AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Arbre Maternel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alynea
Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 2562
Age : 26
Localisation : Z'auriez une carte?
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: L'Arbre Maternel   Lun 26 Avr - 23:15

Ecrit le 26 Avril 2010


Bonne enfant, elle avait grandi lovée dans les feuillages maternels. Elle ne les savait pas piquants mais les connaissait doux et protecteurs. Longtemps elle n'eut à se soucier de rien d'autre que de la position qu'elle devait adopter pour dormir le mieux possible. L'Arbre se chargeait du reste. Vint un jour où quelques insectes voulurent se nourrir de cette verdure tendre et l'enfant n'eut qu'à battre des mains pour les chasser et retrouver ses rêves.
Elle continua de grandir ainsi, bien au chaud dans son cocon végétal jusqu'à ce que quelques bruits de mastication frénétique l'éveillent à nouveau. Se tenaient devant elle des rongeurs gourmands qu'un claquement de main un peu bruyant fit déguerpir. Mais l'enfant n'était plus tranquille. L'Arbre s'était laissé grignoter: il n'était pas invincible. Elle qui se croyait à l'abri! Alors, elle écarta les branches, descendit de son perchoir et vit que son cocon n'était qu'un cocon, que l'Arbre Maternel était attaqué, grignoté, rongé de toutes parts. Elle voulu le protéger comme il l'avait protégée depuis toujours. Mais sans violence. C'est pour cela qu'elle se contenta de repousser des mains, d'attirer les bêtes vers ailleurs.
Tandis qu'elle s'occupait du mieux qu'elle pouvait de la tranquillité de l'Arbre, elle vit qu'il arborait en guise de défense, par-ci par-là, quelques épines qu'elle n'avait jamais remarqué. Ce n'était pas grand chose, et ça n'aurait rien écorché. Cela la fit sourire. Elle réalisa aussi que les attaques qu'il subissait n'étaient pas toutes visibles. Ainsi, un jour qu'une branche se brisa elle s'aperçut que nombre de tunnels étaient creusés dans sa chair. Contre ceux-là, elle ne pouvait rien. Elle redoubla donc d'effort pour qu'il n'ait plus à s'occuper que de ses parasites internes.

Quand le temps était calme, l'enfant s'asseyait au pied de l'arbre, tout contre le tronc, et l'écoutait respirer. Rarement, elle remontait à son cocon douillet, sans jamais y rester longtemps: elle n'y voyait plus le sol et les bêtes.
Les épines grandirent et se multiplièrent. Bientôt, elles recouvrirent toutes les branches et le tronc. Mais l'enfant savait que les effleurer ne lui ferait aucun mal et elle avait de toute manière trop à faire pour s'en soucier. C'est pourquoi elle continua de s'adosser à l'arbre sans crainte pour se reposer. Cela ne piquait pas, peut être même que cela se cachait lorsque son dos s'approchait: l'Arbre gardait sa bienveillance originelle.

Cela faisait plusieurs jours que l'enfant n'avait pas dormi, et les bêtes ne reculaient pas. Au contraire, elles avançaient. Tant et si bien que l'enfant se retrouva acculée contre le tronc. Lorsque des dents accrochèrent l'écorce, les épines surgirent. Les bêtes avaient reculé à temps et ne furent pas blessées mais la jeune fille contre son tronc ne comprenait pas d'où venait le sang de ses mains. Elle les contemplait l'air hagard. Jamais plus les épines ne se cachèrent pour la laisser se reposer. Son devoir était de protéger l'arbre, elle ne devait pas faillir.

La nuit tombe et la protectrice essoufflée s'est arrêtée. Les jambes repliées, enserrées de ses bras, et le front sur les genoux, elle s'est recroquevillée sous les eaux qui l'inondent. Dans ses pieds douloureux pulsent le sang et la vie qui s'échappent tous deux par ses mains écorchées, encore agrippées aux ronces qui l'entourent.

_________________

" Il ne vous reste qu'une photo à prendre.
Il ne vous reste plus qu'un jour à vivre ; il ne vous reste que dix mots à dire. "


Revenir en haut Aller en bas
http://alynea.deviantart.com/
Cordelia Melicerte

avatar

Féminin Nombre de messages : 2069
Age : 27
Localisation : Complètement à l'ouest, sous les épines d'un hérisson
Date d'inscription : 12/10/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: L'Arbre Maternel   Mar 27 Avr - 0:01

Ton texte est intéressant et plutôt bien écrit Heureux Orange . La métaphore développée n'est pas neuve, mais ce que tu en fait est suffisamment travaillé, je trouve, pour avoir sa propre originalité. Le fil de l'histoire est bien trouvé. Cependant, je reprocherais à ton texte un manque de clarté, par moments : à force de vouloir faire dans l'imagé, tu t'es parfois égarée, ce que tu écris est trop vague. Ça manque peut-être de descriptions un peu plus poussées, afin de réellement se sentir aux côtés de l'enfant - pour que l'on rentre dans ton rêve, qu'il ne nous soit pas trop hermétique. Je voudrais être embarquée au pied de l'Arbre Mère, pouvoir sentir son odeur, me faire piquer les doigts par ses épines, sentir la peur de l'enfant, son étonnement...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: L'Arbre Maternel   Mar 27 Avr - 0:46

J'ai trouvé ça assez émouvant. Le ton de l'enfant, sa vision, sa joie et sa tranquillité qui peu à peu laissent place à l'inquiétude puis au renoncement.

La symbolique y est omniprésente et à sens multiples, toujours délicate et plein de bon sens (je ne trouve pas pour ma part que la rédaction soit trop éthérée).

Par contre, ce qui me chiffonne un peu, c'est le dernier paragraphe qui chute plutôt lourdement. Non pas qu'il est mauvais en soi, mais juste qu'il manque une transition pour l'amener. Un autre paragraphe, juste avant, tourné vers la décrépitude préliminaire, aurait sans doute rendu plus d'homogénéité et de douceur dans l'évolution, plutôt que cette impression un peu brutale.
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Aillas
Coordonnateur Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3785
Age : 27
Localisation : Utopie flagrante des Arts.
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: L'Arbre Maternel   Ven 30 Avr - 19:56

Une image que tu tiens sur la longueur avec une belle plume, je trouve ton style assez heureux dans ce texte. Tes mots retracent la métaphore sans la contredire au fil du texte ce qui renforce encore son caractère. On aimerait cependant que la fin soit moins chute, que l'on puisse saisir plus pleinement le sens de la bienveillance perdue de l'Arbre. Là, ça s'arrête très vite, peut-être un peu trop.

En définitive, j'ai assez aimé. Heureux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Green Partizan
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Nombre de messages : 3948
Localisation : Ici, c'est Saint-Denis.
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: L'Arbre Maternel   Ven 7 Mai - 16:48

Ah, voila quelque chose de bien original.

Le ton du conte est le paradoxe de la tragédie qui s'y déroule. La suggestion est très bien maîtrisée, tout comme la restitution des pensées de l'enfant. L'écriture est fluide, l'on coule tranquillement mais sûrement vers le bas de la page.

Le dernier paragraphe est assez bien vu selon moi, puisqu'il n'est pas un dénouement, mais plutôt une piste pour celui-ci.


J'aime. Content Vert

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Alynea
Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 2562
Age : 26
Localisation : Z'auriez une carte?
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: L'Arbre Maternel   Ven 7 Mai - 17:25

Merci à tous de vos commentaires.

Pour la remarque sur la chute un peu brutale du dernier paragraphe, si je n'ai pas fait une transition plus douce et plus lente, c'est parce que, principalement, je ne voulais pas alourdir le texte et je ne voyais pas comment faire pour l'éviter.
Cela dit, je cherche un moyen, bien que je sois presque sûre de ne jamais changer ce texte.

Encore merci. Heureux Bleu

_________________

" Il ne vous reste qu'une photo à prendre.
Il ne vous reste plus qu'un jour à vivre ; il ne vous reste que dix mots à dire. "


Revenir en haut Aller en bas
http://alynea.deviantart.com/
Egorann

avatar

Féminin Nombre de messages : 2050
Age : 19
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: L'Arbre Maternel   Dim 9 Mai - 1:36

Oh comme c'est sympathique de lire cegenre de texte juste avant d'aller dormir. Je m'imaginais bien un truc dans ce style...

C'est superbe, j'aime beaucoup l'idée et le style (ce dernier comme toujours) mais ça m'évoque des choses bizarres...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Arbre Maternel   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Arbre Maternel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hommage à Henri, mon grand-père maternel
» Arbre (sapins)
» répères de l'arbre à came sur renault laguna 2
» l'arbre sans nom
» Notre corps est un arbre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: