AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tranche de vie paisible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rodram



Masculin Nombre de messages : 5651
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Tranche de vie paisible   Lun 15 Juin - 12:32

Lentement, je descends l'escalier.
Marche après marche, façon princière : ça donne de l'allure, ça ne fatigue pas et surtout ... Surtout, je n'ai rien de prévu, ce matin. La descente des marches me permet de repenser aux dernières minutes qui ont précédées, à l'étage, allongée scandaleusement sur le lit à dormir, et je ne pense plus qu'à une chose : retourner à cet instant-là. Mais certains impératifs naturels font qu'il faut que je descende au rez-de-chaussée quelques fois dans la journée ...
Quelle misère, obligée de se déplacer aussi loin, alors qu'on pourrait très bien faire co-exister lit, toilettes et nourriture au même endroit. Deux pas, on mange, deux pas encore on se soulage. Et retour au lit.
Le paradis.
Arrivée en bas des escalier, je m'étire langoureusement. A croire que cette descente m'a épuisée, mais ce sont plutôt les bras mielleux du sommeil précédent qui engourdissent encore maintenant mes membres. Je déambule par le biais d'une démarche chaloupée jusqu'à la cuisine, et je jette un œil rapide : rien.

C'est-toujours-pareil. Jamais prêt quand il faut, ou jamais assez, c'est désespérant de routines.
Par dépit, je balance un coup d'œil furtif vers la droite : il est assis là-bas, il ne bouge pour ainsi dire pas, et je parie qu'il ne m'a pas vue. Je perçois encore tout l'inconvénient de vivre avec un homme qui travaille sur un grand écran d'ordinateur : les trois-quart du temps, il ne voit rien. On peut passer à côté de lui avec un déhanché indécent et des yeux parlants, c'est tout juste si le haut de son crâne dépasse du cadre en plastique dur.
Quelle nouille.

Le dépit fait place à l'ennui : je me rapproche de la porte de la chambre du bas, et m'installe dans l'encadrement pour mieux me trouver dans son champ de vision. D'ici, je vois son visage de trois-quart et l'écran ne le masque plus totalement. J'aurai déjà plus de chances qu'il me remarque ...

Les minutes passent, c'est à croire que ce fichu écran l'a paralysé : il n'a toujours pas remarqué que j'étais là.
A force de regarder fixement dans sa direction, pour capter son attention, le sommeil me gagne et mes yeux deviennent lourds. Je ne m'en rends pas vraiment compte, mais je suis sûre de m'être endormie un instant. Je me redresse, gênée et force mes yeux à s'ouvrir : l'immobilisme ne me réussit pas, il faut que je trouve une occupation ...

Petit coup d'œil à gauche, vers les fenêtres : on discerne les toits de l'immeuble d'en face, dont les tuiles cuisent déjà sous le soleil levant. J'apprécie toujours de me trouver à l'ombre et au frais, ici, alors que ... certains ... oiseaux ? Des oiseaux sur le toit ? Dehors ?
... Je déteste ces bestioles-là : je m'empresse d'élever la voix et de les apostropher rudement, sans bouger de ma position toutefois (le pas de la porte de la chambre est un endroit bien trop stratégique pour que je le quitte). Ces abrutis à plumes ne bougent pas, j'en remets une couche avec néanmoins un manque de conviction évident. Ca me fatique de crier. Surtout pour des oiseaux, finalement : j'arrête là mon invective.

J'en reviens donc, avec une lassitude grandissante, à la raison première de ma présence au rez-de-chaussée : lui. Je re-fixe mon attention sur son trois-quart de visage avec la même soutenance que précédemment. Et là, comme par magie, il bouge : il se recule légèrement de l'écran, son regard pivote et il me voit.
Sa bouche articule une question, apparemment :
- Tiens, tu es là toi ?

C'est le moment de se faire remarquer : je me relève et me dirige de manière sensuelle vers la cuisine, histoire de bien lui faire comprendre à la fois ce que je veux, ce qu'il doit faire et là où il a - comme d'habitude - fauté.
-T'as faim ? Aaah, attends je vais te remettre des croquettes.

Ah, quand même. Ca a failli être fatiguant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ter-aelis.com (un jour)
Scarlet Hurricane
Chromatique
Chromatique
avatar

Féminin Nombre de messages : 3124
Age : 26
Date d'inscription : 30/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Maerenn
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Tranche de vie paisible   Lun 15 Juin - 12:43

Vraiment très bien mené.

Jusqu'à la dernière ligne, j'ai réellement cru que tu nous donnais un petit aperçu de ce qu'était une vie d'Âme Damnée à travers les yeux de Dounette, la pauvre, enfermée avec un geek (Mais je plaisante mon raminouchou) - Ou alors t'essaies de nous faire comprendre que Dou' ne se nourrit que de croquettes ?

Quoi qu'il en soit, j'ai beaucoup aimé.
Cela dit, tu m'énerves. C'est écrit où, hein, qu'on a le droit de grapher comme un OUF et d'écrire, genre, superbien ?
(Mais j'vais pas te le dire à chaque fois ce serait pas drôle).
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Tranche de vie paisible   Lun 15 Juin - 14:21

C'est marrant mais j'ai eu une drôle d'impression : dès quelques lignes je me suis dit que cette femme là se comportait exactement comme un chat, pensant réellement qu'il s'agissait d'unE être humainE.

L'analogie est très bien tournée celà dit ^^

Ca me rappelle un peu certaines scènes de mes "jalousies" ce déhanché indécent derrière un ordinateur ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Djoul

avatar

Masculin Nombre de messages : 671
Age : 33
Localisation : pouf pouf... là
Date d'inscription : 12/06/2008

MessageSujet: Re: Tranche de vie paisible   Mer 17 Juin - 0:01

Très bien mené ce texte Ram.

Un truc est marquant dans ce que tu écris, c'était déjà le cas dans ton background, c'est que tu arrives vraiment à dresser les scènes.
Pour connaître le félin de salon en question, je peux te dire que j'avais l'impression d'y être. Exactement ça. La vivacité du coup d'oeil, l'attitude hautaine, la démarche chaloupée...
Et pi bon, je t'imagine aussi très bien scotché à ton frigo de pc ^^.

Texte très divertissant!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tranche de vie paisible   Mer 17 Juin - 23:54

C'est chouette, ces récits chutes. J'avais fait un poème comme ça, le plaisir de piéger les lecteurs vaut tout à fait la peine d'écriture.

Ici, j'ai deux trois bricoles à reprocher (normal, sinon ce serait pas vrai). D'abord, tu te sers d'un vocabulaire tour à fait féminin, au moins humain, "Mon homme" "crier" (oh oui, venez les féministes Très Heureux) "toilettes" "élever la voix". Si tout ça permet d'affirmer la confusion, la chute nous fais prendre conscience de leurs incongruité. Ca n'est rien de paralysant, certes, mais c'est important dans ce genre de choses. J'aimerais bien aussi que tu arrête de te servir de la mise en forme, de genre gras, italique. Ça pollue, ça rappelle trop l'envers d'entre deux et Julius, et ça te dessert au moment de texte plus sérieux. Dernière remarque, tu t'amuse à mélanger le registre de la femme affamée et celui de la demoiselle en manque de corps à corps. C'est marrant, mis ça confuse aussi un poil après coup (oh, la blague)

Malgré ces quelques détails, essentiellement d'ordre formel, c'est très joliment écrit. Ca manque un peu de style, au sens ou celui ci passe beaucoup par la mise en forme, les phrases à demie finies, les blague j'ai pas l'air d'y toucher. Et si tu le montre, tu nous le met carrément devant le nez. Last but not least, tu te répète un peu dans tes descriptions (genre, la première phrase, vire là).

tu tâtes beaucoup du comique, de l'amusement. Ce serait intéressant que tu te lance dans un domaine qui t'es moins familier. Si tu veux voir vraiment tes défauts, ce sera révélateur. Mais dans ce domaine, tu as un humour efficace et léger, pas empesé et c'est une chose très dure à faire. mes félicitations donc, et continues, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Rodram



Masculin Nombre de messages : 5651
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Tranche de vie paisible   Jeu 18 Juin - 13:37

Merci, merci.
Ca fait tout drôle de se retrouver à remercier en Biblio ...
Le fait est que ce texte-ci a été pondu en à peine 2 heures, corrections comprises. Autant dire qu'il a été jeté. En cela, je ne lui prête guère de prétention, outre le fait de décrire rapidement une scène de la vie quotidienne et coutumière. J'ai voulu, c'est vrai, mettre dans l'erreur, de manière maximale, le lecteur quant à l'identité du personnage. Un peu trop, je m'en rends compte, m'enfin on prête déjà à CE chat-là une personnalité humaine, donc bon j'avoue y être allé sans hésitation.

Ta remarque sur le ton de mes textes est très juste, Walky. Parce que je n'écris que pour m'amuser. La prise de tête ou la réflexion profonde, sur papier, je n'y arrive pas et je dirais même que ça ne m'intéresse pas. Mais il est pourtant vrai qu'un récit plus sérieux et réaliste me plairait bien, d'ans l'absolu ("Avant Ramrod" est le plus sérieux des textes postés ici). Je verrai bien.
La mise en forme gras, italique, petite, c'est un principe établi chez moi que j'applique aux textes : faire en sorte de décoder simplement le message, d'appuyer là où c'est important, et d'instituer si possible deux niveaux de lecture. Voilà pourquoi j'en colle partout, d'un post officiel pour le forum à un épisode de Julius. Mais j'en prends note, je m'assagirai à l'avenir !
Je considère l'écriture à sa juste valeur, chez moi : un moyen d'expression secondaire. Primordial, mais secondaire. C'est déjà beaucoup, que je poste en Biblio, vous vous imaginez pas ^^

Merci beaucoup, en tous cas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ter-aelis.com (un jour)
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tranche de vie paisible   Jeu 18 Juin - 16:36

Ah, pour la mise en forme, disons que ce n'est genant (entre guillemets) qu'hors de l'humoristique pur. Julius supporte tres bien ce truc par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tranche de vie paisible   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tranche de vie paisible
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UNE MORT PAISIBLE
» Je rêve d’un monde paisible sous des lois justes
» Une impression de déjà vue [Œuvre Originale]
» coin tranquille au jardin !
» Le cochon et le dictionnaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: