AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La chambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Filius

avatar

Masculin Nombre de messages : 63
Age : 27
Localisation : Dans l'ombre , la lumière et la brume
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: La chambre   Mar 25 Nov - 14:34

La chambre




-J’suis où ?


-Quelque part


-Ah !


-Du calme, du calme


-T’es qui ?


-Toi


-Hein ?


-Je suis toi


-Tu es .. moi ? Ok d’accord je vais reprendre le
traitement du doc’, j’en arrive au point de délirer, il m’avait bien dit de
calmer le stress, que ca allait me…


-Rendre dingue ?


-Que … ?


-Je te l’avais dis, je suis toi, je sais ce que tu penses.


-C’est une caméra caché hein ? C’est les collègues de
bureau qui me font une blague hein ? haha ! Elle est bien bonne,
bravo les mecs vous m’avez eu.


-Non c’est pas une blague ou une caméra, c’est la réalité,
enfin ton inconscient


-Bon ok c’est plus marrant là, dis moi où je suis, et t’es
qui ?


-Je suis toi


-Arrêtes de te foutre de ma gueule et dis moi qui t’es
putain !


-T’es borné comme mec toi, enfin moi. Disons nous.


-Putain mais arrêtes de faire le con et dis moi où je suis
merde !


-Seulement si tu te calmes


-(silence) ok ca va j’suis calme c’est bon. Maintenant
craches le morceau


-On est dans les pommes


-A bon ? Et pourquoi ?


-Ca j’en sais rien, peut être pour qu’on discute avant que
ça arrive… Dernières formalités peut-être


-Formalités ? Discuter de quoi ? Avant que quoi
n’arrive ?


-On va être mit à mort


-Gu… De quoi ??!! Mais… pourquoi ? Qu’est ce qu’il
s’est passé ?


-Tu te souviens de rien ?


-Pourquoi j’te le demanderais si je m’en rappelais ?


-Tes potes de boulot, c’est sûrement pas eux qui te font une
farce, vu que tu les as tués


- …


-Ca te la coupe pas vrai ?


-C’est impossible, non, non, NON !


-Si, si, si !


-Tu mens, c’est impossible, tu mens !


-J’aurais bien voulu te montrer tes potes à la morgue, mais
vu qu’on va être exécutés ça va être dur


-Être exécutés ?


-Et oui, on a tué 25 personnes, un vrai carnage, dommage que
tu t’en rappelles plus


-Mais…comment ?


-En résumé, à force de stresser comme tu le fais, tu m’as
créé. T’étais tellement sur les nerfs que t’as créé ce que tu pouvais pas te
permettre d’être: moi. Un salaud, un mec immonde, sans morale. Ton côté
sombre quoi


-T’es sérieux ?


-Ouep


-Mais qu’est ce … qu’est ce qu’il s’est passé ?


-Un mec t’as énervé au boulot, thierry je crois. Et t’as craqué


-Craqué ?


-T’as choppé tout ce qui te passait par la main comme truc
tranchant et t’as découpé tout ceux qui étaient pas assez rapides.


-Non, c’est pas possible, j’ai pas pu faire ca


-Y’avait du sang, des cris, des larmes. T’aurais vu les yeux
de Valérie quand t’as égorgé son copain devant elle. En plus quand tu t’es
approché d’elle la terreur était gravée dans ses yeux, c’était marrant à voir


-Non…non…non…c’est pas moi…non


-Et si, le pire c’est que t’as pris ton pied à le faire


-C’était pas moi… non… c’était pas moi, c’était toi


-J’te rappelles que je suis toi, c’est un peu facile d’accuser
les autres. Et puis tu comptes dire quoi au juge ? Que c’est pas toi c’est
un autre mec dans ton esprit qui l’a fait ? Tu m’as créé de toute pièce,
c’est uniquement ta faute si c’est arrivé


-Pitié, ne parles plus… arrêtes… pitié


-Pourquoi ? T’arrives pas à digérer ce que t’as
fais ? Aller c’est rien dans le temps 25 c’était le nombre de meurtres
quotidien des seigneurs féodaux


-Mais… Qu’est ce
qu’il va m’arriver ?


-Ben tu vas te faire exécuter tiens ! Tu penses pas que
la population va laisser passer ca ? Ca va distraire tout le monde. Pour
une fois qu’il se passe un truc marrant ils vont pas laisser passer l’occasion
de voir une exécution.


-Et ma famille ?


-Ils t’ont déjà maudit trois fois chacun, ta mère a dis que
tu n’es même plus son fils, qu’elle a honte de toi


-Pourquoi je me souviens de rien ? Pourquoi ?


-A mon avis c’est parce que si ton esprit avait gardé ces
souvenirs en toi, j’aurais pas eu le plaisir d’avoir cette conversation avec
toi, tu serais déjà devenu barge


-…


-Ca doit être dur de savoir que l’on va mourir sans se
rappeler de ce qui nous a amené à l’abattoir. Aller c’est pas grave va, t’as
craqué c’est tout, fallait bien que ca arrive un jour, et vaut mieux que ce
soit 25 pecnos que toute ta famille nen ? Ha ha ! Petite vanne, aller rigoles, pourquoi tu fais
cette tête ?


-Qu’est ce qu’il va se passer maintenant ?


-Ben tu vas être tué, dose létale de poison je crois, une
spécialité américaine. Sont pas drôles ces ricains, j’préférais les français au
moyen âge, eux ils étaient plus festifs, ils avaient l’écartèlement au moins.
Maintenant y’a plus le côté spectacle, c’est devenu chiant


- …


-Bon aller j’crois que c’est l’heure, c’est le moment de se
dire adieu. J’aime pas en faire,alors je vais faire court, c’était marrant avec
toi, je me suis bien amusé vers la fin , alors adieu, et pardon


-Pardon ?


-Oui, pardon…












-…Pardon, murmura le bourreau qui appuyait sur la seringue,
injectant le produit dans le corps du condamné.




-Mr. Le directeur ?


-Oui ? Pourquoi cet homme dit-il toujours
« pardon » avant d’exécuter les condamnés à mort ?


-Je ne sais pas, une vieille habitude, peut-être qu’il s’en
veut d’hotter la vie des gens


-Alors pourquoi reste-t-il ici ?


-Il m’a dit une fois qu’il aimait rester ici, qu’il aimait
ce boulot ; Et qu’il était comme un …


-Comme un ?


-Un « passeur » pour ces gens


-Etrange vision des choses


-Vous avez raison, étrange vision des choses …
Revenir en haut Aller en bas
Aillas
Coordonnateur Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3785
Age : 27
Localisation : Utopie flagrante des Arts.
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: La chambre   Mar 25 Nov - 22:23

J'ai tout lu et j'avoue avoir été déçu.

De la forme déjà, il manque une quantité faramineuse de points et d'éléments de ponctuation. Je rappelle qu'il s'agit là non pas d'un faute due à des problèmes orthographiques mais carrément nés de la flemmingite aigue. La méthode que tu utilises pour faire tes phrases pêche malheureusement par trop de redondance, ce qui donne au lecteur l'impression de lire sans cesse la même chose.

Au niveau du fonc, c'est du revu. Comme je l'ai dit ailleurs, le cuisiné c'est bien, le réchauffé, moins. La manière dont tu assembles les éléments de l'intrigue -si intrigue il y a- est totalement sortie , non pas de ton imagination, mais de l'éternelle littérature bas de gamme. Cela tient un peu de la série TV, on tient à ne pas trop froisser le lecteur tout en faisant semblant de vouloir le choquer.

Les personnages ne tiennent pas debout. On a un gentil un peu débile, qui gobe tout ce qu'on lui raconte et qui a des réflexions dignes d'une série B et on a un méchant qui ne parait pas méchant. Bref, c'est bof, je suis déçu par ce texte, tu as su faire mieux et il ne donne en aucun cas mesure de ton évolution.

Demande donc à ton Mentor de t'aider. Bon courage. Content Brun

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: La chambre   Mer 26 Nov - 12:06

Je suis pas fan des dialogues en forme d'échanges ping-pong. C'est très intéressant comme style pour des dialogues très dynamique (donc court ?!), mais ici je trouve que ça perd de son souffle très vite, et du coup ça tire vraiment sur la longueur.

De plus passer d'un dialogue à l'autre sans autre forme de transition qu'un long espace, c'est un peu facile dans la mesure où l'action se poursuit immédiatement.


Sur le fonds, le thème -éculé- de la dissociation de personnalités et de leur confrontation, est certes toujours intéressante, mais du fait de sa surexploitation, on a l'impression que rien d'original ne sort de ton texte. Alors finalement un massacre improbable de 25 gus au moyen de trombones et d'ouvre-lettres de supposés américains avec des noms francophones, perpétré par un benêt et son alter-égo pas très machiavélique, qui soit dit en passant ne savent ni l'un ni l'autre s'ils sont déjà passés devant le juge avant de se faire exécuter par un philanthrope piqueur (me semblait que la tâche incombait à un médecin pourtant)... bah j'y crois pas trop en fait.


C'est un peu trop tâtonnant pour faire de l'effet. Si l'intention y était, l'impact est trop mou pour blesser les (in)consciences.
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La chambre   Mer 26 Nov - 15:47

Et à quoi je sers si vous faites tout l'boulot.

Bon, maintenant que ces rapaces ont déjà fait la critique, je passe derrière.


1 :
Citation :
-Je ne sais pas, une vieille habitude, peut-être qu’il s’en
veut d’hotter la vie des gens
Et l'père Noël, il met le chocolat dans le papier d'alu ! (On écrit ôter, et pas hotter comme la hotte du copain à barbe)

2 : Tu cherches un petit côté cynique. C'est bien, le cynisme, c'est souvent une solution simple d'amuser et de s'amuser en écrivant. Ceci étant, tu n'as pas la mentalité d'un mec cynique. Ton subconscient qui débite ses vannes est gentil. Il fait genre j'y touche pas, alors qu'il devrait le torturer. S'il le torture, alors le mec en face souffre. Ici, mis à part des petits cris, il ne dit rien, ne raisonne pas. Ce type vient de flinguer 25 personnes avec une agrafeuse ! Donne lui donc un esprit psychopathe, des spasmes, des éclairs d'absurdités ; rend le fou ! Projette lui dans la tête d'autres personnes à tuer. Sa femme et ses gosses, ses camarades de lycée qui l'on maltraité il y a vingt ans, que sais-je... Même son partenaire de golf, ce connard qui joue mieux que lui. Folie et frustration sont des thèmes excellent pour préparer le terrain à un Bowling for Columbine version Open Space.

3 : Tu dévoiles trop vite ton sujet. Ménage de la surprise, lance sur de fausses pistes. Fais attendre ton gentil monsieur ; que le méchant subconscient le torture un peu en lui mentant sur les raisons, en lui donnant de faux espoirs, eet ainsi de suite.

4 : Pense à la cohérence de ton sujet - dvb a fait tout le boulot sur ce point. En y réfléchissant, imagine que ce soit ce salaud de subconscient méchant qui ai fait le procès retentissant qui s'en est suivi en se moquant des victimes, en faisant des blagues vaseuses aux jurés. Et que le gentil découvre tout ceci dans le couloir de la mort. Le reste vient tout seul : il tente d'expliquer qu'il est schyzo, supplie les gardes... bref.


Pour résumer, je te donne un conseil : Soit tu t'immerges pleinement dans ton personnage et tu es réaliste. Dans une situation pûrement fictionnelle, c'est plus dur, parce qu'il faut tout imaginer et rester cohérent.
Soit tu te détaches de ton personnage et tu lui donnes une personnalité "extrème" pour donner du corps au scénario.

Voila, en espérant que ça t'ai aidé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chambre   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chambre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Chandernagor, Françoise] La chambre
» Walt Disney World - Hôtels - Chambre 5 personnes
» ma chambre entierement relookee
» Le Capitaine Dadis Camara (Interview dans sa chambre à coucher).
» Votre chambre à vous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: