AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les cavaliers de l'avant-avant dernier jugement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rodram



Masculin Nombre de messages : 5651
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Les cavaliers de l'avant-avant dernier jugement.   Mer 16 Déc - 17:47

Texte mixé à l'occasion du duel à mots annulé d'avec Tr0n.
Il m'a occasionné suffisamment de migraines pour que j'ai envie d'en connaître la valeur subjective, hors la compétition, sinon ce que ça évoque chez les autres. Alors, postons-le ici, ma foi, ce n'est pas si courant.

Variation sur le thème de l'apocalypse moderne, déclinaison des quatre cavaliers organisant la fin du monde.









Les cavaliers de l'avant-avant dernier jugement.


Relents de cuirs et de sueurs. Coudes posés sur le bois, feuilles froissées.
La salle oblongue se dessine mal dans la pénombre, où seule une longue table d'ébène permet d'affirmer une présence. Quatre paires de mains attendent.
Alors une voix centrale s'élève :
"Messieurs, ouvrons ce conseil d'administration.
Avant de débuter la lecture des derniers chiffres. quelqu'un souhaite-il prendre la parole ?"

Un tour de table circonspect, on décèle bien vite une main levée, large comme une planche, massive comme le visage qui s'avance. Les autres reculent par symétrie.
"Ouais. A quand l'holocauste, merde ?"
Chape de plomb sur l'assemblée, les fronts s'affaissent. La voix centrale résonne, puissante :
"Cela n'est pas encore d'actualité. Les derniers mouvements dans nos filiales laissent à entendre ..."
"Qu'ils vont échapper à l'hécatombe ? Putain, réveillez-vous quoi !"

La rage déborde sur le visage déformé, les poings se referment en craquant et il se jette en arrière. Furie au creux de son fauteuil.
"... Ce que veut sous-entendre mon collègue, ajoute une autre voix haut perchée et tremblante, c'est que l'inévitable est là, monsieur. Les pandémies des derniers semestres tendent à prouver que différents secteurs de notre entreprise sont maintenant en lent déclin ...", une toux grasse et chevrotante termine la phrase. La maladie a parlée à son tour, et la voix s'élève encore une fois après un soupir, après un répit :
"Je ne suis pas dupe : les chiffres rapportés ne sont effectivement pas brillants. Devons-nous cependant céder au défaitisme ? Ou bien pouvons-nous concevoir un avenir hors le marasme ? Je le crois."

A l'opposé de la parole, à l'autre bout de la table, une silhouette s'est penchée. Bras croisés, épaules arquées, l'imposture est dans la posture comme son regard hypocrite qui se dresse face à la voie centrale. Le silence, effrayé, s'envole.
"Croire ? Est-ce bien là le mot que vous employez ? A quoi, à qui pensez-vous qu'il faut croire, alors que plus personne ne croit en vous ?". Son fauteuil grince sous ses gesticulations, un doigt accusateur se fige en direction de la voix qui ne répond pas : déstabilisation, renversement, elle connaît déjà tout cela. C'est écrit.
"Croire en votre vision n'est peut-être plus d'actualité, justement. Où sont vos résultats ? Où est la croissance ? Tout cela est périmé, votre direction a périclité. Il est temps maintenant de changer de cap, d'insuffler du sang neuf dans le sang versé. De déplacer la couronne de tête. Et conquérir."

De lourdes senteurs de panique soufflent sur la réunion : la foi centrale s'effrite, l'ambiance délétère encourage à la rébellion comme au doute du pouvoir en place. Et le dernier présent à la table peut alors parler : peser le pour et le contre et trancher les décisions d'un coup sec, comme l'on fauche. La voix le sait par avance. C'est écrit.
Mains jointes sur un menton osseux, sa voix funeste s'impose à tous, sans volume excessif, comme une confidence malsaine. Et les cuirs des fauteuils cessent alors de grincer.
"Tant d'animosité contre vous, Directeur. Tant d'agitation. Cela ne va pas dans votre sens, et en même temps, cela me semble tellement juste. A moi, comme à mes collègues. Ce cher Usurpateur a même réclamé votre départ. Ses ambitions étant aussi anciennes que claires, il brigue là votre place et vous n'avez que des chiffres qui votent contre vous comme bouclier. La fin de votre direction ne me semble pas encore là, mais celle de l'entreprise est néanmoins inévitable. Je vous conseille de ne plus hésiter ou tergiverser, vous devez des comptes à vos associés de longue date. Dois-je vous rappeler d'où vous vient votre capital ? Je ne crois pas ..."
Les quatre regards s'appuient sur la voix centrale, qui plie sous leur poids. Leurs silhouettes dominantes s'élèvent autant que leur soif de finir, sur cette réunion impériale. Au milieu de tous, la voix sait qu'elle doit abandonner. Elle les a trop fait attendre, trop fait miroiter ce qu'ils voulaient sans jamais leur donner. Trop gardée la main sur ce qui était leurs.
Elle doit annoncer la fin.
"Bien, chers amis, vous m'avez convaincus. A part vous révoquer, je vois mal comment vous résister cette fois. Alors ... Laissez-moi quelques heures avant d'appeler le moment que vous attendez. Que je m'organise avec mon cabinet. Ensuite, l'entreprise sera à vous. Jusqu'à ce qu'elle ne soit plus."

La voix comme le ton est grave, le silence se fait paisible : ils tiennent finalement ce qu'ils voulaient.
Quatre sourires zèbrent l'obscurité et les regards s'entrecroisent, échangeant fierté et exultation.
La voie reprend alors, ironique, comme si elle avait déjà oubliée :
"Finalement ... la destruction amène toujours la reconstruction, et après tout cela, il faut bien l'avouer, les salariés qui seront restés auront bien du mal à se plaindre, ma foi !
Allons, entérinons ces dissensions devant un bon verre.
Une chartreuse pour tout le monde ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ter-aelis.com (un jour)
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Les cavaliers de l'avant-avant dernier jugement.   Ven 18 Déc - 2:24

Ma foi !

L'idée de ce conseil d'administration divin est assez original, mais je trouve cependant que le fonds colle d'un peu trop près la forme. Je m'entends : ça se voudrait cynique, mais finalement c'est aussi lourd et indigeste qu'un vrai conseil d'administration, avec tout ce que celà implique de pesanteur protocolaire et de sourires polissés. En fait je n'ai pas du tout accroché au ton. Les prises de paroles successives ne sont pas assez démarquées les unes des autres et on distingue assez mal les protagonistes, pour en venir à se demander qui parle lors de ces interventions.

On aurait aimé voir quelque chose de plus mordant, de plus incisif, en fait un peu plus qu'une simple métaphore filée, somme toute assez riche et bien poussée, soit dit en passant.

Le fait que tu mettes aussi l'intention et la signification directe en préliminaire, vient peut être un peu parasiter la lecture du texte.
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Teclis
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1750
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Les cavaliers de l'avant-avant dernier jugement.   Sam 19 Déc - 4:09

Héhé. Original tout cela. Les fléaux de l'humanité qui se réunissent pour discuter bon marche de l'entrepris (pas de dividendes annuels ?)

Pour le reste, un bon texte. J'avais peur qu'il soit trop influencé par les évènements actuels, trop perclus de préjugés ou de stéréotypes cyniques sur les guerres, les épidémies, la fin dans le monde. Que justement, on ne fasse qu'effleurer tout ça, qui reste implicite à lire, entre les lignes, n'est pas plus mal.

Le ton donc reste léger ce qui permet une lecture fluide. On ne tente pas de s'appesantir pour bien souligner tous les beaux malheurs qui permettent à nos cavaliers de l'apocalypse, enfin, de l'avant avant dernière, de vivre... ou plutôt de tuer !
Du coup, ils nous paraissent aussi très sympathiques ces directeurs, peut être même plus que les vrais actionnaires de F.M.I.

Et puis quand même, c'est drôle ! Dance C'est marrant, mais ça me fait aussi penser à un Conseil des Ministres, plus j'y pense. =°

Très bon Ram'. Si je devais émettre un reproche, c'est par contre de ne pas avoir encore plus insisté sur le coté "graphiques, chiffres-à-l-appui et j'en passe", mais c'est une question de goût. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les cavaliers de l'avant-avant dernier jugement.   Jeu 24 Déc - 14:16

Une chute! Une chute!! Il manque une chute. Fatal, surtout pour un texte qui se veut divertissant.

Néanmoins,

Le texte est plutôt entraînant; j'y retrouve du Stéphanie Meyer dans le sens où les péripéties, les actions s'enchaînent très rapidement. C'est une grande qualité qu'il faut absolument conserver si l'on veut plaire au plus grand nombre -ce que je trouve être un but noble, contrairement à la plupart de mes amis.

Néanmoins, il manque à ce texte un peu de clarté pour être vraiment divertissant. Car ici, la vitesse des enchaînements tend à déposer un peu de flou sur ton récit. Il te suffirait de laisser quelques petits indices au lecteur quant à la nature de ce Conseil et de chacun des conseillers pour améliorer immédiatement la qualité de la lecture.
Tu as des personnages bien définis: la grosse brute, dirlo, la voix haut perchée, l'hypocrite...Essaye de ne pas nous perdre quand tu passes de l'un à l'autre. Il faut que ce soit extrêmement clair sur ce point, quitte à se permettre un peu de lourdeur; sans quoi, le travail sur la personnalité est perdu, on ne sait plus qui parle quand.

L'idée est sympatouche. Elle mériterait d'être prolongée pour prendre tout son goût car, avec un texte aussi court, elle reste au stade de synopsis ou de "bonne idée à développer" plutôt qu'à celui de projet accompli auquel tu aurais donné tout son souffle.

Pourquoi ne pas essayer de développer un peu cette idée? Penses-tu qu'il faille garder ce flou ou l'identifies-tu comme moi comme un défaut?

Cependant!

Quoique moins prenant que d'habitude, c'était comme toujours agréable de te lire.
Revenir en haut Aller en bas
Tr0n

avatar

Masculin Nombre de messages : 3306
Age : 37
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Sucedebout
Pseudo : Grocube
Pseudo : Tron

MessageSujet: Re: Les cavaliers de l'avant-avant dernier jugement.   Dim 3 Jan - 16:19

Dommage mon poussin je t'aurais mis une énorme branlée en duel dont tu te serais souvenu toute ta vie. Il manque en effet : la chute !


Revenir en haut Aller en bas
Rodram



Masculin Nombre de messages : 5651
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Les cavaliers de l'avant-avant dernier jugement.   Ven 15 Jan - 12:09

Mon Tr0nie, le crocodile ca va un moment, mais tout le temps, c'est ... Très Heureux
Je l'attendais, ma branlée. J'aurai aimé m'en souvenir, plutôt que la regretter ...


Merci de vos éclaircissements, je me demande si je ne ferai pas de mieux d'effectivement retravailler ce texte. L'idée de départ me plaît encore et il est vrai que je n'ai pas su donner la juste mesure de son développement. A voir dans le futur, si cette envie de ré-écrire (c'est assez nouveau) me travaille encore. Mici.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ter-aelis.com (un jour)
Teclis
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1750
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Les cavaliers de l'avant-avant dernier jugement.   Dim 17 Jan - 17:24

Écrire, c'est comme scribouiller ou peindre... sauf qu'on n'y représente rien ; on préfère y présenter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les cavaliers de l'avant-avant dernier jugement.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les cavaliers de l'avant-avant dernier jugement.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le dernier jugement de Dieu
» Un dernier coucou avant mon départ!
» [Adams, Douglas] H2G2 - Tome 2: Le dernier restaurant avant la fin du monde
» Avant dernier texte d'amour
» le dernier bar avant la fin du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: