AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Centre des expériences heureuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aillas
Coordonnateur Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3785
Age : 28
Localisation : Utopie flagrante des Arts.
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Centre des expériences heureuses   Jeu 1 Avr - 4:44





La sonnerie signalant le milieu de journée retentit dans la salle, l'heure de la pause et du casse-croûte. Je pose mes outils, déboutonne mon uniforme et le jette sur le dossier d'une chaise derrière moi. Je m'étire un peu et passe mes mains sur mon front et dans mes cheveux pour les essuyer de ma lassitude. La porte claque quand je la franchis et que je pénètre dans le couloir pour me rendre dehors profiter d'un bol d'air frais.

Une fois dehors je me dirige vers la cantine, ce n'est rien de plus qu'un assemblement de grandes tables sur lesquelles sont disposés des couverts et de larges marmites. Quasiment toutes les places sont prises, aussi je saisis une cuillère et ma gamelle, me sers d'un mélange entre un pot-au-feu et un chili con carne avant d'aller m'asseoir sur un bord de trottoir. Le centre d'expérience n°38 est le fleuron de la recherche scientifique en nanobiologie, j'ai eu de la chance de me faire embaucher là, surtout que le site est extraordinaire. Afin de favoriser les échanges entre les chercheurs des parcs et des salles de jeux ont été installées dans les complexes, qui eux même forment un arc tourné vers une cour centrale dans laquelle toute la communauté prend ses repas en même temps.

Les bâtiments sont lumineux et colorés, les couloirs sont bariolés et la majorité représente des fresques fantastiques. J'ai fini mon repas et je retourne à mon laboratoire. Les fresques rassemblent tout ce qu'on peut trouver entre le Disney et le Tolkien, le Pratchett et les vieilles éditions de comics américains. Cet univers est la lubie de nos employeurs et de la grande majorité des employés. Je passe devant le tableau du personnel afin de cocher ma reprise de travail, je le fais et je continue mon chemin pour rejoindre au plus vite mon laboratoire. Je n'ai pas le temps d'y arriver qu'un de mes collègues me hèle pour m'expliquer que le directeur souhaite me voir, qu'il est un peu fâché. Je suis en retard dans l'avancement de mon projet et il s'en est aperçu. Manque de bol, il ne regarde que le cas de quelques personnes par semaine et il a fallu que ça tombe sur moi pile au moment où je m'en serais bien passé. Je change de direction, en avant pour le bureau du grand patron à l'opposé de l'aile.

Serrage de pognes moites, sourires d'avant la tempête, j'ai en face de moi deux types en costard. J'en identifie l'un comme un requin, celui qui ne semble pas avoir trop de mal à sourire et qui est équipé d'une dentition à faire peur à un gosse et l'autre comme un hareng, parce qu'il ne sourit pas et qu'il tente de paraître fâché tout en jetant des coups d'œil fébriles au requin. Mon patron, Edward Reetford, m'indique un siège et je m'y assois, alors que les deux autres compères font de même à ma gauche. Ed' a un sourire contrit.

-Comment vas-tu, Athur ?

-Bien merci. Je ne lui retourne pas la question, je sens bien que la sienne est toute rhétorique.

-Ah. Il prend une mine soucieuse. Parce que j'ai constaté que ton projet avance au ralenti, or ces deux messieurs de la Monster&Friend Society viennent de me rappeler les délais convenus. Il te reste trois semaines pour achever le tout et ils m'ont fait part de leurs inquiétudes sur cet avenir. Il se retourne à demi vers eux en reprenant un sourire factice. N'est-ce pas ? Ce que rappelle mon patron par cette banale phrase c'est que notre laboratoire fait des ristournes sur investissements pour les retards encourus dans les projets, et qu'il n'a aucune envie d'en faire une sur celle-ci.

-Oui, je comprends bien. L'expérience devrait pourtant être fin prête dans les temps. Je pense que la Monster&Friend Society pourra jouir du produit fini et en louer le brevet à la date qui a été fixée lors de la mise en route du contrat.

Edward affiche un réel sourire, il me connait, il sait que je ne mens pas. Par contre, le requin lui ne sourit plus, il vient de voir quelques millions de dollars lui filer sous le nez en toute légalité. Dommage pour lui, je crois vraiment ce que je viens de dire. L'entretien s'achève rapidement, mon patron a eu l'assurance qu'il lui fallait et n'a plus qu'une hâte : me renvoyer au travail au plus vite.

J'arrive finalement dans mon labo, j'ai pris encore un peu de retard sur mon retard, il va falloir mettre les bouchées doubles. J'ai devant moi des éprouvettes, deux chariots à roulette, une hotte à aspiration, des poignées entières de verreries et de petits outils métalliques, quelques pochettes remplies de gants, divers incubateurs et une chaise molletonnée. Je m'assois. J'ai un pépin dans mes croisements génétiques qui me bloque,je regarde le poster accroché à mon mur comme s'il pouvait me donner une réponse. C'est le chat d'Alice au pays des Merveilles, celui qui est rayé et qui disparaît parfois quand l'humeur lui chante. Sous d'autres formes ce chat est aussi mon projet.

Le centre d'expérience n°38 a été créé pour suppléer Hollywood, et l'industrie du cinéma dans un plus grand ordre, alors même que son apogée avait crue être atteinte avec le perfectionnement ultime de la 3D. Les grandes instances du cinéma ont cherché à prendre de l'avant sur l'essoufflement qui succèderait au cinéma en relief, aussi dépensèrent-ils des sommes colossales afin de révolutionner ce domaine, ce fut le début de la fin des effets spéciaux à outrance. L'idée de base était de créer les animaux et végétaux fantastiques qui seraient réutilisés pour les films. Le tout premier fut Dumbo, le petit éléphant aux très très grandes oreilles. La réussite fut colossale et le public accueillit avec extase cette révolution, ce qui poussa les Etats à fermer les yeux sur le manque flagrant d'éthique d'un tel usage de la nanobiologie. L'expérience Dumbo fut modifiée pour donner naissance à Jokari, l'éléphant rose, mascotte du centre n°38 et personnification du principe d'incarnation de l'imaginaire en réel.

Le centre put prendre de l'ampleur au bout d'une dizaine de films à grand succès, dont des reprises fabuleuses comme L'histoire sans fin ou Princesse Monoké, et cela posa une question cruciale : que faire des produits finis une fois le film achevé ? Edward Reetford suggéra alors à l'ONU une entorse aux principes éthiques et une permission de domestication des produits visant à les commercialiser à grande échelle. Ce fut en réalité là la plus grande révolution du moment, au début les plus riches, mais ensuite les autres, purent accéder à des animaux légendaires comme des licornes ou des renards à neuf queues.

J'ai donc sur le feu le projet de créer le chat d'Alice au pays des merveilles afin d'en déposer le brevet et de le louer à Hollywood et Monster&Friend Society pour le film et l'accès libre dans les magasins spécialisés. Faudra s'attendre à être surpris plus d'une fois en regardant sur les branches des arbres ou sur le palier. Un chat est si vite arrivé.

Je me relève pour me pencher sur mes cultures. J'avais tenté de croiser du zèbre avec le chat pour obtenir les rayures et puis finalement j'ai opté pour du tigre. D'une part parce ce que les rayures sont plus franches et régulières et d'autre part parce qu'entre félins le croisement est bien moins complexe. Pour la couleur violette et rose ça a été un jeu d'enfant, merci les poissons pour vos dons généreux. C'est pour l'invisibilité que j'accroche. Mon sujet a du mal à assimiler les gènes de caméléon et c'est la troisième fois que je suis obligé d'en changer. Cela dit, celui-ci tient nettement plus, je crois que je m'approche progressivement de la bonne combinaison... Plus que trois semaine, courage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Centre des expériences heureuses   Jeu 1 Avr - 20:37

c'est marrant ça dis donc, parce que justement quand j'ai lu ça, c'était pendant ma pause déjeuner, j'étais avec mon casse croûte à la main dans un bâtiment administratif aux murs peints de... jaune (là s'arrête le parallèle avec ton texte).


Et j'ai envie de demander : pourquoi ?

Pourquoi, un détachement vis à vis de la précision grammaticale que tu as l'habitude de nous offrir d'habitude ? (ouai là t'as pas forcément bien gazé sur les temps je trouve, notamment dès le début). J'ai senti comme un petit manque d'attention, comme si c'était purement récréatif dans la rédaction, sans la concentration et l'attention que tu attaches d'habitude à tes textes.

Et puis aussi pourquoi ce manque de fin ? Ca tombe vraiment à plat... quoi toi aussi tu fais des poissons d'avril ! putain comment je m'ai fait eu !
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Aillas
Coordonnateur Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3785
Age : 28
Localisation : Utopie flagrante des Arts.
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Centre des expériences heureuses   Mer 7 Avr - 22:24

Merci de ton commentaire Dvb.

Pour ce qui est des temps, faut que je me repenche sur la question. Le soucis vient peut-être du fait que j'ai écris ça en plusieurs jours et que les idées ont pu changer entre change prise de "parole". Pour ce qui est du manque de fin et bien... Perso, j'appréciais assez l'idée de dépeindre simplement une ambiance, une idée, un peu à la façon d'un tableau. Mais d'après tous les retours que j'ai (les gens qui ne postent pas de commentaires mais qui lisent -les fourbes!!-) c'est réellement pénalisant dans la lecture. Du coup je pense continuer à développer, apporter une suite à cela. Du fait que la fin soit passive, je pourrais ré-embrayer sans faire coupure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Centre des expériences heureuses   Jeu 8 Avr - 0:47

Ah...

c'était pas un poisson d'avril :-/



C'est vrai que ça mériterait d'être un peu plus fouillé, il y a des ellipses j'ai l'impression parfois, comme si tu avais accélérer la narration à certains points qui demanderaient à être un peu plus développer.

Par contre c'est vrai qu'au niveau de l'ambiance, le parallèle entre l'ingeniering nanobiologique et le travail à la chaine d'un autre temps, est assez marquant, comme le fait d'un futur possible déjà en marche. Le décalage entre les principes de management ultracapitaliste et les décors infantilisants sont savoureux aussi ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Centre des expériences heureuses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Centre des expériences heureuses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis de marché - DRAC Centre - Cathédrale de Tours - Peinture murale (lot 1)
» Avis de marché - DRAC Centre - Cathédrale de Bourges - Lot 2 sculptures
» Avis de marché - DRAC Centre - Restauration d'une maquette - Cathédrale d'Orléans
» Avis de marché - Drac Centre - Sculptures, vitraux, peintures, dorure, etc
» centre de gravité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: