AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Héros du Crépuscule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cotin L. Nerae

avatar

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 22
Localisation : Dans l'éther libre
Date d'inscription : 05/05/2009

MessageSujet: Héros du Crépuscule   Sam 9 Mai - 0:00

Bon... Oserai-je ?
Un petit texte écrit sur une soudaine envie, sur un thème que peut-être je suis le seul à apprécier, et dont la forme n'est, je l'espère, pas trop mauvaise...

Mais après tout, ne suis-je pas là pour faire des essais et tenter de m'améliorer ?



__________________________________________________________________________________________________________

Est-il une mort qui soit vraiment digne ?

Depuis mes primes années, l'on me chante la gloire des héros tombés au combat, la renommée immortelle de ceux qui périssent l'épée à la main, l'honneur qu'il y a à trépasser pour les siens.
L'esprit chargé de rêves de grandeur, c'est donc avec fierté que je combattis pour la première fois sous la bannière de mon aîné, le digne prince Valneor, « craint de ses ennemis, admiré par les siens », comme l'ont qualifié les bardes, une formule que j'avais à l'époque trouvée fort originale et convenant à merveille à la superbe de mon hardi frère.

J'ai alors été confronté à mes premières désillusions, à l'amertume du charnier, de cette mer de sang qui suit inévitablement la cruelle mêlée.
J'y ai vu des hommes, ou des êtres qui avaient été des hommes, percés de toutes parts par le fer de la lame ou la pointe de la flèche, voire même tout simplement piétinés par les cohortes en furie.
Mais je suis resté de marbre, ne craignant ni le sang ni la Camarde, affichant un air stoïque, de peur de passer pour un pleutre et d'ainsi déshonorer les miens.
Oh, non que ce spectacle m'ait particulièrement écœuré ou effrayé, mais l'étrange lassitude devant un tel gâchis de vies humaines, et la futilité de luttes que je savais pourtant très importantes pour notre Maison, tout ceci me laissait dans la bouche un goût suave.

Et ce matin, encore, je menais nos hommes, la tête haute, même si je savais pertinemment à quelle point le jour allait être sanglant, vers un champ de bataille qui, selon nos estimations, nous aurait apporté grande gloire, et allait être décisif pour les projets de conquêtes de notre gent.

De quoi parviens-je à me souvenir ?

Un assaut qui s'annonçait prometteur et une victoire chaque minute plus proche...
De vagues rapports des éclaireurs faisant état d'un mouvement de troupes à l'est, à peu de distance...
L'indécision de mes officiers subalternes... Et ce cri, terrible, guttural, qui semblait être entonné par des milliers d'âmes, nous engloutissant sous son ampleur qui nous apparaissait démesurée.
Bien décidé à profiter de notre avantage pour mettre un grand coup avant que la panique ne s'empare de mes hommes, je lançai la charge, plongeant moi-même au cœur de la mêlée, tel que, dit-on, le firent tant de guerriers de légende, tant d'honorables combattants, tant d'héroïques chevaliers.
Tant de nobles crédules, aurais-je dû me dire...

A partir de cet instant, la confusion règne en mes souvenirs, déjà obscurcis par ma proche expiration.
Je me souviens de coups échangés, d'une douleur fulgurante dans mon épaule gauche, suivie de celle, immédiate et encore plus intense, d'une épaisse lame s'enfonçant dans mon flanc droit.
Une chute qui me parut durer des siècles, et un bref instant de lucidité, où le désespoir le disputait à la rancœur.
La rage du combat m'avait déjà quitté, comme je m'en aperçus bien assez tôt.

Je chutai lourdement sur le sol, certes vivant, mais me vidant aussi bien de mon sang que de ma vie.
Mon bourreau ne prit même pas la peine de m'achever – savait-il seulement qu'il venait d'occire le chef de ses ennemis ? - trop occupé qu'il était à tenter de préserver sa vie au milieu de cet enfer.
A cet instant, la nuit m'appela, et je ne pus résister à son appel, sombrant dans une noire torpeur.

Les visions d'horreur chevauchaient les échos de la bataille décroissante, se mêlant aux absurdes cauchemards que mes blessures causaient.
La conscience que j'avais alors des événements fut assez floue bien qu'existante, je comprenais, le devinant plus qu'autre chose, que les nôtres avaient été défaits et poursuivis.
Combien de temps s'est-il écoulé avant que je ne sois à nouveau capable d'ouvrir les yeux ?

Lorsque je le fis, ce fut pour ne voir qu'un rideau de sang maculant ce qui avait été avant la bataille une vaste plaine verdoyante.
Mes jambes refusaient de se mouvoir, non plus que mes bras, malgré tous mes efforts.
La bataille ne devait être terminée depuis guère plus que quelques heures, mais déjà je vis les habituels pillards, arracheurs de dents et soldats en maraude collecter tout ce qui pouvait l'être sur les cadavres encore chauds.
S'approchèrent-ils de moi ? Je ne m'en souviens guère.

Quelle déchéance que celle d'un homme élevé dans la plus noble des traditions, formé à tous les arts de la joute et de la lice, destiné depuis ses premiers pas à diriger les autres et à les mener au combat !
Quelle déchéance que celui à qui étaient promises la gloire et la fortune finisse ainsi, cadavre au milieu d'une mer de cadavres, défunt anonyme parmi tant d'autres.
Quel destin cruel que celui qui a voulu que le sang bleu soit répandu aussi facilement que n'importe quel autre.

Où sont les grands principes d'honneur et de fierté ? Où est l'héroïsme ? Où est la gloire dans un corps brisé, meurtri, réduit à l'état de larve agonisante ?
Quelle importance, ces ancêtres, lorsque vous n'êtes plus rien ?
Je n'aurai sans doute ni sépulture, ni respect par delà la mort... Peut-être serai-je apprécié des charognards...

Quel espoir me reste-t-il, à présent, sinon celui d'une nuit noire et sans fin ?



La nuit sera noire, mais le crépuscule est rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Exodus (...)
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 1425
Age : 26
Localisation : Au restaurant, pourquoi? Asseyez-vous il reste une chaise.
Date d'inscription : 15/02/2009

Personnages RP
Pseudo: Exodus
Pseudo : Louis J. Brodet (rarement)
Pseudo :

MessageSujet: Re: Héros du Crépuscule   Sam 9 Mai - 16:09

Pour tout de dire, au risque de te déplaire, j'ai tout simplement aimé.
Je n'ai pas détesté car la chose est traitée de manière efficace et plaisante et ton style est tout bonnement superbe.
Je n'ai pas adoré car il n'y a aucun étonnement dans le récit, on sait d'avance ce qui va arriver, à la manière dont tu amène le sujet et bien que ce soit le but, je trouve cela dommage. Et puis je j'adore qu'une seule chose: moi.

J'ai osé relever deux petites fautes. Je sais que c'est odieux venant de ma part mais je cite:

Citation :
une formule que j'avais à l'époque trouvée fort originale
--> il me semble ici que le "e" est superflus, le verbe utilisé étant avoir. Il y a une autre faute du même genre avec "promises" dans l'avant dernier paragraphe mais là je suis moins sûr.

Citation :
De quoi parviens-je à me souvenir ?
--> d'après moi, si tout ton texte se déroule au passé, cette phrase est au mauvais temps. "Parvins-je" correspond mieux sur le plan de la concordance des temps.

A part ça, ce texte est d'une grande qualité, tu peux en être fier. Continu comme ça, tu es un élément à surveiller Clin d\'Oeil

Ex (je l'aime bien moi ce petit)
Revenir en haut Aller en bas
Cotin L. Nerae

avatar

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 22
Localisation : Dans l'éther libre
Date d'inscription : 05/05/2009

MessageSujet: Re: Héros du Crépuscule   Dim 10 Mai - 17:06

De me déplaire ?

Bien au contraire, que ta critique soit plutôt positive me réjouit plus qu'autre chose Heureux Cyan

Donc, tu me conseillerais de me concentrer sur la chute et la manière dont on y arrive ?
Eh bien... c'est en effet une de mes faiblesses, mais je tenterai de mieux amener ça à l'avenir...
Quelques conseils à me donner quant à la façon de préparer ce genre de chute ? Idée
Revenir en haut Aller en bas
Hugo Zeppeline
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 5062
Age : 26
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Sephiroth
Pseudo : Hugo Zeppeline
Pseudo : Aenaril

MessageSujet: Re: Héros du Crépuscule   Dim 10 Mai - 17:16

En passant :

"une formule que j'avais à l'époque trouvée fort originale"

J'avais trouvé quoi ? La formule.

La conjugaison d'un verbe à un temps composé avec l'auxiliaire avoir suit une règle précise :

Pas d'accord, sauf dans le cas où le complément direct du verbe est placé devant le verbe. Ici c'est le cas, par l'intermédiaire du "que" qui a pour antécédent la formule. Il faut donc accord. Ce n'est pas une faute Heureux Gris

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirebazare.skyblog.com
Franz

avatar

Féminin Nombre de messages : 3379
Age : 26
Localisation : Les Biscuits Roses
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Héros du Crépuscule   Dim 10 Mai - 19:21

Spoiler:
 


J'aime beaucoup. Beaucoup d'aisance à l'écrit même si quelques fois... Néanmoins, la lecture est agréable.
En tout cas, c'est mon petit coup de coeur Clin d\'Oeil

A partir de "[i]De quoi parviens-je à me souvenir
?", le texte semble devenir "confus". Je trouve ça intéressant d'utiliser cette transition - les souvenirs approximatifs.


J'aime beaucoup la tournure de celles-ci :

"la renommée immortelle de ceux qui périssent l'épée à la main"
"Mais je suis resté de marbre, ne craignant ni le sang ni la Camarde"



Au plaisir de te relire.


Dernière édition par Franz le Mar 19 Mai - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 28
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Héros du Crépuscule   Lun 11 Mai - 11:54

Je vais faire doublon avec tout ce qui a été dit mais j'aime aussi beaucoup, tu as vraiment une aisance à l'écrit incroyable, et d'un sujet qu'on pourrait penser convenu et sans surprise tu le rends délectable par ton écriture.
Continue comme ça, en espérant lire de prochains écrits.
Revenir en haut Aller en bas
Dounette



Féminin Nombre de messages : 4122
Date d'inscription : 22/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Héros du Crépuscule   Lun 15 Juin - 22:19

Je l'avoue, je suis un peu déçue. Ton introduction laissait présager un thème difficile et original. Or, la chute d'un soldat, même noble, même désabusé, cela a été mille fois écrit. Certes, tu le fais avec un certain talent, mais cela ne permet pas d'occulter complètement l'ennui d'un récit tant de fois raconté.

De plus, je t'ai connu avec une écriture plus fluide, plus fine. Tu essaies d'introduire dans le récit des tournures d'ancien français, comme les gestes d'autrefois, mais hélas tu ne parviens qu'à alourdir ton récit.

Cela reste tout de même du bon niveau. Je ne te critiquerais pas si sévèrement si je ne pensais pas que tu pouvais faire bien mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Héros du Crépuscule   

Revenir en haut Aller en bas
 
Héros du Crépuscule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trilogie des Elfes T1 Le Crépuscule des Elfes/JL F
» Crépuscule sur Nyon
» Crépuscule
» Bourgeon - Le Dernier Chant des Malaterre - Les compagnons du crépuscule, Tome 3
» Crépuscule des Pieuvres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: