AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La barrière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spiderone

avatar

Féminin Nombre de messages : 36
Age : 37
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: La barrière   Mar 31 Mar - 20:32

Elle est là.
Elle est incassable.
Elle s'élève comme une muraille infranchissable.
Combien de fois un homme, dans sa vie, la rencontre-t-elle ?
Froide et impardonnable, elle cause la destruction.
Elle nous rend impuissant, nous livre à nous-même, nous dénude, nous affaiblit, nous pousse parfois à la mort.
Elle incarne le refus, par la forme de l'autre, et la force de l'absolu.










(oui, c'est super court, je veux déjà savoir si mon sujet est compréhensible)


Dernière édition par Spiderone le Mer 1 Avr - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tr0n

avatar

Masculin Nombre de messages : 3306
Age : 37
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Sucedebout
Pseudo : Grocube
Pseudo : Tron

MessageSujet: Re: La barrière   Mar 31 Mar - 23:24

Pourquoi ça ne le serait pas ?

Heureux

nous livre à soi-même => nous livre à nous-même plutôt non ?
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: La barrière   Mer 1 Avr - 1:19

Ah oui c'ets parfaitement compréhensible.

Mais le but de la constatation est, elle, moins définissable.

Je suis aussi pour le "nous-même" ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Nicolas



Masculin Nombre de messages : 1504
Age : 31
Localisation : Tentaka
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Murène de Virtù
Pseudo : Andy de Falque
Pseudo : Antoine

MessageSujet: Re: La barrière   Ven 3 Avr - 0:16

Pourquoi désirer que ce soit clairement compréhensible ? La métaphore a pour notable intérêt de prêter le flanc aux interprétations de chacun.

Alors, non, cette allégorie, bien que peu originale, n'est pas spécialement compréhensible. Lorsque l'on veut être persuadé d'être saisi, on écrit des consignes d'évacuation d'écoles maternelles mais l'on n'utilise pas de sens figuré.

Tu vois le truc ?

Sinon, bon, c'est quand même bien trop court pour qu'on puisse en dire quoi que ce soit sinon que ça ne transpire pas spécialement l'inspiration. Allez, ponds-nous la suite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Goldmund

avatar

Masculin Nombre de messages : 2123
Age : 29
Localisation : Plus loin qu'ailleurs
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: La barrière   Ven 3 Avr - 11:30

La poésie "au sens moderne", c'est la part d'ombre que nous ménage un monde raisonné; la poésie, dirait Bataille (pas le présentateur hein, le critique littéraire) c'est le mal. Et je trouve cette citation assez parlante pour le coup: Ils baptissent avec des pierres et ils ne voient pas que chacun de leur geste pour poser la pierre dans le mortier est accompagné d'une ombre de geste qui pose une ombre de pierre sur une ombre de mortier. Et c'est la baptisse d'ombre qui compte.
Revenir en haut Aller en bas
Tr0n

avatar

Masculin Nombre de messages : 3306
Age : 37
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Sucedebout
Pseudo : Grocube
Pseudo : Tron

MessageSujet: Re: La barrière   Ven 3 Avr - 12:56

J'aime bien l'analyse de l'atomique. C'est exactement ce que je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Spiderone

avatar

Féminin Nombre de messages : 36
Age : 37
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: La barrière   Lun 6 Avr - 22:31

D'accord, merci. Le texte sera bientôt pondu.

Et j'veux pas que ça soit clairement compréhensible, j'veux juste savoir si elle est là, cette barrière, et que certains d'entre vous la connaisse peut être.
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: La barrière   Mar 7 Avr - 1:39

ah oui elle est bien là ta barrière, forgée par autrui... même si je préfère voir dans mes congénères des ponts plutôt que des barrières (pour aider à traverser ou à faire sauter c'ets selon...)

"L'enfer c'ets les autres" parait-il.
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Spiderone

avatar

Féminin Nombre de messages : 36
Age : 37
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: La barrière   Mar 7 Avr - 21:40

(c'est ptet pas seul texte que je rattacherai à la barrière. et merci à tous les lecteurs généreux de commentaires, moi même l'étant pas.) (conclusion à ce texte: il faut que j'arrête de les bacler quand j'ai une idée qui pourrait faire un truc bien, deuxième conclusion : il faut que je combate ma flemme et que j'écrive durant les vacances)
(edit: oulà, passage de word... désolé, ça pue)





Il doit rester une minute, à tout casser. Me faire attendre
serait trop cruel. Un frisson parcourt mon échine à cette pensée.
J’ai envie de rire, de pleurer, de m’isoler, de gerber, ma
tête éclate.
Nos regards se croisent fugacement.
Est-ce bon ou mauvais signe ?
Un second frisson me parcourt, celui-ci est terrible,
violent, infâme.
Et puis la sonnerie retentit, tout le monde s’empresse de se
barrer le plus vite possible de cette salle maudite d’Allemand, tout ça.
Et moi, je veux me lever, mais je n’y arrive pas. Mon
cerveau hurle « lève toi, abruti » mais mes jambes sont paralysées,
tremblantes, tremblantes à la fréquence des battements de mon cœur, j’en ai une
vision d’elles molles, fondantes, se liquéfiant un peu comme les horloges de
Dali.
Elle est partie plus vite que moi de la salle. Elle a l’air
de s’en foutre royalement à vrai dire. Alors que moi, je n’en peux plus
d’attendre, alors que mes yeux piquent et que ma gorge est sèche, alors que je
meurs de chaud et que mes tympans sifflent, elle s’en va sans me parler.
Une autre partie de moi, lâche, se réjouit de fuir un moment
qui peut s’avérer douloureux.
Mais je parviens tout de même à la rattraper.
Et là, je prononce d’une voix chevrotante
« Alors ? » .
Ces dernières heures, je n’ai fais que ressasser confusément
toutes les scènes possibles et imaginables. Je me suis demandé si j’allais
imploser. Et au final, « Alors ? ».
C’est tellement peu subtil, tellement ridicule, tellement
minable.
La réponse fut encore pire.
« Non », suivit d’un soupir, d’un regard ennuyé,
d’un pas pressé signifiant « c’est bon, tu me lâches
maintenant ? ».
Brume, brouillard, puis ténèbres.
En moi, quelque chose vient de mourir. Une ombre s’étend sur
mon âme. Peut être ma propre ombre, qui s’étire à l’infini.
Je reviens à moi. La rage vient, elle m’envahit, je n’arrive
pas à la contenir. Elle ne peut pas refuser. Je ne peux pas retenir mes
pensées. Je me vois la prendre par la gorge en lui hurlant que c’est
impossible, qu’elle doit accepter, qu’elle doit dire « oui », qu’elle
est cruelle, qu’elle ne se rend pas compte de ce qu’elle fait.
Mais je ne peux rien faire, je suis impuissant.
C’est le désespoir qui s’empare de moi, alors, à cette
perspective.
Je sombre… C’est de ma faute. N’importe qui peut faire
croire n’importe quoi à quelqu’un, pourvu qu’il sache s’y prendre.
Je suis censé vouloir son bien, je l’aime…
Non, je veux qu’elle vive ma situation, je veux la voir
souffrir…
Les erreurs, ce sont moi qui les ait commises, cela m’exaspère, me vide,
me souffle, je suis un château de sable que la mer vient d’emporter.
Revenir en haut Aller en bas
Tr0n

avatar

Masculin Nombre de messages : 3306
Age : 37
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Sucedebout
Pseudo : Grocube
Pseudo : Tron

MessageSujet: Re: La barrière   Mar 7 Avr - 23:16

Je vais résumer l'ensemble à une phrase pour éviter de partir dans de longs palabres techniques.

Citation :
Un frisson parcourt mon échine à cette pensée

Technique maîtrisée, rien à dire mais... Oui il y a toujours un mais avec moi, c'est le genre de phrases qu'on croise "souvent". J'aime dans la littérature ce qui dispose d'un soupçon d'originalité (allant jusqu'à détester parfois mes propres compositions quand elles sont ancrées dans des concepts mille fois ressassés). Pourquoi je dis ça ? Parce que frisson + échine + parcourir c'est un ensemble linguistique ultra-usité.

Sinon j'aurais une remarque sur le fond, une petite chose à dire.


Citation :
Les erreurs, ce sont moi qui les ait commises,

Never.

Ma réponse sera sans appel, tu ne l'aimes pas. Et ça je n'en démordrais pas. Ça s'appelle posséder et c'est souvent bien plus fort que l'amour pour les consciences des faibles. Je sais de quoi je parle, je suis un faible.

Clin d\'Oeil
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: La barrière   Mer 8 Avr - 1:56

Craché comme ça, ça fait très épanchement sur son propre sort.

Ca manque peut être d'un petit peu de sel pour relever le tout. J'entends qu'au delà de la description personnelle d'un moment vécu, le ton verse un peu trop dans la rage adolescente, pour être vraiment original.




Hors texte : Oui alors je vois les plus jeunes hausser le sourcil d'ici : c'ets pas parce que j'ai survécu à l'adolescence que je sais pas ce que c'ets !! n'empêche que les montées d'auto-analyse, ça reste un style récurrent sur le net grâce à vous, bande de jeunes en souffrance !!
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Spiderone

avatar

Féminin Nombre de messages : 36
Age : 37
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: La barrière   Mer 8 Avr - 16:22

Le truc c'est que j'ai pas vécu ce moment ^^'

J'ai juste rencontré la barrière.

(peut être le passage en times new roman des deux dernières lignes ? c'est pas voulu)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La barrière   

Revenir en haut Aller en bas
 
La barrière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Barrière Jama et flash
» Alain Barrière Et tu fermes les yeux
» Cinéma : Malgré la barrière de la langue sommes regardés à l'étranger
» Vieille barrière...
» La langue est-elle une barrière?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: