AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 conte de Noel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orphée



Masculin Nombre de messages : 39
Age : 47
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: conte de Noel   Ven 25 Déc - 17:32

A tous les Ter-aelissiens je dédie ces quelques lignes.


Conte de Noël


Sur la ligne d’horizon, noyé dans les cumulus, tiré par deux rennes étincelants, guidé par un homme vêtu de rouge et portant longue barbe, un lourd traîneau passe dans un tintement de clochettes.
Plus loin qu’ailleurs, entre le vécu et l’inconscient, un soleil rougeoyant se reflète dans la lave fulminante, et des sirènes voluptueuses ondulent dans ce lac embrasé ; alors, le vrombissement des motos se mêle aux cloaquements des bulles.
Au centre, une étroite bande de tourbe ; de part et d’autre, quelques bougies allumées, les flammes vacillent dangereusement… la neige s’épaissit.
A gauche, une chauve-souris joue de la guitare électrique tandis que Cassiopée et Franz préparent leur prochain clip. En mini jupe serrée, les mains sur les hanches, Cordelia la Noire, le regard vif et moqueur, détaille un ange asexué, empêtré dans son « surmoi ». N’ayant même pas le loisir de se réfugier dans sa libido…
Un frémissement secoue le grand sapin, les guirlandes s’entrechoquent.
Un enfant s’écrie : « Le Père Noël n’existe pas ! ». Un disciple de Nietzsche hurle : « Dieu est mort ! ». Un sociologue reprend : « L’homme est une mécanique conditionnée… ». Un scientifique rétorque : « … un produit du hasard et de la nécessité ». Chikoun conclut : « Même la religion doit être politique »…
Dans une gerbe d’écume, patinant en slide, un lasso à la main, Aligby pourchasse de nouveaux talents, tout en précisant goguenard et primesautier : « J’aimerais que mon Canard ne s’adresse pas à des veaux ».
Sur la droite, émergeant de gros flocons blancs entrecoupés de chants de Noël, quelques séraphins s’acharnent sur un « alléluia » à peine commencé depuis l’éternité, et s’acheminent avec soulagement vers une « fin » qui continue à ne pas finir… Question de souffle rétorquent ceux d’en face, en brandissant une carte du parti dont plus personne ne veut. « Tant qu’il y a de l’espoir » réplique un petit futé, en astiquant soigneusement ses deux cornes, et en lustrant ses petits sabots…
L’odeur de la dinde aux marrons se fait de plus en plus persistante.
En tête de gondole, arborant fièrement un costume vert et rouge, Dounette, narquoise, raccommode l’idée d’un Dieu unique, fragmenté en multiples morceaux.
Orphée s’exclame : « J’irai jusqu’à celui qui donne les ordres ». Eurydice-Xupi, un fer à souder à la main, le regard malicieux, dépanne l’ « acte de foi », redresse l’engrenage, et détord le boîtier.
A peine plus en dessous que d’habitude, un panneau flèche la direction d’un joyeux Noël, avec étrangement mentionné sur la gauche, ce postulat d’Einstein : « Plus l'on va vite, plus le temps est court ».
Tapi derrière un pléonasme, l'air absent et la moue dédaigneuse, Goldy, imperturbable, démontre le plus-que-passé-simple du parfait composé avant de s’en taper une avec Sade et Diderot.
une musique dégoulinante s’enroule dans la neige. Défrichant la mélasse, obstiné et maussade, s'adressant au grand Schtroumpf, Questo bougonne:" D'abord j'aime pas la bûche, d'ailleurs j'aime pas Noel, et la fiction à deux balles ça me file le bourdon ". La longue file des Bentley s'achemine vers le Méphisto-Club, parfois une vitre s'entrouvre : Parfums capiteux, éclats de rires étouffés...
Agenouillé devant la crèche, les mains jointes, face aux petites figurines de plâtres, Tr0n, impavide, murmure une fervente prière dont seules nous parviennent quelques bribes : « Cette fois, c’est sûr qu’on me la f’ra pas… Du reste, j’te cause pas du ramassis de niaiseries… »
Alors… dans un ultime soupir, Ramrod s’interroge… sur le mauvais bout du bon sens…
Les motos passent et repassent avec acharnement, le jeu consiste à souffler par la vitesse vingt-cinq bougies positionnées sur l’étroit passage séparant l’enfer du paradis… Le gagnant doit s’enfoncer avec ivresse dans son devenir, sans perdre son acquis, en équilibre sur sa bandoulière…


Dernière édition par Orphée le Dim 27 Déc - 3:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cordelia Melicerte

avatar

Féminin Nombre de messages : 2069
Age : 27
Localisation : Complètement à l'ouest, sous les épines d'un hérisson
Date d'inscription : 12/10/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: conte de Noel   Ven 25 Déc - 18:37



Merci.

Edit : (Je vais même te remercier une deuxième fois : dans mon esprit obtu d'humaine blanche de peau, j'en oublie que celle de Cordelia peut changer de couleur... promis, je ferai plus souvent une métamorphe noire, rouge, jaune ou violette ! ).

_________________




Dernière édition par Cordelia Melicerte le Ven 25 Déc - 19:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Teclis
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1750
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: conte de Noel   Ven 25 Déc - 19:02

Ouaf !

Ter Aelis aime noël. Et noël aime Ter Aelis ! Coeur

Joli rêve que tu nous offres là sire Orphée !
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 28
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: conte de Noel   Ven 25 Déc - 23:52

Bon alors je vais être brève mais je reviendrai je pense.
Déja hors propos, que n'ais je pas lu ce que tu écrivais avant, quoique ta moyenne d'écriture posté est assez maigre ( ce sous entendu implique un compliment et un coup de fouet pour te pousser à prendre ton mal en patience et à taper tes textes pour les faire partager, au pire tu emploie Gold en négrillon du clavier).
Bref fini l'apparté, c'est assez amusant ce petit récit avec la mise en action de membres de Ta et en même temps je me dis que tu y a mis quand meme un petit temps et un sens, mais là je suis fatiguée mais peut être je décortiquerai, à moins que tu ne le souhaites pas car tu considères ceci comme de la frivolité.

J'aime bien ta présence dans le giron maternel, alors n'hésite pas à passer.
Et merçi pour m'avoir dédicacé, xupicentrique volume 1
Revenir en haut Aller en bas
Questo

avatar

Masculin Nombre de messages : 227
Age : 27
Localisation : Créteil
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: conte de Noel   Sam 26 Déc - 4:52

Ce texte est à l'image de Noël et de l'art en général : il est un peu racoleur. Ta plume est toujours aussi impeccable, même si je n'aime pas la voir patauger dans la bûche et dans la fiction à deux sous. *le mec trop jaloux de ne pas être présent dans le conte*

Joyeux Noël.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 28
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: conte de Noel   Sam 26 Déc - 19:15

Je rebondis sur le propos de grincheux ^^
c'est vrai qu'au départ j'ai été étonné de voir ça et je me suis dit il va nous sortir une mélasse de bons sentiments et finalement tu t'en es un peu dégagé , diderot merçi
Revenir en haut Aller en bas
Orphée



Masculin Nombre de messages : 39
Age : 47
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: Re: conte de Noel   Dim 27 Déc - 3:52

Questo. Injustice réparée... ... Croix de bois, croix de fer. Tu peux vérifier...
Bon! Peyo... ça fait pas trop cliché?
Cela dit, tu rentres pile-poil dans la tonalité recherchée.
Revenir en haut Aller en bas
Aligby
Héliaste
avatar

Masculin Nombre de messages : 4758
Age : 30
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: conte de Noel   Mar 29 Déc - 23:00

Orphée a écrit:
A tous les Ter-aelissiens je dédie ces quelques lignes.


Conte de Noël


Sur la ligne d’horizon, noyé dans les cumulus, tiré par deux rennes étincelants, guidé par un homme vêtu de rouge et portant longue barbe, un lourd traîneau passe dans un tintement de clochettes.
Plus loin qu’ailleurs, entre le vécu et l’inconscient, un soleil rougeoyant se reflète dans la lave fulminante, et des sirènes voluptueuses ondulent dans ce lac embrasé ; alors, le vrombissement des motos se mêle aux cloaquements des bulles.
Au centre, une étroite bande de tourbe ; de part et d’autre, quelques bougies allumées, les flammes vacillent dangereusement… la neige s’épaissit.
A gauche, une chauve-souris joue de la guitare électrique tandis que Cassiopée et Franz préparent leur prochain clip. En mini jupe serrée, les mains sur les hanches, Cordelia la Noire, le regard vif et moqueur, détaille un ange asexué, empêtré dans son « surmoi ». N’ayant même pas le loisir de se réfugier dans sa libido…
Un frémissement secoue le grand sapin, les guirlandes s’entrechoquent.
Un enfant s’écrie : « Le Père Noël n’existe pas ! ». Un disciple de Nietzsche hurle : « Dieu est mort ! ». Un sociologue reprend : « L’homme est une mécanique conditionnée… ». Un scientifique rétorque : « … un produit du hasard et de la nécessité ». Chikoun conclut : « Même la religion doit être politique »…
Dans une gerbe d’écume, patinant en slide, un lasso à la main, Aligby pourchasse de nouveaux talents, tout en précisant goguenard et primesautier : « J’aimerais que mon Canard ne s’adresse pas à des veaux ».
Sur la droite, émergeant de gros flocons blancs entrecoupés de chants de Noël, quelques séraphins s’acharnent sur un « alléluia » à peine commencé depuis l’éternité, et s’acheminent avec soulagement vers une « fin » qui continue à ne pas finir… Question de souffle rétorquent ceux d’en face, en brandissant une carte du parti dont plus personne ne veut. « Tant qu’il y a de l’espoir » réplique un petit futé, en astiquant soigneusement ses deux cornes, et en lustrant ses petits sabots…
L’odeur de la dinde aux marrons se fait de plus en plus persistante.
En tête de gondole, arborant fièrement un costume vert et rouge, Dounette, narquoise, raccommode l’idée d’un Dieu unique, fragmenté en multiples morceaux.
Orphée s’exclame : « J’irai jusqu’à celui qui donne les ordres ». Eurydice-Xupi, un fer à souder à la main, le regard malicieux, dépanne l’ « acte de foi », redresse l’engrenage, et détord le boîtier.
A peine plus en dessous que d’habitude, un panneau flèche la direction d’un joyeux Noël, avec étrangement mentionné sur la gauche, ce postulat d’Einstein : « Plus l'on va vite, plus le temps est court ».
Tapi derrière un pléonasme, l'air absent et la moue dédaigneuse, Goldy, imperturbable, démontre le plus-que-passé-simple du parfait composé avant de s’en taper une avec Sade et Diderot.
une musique dégoulinante s’enroule dans la neige. Défrichant la mélasse, obstiné et maussade, s'adressant au grand Schtroumpf, Questo bougonne:" D'abord j'aime pas la bûche, d'ailleurs j'aime pas Noel, et la fiction à deux balles ça me file le bourdon ". La longue file des Bentley s'achemine vers le Méphisto-Club, parfois une vitre s'entrouvre : Parfums capiteux, éclats de rires étouffés...
Agenouillé devant la crèche, les mains jointes, face aux petites figurines de plâtres, Tr0n, impavide, murmure une fervente prière dont seules nous parviennent quelques bribes : « Cette fois, c’est sûr qu’on me la f’ra pas… Du reste, j’te cause pas du ramassis de niaiseries… »
Alors… dans un ultime soupir, Ramrod s’interroge… sur le mauvais bout du bon sens…
Les motos passent et repassent avec acharnement, le jeu consiste à souffler par la vitesse vingt-cinq bougies positionnées sur l’étroit passage séparant l’enfer du paradis… Le gagnant doit s’enfoncer avec ivresse dans son devenir, sans perdre son acquis, en équilibre sur sa bandoulière…

Assurément qu'il y a du cliché !, c'est d'ailleurs le principal ressort de ce texte, les accumulant les uns après les autres, presque mécaniquement, dans une machinerie de noël qui nous rappelle vaguement, en cette période de fêtes, que les petits hommes du Rouge-Manteau ont travaillé mécaniquement, eux. Un ressort évident qui loin de se tapir "derrière un pléonasme" (j'adore !), en vient à se moquer d'ailleurs un peu de lui même ; pourtant, au début, cela semble si sérieux "un soleil rougeoyant se reflète dans la lave fulminante, et des sirènes voluptueuses ondulent dans ce lac embrasé" que l'on doute que Jules Verne eût autrement dit ; mais "patinant en slide", l'on sent bien que la dérision prégnante de ce texte n'est pas toute tournée vers lui : ses personnages aussi sont un peu caricaturaux : c'est volontaire, et je suppose que c'est totalement affectueux (j'en tiens pour preuve la dédicace, ais-je tort ?). Ce texte qui fait parler les personnages au travers de ces expressions clichées, nous dit aussi quelque chose d'assez cliché : "qui aime bien châtie bien". Racoleur et cliché ? Oui, en apparence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Questo

avatar

Masculin Nombre de messages : 227
Age : 27
Localisation : Créteil
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: conte de Noel   Mer 30 Déc - 4:14

Citation :
je suppose que c'est totalement affectueux

On le sait bien

C'était juste une humeur taquine Heureux
Revenir en haut Aller en bas
Orphée



Masculin Nombre de messages : 39
Age : 47
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: Re: conte de Noel   Mer 30 Déc - 6:36

Nuances

Totalement affectueux, un tantinet espiègle; quant à l'interprétation somme toute assez libre: un résidu de mutinerie. J'adore sautiller d'une flaque à l'autre dans l'eau bénite.
douze ans d'internat chez les curés, forcément, ça laisse quelques traces. Cela explique aussi la boite.
...Dans la boite tous les couloirs se ressemblent, c'est toujours ce passage gris indéfinissable, ces portes ouvrant sur la même pièce...L'on ne sait jamais où l'on est, l'on ne sait jamais quand on arrive...
Revenir en haut Aller en bas
Chikoun
Coordonnateur Littéraire


Masculin Nombre de messages : 4729
Age : 26
Localisation : Dansant sur un fil, une framboise à la bouche.
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: conte de Noel   Mer 30 Déc - 12:00

Merci.

Joyeux noel à toi, Orphée.

_________________
BlablaBlaÏsme
Revenir en haut Aller en bas
Rodram



Masculin Nombre de messages : 5651
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: conte de Noel   Mer 30 Déc - 14:06

C'est proprement incroyable ! Je viens de lire ce conte de noel à ma famille, tant je suis ébahie de sa "grandiosité". ca se dit pas, mais ce mot là est pour toi.

Merci !

[edit] : C'était Dou' !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ter-aelis.com (un jour)
Franz

avatar

Féminin Nombre de messages : 3379
Age : 26
Localisation : Les Biscuits Roses
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: conte de Noel   Jeu 31 Déc - 1:43

Très contente de faire partie du récit.
Merci pour tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Orphée



Masculin Nombre de messages : 39
Age : 47
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: Re: conte de Noel   Jeu 31 Déc - 17:04

C'est un bien joli mot, et c'est un beau cadeau.
Je vais précieusement le déposer dans " ma neige de Noël ".

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Orphée



Masculin Nombre de messages : 39
Age : 47
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: Re: conte de Noel   Dim 3 Jan - 6:55

deux mots, sur l'accumulation des ressorts évidents.
Ce texte est rédigé un peu à la manière d'une impro. Jazz autour d'une mélodie classique.
La récurrence du contexte est volontairement stigmatisée. C'est cela, et seulement cela qui autorise les variations autour du thème. Partant de là, en terme de clins d'oeil, la trame est dédoublée en contrepoint des clichés référents. Dès lors, le décalage et l'ambiguïté de la coordination, façonnent l'imaginaire. Accolés dans deux contextes différents et sous formes d'antithèses, les clichés ne servent, somme toute, qu'à démonter les clichés.
Il arrive parfois, que des formulations d'apparences assez simplistes, résultent de procédés plutôt tortueux.
Cela dit, l'un des plus bel hommage que l'on puisse réserver à un auteur, consiste, me semble t-il, par delà les mécanismes structurants utilisés, à ne retenir de ses propos, que la pureté ou la fluidité... Les formalismes de la raison, et à fortiori ceux du coeur, suscitent de bien étranges passions...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: conte de Noel   

Revenir en haut Aller en bas
 
conte de Noel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un conte de Noel a la Jim Carey
» Mini conte de NOEL
» Un conte de Noël
» CONTES DE NOEL d'Anne Perry
» Un conte de Noël (RP ouvert Clara + 3 agents)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: