AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petit clown au grand sourire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miette

avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 27
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Petit clown au grand sourire...   Jeu 19 Nov - 15:00

Vite, vite je n'ai plus de temps !

De ruelle en ruelle, je connais le chemin pas cœur, toutes ces années que je l'arpente, d'aller
en retour. La première a gauche et j'y suis.

Plus rien ne m'étonne par ici, coutumière aux odeurs, habituée a faire semblant de ne pas voir,les gens dans les coins sombres, pas entendre les cris, les pleurs, enfermée dans mon moi-même, inaccessible a tout contact de l'extérieur....vaut mieux.

Froide, diront certains, méchante ajouterons d'autres…
Mon seul pêché ne peut être que l'égoïsme, l'égoïsme de vouloir se garder saine, immaculée, de toutes les horreurs du monde...

Je grimpe la cage d'escalier, a bout de souffle, enjambe un corps ivre mort, inspecte les lieux, et m’assure que personne n'est derrière mon dos, tourne ma clef dans la serrure et referme la porte aussitôt entrée.

Enfin chez moi …
Petite chambre au grenier de l'immeuble, tout en haut, loin de tout…

Juste un lit avec des draps gris d'en a voir avoir trop vu, des rideaux troués que je garde pour me cacher du soleil qui , moqueur, entre sans invitation dans la pièce et fait ressortir tout ce que j'essaye d'oublier. Une chaise en bois toute simple, une petite armoire presque vide et ma toilette avec son grand miroir

Vite...

Je jette mon manteau sur le lit , ouvre mon armoire, en hâte et en ressort la seule robe adéquate a mon deuxième travail, chaussures haut talons, bas noirs, presque vulgaire, très troublante…

Habillée, il ne me reste plus qu'a me maquiller

Vite...

Assise face au miroir, je me regarde sans me voir vraiment…

Les yeux cernés de trop écouter les bruits de la nuit, les lèvres gercées, irritées du froid ambiant, les traits tirés de trop faire semblant, me voici me voila…

Semblant...

Je le ferais encore ce soir, demain et dans un an,
Ma destinée, mon choix...

Le rituel recommence...

D'abord la peau, cacher mes couleurs de grand air sous un masque de poudre nacrée, opaque, sans relief, poupée de porcelaine…

Boules de griffes dans le ventre, un dernier regard dans le miroir et je cache mon visage dans les mains...

Chut....

Il le faut, personne ne doit voir mon vrai visage, faible et triste…
Belle, il faut être belle…
Petit chat dans mon ventre, tais toi ! tu n'y peux rien !

Les yeux, passage de l'âme, le plus difficile a faire, les plus indirectes
Trais noirs pour illuminer le blanc...

Petits papillons fiévreux, toujours en mouvement, cacher. Montrer. Cacher. Montrer. Cacher le bon, montrer le mauvais et vice versa…

Et les lèvres, celles qui ne veulent plus sourire, ne se souvenant plus de l'existence du rire, rouge sang, un peu plus au coin des lèvres, tirer le pinceau vers le haut, juste un peu, juste de quoi faire durer les apparences.

La nuit qui bat la mesure, ma mains qui va et vient appliquée, tableau de grand peintre, artiste menteur, garder les airs, faire vivre le mensonge…

Mes yeux plongent dans le reflet, inspectent, scrutent…

Deux petits oiseaux qui contemplent le changement, la naissance du mensonge, le petit chat a perdu ses griffes, il ne lacère plus mes entrailles, dompté par la force des semblants…

Mais je saigne, tout pleure en moi, tout, sauf mes yeux…
La gorge serrée, les larmes qui ne dépasseront jamais le précipice de mes paupières…
Il ne faut pas...

Je me lève, déplisse ma robe, me tourne et retourne devant mon miroir, déplace et replace le tissu, coiffe mes cheveux, les attache, relâche, cherche et trouve la meilleure mosaïque…

Juste le collier et je pourrais sortir...

Les fausses perles s'animent entre mes doigts, petit serpent froid et glissant, entoure mon cou poudrée et suinte de mes mains, pour atterrir, sans bruit, a terre.

Je me baisse et aperçois un visage dans le miroir...
Il me ressemble, mais pourtant ce n'est pas moi, si beau, si parfait, mais tellement vide, sans vie, mort...
Mannequin de cire sans choix, guidé par une autre

Est ce vraiment moi ? ou me suis-je perdue, ou suis-je, qui suis-je...
Ils me voient comme dans ce miroir ? Garder les apparences, toujours être parfaite, savoir se retrouver dans chaque situations…

Est ce vraiment une qualité ? pas le droit a l'erreur, encore et toujours garder le sourire...

Je ris en silence, rire moqueur
Tu veux me voir rire alors que je pleure ?! que ton désir devienne un ordre
J'attrape mon crayon rouge et retrace mes lèvres

Haut ! encore plus haut, plus épais, plus rouge, sourire de clown par dessus une moue triste,

Voila toute la beauté, femme d’un soir avec masque de clown, vous vouliez des belles allures ? en voila

Je trace un joli cercle régulier sur le bout de mon nez, prend du noir et reforme mes sourcils…

Me voila fin prête, mais vous la dehors, êtes vous prêt a faire face aux apparences ?


Dernière édition par Miette le Mer 25 Nov - 14:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 29
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Petit clown au grand sourire...   Jeu 19 Nov - 15:53

Histoire de commenter mais j'ai pas le temps mais je vais revenir parce qu'il y a à dire.
Alors de un j'aime beaucoup l'histoire, mais finalement le deuxième visage de cette femme ne me faisait pas penser qu'elle se maquillait pour devenir un clown, j'aurai pensé plus à une prostituée ou une gogo dancer ou un truc dans le genre.
Mais sinon j'aime beaucoup les images que tu développes, notamment les animalières un peu de mal avec celui du petit chat qui verse trop dans l'enfantin même si je comprend l'idée encore mieux elle est une petite fille au fond qui se cache, se débat.

Alors par contre, un gros problème et c'est surtout pour ça que je reviendrais, de grosses fautes! d'orthographe et tutti quanti ça m'a donné du fils à retord pour lire, je te les corrigrai si j'ai le temps et que personne ne le fait.
Revenir en haut Aller en bas
Miette

avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 27
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Petit clown au grand sourire...   Jeu 19 Nov - 16:03

D'abord un grand merci pour ton commentaire Heureux

Pour le deuxième visage de la femme je crois qu'il y a un soucis de compréhension (dur, dur de faire comprendre aux autres ce qu'on a en tête...) en effet oui c'est une prostituée en premier elle se maquille donc "normalement" le visage de clown apparait ici par dépit en fait, de rage que tout le monde veux la voir sourire, rage de devoir faire semblant, une sorte de provocation - "costume" de prostitue, maquillage grotesque de clown...

Pour l'histoire du chat, on en revient a la difficulte de faire comprendre aux autres se qu'on a en tete, la au moins je suis sure que c'est compris, meme si ca peut donner l'impression que j'en rajoute une couche...

Pour les fautes oui je suis sure qu'il y en a plein (je suis pas francaise a la base alors forcement, et apparement les correcteur othographique n'attrappe pas toutes les fautes...)
Revenir en haut Aller en bas
Mido
Chromatique
Chromatique
avatar

Masculin Nombre de messages : 2373
Age : 25
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Petit clown au grand sourire...   Jeu 19 Nov - 16:13

Les correcteurs orthographiques ne captent pas tout parce que les mots que tu formes, même mauvais dans le sens de la phrase, pourraient exister dans un autre contexte. Voila tout.

Ton texte m'a plu et en même temps, des choses m'ont dérangé. Je ne reviendrais par sur l'histoire, Xupinette a saisi ma pensée. Je reviendrais plus, oui, sur les fautes d'orthographes qui freinent le récit. Elles sont vraiment grosses, et peuvent parfois changer quelque peu le sens d'une phrase, ou du moins nous faire buter un petit instant. Je te conseille de lire, si tu as sous la main, ou même sur le net, des règles d'orthographe simples comme celle de l'infinitif et du participe passé. Je t'ai vu plusieurs fois confondre. Ca permettrait à ton récit de gagner en fluidité. Parce que ton style est plutôt agréable.

Dans celui là, il y a juste une chose qui m'a dérangé. Essaye d'alléger un peu tes phrases, de mieux placer tes virgules, d'aérer ton texte. Le début, particulièrement, et peut être qu'après je me suis habitué, m'a paru très lourd.

Mais continue de travailler, tu es très capable Heureux Bleu

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 29
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Petit clown au grand sourire...   Mer 25 Nov - 3:43

Vite, vite je n'ai plus de temps !

De ruelle en ruelle, je connais le chemin pas cœur, toutes ces années que je l'arpente, d'aller en retour. La première a gauche et j'y suis.

Plus rien ne m'étonne par ici, coutumière aux odeurs, habituée a faire semblant de ne pas voir,les gens dans les coins sombres, pas entendre les cris, les pleurs, enfermée dans mon moi-même, inaccessible a tout contact de l'extérieur....vaut mieux.

Froide, diront certains, méchante ajouterons d'autres
Mon seul pêché ne peut être que l'égoïsme, l'égoïsme de vouloir se garder seinesaine sinon c'est le fleuve ^^, immaculée, de toutes les horreurs du monde...

Je grimpe la cage d'escalier, a bout de souffle, enjambe un corps ivre mort, inspecte les lieux, et m’assure que personne n'est derrière mon dos, tourne ma clef dans la serrure et referme la porte aussitôt entrée.

Enfin chez moi …
Petite chambre au grenier de l'immeuble, tout en haut, loin de tout…

Juste un lit avec des draps gris d'en a voir avoir trop vu, des rideaux trouée troués que je garde pour me cachéecacher du soleil qui , moqueur, entre sans invitation dans la pièce et fait ressortir tout ce que j'essaye d'oublier. Une chaise en bois toute simple, une petite armoire presque vide et ma toilette avec son grand miroir

Vite...

Je jette mon manteau sur le lit , ouvre mon armoire, en hâte et en ressort la seule robe adéquate a mon deuxième travail, chaussures haut talons, bas noirs, presque vulgaire, très troublante…

Habillée, il ne me reste plus qu'a me maquiller

Vite...

Assise face au miroir, je me regarde sans me voir vraiment…

Les yeux cernés de trop écouter les bruits de la nuit, les lèvres gercées, irritées du froid ambiant, les traits tirés de trop faire semblant, me voici me voila…

Semblant...

Je le feraitferais encore ce soir, demain et dans un an...
Ma destinée, mon choix...

Le rituel recommence...

D'abord la peau, cacher mes couleurs de grand air sous un masque de poudre nacrée, opaque, sans relief, poupée de porcelaine…

Boules de griffes dans le ventre, un dernier regard dans le miroir et je cache mon visage dans les mains... pour l'idée de griffe et de boule j'aime bien mais ça sonne un peu maladroit si tu peux le formuler autrement. C'est vrai que le coté enfantin est plus présent dans ce texte mais c'est bien car ça fait contraste avec son deuxième métier qui quitte vraiment l'innocence propre à l'enfance

Chut....

Il le faut, personne ne doit voir mon vrai visage, faible et triste…
Belle, il faut être belle…Petit chat dans mon ventre, tais toi ! tu n'y peux rien !

Les yeux, fenêtres de l'âme,j'aime bien cette expression et là va bien avec le contete mais c'est un peu trop une expression cliché, à changer si tu trouves autre le plus difficile a faire, les plus indirectes
Trais noirs pour illuminer le blanc...

Petits papillons fiévreux, toujours en mouvement, cacher, montrer, cacher, montrer, cacher le bon, montrer le mauvais et vice versa…j'aurai mis des points et maj a chaque verbe pour montrer le mouvement et le détacher des papillons pour montrer le coté rapide et changeant

Et les lèvres, celles qui ne veulent plus sourire, ne se souvenant plus de l'existence du rire, rouge sang, un peu plus au coin des lèvres, tirer le pinceau vers le haut, juste un peu, juste de quoi faire durer les apparences.

La nuit qui bat la mesure, ma mains qui va et viens,vient appliquée, tableau de grand peintre, artiste menteur, garder les airs, faire vivre le mensonge…aime beaucoup ce passage

Mes yeux plongent dans le reflet, inspectent, scrutent…que quelqu'un m'explique les trois points!

Deux petits oiseaux qui contemplent le changement, la naissance du mensonge, le petit chat a perdueperdu ses griffes, il ne lacèrent lacère innattention à je penseplus mes entrailles, dompté par la force des semblants…

Mais je saigne, tout pleur pleure en moi, tout, sauf mes yeux…aime beaucoup aussi la detresse mais en même temps ne peut pas le faire ressortir car doit paraitre
La gorge serrée, les larmes qui ne dépasseront jamais le précipice de mes paupières…
Il ne faut pas...

Je me lève, déplisse ma robe, me tourne et retourne devant mon miroir, déplace et replace le tissu, coiffe mes cheveux, les attache, relâche, cherche et trouve la meilleure mosaïque…

Juste le collier et je pourrais sortir...

Les fausses perles s'animent entre mes doigts, petit serpent froid et glissant, entoure mon cou poudrée et suinte de mes mains, pour atterrir, sans bruit, a terre.

Je m'agenouille trop ouilleet aperçois un visage dans le miroir...
Il me ressemble, mais pourtant ce n'est pas moi, si beau, si parfait, mais tellement vide, sans vie, mort...
Mannequin de cire sans choix, guidée si mannequin guidépas une autre

Est ce vraiment moi ? ou me suis-je perdue, ou suis-je, qui suis-je...
Ils me voient comme dans ce miroir ? Garder les apparences, toujours être parfaite, savoir se retrouver dans chaque situations…

Est ce vraiment une qualité ? pas le droit a l'erreur, encore et toujours garder le sourire...

Je rieris en silence, rire moqueur
Tu veux me voir rire alors que je pleurspleure ?! que ton désirsdésir devienne un ordre
J'attrape mon crayon rouge et retrace mes lèvres

Haut ! encore plus haut, plus épais, plus rouge, sourire de clown par dessus une moue triste,

Voila toute la beauté, femme d’un soir avec masque de clown, vous vouliez des belles allures ? en voila

Je trace un joliejoli cercle régulier sur le bout de mon nez, prend du noir et reforme mes sourcils…

Me voila fin prête, mais vous la dehors, êtes vous prêt a faire face aux apparences ?

en rajout,j'adore l'apostrophe de la fin, en fait j'aime beaucoup ce texte il y a pas à dire, en le relisant. J'aime le dilemne que tu nous dépeins. Le jeu des apparences. Les images que tu nous offres. Pas très constructif ce com je sais!
Revenir en haut Aller en bas
Miette

avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 27
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Petit clown au grand sourire...   Mer 25 Nov - 12:31

Tout d'abord merci beaucoup pour la correction des fautes et merci aussi pour les petits commentaires (manque de smiley petit bisous !!!! Clin d\'Oeil)
Revenir en haut Aller en bas
Cassiopée
Héliaste
avatar

Féminin Nombre de messages : 9868
Age : 59
Localisation : Les pieds sous l'eau, la tête au delà des étoiles.
Date d'inscription : 05/01/2008

Personnages RP
Pseudo: Cassiopée
Pseudo : Maelun
Pseudo : Lucia

MessageSujet: Re: Petit clown au grand sourire...   Mer 25 Nov - 14:42

Je n’avais pas encore lu ce texte de bien bonne facture et c’est bien dommage…
Je l’ai beaucoup apprécié car il semble vivant tout au fil du récit.
J’étais cette main qui, maître en puissance, tend à parfaire un être. J’étais dans cette course où le but final est de cacher le vrai.
Ce rythme incessant tout le long de ce texte est-il lié aux phrases courtes qui s’enchaînent sans fin ou à ces trop nombreux points de suspension ?
Certains points de suspension auraient, me semble-t-il, pu être évités. Ils n’apportent rien. Le lecteur ferait la pose sans cette indication.
Tu as fait, ici, du maquillage, un artifice de clown triste. Mais tu me donnes envie d’écrire un autre texte sur cet art qui modèle un autre être.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Petit clown au grand sourire...   Mer 25 Nov - 18:27

Ah oui !

Là bravo, j'applaudis à deux mains.

Sauf en ce qui concerne la syntaxe :-/

Pas mal de progrès à faire de ce côté là, juste pour coller aux règles d'écriture. Mais ça c'est juste pour la forme, puisque le message y est tout à fait compréhensible. Donc, c'ets surtout une question d'habitude et d'entraînement.

Bon, pour le fonds maintenant.

J'ai vraiment bien accroché. Tout y sonne juste : la course contre le temps, le cadre délabré de son appartement (reflet même du personnage), la phase du maquillage étonnamment brillante et sincère (franchement c'ets très bien décrit, tant dans le geste que dans l'idée sous-entendue), la transformation et le refoulement de l'âme.

C'est très féminin et très enfantin, puisque ton texte mêle avec une égalité surprenante, la naïveté et le dégoût de soi.


Rassure toi, l'image du clown est très bien trouvée pour souligner le sourire et la séduction factice que doit arborer cette femme. De même pour ce petit chat, symbole de l'innocence sauvage qui cherche à se débattre face aux impératifs ingrats de l'adulte.

Tu es pas passé loin du très bon texte je dirais Très Heureux
Donc, pour la prochaine fois soit juste un peu plus rigoureuse sur les règles de grammaires et de construction.
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit clown au grand sourire...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit clown au grand sourire...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une adaptation sur petit et/ou grand écran, bien ou mal ?
» petit clown
» Le petit clown
» Petit embryon deviendra grand ... ^^
» UN PETIT CLOWN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: