AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Aeringor][Préface] L'apologue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Aeringor][Préface] L'apologue   Ven 4 Jan - 18:34

Note de l'auteur: L'objectif était de réaliser une préface pour un recueil d'apologues. Voilà qui est fait. J'ai essayé de faire rimer préface avec divertissant et intéressant, au lieu de l'habituel chiant et barbant.
Détails: Environ 1h - 1h30 pour écrire tout cela. Ce fut fort amusant, même si le début était hardu...

Bonne lecture!




Contes, fables, nouvelles, quelle étrange Chimère peut donc réunir autant de merveilles ? Et par quelle magie ce recueil s’est-il retrouvé sur l’étagère destinée aux lecteurs confirmés, et non pas dans les bacs colorés des comptines pour enfants ? Saint Exupéry, Charles Perrault, La Fontaine, autant d’auteurs qui ont bercé nos plus jeunes années...côtoyant désormais Voltaire, Rabelais, Buzzati, Orwell ?! C’est à la lettre « A » que se trouve cette définition qui en quelques mots, merveille de la littérature, résumera ce dont on pourrait parler pendant des heures : l’Apologue.

Brandissant l’étymologie et le latin comme armes, nous perçons alors l’étrange mystère. Apologue viendrait de deux termes latins, « placere » et « docere », soit « plaire » pour ce premier, et « instruire » pour ce dernier. Nous voilà désormais savants d’une importante notion : ces contes merveilleux ne sont que d’habiles déguisements, camouflant ainsi des morales et des enseignements précieux !

Car si La Fontaine nous offre gracieusement la morale de ses contes à la fin de chacun d’eux, le Petit Prince ou Le Petit Chaperon Rouge la conserve jalousement, ne la réservant qu’aux plus curieux et assidus lecteurs. C’est à nous de décortiquer soigneusement la carapace naïve du texte de son cœur bouillonnant d’idées révolutionnaires, humanistes, utopiques ! Les incroyables merveilles de l’Abbaye de Thélème sont autant de fervents plaidoyers contre l’injustice sociale et la noblesse ! Les aventures fantastiques de Candide ne sont pas seulement de plaisantes comptines, mais des bourreaux de l’esclavage, du fanatisme, de l’optimisme béat !

Un tout jeune lecteur ne peut donc saisir dans son intégralité le splendide des sous-entendus et des allusions déployées ici. De même qu’il faut du temps au palais pour apprécier toutes les saveurs d’un met raffiné, il faut laisser à l’esprit le temps de mûrir et de s’affiner pour pouvoir apprécier pleinement ces textes.

Voilà quels sont les piolets qui ont fait gravir à ce recueil d’apologues les étagères de la bibliothèque, pour se hisser au rang de livre sérieux, tout en restant merveilleux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Aeringor][Préface] L'apologue   Ven 4 Jan - 18:35

Arhain'sen a écrit:
bon après deux lectures de ta préfaste, je dois dire que j'ai vraiment apprécie, on ressend bien la lourdeur des préfastes actuelles, mais elle est allégée, elle semble voler grâce à ta plume

je dois dire que l'on se sent vraiment dans l'esprit quelque peu tortueux d'un auteur devenu fou par les années passées davant une feuille!


juste un petit reproche, la fin:


Citation :
Voilà quels sont les piolets


C'est le voila qui me gène, il donne l'impression que tu te débarasse d'un déchet, de quelque chose qui t'embète plus qui ne t'apporte de la joie, et je dois avouer que cela tranche avec le reste du texte.


Pour résumer, une belle préfaste, courte mais très poétique... I like that...
Revenir en haut Aller en bas
 
[Aeringor][Préface] L'apologue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que pensez vous du CB 100? Face au MSR?
» Les femmes Africaines face au mariage mixte
» THE DARK KNIGHT - HARVEY DENT/DOUBLE FACE (MMS81)
» Traitement particulier d'un tableau double face . (colle de pâte, réversibilité, pontage)
» Rando : Pic Saint-Loup Face Nord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: