AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des nouvelles d'Hell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jarod
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1230
Age : 33
Date d'inscription : 01/04/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Des nouvelles d'Hell   Jeu 16 Avr - 10:54

Puisque j'aspire à apprendre des choses nouvelles, commençons par en poster. Je les rassemblerais toutes dans ce seul topic, ce sera moins "mangeur de place".



________________________


Une vie de chien?

Tous les matins la même rengaine. Inlassablement, ils déversent sur nous leurs ondes de sadisme matinale. Nous, parqués comme des bestiaux...quatre dans cet exigu "palace" où se mêlent nos espoirs, nos rêveries, nos erreurs...nos vies.

Une porte qui s'entrouvre et le flot des matons commence, elle et puis lui. Vous connaissez l'histoire du gentil et du mauvais flic...elle, manipulatrice, déesse à la voix enchanteresse. Lui le bourrin, le bourreau, la sanction. Traités comme des moins que rien, nos besoins les plus élémentaires passés sous silence. Ne surtout pas le déranger, feindre de ne pas exister...

Tous les matins la même rengaine. Inlassablement leurs allers et venues nous narguent. Ils nous rappellent la liberté qu'eux ne savent plus apprécier...celles à laquelle nous aspirons.

Tous les matins la même rengaine. Des portes s'ouvrent mais inlassablement, elles se referment sur nous. La mine déconfite, il ne nous reste plus qu'à vivre une énième journée de routine...Manger, regarder la vie s'animer, dormir et rêver. Rêver d'aller plus loin que nos tentatives désespérées. Repris, à chaque fois...

Tous les jours la même rengaine, j'attends qu'une porte s'ouvre, pour bondir, tel le chat...que je suis.


Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Des nouvelles d'Hell   Lun 20 Avr - 0:39

trop de rengaine tue la ...?

mouai ! c'ets peut être un peu trop court pour voir revenir aussi souvent la même amorce. Les paragraphes sont eux trop court pour qu'on puisse vraiment apprécier l'effet, et le martèlement de la rengaine prends du coup beaucoup de place dans l'esprit.

Niveau répétitivité c'ets gagné ^^
Par contre je pense que ça casse un peu l'effet d'élongation des journées, de l'ennui et de dilatation temporelle.

Mais c'est un point de vue. Forcément tu veux imposer ton point de vue d'auteur, malheureusement, le lecteur, lui s'en crée un autre dès lors qu'il s'approprie le texte !


Pour ce qui est du personnage principal, j'ai trouvé très étonnant sa nature réelle, puisque c'ets pas tout à fait l'idée que je me fais de la journée du chat dans un appartement aussi cossu que celui-ci (pis je sais pas si le concept de bon et de mauvais flic intéresse vraiment les félins... même s'ils sont fan de séries policières).

Cependant à la deuxième lecture, ta prise de position passe plutôt bien à vrai dire.



Quelques fautes au passage :

le pluriel d'un verbe reste invariable "des aller" donc.
Je ne vois pas trop l'origine du féminin singulier de "matinale" (sadisme matinal / ondes matinales ?)
La libertés des autres ... reste au singulier ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Jarod
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1230
Age : 33
Date d'inscription : 01/04/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Des nouvelles d'Hell   Lun 20 Avr - 7:16

Oui, le "trop court" est revenu assez fréquemment chez ceux qui l'ont lu.
Le cadre temporel du récit n'est peut être pas assez défini car en réalité, ce sont les courts instants entre le lever et le départ au boulot qui sont décrits (en tout cas que j'ai tenté de...).

Merci pour le commentaire en tout cas Heureux
(et désolé pour les fautes Très Heureux )
Revenir en haut Aller en bas
Jarod
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1230
Age : 33
Date d'inscription : 01/04/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Des nouvelles d'Hell   Mar 28 Avr - 18:21

__________________________________
Rattraper la vie, doubler la mort.



Il est là, étendu, sur le dos. Immobile.
Une masse noire perdue dans un océan de dalles carrées.
Un adulte, un homme.

Est-il simplement assoupi? Devrais-je m'en préoccuper?
Je m'approche.

Inerte, mou.
Je l'interpelle. Aucune réaction.

Respire t'il seulement?
Pas un clignement de paupières. Aucun mouvement.
Cage thoracique figée. Souffle d'air inexistant.
Mort.

Je ne suis pas seul, j'entends quelqu'un.
- Qu'une personne appelle les secours. Une couverture, un défibrillateur, vite...

Tout s'accélère.
Chaque minute de gagnée est une chance de vivre supplémentaire.
Dans la ligne du nombril, au dessus de la ligne des tétons...au croisement!

Un, deux, trois, quatre, cinq, six...
- Repars bon sang...
Sept, huit, neuf, dix, onze, douze...
- Allez, respire...Trente.

Contrôle. Toujours rien. Un, deux...
Une course effrénée contre la mort. Dix, onze, douze...
Je sens des battements...les miens...
- Il vient ce foutu déf...!
Le défibrillateur...un semi-automatique...
- Couvrez le!

- Bat toi!
Une électrode sur le côté, en dessous des côtes. Une électrode sur le torse au dessus du têton gauche.
Analyse en cours...Magne toi bordel.
Choc nécessaire, appuyer sur...
Choc envoyé.
Reprenez RCP.


Contrôle. Aucun souffle de vie nom de dieu.
- Que font les secours bordel?
On ne sait pas...
Un, deux, trois, quatre, cinq...
- S'il te plait. Allez...
- Les voilà...

- Poussez vous Monsieur...

Puis plus rien. Je suis là seul sur ma chaise de bureau. Tout le monde s'est vite éparpillé, a repris ses activités.
Mais qu'adviendra t'il de lui? Je ne le saurais jamais...

___________________
NB : De plus en plus, les communes installent ou ont à disposition des défibrillateurs dans les lieux publics. N'hésitez pas, si vous en avez l'occasion à vous former à son utilisation (ainsi qu'aux gestes de base : position latérale de sécurité, réanimation cardio-pulmonaire...). Car il n'y aura pas toujours quelqu'un de capable, ou un secouriste. Heureux

C'était la petite note sérieuse après le texte.
Merci de vos commentaires quels qu'ils soient Heureux





Revenir en haut Aller en bas
Mido
Chromatique
Chromatique
avatar

Masculin Nombre de messages : 2373
Age : 25
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Des nouvelles d'Hell   Mar 28 Avr - 19:12

Je n'aime pas Heureux Bleu

Le texte en sois n'est pas mal écrit, loin de là. Ca se lit bien, les idées s'enchainent, c'est une forme plutôt plaisante. Par contre, au niveau du style, je trouve ça vraiment bof, et ce n'est que mon propre avis. Je trouve ce texte mou.

Alors, oui, ta journée de formation a du être utile, mais il manque quelque chose à cette nouvelle. Un rythme plus cadencé, des phrases peut être plus courtes, plus frappantes. Là, je trouve ça un peu mielleux, très ... Plat. Peut être le choix du sujet, assez commun. Si il y avait un cadre autour plus poussé, alors peut être que ce passage prendrait un sens Heureux Bleu

_________________




Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Des nouvelles d'Hell   Mer 29 Avr - 1:44

Je trouve que le récit est quand même pas mal basé sur des phrases très courtes et sur une action assez rapide au contraire.

Certes, ce qui rend le tout un peu plus cadencé, ce sont les états d'âmes du narrateur... l'introspection n'appuie sans doute pas assez le message que tu veux faire passer. En fait ta note "recadre" un peu tout ça, mais ça ne filtre pas forcément clairement dans le corps du texte.

Soit dit en passant, je trouve que ça ressemble pas mal à la campagne télévisée qu'on a pu voir sur les chaines françaises il y a quelques semaines ^^

NB : l'impératif singulier de battre c'ets pas plutôt "bats toi" ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Jarod
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1230
Age : 33
Date d'inscription : 01/04/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Des nouvelles d'Hell   Jeu 14 Mai - 18:48

Après tout ce sont de courts textes, même si ce sont des exercices. Je colle tout là et puis voilà...commenter en devoirs communs vous effraie? Tire la Langue


_________________________
L'enfant au pistolet de Delacroix


J'en ai assez. Je suis planté là depuis l'ouverture, inébranlable, attentif aux atermoiements de mes sentiments. Pourquoi tardent ils tant? Riche idée. Non vraiment. Peu m'importe ce foutu gamin aux pistolets. Je saurais me contenter de l'avis d'un guide, d'une brochure. Quelqu'un d'autre a bien du perdre son temps sur ce mioche. Qu'y a t'il donc à en dire?

"C'est un garçon". Non seulement ça se voit mais je ne suis pas le père. Et ces évidences de me glacer le sang : je ne sais rien. Ni sur Delacroix, ni sur le cadre historique de ce tableau. Peut être quelqu'un, en 2025, s'est essayé à la peinture à l'huile et a expédie sa besogne dans le présent
pour me faire suer. Mais oui bien sûr, me voilà sauvé par mes divagations surréalistes et sans fondements logiques. Nier des certitudes...je ferais bien mieux d'en apprendre plus.

"1830. Trois Glorieuses, Révolution de Juillet. La liberté guidant le peuple". Bien peu d'informations en somme. La liberté guidant le peuple. J'ai manifestement tout oublié de mes cours d'histoires. Delacroix a t'il
immortalisé cet instant qui hanta sa mémoire ou a t'il simplement imaginé? Où est la réalité historique, où est l'imaginaire? Pragmatisme. Mais comment. Comment pourrais-je parler de la probabilité
de la chose? Est il probable qu'une femme quasiment nue ait foulé gravas et cadavres, étendard français au vent? Est il vraisemblable qu'on ait laissé des enfants participer à une révolution sanglante, quand bien même ce fut pour la liberté? Où doit s'arrêter ma réflexion lorsque j'observe une œuvre?

Cet enfant, peut être est-il Delacroix, peut être est-il moi. Ce môme peut être n'importe qui. Qu'est ce qu'il fait là ce petit? C'est un fils de révolutionnaire? Dois je m'attacher à ce qu'il a dû être ou à l'effet recherché par
Delacroix? Ce petit interpelle, c'est maintenant une certitude. Il choque presque mais ne jure pas. L'artiste a t'il voulu représenter la solidarité de tout un peuple quelque soit son origine, son âge? Comment en juger? Lire une brochure qui me l'affirmera, cela établit il un fait qu'on ne saurait contredire. Ce mioche en est un parmi tant d'autres. Il a eu une mère, un père, une vie d'une banalité affligeante (autant que cela est possible en son temps) jusqu'à ce qu'il prenne les armes. Qui comptait-il tuer? Qui a t'il tué? Savait-il pourquoi ou pour qui il se battait? Certains auront plaisir à dire, sans doute, que déjà à l'époque, les luttes étaient instrumentalisées. Utiliser un enfant, coup de pub.

Balivernes. Mon esprit est dans l'impasse. Je me suis perdu dans mes propres questions. J'en ai oublié la réalité historique. Ce tableau a été peint après la Révolution de Juillet. La brochure le dit : "Eugène Delacroix écrit à son frère le 18 octobre 1830 : « Si je n’ai pas vaincu pour la Patrie, au moins peindrai-je
pour elle... »".
A quoi me sert de le savoir? A ancrer cette œuvre dans une réalité qui ne fut pas la mienne? Encore et toujours des questions. Alors c'est ça l'Art? Ça, c'est de l'Art? Que je sois
pragmatique : c'est un tableau. Chacun y verra ce qu'il y veut bien y voir et cela sera sans doute fonction de ses acquis.

Faut il tout remettre en questions? Qu'est ce qui est vrai? Qu'est ce qui ne l'est pas? Delacroix est mort. Personne ne le saura. La vérité, la mienne. Cet enfant si proche de La liberté incarnée me fait l'effet
d'un double. Un double en mouvement, en attitude mais lui regarde vers le futur, vers moi, il me parle. Pour le drapeau français, il aura fallu qu'il prenne les armes. La France c'est son Peuple. Je ne sais
pas pourquoi il s'est battu. "Lois liberticides" ne veut rien dire. Un combat pour la liberté. Mais quelle liberté?

Incrédule, je me stupéfait d'avoir posé la question et pourtant... Si je m'interroge, c'est que j'ai abandonné certaines libertés ou que je ne me sens pas libre...Foutu mioche, je n'ai pas fini de me poser des questions sur
toi.

Et sur moi.

__________________
Portait


Profond.
Son regard était comme une mer dans laquelle j’aurais aimé me noyer. Je ne saurais expliquer ce qui lui donnait cet air mélancolique. Peut être la variation de couleur de sa pupille. Peut être ces sourcils laissés à
l’abandon depuis trop longtemps. Ils formaient une haie d’honneur assez lamentable au regard de la superbe d’un front engageant. Mais toujours cet air triste, cette morosité dans le regard. Des rides il n’en avait
pas. Les scientifiques nous l’ont laissé pour dit, pas de sourires, pas de rides. Et de telles marques de joie, il n’en avait pas…Ses lèvres accentuaient cette impression d’une irréfragable nostalgie. On l’aurait cru perdu à jamais et cette constatation me glaça le sang. Appuyé là sur mon lavabo, je désespérais et mon miroir, lui, ne mentait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Jarod
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1230
Age : 33
Date d'inscription : 01/04/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Des nouvelles d'Hell   Ven 22 Mai - 17:39

Divagations


1. Je ne devrais pas y penser et pourtant elle me hante. L'idée de te perdre me saute à la gorge. Le contrôle, je n'en ai aucun. Ni sur ta vie, ni sur les autres. Il faut m'y résoudre. Je ne guide que la mienne, du mieux que je le peux. Tourmenté, je le suis, par ces questions que je n'ose t'exprimer.

Je ne le connais pas et pourtant je le hais. Celui qui t'enlèvera à moi. Ma colère gronde. Pourquoi? Cette rage intérieure qui me fait parfois emprunter des chemins sinueux où la vertu s'oublie. Suis-je un criminel? Je le crois. Toutefois, ma main ne porte pas la marque sanglante d'une quelconque culpabilité. Et pourtant. Pourtant. tant de fois j'ai démembré, torturé, défiguré. Tant de fois, j'ai poursuivi ma vengeance, imaginé les moindres mouvements d'un combat sans merci pour ta survie. Le syndrome du super héros. L'idée insupportable que je n'y puis rien déforme le prisme de ma réalité. Est-ce ta survie ou la mienne que je poursuis?

Comment survivre aux relents nauséabonds de ce sentiment de culpabilité qui m'étouffe? On te prendra à moi et je n'y pourrais rien. Sombrant dans la folie, quel sera mon refuge? La vengeance? Contre qui? Contre quoi? Contre moi. Face à mon impuissance, le dégoût, la colère, le mépris, le repli. Après avoir échouer à te garder, c'est pour ne pas me perdre que je devrais donc lutter.

Divagations...
Revenir en haut Aller en bas
Jarod
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1230
Age : 33
Date d'inscription : 01/04/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Des nouvelles d'Hell   Dim 24 Mai - 20:20

Divagations

2. Une de plus. Encore le bureau des pleurs, des lamentations et des réflexions existentielles. Je l'ai sous les yeux. Sur mon bloc dessin A3. Et pourtant, cette nouvelle, je ne la posterais pas. Percuté de plein fouet par une question, j'y renonce.

Pourquoi partage t'on plus facilement son malheur que son bonheur?

Divagation?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des nouvelles d'Hell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des nouvelles d'Hell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De nouvelles set-top-box bientôt chez naxoo
» nouvelles figurines au 72°
» Les nouvelles Pequignet Manufacture calibre Royal
» Nouvelles chaînes ???
» Nouvelles chaînes HD sur la TNT???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: