AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Larme sans saveur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Legion
Chromatique et rôliste
Chromatique et rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 923
Age : 38
Localisation : Vers Bordeaux, ou dans les Ombres
Date d'inscription : 28/08/2009

Personnages RP
Pseudo: Legion
Pseudo : Camarë Manithil
Pseudo :

MessageSujet: Larme sans saveur   Mer 2 Déc - 12:43

Une larme vient de couler, empruntant un chemin sinueux le long des traits et contours de mon visage affaibli et accablé par la fatigue. Normal en temps de grande tristesse ou de joie hilarante. Mais cette goutte, aussi petite soit-elle, est bien différente des autres. Sans saveur, comme dénuée de raison d'exister, mais elle demeure pourtant présente, continuant lentement son avancée jusqu'au menton et ne voulant tomber ni sécher. Aucun goût ne vient titiller mes papilles gustatives d'un bouquet salé lorsque je cueille cette larme au bout de ma langue. Je ne sais même pas pourquoi je pleure, ou plutôt si, que trop bien.

Pas de colère, pas de tristesse.
La peur, j'ai peur.

Là, à cet instant, mon corps est vidé de ses forces, et mon cœur s'alourdit de plus en plus. Mais en expliquer les raisons me paraît trop difficile à expliquer par des mots, voire même à comprendre. Mettez-vous à ma place, un bref instant, et imaginez-vous dans une petite pièce - une chambre pour être précis - assis devant votre ordinateur, votre écran. L'espace de cet instant, vous fixez ce carré de verre ou de plastique froid, les mains posées sur le clavier, prêt à répondre. L'espace de cet instant, rien ne bouge, pas un seul murmure et c'est là, comme un violent coup de poing dans le ventre, que l'atmosphère devient brusquement pesante, vous étouffe. Vous semblez vous ratatiner peu à peu, ne pouvant rien y faire. Votre sourire s'efface, et votre cœur vous fait mal à force de battre avec trop d'ardeur, sans accélérer la cadence cependant. C'est à ce moment précis, sans me laisser le temps de la retenir, que cette petite larme naît et s'échappe.

Peur, mais de quoi? Non, enfin oui, de beaucoup de choses, mais pas seulement. En fait, j'ai peur que mes vieux démons d'autrefois reviennent me hanter et me pourrir la vie, certaines images de mon passé, à l'époque noire de mon existence où la tristesse s'était logé à l'intérieur de mon cœur pendant des mois, refont surface de temps à autres, me faisant lâcher un ou deux frissons de honte et de colère. D'autres fois, mes nuits s'agitaient de cauchemars soudains de grand vide où je tombais toujours plus profond, chutant à grande vitesse pour m'écraser lamentablement sur le sol. Mais par dessus tout, je me voyais, moi, dans certains de mes rêves éveillés, dans un lit d'hôpital, ne pouvant parler ni bouger, juste voir mes proches passer un à un à mon chevet, l'air compatissant ou fondant en larmes. Et cloué au lit, je ne pouvais rien faire, impuissant au destin qui m'avait accablé alors. Comme ce moment où je meurs finalement. Voir, comme si mon âme survolait la chambre et le lit, tous ceux que j'aimais crier, pleurer, prendre ma main glacée, caresser ma joue bleutée, prendre mon corps mort dans leurs bras. Ca fait mal, car ça avait l'air tellement réel, je ressens tout ce qui leur passait par la tête en un maelström chaotique de sentiments et de peines, et ai failli m'évanouir à ce moment là, revenu dans la réalité des choses.

Je me retrouve seul sur mon lit. Le regard fixé au plafond blanc.

Chambre froide. Ma vie ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thelionkmusic.com
Teclis
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1750
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Larme sans saveur   Jeu 3 Déc - 15:26

Un texte qui touche, qui heurte le lecteur. Si ce n'est pas recherché dans le vocabulaire, ça nous "parle", plus qu'on lit. On a l'impression d'entendre quelqu'un nous exprimer directement ce qu'il ressent, sans besoin de passer par l'intermédiaire de la lecture.

J'ai trouvé beaucoup de plaisir à lire ce texte. Notamment la réalité un peu absurbe et sordide que de rester derrière un écran, à attendre que des gens nous répondent via internet. Comble de la déshumanisation ? En tout cas, petit clin d'oeil, qui n'est pas l'objet premier du texte, réussi.

Par la suite, arrivée au passage de la peur. Ou plutôt, de la peur d'avoir peur de... Le retour au passé. La frayeur de ressentir à nouveau des sentiments qui nous mettent mal à l'aise. L'atmopshère dans laquelle on finit par baigner tout au long du texte n'est pas si insécurisante, elle est asécurisante. On finit pa ne plus ressentir le sentiment, ou le vide de sentiments... car il n'y a plus vraiment d'existence de la notion de sentiments.

"Chambre froide, ma vie ?" Interrogation plate et cruellement lucide dans laquelle on ne sent justement pas de regret, juste une morne constatation.


Pour ce qui est de la fluidité, j'ai déjà fait part de mon appréciation sur ce point. Il faudrait juste éviter quelques répétitions comme "expliquer". Néanmoins, cela donne un peu plus de crédibilité au fait qu'il n'y a pas de narration, juste un dialogue seul.
Revenir en haut Aller en bas
Cordelia Melicerte

avatar

Féminin Nombre de messages : 2069
Age : 28
Localisation : Complètement à l'ouest, sous les épines d'un hérisson
Date d'inscription : 12/10/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Larme sans saveur   Jeu 3 Déc - 16:50

Euh, bah, désolée mais je vais me contenter d'un :

Ce que tu écris est si juste.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Legion
Chromatique et rôliste
Chromatique et rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 923
Age : 38
Localisation : Vers Bordeaux, ou dans les Ombres
Date d'inscription : 28/08/2009

Personnages RP
Pseudo: Legion
Pseudo : Camarë Manithil
Pseudo :

MessageSujet: Re: Larme sans saveur   Lun 7 Déc - 13:58

@Teclis : en effet, je n'ai absolument pas cherché à enrichir mon vocabulaire et ma syntaxe sur ce texte, pour la simple et bonne raison que je voulais lui donner une forme d'instantané, de quelque chose qui s'écrit "sur le vif". Qui n'a pas, au moins une fois, eu cet éclat de lucidité quand on est pris par le virtuel ? C'est un peu ce que j'ai ressenti à une époque, un instant, un déclic et une remise en question.

@Cordélia : tu ne trouves plus tes mots ? lol
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thelionkmusic.com
Cordelia Melicerte

avatar

Féminin Nombre de messages : 2069
Age : 28
Localisation : Complètement à l'ouest, sous les épines d'un hérisson
Date d'inscription : 12/10/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Larme sans saveur   Lun 7 Déc - 14:08

Quand un texte me touche au plus profond de mes tripes (parce qu'il me parle de moi), je n'ai pas le courage de le commenter. Ca gâcherait la magie...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Larme sans saveur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Larme sans saveur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jell-O Vitraux
» comment decouper des cercles sans crafty?
» Pâte à crêpes sans gluten
» Gâteau au chocolat sans oeufs
» [AIDE] HD qui reboot sans arrêt depuis ce matin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: