AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mécanique du sordide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tr0n

avatar

Masculin Nombre de messages : 3306
Age : 36
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Sucedebout
Pseudo : Grocube
Pseudo : Tron

MessageSujet: Mécanique du sordide   Lun 14 Déc - 17:35

Sur les virages de l’inconscient, vibre les pneus de ma conscience ; boursouflée, comme une cloque proche de l’éclatement, suppurée telle une blessure infectée. Elle dérape, cherchant son chemin, dans le vacarme assourdissant d’une mécanique branlante. Elle dérape, ça crisse, ça glisse, on se luge la gueule dans un pilonne, mais Dieu sait, l’adrénaline de la vitesse est d’une jouissance incomparable. Dans les méandres irréfléchis de la stupidité, de mauvais choix révèlent progressivement l’erreur de l’instinct. Il fallait tourner. Oui. Il fallait. Qu’importe la carrosserie ou le moteur, il fallait juste braquer à droite. Mais on aime le risque sinueux ; sirupeux jusqu’au sordide. On aime de la merde, on se ment dans l’espoir un jour d’arriver à franchir ce putain de tournant. Qu’importe les cylindres ou les mécanismes, qu’importe le joint de culasse, les bougies, le démarreur ou l’alternateur. Tourner un volant n’a jamais réclamé d’être un énarque engoncé dans un futal de ministre avec son bac plus douze. L’Homme n’est qu’une simple mécanique qui se targue d’être la chose la plus complexe. Pas plus complexe que ma bagnole et son âme. La nuance apporte la réflexion, mais l’hésitation détruit l’essence même du choix. A trop hésiter on devient trop complexe. A devenir trop complexe, on ne devient qu’un amas d’électronique à coûter la peau du cul en réparation au moindre pépin. Mais qu’elle est alors la différence entre mon diesel et son essence ? Le temps de réaction ? Élémentaire question de caractère. Oh ! Nous souffrons, nous avons une conscience, nous sommes un ensemble, éphémère amalgame précis de molécules, en lutte perpétuelle. Une conception freudienne. Sous le vrombissement du capot, quand la vitesse approche puis atteint son paroxysme, les roues chassent, filent, s’échappent, la moindre erreur est fatale. Chacune des vibrations du moteur se meut avec chacun de nos mouvements, dégénérescence phallique symbolique. Et tout est réduit à la seule volonté de ressentir notre propre cœur battre à la chamade. Tout se réduit à cette hormone produite par le cerveau sous l’effet d’une chimie des neurotransmetteurs. Une vulgaire perception. On vendrait père et mère pour quelques secondes de ce bonheur. Mais en vieillissant, la bagnole a du vécu, du kilomètre. Elle devient plus sereine, elle tire moins sur la corde, elle apprécie la jeunesse, nostalgique, presque jalouse. Elle rencontre un v6 flambant neuf qui rugit de plaisir chaque nuit sur les boulevards. Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis… Mais le turbo ne dure que quelques années… Comment leur faire comprendre ? Toute cette jeunesse qui d’un côté se sent parfois trop mature pour son âge, ou qui de l’autre cherche l’adrénaline de la vie sans en saisir le sens ?


C’est une belle Ducati tatouée et je ne suis qu’une vieille Harley au grand cœur avec un pneu arrière lisse qui me fait choir par temps de pluie dans ne serait-ce que le plus simple des virages. Tout simplement car j’adore le bruit de son moteur et que pour ce seul son jouissif, je ramperais comme une larve à sa poursuite.



Encrassé.


Dernière édition par Tr0n le Lun 14 Déc - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sanz
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 1197
Age : 29
Date d'inscription : 26/08/2008

Personnages RP
Pseudo: Hezeriel Shinobi ( I)
Pseudo : Sanz
Pseudo : Anwen

MessageSujet: Re: Mécanique du sordide   Lun 14 Déc - 19:02

Tr0n a écrit:
par temps de plus

Ouch?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Tr0n

avatar

Masculin Nombre de messages : 3306
Age : 36
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Sucedebout
Pseudo : Grocube
Pseudo : Tron

MessageSujet: Re: Mécanique du sordide   Lun 14 Déc - 21:09

Relent d'alcool nocturne hebdomadaire. Corrigé.
Revenir en haut Aller en bas
Franz

avatar

Féminin Nombre de messages : 3379
Age : 26
Localisation : Les Biscuits Roses
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Mécanique du sordide   Lun 14 Déc - 21:16

Non c'est que tu ne sais pas écrire, voilà tout.
Lapin

C'est un texte que j'aime beaucoup.
Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
rei
Journaliste


Masculin Nombre de messages : 403
Age : 33
Date d'inscription : 09/02/2008

MessageSujet: Re: Mécanique du sordide   Mar 15 Déc - 0:33

bravo.

L'allégorie (n'est-ce pas ?) est vraiment bien trouvée et bien menée. Originalité, construction, syntaxe, sens ; tout est là pour nous faire passer un bon moment de lecture.

Voire un grand. Honnêtement, je ne vois rien à jeter dans ce texte.
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Tr0n

avatar

Masculin Nombre de messages : 3306
Age : 36
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Sucedebout
Pseudo : Grocube
Pseudo : Tron

MessageSujet: Re: Mécanique du sordide   Mer 16 Déc - 17:02

Merci.

En réponse à une question privée : elle me met dans état bien pire que cette allégorie posée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mécanique du sordide   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mécanique du sordide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tonnerre Mécanique sur Virgin17
» [VENDS] Montre mécanique Almo 1930/40
» [Foglino, Bernard] La mécanique du monde
» La Télévision mécanique.
» [Calaferte, Louis] La mécanique des femmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: