AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une goutte d'eau sur le toit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mirwane
Coordonnateur Chromatique
avatar

Féminin Nombre de messages : 1161
Age : 22
Localisation : 2ème étoile à gauche et tout droit jusqu'au matin
Date d'inscription : 03/04/2010

Personnages RP
Pseudo: Mirwane
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Une goutte d'eau sur le toit   Lun 24 Mai - 4:16

L'enseigne en néon qui clignote, une goutte d'eau sur le toit en tôle, la lumière jaunâtre d'un lampadaire, le ron-ron du frigo... Tout ces bruits et ses lumières qui font presque partie du silence et du noir qui m'entourent... Toute cette infinnie multitude de choses qui forment le vide, le rien... Une goutte d'eau sur le toit, le nuage de l'anti-moustique et son odeur, le bruuit d'une voiture qui passe... La noire douceur de la solitude... La solitude, on la croise un jour, et elle ne vous quitte plus en souvenir de celui là... La présence de ceux qui nous manquent, de ceux qui nous manquaient, de ceux qui nous manqueront... Ceux n'est pas leurs absence, non, c'est la présence du manque... Une goutte d'eau sur le toit, une moto qui tourne à l'angle, deux portières qui claquent... Des voix dans la nuit... Et soudain, l'envie de crier, de hurler son nom, rien qu'une fois, un instant, l'envie de s'approprier, rien qu'un instant, un seul, un petit morceau de toute cette vie qui coule juste à côté, et qui passe, en nous laissant seul...Une goutte d'eau sur le toit...
Revenir en haut Aller en bas
http://mirwaneh.tumblr.com/
Questo

avatar

Masculin Nombre de messages : 227
Age : 27
Localisation : Créteil
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: Une goutte d'eau sur le toit   Lun 24 Mai - 5:24

« infinnie » et « bruuit ». Fautes de frappe.

« La solitude, on la croise un jour, et elle ne vous quitte plus en souvenir de celui là... » Maladroitement dit. As-tu voulu dire « La solitude, on la croise un jour, et elle ne vous quitte plus car elle remplace l'absence de l'autre. » ? Pas très clair.

Une jolie écriture pour une jolie sensibilité mais c'est très maigre ce que tu nous proposes là. Je m'attendais à une petite histoire fantastique quand j'ai lu « le ron-ron du frigo », et d'ailleurs ça se ferait un incipit pas trop mal pour le fantastique.
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Une goutte d'eau sur le toit   Lun 24 Mai - 13:19

Citation :
Je m'attendais à une petite histoire fantastique quand j'ai lu « le ron-ron du frigo », et d'ailleurs ça se ferait un incipit pas trop mal pour le fantastique.

On en a déjà lu du bruit du frigo sur Ter Aelis et ailleurs ^^



blague à part :
Citation :

L'enseigne en néon qui clignote, une goutte d'eau sur le toit en tôle, la lumière jaunâtre d'un lampadaire, le ronron du frigo... Tout ces bruits et ses lumières qui font presque partie du silence et du noir qui m'entourent (j'aurai tendance à dire qu'un déclinaison au singulier serait plus heureuse, vue que tu insiste sur l'unicité : "partie", "du" et "du" par opposition aux nombreux bruits et lumières) ... Toute cette infinie multitude de choses qui forment (cette fois c'est un sigulier sûr : le sujet est "cette multitude" : donc singulier) le vide, le rien... Une goutte d'eau sur le toit, le nuage de l'anti-moustique et son odeur, le bruit d'une voiture qui passe... La noire douceur de la solitude... La solitude, on la croise un jour, et elle ne vous quitte plus en souvenir de celui là... La présence de ceux qui nous manquent, de ceux qui nous manquaient, de ceux qui nous manqueront... Ceux (ce) n'est pas leurs (leur sans " s ") absence, non, c'est la présence du manque... Une goutte d'eau sur le toit, une moto qui tourne à l'angle, deux portières qui claquent... Des voix dans la nuit... Et soudain, l'envie de crier, de hurler son nom, rien qu'une fois, un instant, l'envie de s'approprier, rien qu'un instant, un seul, un petit morceau de toute cette vie qui coule juste à côté, et qui passe, en nous laissant seul...Une goutte d'eau sur le toit...

La construction basée sur les oxymores (expression qui met côte à côte deux mots ayant des sens opposés et aboutissant à une image contradictoire et frappante pour la représentation, dixit Wiki mon ami) et les oppositions est bien servie par ce rythme lancinant et résolument très sombre. On sent parfaitement d'un bout à l'autre, la tristesse jusqu'à cet élan brutal qui s'apaise aussitôt pour reprendre cette langueur en signe de renoncement.

Bon il y a quand même quelques lourdeurs et tournures pas très esthétiques :

Toute cette infinie multitude de choses qui forment le vide : il y a un élément en trop là, "infinie" est sans doute redondante et alourdit la proposition

La noire douceur de la solitude... La solitude, on la croise... : la redite peut être facilement évitée en fusionnant les deux phrases, sans forcément trop allonger (puisque tu as fait le choix de phrases successives très courtes)

elle ne vous quitte plus en souvenir de celui là : comme l'a dit le collègue Questo, la tournure est assez maladroite puisqu'on n'arrive pas à déterminer à quoi fait référence "de celui-là"

La présence de ceux qui nous manquent, de ceux qui nous manquaient, de ceux qui nous manqueront... : ça sert assez bien l'esprit du texte, mais c'ets vraiment éculé

Ce n'est pas leur absence, non, c'est la présence du manque : là tu vois, c'ets le type même de phrase qui peut être réduite pour gagner en simplicité et en efficacité : "ce n'est pas tant leur absence, mais plutôt la présence de leur manque" (un seul verbe, une seule négation)

Et soudain, l'envie de crier, de hurler son nom, rien qu'une fois, un instant, l'envie de s'approprier, rien qu'un instant, un seul, un petit morceau de toute cette vie qui coule juste à côté, et qui passe, en nous laissant seul : et oui ce n'est pas facile d'accélérer d'un coup dans une phrase aussi longue :p Du coup tu fais des redites qui embourbent ta phrase plus qu'ils ne la servent

Sinon, je pense aussi que tu abuses des points de suspension aussi. Comme ils sont systématiques à chaque fin de phrase, ils en deviennent inutiles, car perdent leur valeur intrinsèque. Des points ou points virgulent suffisent; les point de suspension du coup auront un meilleur effet que sur les points de ton histoire les plus importants.

En tout cas, même si j'ai relevé tous ces points, c'est très certainement parce que ton texte m'a bien intéressé Heureux


Si tu veux un peu d'aide ou quelques lignes conductrices pour l'écriture, n'hésite pas à faire
un tour du côté de la Belle Académie, qui dispense de précieux conseils Clin d\'Oeil
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Green Partizan
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Nombre de messages : 3948
Localisation : Ici, c'est Saint-Denis.
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Une goutte d'eau sur le toit   Mar 25 Mai - 14:04

http://www.deezer.com/listen-3351757 ^^

Thème assez classique, mais pourquoi pas une réécriture.
Bon, le problème principal est que le texte est trop lapidaire, il ressemble plus à une ébauche d'une réflexion sur l'absence, et le manque. C'est toujours un peu dommage car on reste sur notre faim.
Disons que pour le texte soit un percutant, il faut une reprise, il faut une longueur minimum qui fait que les lignes respire l'ambiance du manque, et nous absorbent dans cette ambiance.

Difficile d'en dire plus sur un texte court du coup. Je ne relève pas les fautes, mes collègues s'en étant déjà chargé.

Dommage donc, car il y a de l'idée.

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Mirwane
Coordonnateur Chromatique
avatar

Féminin Nombre de messages : 1161
Age : 22
Localisation : 2ème étoile à gauche et tout droit jusqu'au matin
Date d'inscription : 03/04/2010

Personnages RP
Pseudo: Mirwane
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Une goutte d'eau sur le toit   Jeu 27 Mai - 14:31

L'enseigne en néon qui clignote, une goutte d'eau sur le toit en tôle,
la lumière jaunâtre d'un lampadaire, le ron-ron du frigo, le contact froid du carrellage sur la plante des pieds...Toute ces minuscules petites choses qui forment ensemble le vide;Tout ces bruits et ces lumières, ces sensations qui font presque partie du silence et du noir, de la bulle qui m'entoure...Une goutte d'eau sur le toit, le nuage de l'anti-moustique et son odeur, le bruit
d'une voiture qui passe... La noire douceur de la solitude, cette vieille amie du clair de lune, qui éclaire d'une lumière blafarde le sens nouveau des souvenirs; celle qu'on croise un jours de pluie, et qui remplace la présence de l'autre... Une goutte d'eau sur le toit, une moto qui tourne à l'angle, deux
portières qui claquent... Ce n'est pas leurs absences, non, c'est la présence du manque qui nous rappelle sournoisement ceux qui ne sont plus là; Ceux qui sont partis en nous laissant seul avec nous même, qui nous abandonnés en ce monde... Une goutte d'eau sur le toit, des voix dans la nuit... Des voix qui ressemblent sans doute un peu aux leurs, aux nôtres, il y a longtemps, si longtemps qu'elles finissent par se perdre sous le rideau noir de l'obscurité, me laissant seule, encore, toujours... Une goutte d'eau sur le toit, le miaulement d'un chat affamé... Le bip-bip du réveil qui m'annonce que cela fait maintenant quatre heures que je suis là, la lumière bleue de l'ordinateur allongeant les ombres sur le carrelage, formant les ombres frémissantes des Autres; Un jours peut être me laisseront ils en paix...






Je continue plus tard, ^^ , les aléas du CDI
Revenir en haut Aller en bas
http://mirwaneh.tumblr.com/
Mirwane
Coordonnateur Chromatique
avatar

Féminin Nombre de messages : 1161
Age : 22
Localisation : 2ème étoile à gauche et tout droit jusqu'au matin
Date d'inscription : 03/04/2010

Personnages RP
Pseudo: Mirwane
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Une goutte d'eau sur le toit   Jeu 27 Mai - 20:18

Le bip-bip du réveil qui m'annonce que cela fait maintenant quatre heures que je suis là, la lumière bleue de l'ordinateur allongeant les ombres sur le carrelage, formant les ombres frémissantes des Autres; Un jours peut être me laisseront ils en paix...
Leurs images m'entourent maintenant, se mouvant en une étrange danse macabre autour de moi... Tellement présent, ce manque, ce vide ancien et nouveau à la fois, car chaque heure du jour il trouve le moyen de se renouveller pour la nuit qui vat suivre; Pour mieux se fondre en nous pour mieux nous envahir, jusqu'à ce qu'il nous insuporte, et qu'enfin les larmes sortent, comme un ruisseau amer qui longe les vallés du visage et noie par sa crue les derniers relents de souvenir qui aurait pu LEUR survivrent, tant ils sont habiles en leurs fonctions... Une goutte d'eau sur le toit, un groupe de fêtard ivres qui passe, le crissement d'un frein au carrefour...Et soudain l'envie de crier, de hurler son nom, de faire tout pour qu'enfin ILS comprennent, ILS entendent un peu le mal qui nous font, qu'ILS sachent un peu la douleur qu'ILS nous causent... L'envie aussi de comprendre, de comprendre pourquoi nous ? Comment se fait il qu'ILS nous choisisent, nous ?... Les remords, ces satanés remords... Une goutte d'eau sur le toit
Revenir en haut Aller en bas
http://mirwaneh.tumblr.com/
Drystan
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3758
Age : 24
Localisation : A l'Ombre du Chêne
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo: L'Histoire
Pseudo : Le Kaessendryn
Pseudo :

MessageSujet: Re: Une goutte d'eau sur le toit   Ven 28 Mai - 20:04

Mirwane a écrit:
Une Goutte d'Eau sur le Toit.


Version I.

L'enseigne en néon qui clignote, une goutte d'eau sur le toit en tôle, la lumière jaunâtre d'un lampadaire, le ron-ron du frigo... Tous ces bruits et ses lumières qui font presque partie du silence et du noir qui m'entourent... Toute cette infinie multitude de choses qui forment le vide, le rien... Une goutte d'eau sur le toit, le nuage de l'anti-moustique et son odeur, le bruit d'une voiture qui passe... La noire douceur de la solitude... La solitude, on la croise un jour, et elle ne vous quitte plus, en souvenir de celui là... La présence de ceux qui nous manquent, de ceux qui nous manquaient, de ceux qui nous manqueront... Ce n'est pas leur absence, non, c'est la présence du manque... Une goutte d'eau sur le toit, une moto qui tourne à l'angle, deux portières qui claquent... Des voix dans la nuit... Et soudain, l'envie de crier, de hurler son nom, rien qu'une fois, un instant, l'envie de s'approprier, rien qu'un instant, un seul, un petit morceau de toute cette vie qui coule juste à côté, et qui passe, en nous laissant seul...Une goutte d'eau sur le toit...

_

Version II.

L'enseigne en néon qui clignote, une goutte d'eau sur le toit en tôle, la lumière jaunâtre d'un lampadaire, le ron-ron du frigo, le contact froid du carrelage sur la plante des pieds...Toute ces minuscules petites choses qui forment ensemble le vide;Tout ces bruits et ces lumières, ces sensations qui font presque partie du silence et du noir, de la bulle qui m'entoure...Une goutte d'eau sur le toit, le nuage de l'anti-moustique et son odeur, le bruit d'une voiture qui passe... La noire douceur de la solitude, cette vieille amie du clair de lune, qui éclaire d'une lumière blafarde le sens nouveau des souvenirs; celle qu'on croise un jours de pluie, et qui remplace la présence de l'autre... Une goutte d'eau sur le toit, une moto qui tourne à l'angle, deux portières qui claquent... Ce n'est pas leur absence, non, c'est la présence du manque qui nous rappelle sournoisement ceux qui ne sont plus là; Ceux qui sont partis en nous laissant seul avec nous même, qui nous abandonnés en ce monde... Une goutte d'eau sur le toit, des voix dans la nuit... Des voix qui ressemblent sans doute un peu aux leurs, aux nôtres, il y a longtemps, si longtemps qu'elles finissent par se perdre sous le rideau noir de l'obscurité, me laissant seule, encore, toujours... Une goutte d'eau sur le toit, le miaulement d'un chat affamé... Le bip-bip du réveil qui m'annonce que cela fait maintenant quatre heures que je suis là, la lumière bleue de l'ordinateur allongeant les ombres sur le carrelage, formant les ombres frémissantes des Autres; Un jours peut être me laisseront ils en paix...

Reprise de la Fin.

Le bip-bip du réveil qui m'annonce que cela fait maintenant quatre heures que je suis là, la lumière bleue de l'ordinateur allongeant les ombres sur le carrelage, formant les ombres frémissantes des Autres; Un jours peut être me laisseront ils en paix... Leurs images m'entourent maintenant, se mouvant en une étrange danse macabre autour de moi... Tellement présent, ce manque, ce vide ancien et nouveau à la fois, car chaque heure du jour il trouve le moyen de se renouveler pour la nuit qui va suivre; Pour mieux se fondre en nous pour mieux nous envahir, jusqu'à ce qu'il nous insupporte, et qu'enfin les larmes sortent, comme un ruisseau amer qui longe les vallées du visage et noie par sa crue les derniers relents de souvenirs qui aurait pu LEUR survivre, tant ils sont habiles en leurs fonctions... Une goutte d'eau sur le toit, un groupe de fêtard ivres qui passe, le crissement d'un frein au carrefour...Et soudain l'envie de crier, de hurler son nom, de faire tout pour qu'enfin ILS comprennent, ILS entendent un peu le mal qui nous font, qu'ILS sachent un peu la douleur qu'ILS nous causent... L'envie aussi de comprendre, de comprendre pourquoi nous ? Comment se fait il qu'ILS nous choisissent, nous ?... Les remords, ces satanés remords... Une goutte d'eau sur le toit

La moitié d'Aelis peut confirmer, je suis la personne la plus à cheval sur la présentation. Mais je considère que c'est un minimum syndical pour la lisibilité du texte. J'ai même du mal à saisir qui va ou... Mais enfin. Je commente dans la soirée, sur la forme et le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Drystan
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3758
Age : 24
Localisation : A l'Ombre du Chêne
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo: L'Histoire
Pseudo : Le Kaessendryn
Pseudo :

MessageSujet: Re: Une goutte d'eau sur le toit   Ven 28 Mai - 22:10

Chose promie, chose due - Je sais, je ne commente que quand je poste des texte, mais c'est le seul moment ou je parviens à trouver un petit trou dans mon enorme emploi du temps pour trainer hors d'Adalerin... - Allons-y.

Tout d'abord, en Echo à Dvb. Tu pustules ton texte avec tous ces points de suspensions - Tu vois les boutons ? Ben c'est la même chose. Quelques uns, ca passe, mais en meute, ils sont intenables -. Plus sérieusement, il y en a en effet, trop. Un texte ne repose pas sur sa ponctuation, mais sur - En plus de sa présentation pour les psychorigides comme moi – son contenu. Parlons de lui : Eh bien je suis agréablement surpris. Je te jure. J’aime bien le fond – De la dernière version – qui nous amène tranquillement vers son objectif sans accrocs importants. Il gagnerait certes à moins de répétitions, fautes et autres petits tracas, mais on ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et la crémière. Je constate donc dans tes textes un net progrès, et, le cas échéant, je trouve celui-ci sympathique. Franchement.

Et toujours, cette répétition des mêmes mots. J'aimerais savoir ce que tu cherchais à apporter à travers eux...
Revenir en haut Aller en bas
Mirwane
Coordonnateur Chromatique
avatar

Féminin Nombre de messages : 1161
Age : 22
Localisation : 2ème étoile à gauche et tout droit jusqu'au matin
Date d'inscription : 03/04/2010

Personnages RP
Pseudo: Mirwane
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Une goutte d'eau sur le toit   Jeu 3 Juin - 14:23

Merci de ton commentaire, drystan, mais si tu pouvais éviter la moindre allusion à des boutons, cela me ferait très plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
http://mirwaneh.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une goutte d'eau sur le toit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une goutte d'eau sur le toit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nettoyer un toit
» Toi Toi Mon Toit
» Mon premier essai d'une goutte d'eau dans une rose...
» La vilaine goutte d'eau revient dans l'océan... =p
» Quotes - 41 / 60 - Sur le toit de Bruxelles.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: