AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Egorann

avatar

Féminin Nombre de messages : 2050
Age : 20
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: ...   Mar 15 Déc - 21:31

Je tiens à préciser que ce texte n'est pas de moi, c'est une amie qui l'as écrit: je lui transmettrai vos éventuels commentaires.


Bonheur trop parfait dans un monde trop surfait. Malheur surjoué dans un monde trop paumé. Amour faiblement imité dans un monde fait de rires en plastiques trop loin de la réalité. Quotidien décharné de toute sérénité dans un monde sous payé. Fidélité à payé dans un monde ou tout est à consommer. C'est un monde avec des vitrines de rêves dans lesquelles on voit la femme, l'homme et l'enfant qui rigolent comme s'ils n'avaient jamais étés heureux de leurs vies. C'est ce monde là que l'on doit sauver...?!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Teclis
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1750
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: ...   Dim 20 Déc - 21:03

Et personne de commenter... ><

Pourrais tu demander à ton ami de venir poster elle-même sur T.A, ce serait plus simple. Mais bref passons au commentaire, qui sera sobre, comme ce texte.

Hormis les fautes d'orthographe, j'ai été très agréablement surpris par la syntaxe... au début. Les deux premières phrases étaient assez courtes, s'enchainaient bien. Le doux paradoxe créé par l'usage de "paumé" et de "surjoué" avait de quoi séduire, et qu'importe si le texte se répétait ou était court, qu'importe aussi qu'il reprenne la même schématique du début jusqu'à la fin... Une chose vient casser tout ça : dès la troisième phrase, le tout devient laborieux pour un texte qui se veut "souffle", et non "essoufflé".

Citation :
Amour faiblement imité dans un monde fait de rires en plastiques trop loin de la réalité.
Ici, le "trop" est bien de trop justement, et une virgule n'aurait pas été un luxe.
Si la reprise de "monde" ne ternit pas la lecture, le "payé" en revanche, qui n'est pas un mot harmonieux, la casse quelque peu, notamment parce que les deux sont presque accolés l'un à l'autre.

Reste tout de même quelques images fortes "l'homme et l'enfant qui rigolent comme s'ils n'avaient jamais étés heureux de leurs vies". Il y a bien de l'idée ici, une vision forte, quelque chose. C'est de ce genre de phrase que l'auteur doit s'emparer pour construire son récit autour.
Ton amie gagnerait à faire un tour à l'académie de littérature, car si sa plume a du talent, elle est un peu désinvolte, trop émancipée.
Revenir en haut Aller en bas
 
...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: