AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Etincelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 28
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Etincelle   Mer 18 Nov - 2:17

Mes sens sont déflorés comme si je n’avais ressenti avant. Comme si d’aveugle j’avais retrouvé la vue. Comme si mes oreilles s’étaient révéillés au son. Comme si je découvrais un corps.
Je nais. Une deuxième fois. Comme si les vingt cinq ans d’avant n’étaient qu’une gestation profonde.
Comme si ces années n’étaient qu’un leurre, un rêve. Comme si je ne les avais pas vécu.
Un temps qui s’accélère pour arriver au moment d’au jourd’hui. Après toutes ces douleurs, un repos.
J’ai renié, repoussé de toutes mes forces ce qui m’arrivait. Maintenant je renie tout ce qui était avant la nouvelle.
Pourquoi personne ne me l’a dit. Sommes nous tous éblouis? Tous mercenaires d’une vie qui ne nous appartient pas?
J’ai un cancer. Mais ce n’est pas triste, ce n’est pas la fin.
Le commencement. Le renouvellement. Les hésitations ne comptent plus. Le temps est compté, le temps est réalité.
Pas d’échappatoire, mais un espoir.
Celui de le vivre. Comme si ma vie n’avait jamais commencé, de peur qu’elle s’arrête.
Maintenant que la certitude vient, je perd la solitude.
Qu’importe le néant, tant qu’il y a le présent.
Envie d’étrangeté, de nouveauté, d’expérience. Je ne veux plus rester dans le connu, dans le passé. Un passé qui m’attachait, qui me rassurait.
J’ai décidé du jour, de l’heure, car je le ferai moi-même.
Se jeter pour respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Cordelia Melicerte

avatar

Féminin Nombre de messages : 2069
Age : 27
Localisation : Complètement à l'ouest, sous les épines d'un hérisson
Date d'inscription : 12/10/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Etincelle   Mer 18 Nov - 12:01

Xupinette a écrit:
Mes sens sont déflorés
Magnifique expression. Je savoure.

Citation :
comme si je n’avais ressenti avant.
J'aurais rajouté un "jamais" : comme je si je n'avais jamais ressenti avant. La phrase me semble bancale, sans.

Citation :
Pourquoi personne ne me l’a dit. Sommes nous tous éblouis? Tous mercenaires d’une vie qui ne nous appartient pas?
Je n'ai pas tout compris. Je ne veux pas tout comprendre. Ça sonne bien, point barre !

Citation :
J’ai un cancer. Mais ce n’est pas triste, ce n’est pas la fin.
Ok, il fallait le dire. Ça détonne un peu avec le reste du texte, mais c'est nécessaire. Et le "ce n'est pas triste..." vient

Citation :
Le temps est compté, le temps est réalité.
Oh que oui !

Citation :
Qu’importe le néant, tant qu’il y a le présent.
Et comment !

Citation :
Se jeter pour respirer.
Je n'aurais pas mis "se jeter", ça fait trop penser au suicide alors qu'ici il s'agit justement de vivre.

Bref, un texte que j'aime bien, une manière intéressante d'aborder le cancer et la vie. Quel dommage que ton personnage ait attendu si longtemps avant de vivre pleinement !
Le terme de "gestation profonde" est très révélateur de l'état dans lequel certains restent durant toute leur existence.
J'ai tout de même un goût de trop peu dans la bouche. J'aimerais voir vivre ce personnage avec cette nouvelle appréciation des choses.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Eöl

avatar

Masculin Nombre de messages : 26
Age : 28
Localisation : Perdu dans les nuages...
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Etincelle   Mer 18 Nov - 16:04

J'ai un peu hésité à commenter ce texte, car au fond je ne suis pas sur d'en avoir saisi toute les nuances. Mais au final ce n'est pas tellement le fond que j'avais envie de commenter, mais plutôt la forme et je me suis donc lancé dans la rédaction de ce message.

Sur le fond donc rien à dire, une histoire triste qui est en même temps une ode à la vie, mais dont, comme je le disais au début, je ne suis pas sur d'avoir traduit correctement les images qui abondent dans le texte. Car je doit avouer que je me suis un peu retrouvé perdu, avec la forte impression que le fond du texte a été noyer dans la forme, mais autant dans certain texte j'adore cherché pendant des heures le sens des phrases, autant là je suis plus perdu qu'autre chose.

Une impression de mot sacrifié pour maintenir un rythme en phrase courte par exemple, qui ajouter au manque de suite dans les phrases donnent un rythme très haché à ce texte, et que je trouve un peu en désaccord avec le thème abordés. Je suis moi même un adepte des phrases courte, voir de suite de mot sans verbes entrecoupés de points qui par conséquent ne peuvent pas être qualifié de phrases, mais là je trouve le rythme vraiment trop brutal pour la fluidité de la lecture du texte. Ensuite, mais c'est un avis purement personnel, je trouve que le découpage haché du texte ne correspond pas trop au niveau de langage utilisé, me faisant vraiment penser à un poème découper à la tronçonneuse, tronçonneuse qui aurait au passage transformé quelques mots en sciure.

Enfin voilà un texte que j'ai aimé lire tout de même, et dont les commentaires ne doivent surtout pas être pris trop à cœur, mais comme j'ai toujours préféré qu'on me fasse remarquer ce qui ne va pas dans mes textes à une critique élogieuse qui ne fait que flatter mon orgueil, j'ai tendance à appliquer ce traitement aux textes que je lis Clin d\'Oeil
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 28
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Etincelle   Jeu 19 Nov - 13:32

Je suis d'accord avec toi et pas d'accord avec toi! comme ça..!
Donc tout d'abord, oui bien sur que je préfére les critiques aux commentaires dythyrambiques sans raison, et on apprend mieux des critiques. Donc j'aime en recevoir. Même si ça fait pas nécéssairement plaisir de se gameler.

Mais le problème dans ta critique c'est que je ne suis pas vraiment tout. Premièrement c'est étonnant ton commentaire mais pas forcément faux mais dans mes textes je met toujours plus en avant le fond que la forme, d'autant plus qu'au niveau de la forme j'ai beaucoup à travailler et à corriger mes maladresses et erreurs.
Quand je l'ai écrit je n'ai pas eu l'impression de sacrifier mes mots, si tu veux je peux tenter de te faire une explication du texte, avec la signification des images mais il me semblait pas que c'était si obscur.
Je ne comprend pas l'idée du mouvement haché qui ne va pas avec le niveau de langage. Car ici le langage n'est pas vraiment soutenu, de plus faut il penser qu'on ne peut avoir qu'un style nerveux avec un style familier?
Peux tu me donner des exemples dans mon texte où ma segmentation cloche pour que je me fasse une meillleure idée?
Revenir en haut Aller en bas
Eöl

avatar

Masculin Nombre de messages : 26
Age : 28
Localisation : Perdu dans les nuages...
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: Etincelle   Jeu 19 Nov - 15:23

Citation :

J’ai un cancer. Mais ce n’est pas triste, ce n’est pas la fin.
Le commencement. Le renouvellement. Les hésitations ne comptent plus. Le temps est compté, le temps est réalité.

Voilà un exemple du découpage que je trouve un peu trop haché à mon goût, quatre mots voir moins, et une pause, voir une coupure, que ce soit avec un point ou une virgule, le tout dans une phase du texte qui inspire plus à la réflexion qu'à l'action à mon humble avis. Après juste peut-être une question d'habitude, en tant que lecteur j'ai tendance à lire à voix haute, et voir la fluidité du texte de cette façon, ce qui me pousse dans ce genre de moment dans un de mes textes à préférer les trois petits point pour laisser des moments de calme au lecteur pour compléter, plutôt qu'un point abrupt. (Aposiopèse le nom savant des trois petits points, j'adore ce mot Heureux )

Donc pour le découpage il s'agit plus d'un ressentis en tant que lecteur que d'une critique au final, faut vraiment que je prête plus attention à mon vocabulaire. Ensuite le style soutenu doit pouvoir aller avec un rythme haché il n'y a pas de raison, mais c'est plutôt la juxtaposition d'image, de figures de style au milieu d'un texte "brut", enfin je ne sais pas trop comment le définir, qui me parait bizarre. Dans des phrases courtes comme celle-là, je m'attache plus à suivre le rythme, à me laisser entraîner par le récit, plutôt qu'à essayer de déterminer la signification de telle ou telle tournure de phrase. D'ailleurs à propos des images peut être moi qui cherche un second sens a à peu près toute tes phrases, et c'est surement pour cela que je m'emmêle un peu les pinceaux.

Pour les mots supprimés, c'est essentiellement l'impression laisser par la première phrase du texte :

Citation :
Mes sens sont déflorés comme si je n’avais ressenti avant.
La forme est tout à fait correcte, mais comme dans tout le reste du texte j'ai l'impression que tu as fait l'économie du second mot marquant la négation, le jamais relevé par Cordelia. Et dans tout le reste du texte je garde cette impression d'économie de mot dans les tournures de phrases, mais bon peut-être juste moi qui ai cette impression, il faudrait voir ce que d'autre en pense, je n'ai aucunement la prétention d'être une sommité ni même un connaisseur en écriture Clin d\'Oeil
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 28
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Etincelle   Jeu 19 Nov - 15:45

Ne crois pas que je t'en veuille ou que je t'agresse mais justement c'est intéréssant d'avoir des commentaires et de pouvoir en discuter. Ton commentaire compte autant que celui d'un pro de l'écriture et je crois que personne ne peut se vanter d'avoir ça sur son cv.

Je pense qu'il est normal que sur le passage que tu as cité ça soit découpé et que ça plombe d'un coup, au départ l'auteur part dans l'euphorie, dans la mélancolie poétique, il se laisse aller au lyrisme en quelque sorte, puis retour à la réalité brusquement, car la réalité est dure et sans appel, pas besoin de l'édulcorer d'ou des phrases courtes, pas développé, comme si ces phrases étaient les plus dures à énoncer, à dire à haute voix car celle-ci sont de la pure réalité.

Juste quelque chose d'intéréssant je déteste moi justement les trois petits points dans le texte, comme s'il fallait guider le lecteur, et je trouve que la plupart du temps les petits points sont vraiment sur utilisés. Moi je crois en la capacité du lecteur de faire des pauses justement, et le fait de donner des phases courtes doit lui faire sentir qu'il fait des pause. Quand je lis des textes, un point pour moi me fait m'arrêter d'autant plus quand il est brusque.

Je n'avais pas vraiment fait attention à cette économie de mot et l'absence de négation mais finalement ça se suit avec l'idée du texte, l'auteur refuse le pessimisme d'où l'absence de négation, de négativisme.
Revenir en haut Aller en bas
Green Partizan
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Nombre de messages : 3948
Localisation : Ici, c'est Saint-Denis.
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Etincelle   Ven 20 Nov - 15:18

Aah, j'aime.

Les deux parties du texte, reliés par la charnière de la révélation, suivent un bon fil conducteur.
Les métaphores sur les sens, sur le renouveau, nous emmènent assez loin pour ne pas soupçonner le twist qui vient ensuite.

Citation :
J’ai renié, repoussé de toutes mes forces ce qui m’arrivait. Maintenant je renie tout ce qui était avant la nouvelle.
J'aime beaucoup ce genre de phrase, qui me rappelle une phrase de textes saints sur la conversion à la religion orthodoxe il me semble : "Brûle ce que tu as adoré, adore ce que tu as brûlé".

Certaines autres phrases sont bien trouvées aussi, qui accrochent bien le lecteur, du genre :

Citation :
Pas d’échappatoire, mais un espoir.
Citation :
Maintenant que la certitude vient, je perd la solitude.

La prise de conscience du condamné est très bien retranscrite selon moi, dans les dernières lignes.

Vraiment, un bon texte, si ce n'est un brin trop court (ce qui est trahi par les nombreux retours à la ligne ^^).

Ca me plait en tout cas Content Vert .

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
et dun charabia

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Etincelle   Dim 22 Nov - 18:05

Aaah, moi aussi j'aime; ces textes qui nous mènent, où tout n'est pas clairement dit depuis le début.
J'apprécie l'emprise que tu as su garder sur nous, avec une entrée en matière dont je suis particulièrement fan:

Citation :
Mes sens sont déflorés comme si je n'avais ressenti avant.
Viens le moment de la révélation:
Citation :
J’ai un cancer. Mais ce n’est pas triste, ce n’est pas la fin.
Le commencement. Le renouvellement. Les hésitations ne comptent plus. Le temps est compté, le temps est réalité.
Pour ce qui est de cette partie du texte, je voudrais revenir, si je puis me permettre, sur le commentaire d'Eöl. De mon point de vue, ce découpage est le bienvenu ; malgré l'espoir, une part de son personnage ne peut s'empêcher d'être brisée.. À jamais... On lui annonce le décompte, mais tout va trop vite... Elle cherche à fuir, ses idées se bousculent, elle cherche une prise, la vie qui lui reste.
En ce sens, les points sont pour moi plus judicieux que les points-virgule, car elle retranscrit parfaitement ces ''certitudes de l'instant'', ces balbutiements. C'est cette pudeur, ce courage qui apparaît au-devant de la scène et improvise qui m'ont touchés.


Joli défi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etincelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etincelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: