? Il faut croire que les banques commençaient à nous connaître dans le coin, la dernière que l’on a visitée a d’ailleurs réservé un accueil dont mes gars se souviendront.

Paix à leurs âmes.

De toute façon, j’avais des doutes sur le travail en équipe, et je n’étais pas trop du genre à partager. Mais revenons à elle, à cette silhouette féline venue jusqu’à moi, se reflétant désormais dans un soleil presque aveuglant pour mes yeux fatigués. Aucun indice, aucun souffle ne l’avait trahie. Elle faisait s’envoler tous mes mots, les uns après les autres. Comment vous parler de sa chevelure brune, de ses yeux d’un bleu très pâle, pauvres fous, vous ne comprendriez pas. Moi seul le savais, ma vie n’était plus la même à présent.

Elle était là pour moi, et j’étais fait pour être libre avec elle.

Une affiche placardée sur les murs, j’imagine qu’elle l’avait reconnu. Un regard, elle connaît tout de moi, mes égarements entre la brute et le truand, ma pitié...

« Viens et règne tout autour de moi, tu vois, je ne te résisterai pas. »

Un bruit sourd que je connais trop bien, elle m’inflige la prime que je mérite. Une détonation, mon cheval s’enfuit. Toi aussi pauvre lâche, tu m’abandonnes. Va-t-en sale traître, elle crée tout un nouveau monde pour moi de toute façon.

À terre, le visage posé contre le sable brûlant, je crache mes derniers mots. Drôle de mélancolie, mon cœur tressaute, ma poitrine me fait mal, j’ai froid.

Lentement, elle s’agenouille près de moi, je sens son parfum, le cadeau d’un dernier secret. Doucement, qu’elle m’aime ou qu’elle me trahisse, elle effleure mon cou de ses doigts délicats. Mes yeux se ferment, je m’endors près d’elle. La fumée se dissipe peu à peu autour de moi, je me consume. Prière, laissez-moi me reposer en paix, je garde ces minutes pour moi.

« Adieu Chimère, je suis lucide, entre l’ombre et la lumière. »

Seul son souffle me permet d’exister, elle restera en vie pour nous deux à présent…

Tueuse à gages, elle m’aura oublié au fond de deux ou trois verres, elle avait bien fait son travail…

Revenir en haut Aller en bas
Djoul

avatar

Masculin Nombre de messages : 671
Age : 33
Localisation : pouf pouf... là
Date d'inscription : 12/06/2008

MessageSujet: Re: Sad american   Jeu 2 Oct - 2:51

Tiens une frimousse connue!

Bien le bonjoir cher charab'!
Alors déjà le choix de la zik d'ambiance: très judicieux, cela donne un côté décalé à l'ensemble. Tristoune, on sent bien l'aventure qui s'achève inexorablement, tout en restant assez funky fresh, laissant entendre la paix intérieur du héros.

Le texte en lui-même est très sympa à lire. Il ne verse pas dans le mélo. Le titre est bien trouvé, bien que j'aurais bien vu un "monde de merde" bien senti (si Hazanavicius n'évoque rien pour vous oubliez cette dernière phrase).
Je me suis imaginé voir Salma Hayek en tenue légère à la poursuite d'un gringo désormais solitaire, et rien que pour cette chaude vision, je te dis bravo.
Juste une petite déception, j'aurais aimé un peu plus de suspense... on comprend très vite que la demoiselle n'est pas emplie de bonnes intentions.
Si tu l'avais décrite à travers les yeux du condamné comme une lueur d'espoir, une beauté qu'il imagine venir à son aide, pour finir sur un acte final soudainement violent et une prise de conscience de l'arrivée de la mort, j'aurai kiffé venère!

Mais bon, excellent mon Charab' (huuuuum Charaaaab!)
Ravi de te voir en ces terres outlaw! Take a gun and come get some!
Revenir en haut Aller en bas
Dounette



Féminin Nombre de messages : 4122
Date d'inscription : 22/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Sad american   Jeu 2 Oct - 12:11

Que c'est agréable de te voir en ces lieux, Charab ! Et pour un texte en prime !

Oserais je dire que tu n'as pas perdu ce qui fait ton charme : cette description d'instants volés, de moments à jamais perdus, de fugaces impressions. La fin de ton texte est merveilleuse, le début un peu lourd. J'ai comme l'impression que le démarrage a été moins facile que l'arrivée. En ça, tu dois reprendre l'entrainement !
Un exemple de phrase lourde :

Citation :
Trois jours que je fuyais avec mon cheval et mes quelques malheureux dollars.
La structure de la phrase est trop simple, le mot "avec" sonne faux.

Et comme toujours, une présentation soignée, une boite à musique judicieuse, des couleurs douces et aucune faute d'orthographe. Un vrai régal pour les yeux. Tu es un des rares que je puisse lire sur ordinateur sans faire un effort de concentration.

J'espère pouvoir te garder en ces lieux, Charab, tu nous manques.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sad american   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sad american
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Piqûre de rappel : l'American 1921
» American Triade
» [Série animé] - American Dad
» NWE AMERICAN CATCH
» The American Cinematographer - Janvier 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: