AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Legion
Chromatique et rôliste
Chromatique et rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 923
Age : 37
Localisation : Vers Bordeaux, ou dans les Ombres
Date d'inscription : 28/08/2009

Personnages RP
Pseudo: Legion
Pseudo : Camarë Manithil
Pseudo :

MessageSujet: Gun   Ven 25 Sep - 11:13

/!\ ATTENTION /!\

Ce texte présentant du contenu à caractère choquant, les âmes sensibles sont donc priés de rebrousser chemin.
Merci de votre compréhension.


---


Le front posé sur le canon de mon gun,
Je prie, j'implore, je pleure.


Toute la bassesse de ma morne vie a envahi mon corps, perverti son essence tel un poison dilué dans mon sang. Mon cerveau devient mou, lent, une éponge, enfermant mon esprit dans une prison étroite et puante aux murs épais, il ne peut crier à l'aide. Je ne suis plus moi, je ne suis plus cet être sensible et bon, celui qui tendait la main aux autres. Pas de reconnaissance, pas d'affection, un simple ami… "simple" ami. Condamné à n'être perçu que comme cela, pas autrement, pas… plus que ça.

Il trainait là, ma main le prend. Mes pieds amènent mon corps entier à sortir de chez moi, à trainer dans la rue. Ces pas me guident vers une maison que je connais, mais que je n'avais plus visité depuis longtemps. Le terminus après de longues escales de part et d'autres de la France. Mon corps en franchit la porte, sans frapper. Une jeune femme fait irruption devant moi, surprise de me voir. Ma bouche lui parle, lui raconte que pour m'avoir obligé à supprimer bon nombre d'amies de mes répertoires par simple jalousie maladive, mon corps en a fait de même avec les siens. Physiquement. Canon planté dans sa bouche, je la fais taire. Une bonne fois pour toutes. Yeux hagards, sourire satisfait. Je m'entends rire.

Le front posé sur le canon de mon gun,
Je vis, j'implose, j'ai peur.


Plus loin, beaucoup plus loin, mes jambes m'amènent à un autre endroit me rappelant des souvenirs. Autre maison, autre fille, autre connaissance, autre surprise. J'avais mon bras encore maculé du sang de l'autre salope, mes yeux à moitié fous la jaugent, détaillent son corps. Ma main frappe son visage avec la crosse, elle s'effondre, inconsciente. Mes mains l'empoignent et mon corps la traine jusque dans sa chambre. Elle est maintenant attachée, allongée sur le ventre, complètement nue. Elle se réveille, panique, mon corps est sur elle. Plus elle crie, plus il jubile et prend son temps, autant de temps qu'elle s'était refusée à moi alors que nous formions un couple uni et aimant. Et qu'elle gardait ce chaud et humide trésor pour un autre, cet autre que mon corps avait au préalable trucidé. Elle pleure, je m'entends rire à pleins poumons. L'extrémité laisse sa place à une autre, beaucoup plus froide et meurtrière, celle du canon. Elle hurle, je la fais taire, une bonne fois pour toutes. Yeux fous, sourire mauvais. Je m'entends m'esclaffer.

Je ne suis plus maître de moi-même, spectateur impuissant de ma propre déchéance. Descente aux enfers brutale et parsemée de cadavres. Des amis, ma famille, tous ceux qui me voyaient comme un homme à oublier, un "simple" ami. Rien de plus. L'accumulation d'amour que je voulais tant partager s'est transformé en charbon ardent de haine noire, flammes perfides consumant jusqu'à mon dernier souffle d'esprit. De retour chez moi, mon corps est rouge. Je crois que je suis moi. Assis sur mon lit, tête baissée, je ferme les yeux.

Le front posé sur le canon de mon gun,
Je tire, j'explose, je meurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thelionkmusic.com
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Gun   Ven 25 Sep - 12:39

Je suis pas très fan des récits suicidaires (je le redis encore une fois pour ceux qui auraient oublié ^^).

C'est pas non plus ce que j'ai vu de plus glauque ou de plus violent.

En fait ce qui me dérange le plus dans ton texte, c'est le trop grand détachement du personnage. Il décrit ce qu'il est train de faire, non pas avec froideur, mais sans réelle passion. Pourtant tu le décris comme exalté par ses actes, puisqu'il rit à gorge déployée, il prend plaisir dans son pétage de plomb.

Je trouve que ça sonne faux; tu as voulu jouer sur le détachement entre un corps en autopilotage et les dernières bribes de conscience d'un esprit cohérent, mais tu as trop poussé l'idée je pense.
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Green Partizan
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Nombre de messages : 3948
Localisation : Ici, c'est Saint-Denis.
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Gun   Sam 26 Sep - 17:41

J'avoue avoir du mal à appréhender ce texte.

Du point de vue de la forme, j'ai juste deux remarques, la première :
Citation :
plus il jubile et prend son temps
Un brusque et bref changement de sujet (de la première à la troisième personne du singulier, puis retour à la première). Je ne sais pas si c'est intentionnel, mais ça coupe beaucoup la lecture, à mon sens.

Et la seconde remarque, c'est que j'ai en revanche beaucoup apprécié le jeu de mot du fil conducteur (parties en jaune orangé), c'est très réussi, je ne m'attendais pas à ce que tu retombes aussi bien sur tes pieds pour le dernier.

J'ai également noté quelques jolis parallélismes.


Pour le reste, je crois que le texte se perd entre l'assouvissement de pulsions longuement ressassées et désespérées, cette sorte de folie meurtrière, et le détachement de celui qui exécute ces pulsions, qui s'en repent.
Par exemple, l'écriture en courte phrase terminées par un point, donne un côté glacial, que j'aime bien personnellement. Mais si par ce moyen tu peux décrire le cynisme de la chose (le personnage agit atrocement sans aucune considération pour ses victimes), cela retranscrit nettement moins bien son horreur, à mon sens.

J'aurais donc tendance à dire qu'on ne sait pas exactement quel est le sens du texte, ce qu'il veut nous dire précisément.



Ah, et perso, je trouve que l'anglicisme "gun", n'apporte rien de plus au texte, si ce n'est une touche un peu "kéké" ^^' .

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Aillas
Coordonnateur Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3785
Age : 27
Localisation : Utopie flagrante des Arts.
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Gun   Jeu 8 Oct - 11:16

Je ne suis pas convaincu non plus. Malheureusement.

Ton personnage accomplit des choses terribles sans raison. Il en invoque une ; "La bassesse de [sa] morne vie", mais celle-ci n'est pas exploitée, on a juste un vague blues d'adolescent, un manque de reconnaissance assez peu travaillé, bref. Je pense sincèrement qu'il y a deux choses à opérer sur ce texte pour le rendre plus percutant.

D'abord un passage du style indirect au style direct, renvoyer le lecteur au plus près de la chose pour l'y impliquer et donc le salir. Parce que le fait d'écouter le personnage raconter ses geste d'une manière très détachée ne colle pas avec la narration. Davantage hacher tes phrases, enlever les métaphores qui ne relèvent pas de la pensée du personnage mais qui sortent bel et bien d'un autre caractère -le tien-.

En règle générale, la fin de chaque paragraphe est mieux gérée que les débuts. Tu as tendance à trop t'étaler en formes inutiles dans les premières phrases pour plus te rattacher aux actions par la suite.

Exemple a écrit:
Toute la bassesse de ma morne vie a envahi mon corps, perverti son essence tel un poison dilué dans mon sang. Mon cerveau devient mou, lent, une éponge, enfermant mon esprit dans une prison étroite et puante aux murs épais, il ne peut crier à l'aide.

Comparé à :

Exemple a écrit:
Physiquement. Canon planté dans sa bouche, je la fais taire. Une bonne fois pour toutes. Yeux hagards, sourire satisfait. Je m'entends rire.

Voilà, en espérant que cela ne te découragera pas et que cela puisse te servir. Heureux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Legion
Chromatique et rôliste
Chromatique et rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 923
Age : 37
Localisation : Vers Bordeaux, ou dans les Ombres
Date d'inscription : 28/08/2009

Personnages RP
Pseudo: Legion
Pseudo : Camarë Manithil
Pseudo :

MessageSujet: Re: Gun   Jeu 8 Oct - 15:19

Toute critique est bonne à prendre, et notamment les critiques constructives comme vous l'avez tous fait. Voir cela ne me décourage nullement, bien au contraire, vous avez pris le temps de le lire, de l'apprécier et de me dire point par point ce qui ne va pas, ce qui vous semble bon ou pas, et je vous en remercie. Je prends bonne note de toutes ces critiques pour mes prochains textes (en attendant que mon inspiration revienne).

Il est vrai que ce texte, maintenant que j'ai pris du recul pour le lire, est un peu maladroit, pas vraiment accrocheur. Cependant, quand je l'ai écrit, je n'ai en fait pas mis l'accent sur la cohérence ou fait en sorte d'accrocher le lecteur, car c'était avant tout pour évacuer le trop plein d'émotions qui m'envahissait à l'époque et qui m'a valu de coucher ce texte par "coup de colère" si l'on peut dire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thelionkmusic.com
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 28
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Gun   Ven 9 Oct - 14:45

Je suis l"avis general des garcons.
L"idee aurait gagnee a etre exposee avec plus de rigueur, il faut tenter de ne pas te laisser submerger par ton emotion quand tu ecris, quitte a perdre de l"intensite et a gagner de la clarte.
Car c"est vrai que dans cette presentation, des paradoxes inconciliables sont exposees, ou alors il aurait fallu que ca soit fait avec plus de finesse.
j"aime pas non plus l"utilisation de l"angliscisme gun dans la narration ca sert a rien, ca arrete meme car ca detonne avec le reste de l"ecrit.
Enfin ils ont tout dit et mieux que moi donc voila. Continue a poster, tu as la bonne attitude.
et arrete de mettre un avertissement avant tes textes! on est pas a la tele pas besoin d"un moins de 18 ans !
Revenir en haut Aller en bas
Phobos

avatar

Masculin Nombre de messages : 47
Age : 27
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Gun   Ven 9 Oct - 15:18

Eh bien de mon côté, je trouve ce texte intéressant. l'effet de style est là. Je trouve ce débordement de mots un peu foufou vraiment plaisant, et je me suis laissé emporter.

Ce texte il sent le coup de sang si j'ose dire. Il mériterait que tu le retravailles et que tu nous le propose à nouveau mais plus affiné, avec une uniformisation de tes paragraphes par exemple, pour reprendre les exemples d'Aillas.

Mais l'intention y est, et c'est qui m'a plu. L'anglicisme ne me gêne pas plus que ça, je trouve que ça donne un impact à l'objet. Un mot court et qui veut tout dire.

Encore ! Heureux
Revenir en haut Aller en bas
Teclis
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1750
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Gun   Ven 9 Oct - 23:36

Pas très fan du morbide, du suicidaire ou du macabre. Enfin, peut être pas de manière aussi proche.

D'un autre coté, c'est aussi l'effet voulu par le texte. S'il est vrai que certaines phrases ne répondent pas systématiquement à la cohésion d'ensemble du texte, la narration froide ne dérange pas, malgré la "passion" des actes du personnage.
On le voit profondément détaché de tout, alors qu'il rumine les horreurs qu'il a commises. Ca se tient.

Pareillement à Xupinette, le terme "gun" dérange un peu, mais c'est un avis qui je crois est très subjectif. Peut être que "flingue" donnerait une tournure moins "mélo anglosaxon" à l'ensemble.

Concernant le reste, il y a peu à reprocher au texte en vérité. Le rythme saccadé permet au final une certaine fluidité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gun   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: