AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prologue à la liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saku



Masculin Nombre de messages : 10
Age : 26
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Prologue à la liberté   Dim 2 Aoû - 17:40

Prologue à la liberté

Sombre et profonde, la rive d'un grand lac s'étend par delà des cimes d'une foret au nord.
Ses eaux calmes et sans fond reflètent la lueur des astres lointains. Par la quiétude d'une
soirée d'automne, un rêveur sonde l'infini de l'horizon et y voit le reflet de sa propre vie.
Un enchainement de faits incontrôlés qui l'ont mené au terme de sa longue existence sans
qu'il ait le temps d'en apprécier l'essence même. Il est là, sans savoir pourquoi ni comment,
il a suivi le cour de sa vie comme une feuille morte qui flotterait à la surface d'un ruisseau,
un être à la dérive, qui ne conçoit pas la notion de choix.

Subir, admettre, accepter, encaisser, accuser, courber, se plier...

Tellement différent de ce qu'il aurait voulu devenir, de ce qu'il aurait aimé connaitre.
Mais il n'a jamais eu la force de résister, de choisir. Et aujourd'hui, alors qu'il croyais que
tout était perdu, voila qu'on lui offre une chance, enfin, de décider de sa propre existence.
Sa respiration s'était emballée, son cœur battait la chamade, et la chaleur l'envahissait.
Oppressante cette sensation d'être enfin maitre de sa vie...
Serrant contre sa poitrine une maigre bourse en cuire, l'homme sans age se lève enfin,
et dans un silence et une grâce infinie, il pénètre dans les eaux de ce lac.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 29
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Prologue à la liberté   Jeu 6 Aoû - 0:34

Bon alors je m'exerce dans le commentaire alors je peux pas dire que c'est fameux, c'est pas expert c'est juste mes impressions et ce que je crois déceler, je ne donne aucune leçon mais un avis tout relatif car mes textes ont beaucoup d'erreur eux mêmes.

Hum alors bon en négatif déja juste tes phrases sont sectionnés bizarrement et ça coupe la lecture et donc la fluidité du texte je ne sais pas si c'est fait exprès mais je trouve que ces coupures sont mal choisies.
Bon il y a des fautes d'orthographes et vu que j'en ai décelé plusieurs et que je ne suis pas une spécialiste c'est le signal que tu peux en éviter, relis toi tu devrais les trouver.

Sans ça j'ai bien aimé ton texte. Attends je relis pour te dire exactement. Bon la première phrase veut pas dire grand chose je trouve une rive sombre profonde? donc pour toi rive égale eau mais alors s'étend au déla des cimes ça m'a l'air physiquement impossible bon il y a la licence poétique mais à ce point. Au fait je pense que ce texte irait mieux dans la bibliotèque poétique par son fond et son format. Ce qui expliquerait les incohérences c'est le fait de partir dans du lyrisme que j'accepte et aime.

J'aime beaucoup :
un rêveur sonde l'infini de l'horizon et y voit le reflet de sa propre vie.
les images sont très belles et justes. en fait tout le passage qui se poursuit j'aime.
un rêveur sonde l'infini de l'horizon et y voit le reflet de sa propre vie.
Un enchainement de faits incontrôlés qui l'ont mené au terme de sa longue existence sans
qu'il ait le temps d'en apprécier l'essence même. Il est là, sans savoir pourquoi ni comment,
il a suivi le cour de sa vie comme une feuille morte qui flotterait à la surface d'un ruisseau,
un être à la dérive, qui ne conçoit pas la notion de choix.


on pourrait penser cliché mais j'aime ces images simples qui font écho à chacun. la comparaison avec la feuille est bien choisie elle me fait penser à la chanson de Renan Luce je suis une feuille qui fait la même analogie.

J'aim bien le passage en italique avec la gradation , c'est très juste sans en faire des tonnes malgré l'accumulation de verbes.

J'aime bien ce texte, il est poétique, il va décidément à mon avis dans la bbliotèque de ce nom, le suicide comme choix, comme action de la vie j'aime beaucoup, tu l'as très bien développé
hum par contre j'aurai pas dit bourse en cuir, à moins que je me sois trompé dans la signification du texte..

J'aime beaucoup plus la deuxième partie de ce texte à partir du passage que j'ai cité, le début est un peu trop planplan et peut être cliché et destructuré.

Hum voila essai de commentaire ne prends rien à mal , continue comme ça, en mieux
Revenir en haut Aller en bas
 
Prologue à la liberté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vraie liberté ne consiste pas à faire ce qu'on veut...
» Education et Liberté
» Citations de personnes célèbres sur la Liberté.
» La liberté du Marchombre.
» Liberté chérie (Acrostiche)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: