AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Limbes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drystan
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3758
Age : 23
Localisation : A l'Ombre du Chêne
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo: L'Histoire
Pseudo : Le Kaessendryn
Pseudo :

MessageSujet: Limbes.   Lun 12 Avr - 19:33

Spoiler:
 

Limbes.


Avez-vous déjà essayé de parler avec votre corps, de laisser glisser vos mains sur le clavier pour voir ce que vous marqueriez si vous vous laissiez guider ? Ecouter votre cœur, vos sens, vos pensées refoulées… Ne plus régner sur notre tanière, ouvrir la porte des Limbes. Entendre ceux qui se taisent.

I.

Seuls mes doigts tracent ces mots. Seuls. Ils sont libres de tout. Libres de tout dire. Libres de parler pour moi. Libre d’être les messagers de tout ce que j’ai refoulé. Libres d’être mes interlocuteurs. De dire ce que je ne dis point. De montrer ce que je ne veux voir. De retourner le temps jusqu’à que la poussière s’envole…

Laisse ton cœur parler, Drystan. Ecoute-le, ne serait-ce qu’une fois. Ne serait-ce qu’un instant. Ne te laisse point emporter par ton imagination. Regarde-toi dans le miroir sans te dessiner un autre visage. Laisse le faire… Plonge-toi en lui, parle avec lui. Ne le fuis pas. Ne dis rien. C’est son tour… Cesse de rêver. Regarde avec ses yeux, ressens avec ses sens.

Tu te verras alors, non pas tel que tu t’imagines, mais tel que tu es…
Tu t’es renié. T’oubliant, refusant de te croire, de te voir. Figeant ton reflet, jusqu'à qu’il s’efface. Essayant de fondre, de disparaitre, de t’intégrer. De devenir l’un des leurs, laissant dans les limbes tout ce qui faisait de toi ce que tu étais… Nous contraignant au silence, nous bâillonnant. Tu t’es créé des défauts, des qualités, tentant d’effacer celles qui avaient été tiennes depuis le commencement. Tu nous as oubliés, nous, tes dons, pour les remplacer par d’autres, des potiches, des jouets. Transformant de véritables bijoux en feuilles de papier…


La jeunesse. Le passé. L’envie d’être comme les autres. Être différent semblait me pointer du doigt. Tracer autour de moi des cercles enflammés. Des cercles de haine. Aucun ne pouvait les traverser sans être rongé par cette « Dissemblance ». Même les plus sages s’y laissaient prendre. Alors. J’ai essayé. Essayé de changer. De déchirer ce voile qui me séparait du monde. Ce voile qui me plongeait dans les Limbes.

Mais… Je suis revenu. Je suis là, à présent… Je suis là. Je suis...
Je…


II.

Tu es revenu bien tard. Bien changé. D’autres cicatrices se sont dessinées dans ton esprit. Tout comme d’autres blessures se sont gravées en nous : Si tu as choisi de nous oublier, tes maux, eux, nous ont gardé une place dans leurs pensées. Et, sans que tu ne songes un instant à nous, nous avons continué de souffrir, nous, les rebuts ; Ceux la même que tu as laissé pourrir dans une parcelle de ton âme, Drystan…

Mais oui… Tu es revenu. Tu es là, à présent.
Tu es là.

Mais pourquoi donc ? Une étincelle de regret aurait fendu ta carapace ? Tes atouts de papier ne veulent plus te servir ? Penses-tu qu’il est temps ? Temps de reprendre tes armes d’Antan ? Celles que tu as abandonnées au premier échec ?

Nous…

Oui, il existe compagnons plus habiles, guerriers plus puissants. Mais ses trésors qui n’en sont point, tu n’aurais pu les porter. Dans tes rêves, certes. Le seigneur que tu t’imagines diriger aurait surement devenir un Tyran invincible, guidé par de telles puissances. Mais tu n’es point ce seigneur. Et nous ne sommes point ces puissances. Nous ne sommes que fumées, nous, les trois éléments t’ayant autrefois animé, nous qui vivons en chaque endroit oublié de tes pensées.

Vous. Nous n’étions point faits pour vivre ensemble. Qu’est donc le Courage, s’il devient Témérité pour ceux qui s’opposent aux puissants ? Qu’est donc l’Honneur, s’il devient Orgueil pour ceux qui en débordent, refusant à quiconque de bafouer leurs opinions ? Qu’est donc l’Excellence quand elle nous mène face à la haine d’Autrui ? Trois pommes empoisonnées… Trois dagues ensanglantées…


III.


Mais j’ai suivi l’initiation.
Je vous ai accepté.
Je suis mort pour renaitre.
Je vous ai accepté.
Alors pourquoi…

Pourquoi ?

Tu n’es pas un fantôme enfoui dans la machine ! Tu es peut-être Drystan, mais tu n’es point un chevalier millénaire hanté par un démon, chevauchant dragons sur les champs de bataille, s’évanouissant pour se réincarner, sauvant la veuve et l’opprimé ! Tu n’es pas un héros ! Tu n’es pas ce héros ! Cesse de t’identifier à lui ! Cesse de croire qu’un jour, tu feras apparaitre une épée de tes mains, que tu la dresseras face au mal ! Tes espoirs ne sont que chimères ; Tortures et Chimères. Cesse de croire que c’est en racontant une histoire, si réelle fut-elle à tes yeux, que nous te reviendrons !

Lui n’est pas toi. Et nous ne sommes pas à lui…

Comprends-le, et alors, tu pourras exister. Ce n’est pas à toi de devenir le Conteur d’Aelis. C’est à lui de te fondre en ton corps. Tu ne marcheras jamais dans tes plaines des nuages. Tu ne vivras jamais dans un château enchanté, compagnon d’une déesse incarnée. Mais lui marchera à tes cotés sur les routes de ton univers. De notre univers. Et, ce jour arrivé, tu ne seras plus.

Nous serons. Toi. Nous. Il.
Il.

IV.

Dans la glace se trace un reflet. Le jeune homme laisse glisser sa main sur son visage, effaçant d’inexistants tatouages. Les raies de lumières s’éteignent. D’invisibles cheveux s’envolent. Seuls les yeux restent. Les yeux du conteur ont toujours été les siens. Quelque soit le monde qu’ils contemplaient, ils l’ont toujours observé ensemble… Sa main quitte son corps, pour écrire trois mots sur la glace. Ses dons. Ses seuls et uniques dons, représentés par ces assemblages de consonnes et voyelles. Eux qui en cet instant ressurgissent des limbes, reprenant leur juste place dans le monde.

Il a compris. Il n’est pas Lui. Il faut qu’il cesse de le croire.


V.


Regarde le futur tel qu’il est, non pas tel que tu voudrais qu’il soit. Un jour, tu trouveras la porte. Seul ton esprit pourra la franchir ; Toi seul pourras décrire ce que tu y verras. Mais. Ce monde ne sera point tien. Tu n’existeras point en lui. Tu ne seras que le marionnettiste de cet univers. Ses héros, à jamais, te resteront étrangers.

Après tout, tu n’es qu’un homme, quelque soient tes rêves.
Si tu ne veux point te perdre, n’oublie pas ta condition.
Car si tu ne sais plus ce que tu es, alors…
Tu n’es plus.


VI.


- « Alors ? Est-ce qu’il ? »
- « Il nous a une fois abandonné… Il peut encore recommencer… »
- « Il a compris. Dans la débâcle qui régnait dans son âme, quelque chose s’est dressé. Un souvenir, un sentiment. Tout s’envolait, s’enflammait. Il perdait espoir… Aujourd’hui, il revient vers nous. »
- « Oui… Il s’éveille. Il reprend des forces. Est-ce une excuse ? »
- « Il refuse de s’agenouiller. Il reste droit face aux ennemis. »
- « Il assume ses opinions, même si elle semble le mener jusqu’au danger… »
- « Mais sera-t-il ainsi quand la menace deviendra réelle ? Les mots murmurés dans la paix n’ont pas le même écho que les cris poussés lors d’une guerre… »
- « Observe-le. Même toi, il t’écoute à nouveau. Le premier des trois. Celui qui a toujours vécu en lui. Toi, le premier prisonnier des Limbes. Regarde… Il ne cherche plus à subsister. Il veut réussir. Il ne stagne plus. Il avance. »
- « Certes… Mais s’il sent à nouveau les rapaces planer dans les cieux, il n’a pas eu à les combattre. Ce qu’il a rencontré n’était qu’escarmouches. Nous l’accompagnons tel que nous avons accompagné l’enfant qu’il à été. »
- « Enfant, il ne se battait que pour lui. Aujourd’hui, sa vie ne l’intéresse plus face à ses principes… »
- « A cet instant, il semble prêt à mourir pour nous. Mais quand viendra l’heure des souffrances, sera-t-il aussi vaillant ? »
- « Pourvu qu’il croit en quelque chose, il le pourra. Nous sommes l’espoir dont-il à besoin, cette réalité à laquelle il devait se raccrocher. Nous sommes ses « dieux », sa ligne de conduite, les clefs de ses mots, de son esprit. »
- « Il s’est détaché de ses masques, de ses marionnettes. Son avatar ne le contrôle plus. Il reste seul maitre de lui. Mais pour se libérer, il avait besoin d’une porte. Sans qu’il ne s’en rende compte, nous l’avons ouverte. Nous l’avons ramené à lui… A nous. »


VII.


La force puisée dans nos croyances… L’énergie qui nous alimente, nous donnant l’envie d’être. Pour elle, d’aucuns sont prêts à mourir. De tout perdre, pour que leurs principes survivent. Fussent-ils des lois, des hommes, des lieux, ou de simples mots.
Revenir en haut Aller en bas
Cassiopée
Héliaste
avatar

Féminin Nombre de messages : 9868
Age : 59
Localisation : Les pieds sous l'eau, la tête au delà des étoiles.
Date d'inscription : 05/01/2008

Personnages RP
Pseudo: Cassiopée
Pseudo : Maelun
Pseudo : Lucia

MessageSujet: Re: Limbes.   Mar 13 Avr - 0:03

Voici un texte digne d'un confrère du Sang. Personne complexe, qui recherche au delà de lui-même ce qui l'habite et le pousse vers plus loin.
J'ai aimé ce mélange entre l'imaginaire et la raison.

J'ai apprécié le ton de ton texte, ainsi que sa formulation.
Tu as toujours tendance à faire un peu trop long, c'est le seul dommage. Ainsi, certains passages sont des redites.

Tu as bien laissé trainé quelques petites fautes...
Si tu le veux je peux te les mettre en évidence.

Mais je n'ai pas eu envie d'abandonner ce texte en cours de route pour m'éparpiller comme je le fais bien souvent en ce moment.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Drystan
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3758
Age : 23
Localisation : A l'Ombre du Chêne
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo: L'Histoire
Pseudo : Le Kaessendryn
Pseudo :

MessageSujet: Re: Limbes.   Mar 13 Avr - 0:09

Tu peux aussi mettre en évidence les parties qui se répètent. Je les corrigerais avec plaisir. Tant que je conserve la substance intacte. Merci d'avance.

Content Brun
Revenir en haut Aller en bas
Tangi

avatar

Masculin Nombre de messages : 470
Age : 26
Localisation : Perdu ...
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: Limbes.   Mar 13 Avr - 0:19

Je ne serais dire pourquoi mais j'ai bien aimé. Peut etre parce que je viens juste de revoir le chateau ambulant de myazaki et qu'il y a quelques atomes crochu entre se texte et le film. En tout cas continue comme sa. Cette phrase m'a beaucoup marqué, je la trouve très juste:
"Les mots murmurés dans la paix n’ont pas le même écho que les cris poussés lors d’une guerre… "
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tangi-colin.info
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Limbes.   Mar 13 Avr - 20:49

Alors là...

je suis franchement épaté par cette création de l'esprit, cette confluence de tous les constituants. C'est intéressant de voir ses traits qui s'identifient, qui fluctuent, qui se nouent et se dénouent, telle une rivière personnelle.

Je trouve ça très poétique, très juste, c'est loin d'une introspection biaisée et douteuse, loin des atermoiements ou de l'autocongratulation (quoique :p ). Moi je te redécouvre complètement dans un texte comme celui-ci.





attention aux dialogues : les guillemets n'ont aucun intérêts si précédés de tirets de dialogues (sauf dans le cas d'une citation incorporée à un dialogue évidemment)
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Drystan
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3758
Age : 23
Localisation : A l'Ombre du Chêne
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo: L'Histoire
Pseudo : Le Kaessendryn
Pseudo :

MessageSujet: Re: Limbes.   Mar 13 Avr - 21:18

Je suis franchement touché par ton commentaire, dVb - Il faut donc que je retire les guillemets de mes dialogues ? - Sb ? Quand tu parles d'Atomes crochus entre le Château Ambulant et Limbes, tu pourrais préciser lesquels ? J'entrevois plusieurs possibilités, mais ton interprétation compte plus que la mienne, vu que tu es le lecteur.
Content Brun
Revenir en haut Aller en bas
Drystan
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3758
Age : 23
Localisation : A l'Ombre du Chêne
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo: L'Histoire
Pseudo : Le Kaessendryn
Pseudo :

MessageSujet: Re: Limbes.   Lun 26 Avr - 21:44

La deuxième version attend juste Cassi' - Ma belle Cassiopée, je sais que je te fais vivre une vie terrible en ce moment, mais, finalement, auras-tu le temps de me donner nouvelle de ce commentaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Cordelia Melicerte

avatar

Féminin Nombre de messages : 2069
Age : 27
Localisation : Complètement à l'ouest, sous les épines d'un hérisson
Date d'inscription : 12/10/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Limbes.   Lun 26 Avr - 22:03

Drystan a écrit:
Avez-vous déjà essayé de parler avec votre corps, de laisser glisser vos mains sur le clavier pour voir ce que vous marqueriez si vous vous laissiez guider ? Ecouter votre cœur, vos sens, vos pensées refoulées… Ne plus régner sur notre tanière, ouvrir la porte des Limbes. Entendre ceux qui se taisent.

Je le devrais. Cela fait bien longtemps que je me suis pas retournée vers ce placard sans fond où je cache mes organes auxquels je ne trouve pas de place dans mon corps - je le devrais, pourtant. On me l'a demandé. On m'a presque suppliée.

Ton texte est bon. Puissant par moments. Il mériterait à être plus condensé afin de ne pas perdre en intensité. Cela dit, il est déjà très marquant. J'aurais aimé que ces trois dons soient nommés plus explicitement. Mais c'est peut-être trop demander. C'est toujours un plaisir de te lire. Heureux Orange

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Drystan
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3758
Age : 23
Localisation : A l'Ombre du Chêne
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo: L'Histoire
Pseudo : Le Kaessendryn
Pseudo :

MessageSujet: Re: Limbes.   Lun 3 Mai - 14:26

On ? Qui donc « On » ? Le corps en lui-même ou les membres de ton entourage ? Quand aux trois dons, qu’est ce que tu y as vu ? Il est plus drôle pour moi de laisser le lecteur deviner… Pour les passages « Inutiles » que l’on pourrait retirer afin d’optimiser la condensation, lequel vois-tu, en particulier ? Merci de ton commentaire.

Content Brun
Revenir en haut Aller en bas
Cordelia Melicerte

avatar

Féminin Nombre de messages : 2069
Age : 27
Localisation : Complètement à l'ouest, sous les épines d'un hérisson
Date d'inscription : 12/10/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Limbes.   Mar 4 Mai - 10:22

Ma réponse va te décevoir, je le sens.

:: "On" = des gens.

:: Les trois dons : je crois que tu les nommes une fois, non ? Il s'agirait du Courage, de l'Honneur et de l'Excellence. Mais cette réponse ne me convient pas, car tu ne nommes ces traits de caractère qu'une fois et, de plus, ce ne sont pas ce que j'appelle des "dons". J'opterais plutôt pour des dons artistiques, un peu sur le modèle de ceux qui font la base de TA, mais cette solution me semble incomplète aussi... bref, je nage dans le flou !

:: Je ne dirais pas qu'il y ait de passages inutiles, je ne sais même pas trop si tu te répètes réellement, dans le sens où certains passages raconteraient la même chose. Ce dont je t'ai fait part, c'est d'une sensation générale : ton texte aurait plus de force si tu ne t'étalais pas tant. Je pourrais, certes, reprendre ligne par ligne ton poème pour détailler mon commentaire. Mais, désolée, je n'en ai ni vraiment le temps, ni vraiment le courage... Pardon ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Drystan
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3758
Age : 23
Localisation : A l'Ombre du Chêne
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo: L'Histoire
Pseudo : Le Kaessendryn
Pseudo :

MessageSujet: Re: Limbes.   Sam 29 Mai - 16:59

Y'a pas de Pardon a donner. Je m'excuse moi, pour le temps que j'ai pris pour te répondre. Notre divergence prend naissance sur une définition. Pour moi, le Courage, l'excellence et la Fierté sont bien plus que des traits de Caractères. Je les considère véritablement comme des "Dons". Expliquer pourquoi prendrait bien plus de temps - Un peu de musique dans les oreilles et un compte de Cyber Gratuit [Si tu veux, je peux toujours le faire]. Finalement, pour la dernière proposition, souffle un peu, pour commencer, et, si un jour l'envie t'en prends - Dans le cadre de ton gardiennat - alors je serais heureux d'avoir ton avis sur les moyens pour rendre plus de force a mon texte.

PS : Cassi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Limbes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Limbes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [O'Connell, Jack] Dans les limbes
» Malraux : Antimémoires I, Le Miroir des Limbes
» PONTALIS, L'enfant des Limbes
» "Les Limbes du passé" par Maléfisse
» [Tournier, Michel] Vendredi ou les limbes du Pacifique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: