AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La crise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grendelor
Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 3940
Age : 37
Localisation : Dans son coeur
Date d'inscription : 25/12/2007

Personnages RP
Pseudo: Grendelor
Pseudo : Lùthien
Pseudo : Pr. Lim

MessageSujet: La crise   Mar 15 Déc - 11:21

-Tu m’énerves !

Ça faisait des jours que l’orage couvait et il semblait enfin éclater.

-T’en glande pas une et tu trouves encore le moyen de remettre en question le fait que MOI je bosse. Non seulement je travaille, mais en plus je me charge de la majeure partie du ménage et de l’entretien de NOTRE appart’ et il faudrait aussi que je supporte le fait que tu fasses les choses que quand ça te semble nécessaire, c'est-à-dire jamais ?! Mais tu te fous de ma gueule, c’est pas possible !

Alors qu’elle ne criait jamais, que la moindre discussion « sérieuse » tournait toujours aux crises de larmes à cause de son hypersensibilité, cette fois-ci le barrage cédait et elle déversait tout, sans ordre ni parade.

-Je n’ai pas à être sans arrêt derrière toi pour te dire fais-ci, fais-ça. Tu ne veux pas le faire ? Très bien, je t’en décharge, au moins je ne pourrais pas râler que c’est mal fait, je le ferais moi-même. Mais hors de question que je t’entende dire « tu ne t’occupes pas de moi » « laisse ça, tu le feras plus tard ». Si je fais les choses c’est qu’elles ont BESOIN d’être faites. Et si je n’ai pas assez de temps pour toi c’est parce que je bosse 10h par jour, que je suis hors de la maison de 7h à 19h et qu’ensuite il faut encore que je m’occupe de la maison ET que j’estime avoir le droit de me détendre aussi.

Elle s’arrête, tente de se calmer, de remettre de l’ordre dans ses idées. Mais la pression est trop forte et le flot repart.

-J’ai l’impression d’avoir tous les inconvénients de vivre à 2 sans aucun des avantages. Je fais tout toute seule et en plus je dois m’occuper de toi, te consacrer du temps, subir tes assauts alors que je n’en ai même pas envie et que tu ne me fais même pas jouir. J’ai l’impression de faire des efforts incommensurables tous les jours avec pour seule récompense un « j’ai envie de toi ». Super ! Et moi, j’ai envie de vivre, de sortir, de bouger, d’aimer. Elles sont où nos conversations sur tout et rien ? Elles sont où nos nuits à contempler les étoiles dans les bras l’un de l’autre ? C’est fini et ça ne reviendra pas, j’en suis bien consciente maintenant. Ça fait des mois que je me dis : nan mais c’est une mauvaise période, quand j’aurais fini ma thèse ça ira mieux ; nan mais quand il aura trouvé du boulot ça ira mieux…. Sauf que ça va jamais mieux, il faut arrêter de se voiler la face.

Sa voix retombe, épuisée. Lui, la regarde avec de grands yeux. Il a tout pris de plein fouet, sans s’y attendre, sans comprendre. Evidemment il y a déjà eu des crises. Evidemment, il a déjà promis de changer. Il y a même des promesses qu’il a tenues, plus par la force des choses que par réelle volonté cependant.

-Alors oui, je t’aime. Mais plus ça va et moins je supporte de vivre avec toi. Je ne sais plus quoi faire, comment faire couler les choses en douceur et sans heurt.

Il y avait de l’abandon, de l’amertume dans ses paroles, un parfum de regret, de déjà trop tard. Mais dans ses yeux brillaient de l’indécision, un espoir ténu. Elle s’approcha doucement de lui et passa ses bras autour de sa taille, posant sa tête sur sa poitrine. Il la serra. Fort.

-Que veux-tu que l’on fasse ?

Elle est basse et dure. Il est énervé. Comme toujours, elle ne sait si c’est contre elle ou contre lui-même. Les deux certainement. Mais il ne lui dira pas. Pas plus qu’il ne dira ce qu’il pense. Il a cet air blessé et fermé, celui qu’elle déteste et qui lui donne envie de le secouer. Mais au moins il ne tape pas. Quand il fait ça, elle a peur et toute réflexion la quitte. A ce moment là, elle ne sait faire qu’une chose : se réfugier dans un coin et pleurer. Mais aujourd’hui, elle ne veut pas. Aujourd’hui, elle veut mettre les choses à plat, même si, pour ça, ça veut dire de maîtriser cette boule qui lui obstrue la gorge, ses larmes qui menacent de submerger ses yeux, ce tremblement qui secoue sa voix.

-Je te l’ai déjà dit, je ne veux pas te quitter. On a pas mal vécu ensemble et on a surmonté des choses difficiles. Pourtant ce sont les choses de la vie quotidienne qui nous rongent, qui me rongent. Alors je te le demande une dernière fois : aide-moi. A toi de voir comment. Mais c’est un fardeau trop lourd pour moi que de porter notre couple toute seule. Aide-moi ou il faudra faire face à des mesures plus radicales.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.unsoufflededetente.com/
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: La crise   Mar 15 Déc - 12:20

C'est pas sans me rappeler certaines scènes que j'ai également évoquées... la brutalité et le déchargement en plus.

Encore une fois, tu récites le quotidien sur sa corde raide avec une habileté réaliste.

J'aime bien le fait que tu arrives à faire passer les émotions avec force sans que le style n'en soit pour autant bousculé, preuve que tu as pris un certain recul pour cette rédaction.
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Grendelor
Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 3940
Age : 37
Localisation : Dans son coeur
Date d'inscription : 25/12/2007

Personnages RP
Pseudo: Grendelor
Pseudo : Lùthien
Pseudo : Pr. Lim

MessageSujet: Re: La crise   Mar 15 Déc - 12:36

Le sujet est en maturation depuis quelques semaines, même si les mots eux n'ont pas été préparés. Toujours délicat de faire du réaliste sans que ce soit trop "cru", trop brut de pomme si je peux dire.

Je suis contente que ça véhicule quelque chose au moins, même s'il y a certainement plus d'une façon de l'améliorer ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.unsoufflededetente.com/
Green Partizan
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Nombre de messages : 3948
Localisation : Ici, c'est Saint-Denis.
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: La crise   Mar 15 Déc - 19:22

J'apprécie particulièrement les dialogues, qui sont assez réalistes, on ne tombe pas dans les grands classiques mélo-dramatique, ce qui est au combien appréciable ^^ .

Attention dans les dernières parties, tu passes du présent au passé simple/imparfait, ça la fout mal !

Bonne transcription, sinon Content Vert .

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La crise   

Revenir en haut Aller en bas
 
La crise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Signes avant coureur d'une crise cardiaque
» Crise economique : les tps sont durs il faut se serrer la ceinture
» "la crise actuelle est née en 1971"
» La crise débarque en sport auto...
» Saïf a eu une crise cardiaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: