AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Et la vie, tu sais...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pandore
Rôliste


Féminin Nombre de messages : 260
Age : 21
Localisation : Dans mon coussin.
Date d'inscription : 10/02/2010

Personnages RP
Pseudo: Pandore
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Et la vie, tu sais...   Ven 9 Juil - 3:22

J'en ai vécu des épreuves, j'en ai mangé des couleuvres. J'ai pleuré bien deux fois la superficie des chutes du Niagara, j'ai eu mal comme personne peu comprendre, et j'ai hurlé à la lune, à la mort des centaines de fois. Je n'ai pas grandi comme les autres, moi j'ai grandi plus vite parce que j'avais pas le temps, pas le choix. J'ai perdu et prié, des milliers de fois, mes yeux ont brillé. Des fois j'ai même oublié qui j'étais et ce que je faisais ici... Pourquoi, pourquoi à moi et pourquoi comme ça ? Souvent je me suis retrouvée à genoux à délirer, souvent quand il faisait noir et que j'avais peur je me disais "seule mais en vie". Parfois les nuits les plus sombres, les jours les plus durs j'ai voulu mourir, j'ai voulu m'en aller de ce monde, l'abandonner cette vie dont je ne voulais plus. J'ai glisser dans le trou et je suis tombée, encore et encore plus bas. Je ne m'aimais pas, je n'aimais plus. J'ai dérivé des années. Ma voix m'était étrangère, mon corps ma haine. J'ai perdu encore plus et j'ai prié beaucoup moins. J'ai oublié l'espoir et détesté la lune. J'ai grandi, j'ai changé. J'ai lâché prise, j'ai abandonné le combat. D'actrice je suis passée spectatrice de ma propre vie.
J'ai fait des choses dont on a même pas idée. Les heures noires, les trois quart d'heures de gloire et le soir, et pourtant j'ai pas encore tout vu. Mais un jour j'ai dis NON ! J'ai hurlé, je me suis rebellée contre tous. J'ai dit au monde que j'avais mal, j'ai balancé ma rage et j'ai gagné !
J'attendais donne la vie, puis j'ai compris qu'il fallait la prendre. Mais elle a laissé des traces, je suis toute cassée, un peu ébréchée, et légèrement perchée, mais au moins je suis en vie. J'ai pas passé l'arme à gauche, parce que la vie même si c'est injuste, même si c'est dure, même si des "même si" je pourrais en donner des millions, c'est la vie. Je tomberai et trébucherai mais je me relèverai. Parce que le monde, ce monde est pas parfait, j'y ai ma place. La planète, la terre, l'univers, c'est ça ma vie, et quelque part c'est peut être en la détestant que je l'aime...


Dernière édition par Brennie le Dim 11 Juil - 4:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Green Partizan
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Nombre de messages : 3948
Localisation : Ici, c'est Saint-Denis.
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Et la vie, tu sais...   Ven 9 Juil - 19:08

Bon.

Il y a pas mal de choses qui ne vont pas.


Citation :
la superficie des chutes du Niagara
La métaphore est forte, mais techniquement parlant, peut-on parler de superficie, pour des chutes ? (sachant que c'est quelque chose de globalement vertical ^^)

Citation :
J'ai pas grandi comme les autres
Soit, tu choisis un niveau de langue qui efface la négation (j'ai pas au lieu de je n'ai pas). Dans ce cas, suis cette démarche jusqu'au bout :
Citation :
Je ne m'aimais pas, je n'aimais plus

Citation :
J'ai glisser
"glissé".

Citation :
J'ai oublié l'espoir et détesté la lune.
Petite incohérence stylistique, que vient faire la lune ici ?

Citation :
j'en ai vu du gazon
Admets que l'image manque un peu de clarté. Si j'ouvre la fenêtre qui donne sur le jardin, j'en vois aussi du gazon ^^. Attention à ne pas chercher la rime à tout prix.

Citation :
j'ai fait des conneries dont t'as même pas idée
Un souci de concordance stylistique : d'un seul coup tu t'adresses directement à ton lecteur, c'est un peu abrupte, puisque le début avait plus l'air d'un monologue.

Citation :
Cette connasse m'a laissé des trace
Là, répétition du mot connasse.
A ce propos, pour te faire un topo sur les injures, il vaut mieux les utiliser avec parcimonie. Quand on dit que les insultes sont le refuge de ceux qui n'ont plus d'argument, ça n'est pas pour rien. Non seulement, ça a une faible force stylistique (surtout dans ce genre de texte plutôt rageur), mais de surcroit, ça discrédite le texte.


Citation :
parce que la vie même si c'est une salope, c'est la vie, elle me fait chier et j'ai pas tout vu encore
Aya, on tombe dans un discours très oral, avec ces constructions plus maladroites. Ca casse vraiment le rythme Triste .

Citation :
J'veux pas faire pleurer
Et là, tu contractes carrément le pronom, ça ne va plus. On passe d'un pamphlet à une mauvaise gueulante.



Pour être honnête, j'ai été déçu de ce texte, de plus en plus au fil de ma lecture. Pourtant la première phrase est excellente, elle claque et nous mets direct dans le bain. Mais la suite se perd complètement. Ca manque cruellement de subtilité, et finalement, se résume à un cri de rage adressé à celui qui veut, agressif et gratuit. Ca n'inspire pas la compassion, si je puis me permettre.

Retravaille moi tout ça Clin d\'Oeil .

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
Rôliste


Féminin Nombre de messages : 260
Age : 21
Localisation : Dans mon coussin.
Date d'inscription : 10/02/2010

Personnages RP
Pseudo: Pandore
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Et la vie, tu sais...   Dim 11 Juil - 4:32

Green Partizan a écrit:

Citation :
la superficie des chutes du Niagara
La métaphore est forte, mais techniquement parlant, peut-on parler de superficie, pour des chutes ? (sachant que c'est quelque chose de globalement vertical ^^)
Et bien je me suis posée un peu la même question, mais je pense qu'une superficie est aussi "utilisable" pour n'importe quelle surface... Mais ce n'est que mon avis, dont je ne suis pas du tout certaine d'ailleurs...

Green Partizan a écrit:

Citation :
J'ai oublié l'espoir et détesté la lune.
Petite incohérence stylistique, que vient faire la lune ici ?
"et j'ai hurlé à la lune" Je ne voulais que "rappeler" ce que j'avais écrire au début... Erreur peut être ?

Voilà sinon j'ai corrigé le reste... Enfin je pense...
Et bien merci de ta franchise Heureux ! Au moins je progresse et je suis là pour ça, donc encore une fois merci. Et je ne suis moi même pas très satisfaite de ce texte donc... Peut être que ça c'est un peu ressenti ?
Revenir en haut Aller en bas
Green Partizan
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Nombre de messages : 3948
Localisation : Ici, c'est Saint-Denis.
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Et la vie, tu sais...   Lun 12 Juil - 12:53

Brennie a écrit:

Green Partizan a écrit:

Citation :
J'ai oublié l'espoir et détesté la lune.
Petite incohérence stylistique, que vient faire la lune ici ?
"et j'ai hurlé à la lune" Je ne voulais que "rappeler" ce que j'avais écrire au début... Erreur peut être ?

D'accord autant pour moi, je n'avais pas vu la référence, je retire ce que j'ai dit Clin d\'Oeil .


_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Et la vie, tu sais...   Lun 19 Juil - 14:22

On sent énormément la tirade écrite sous le coup de la rage, de la colère (un bel exemple de catharsis en direct en somme :p ), mais même après l'avoir retravaillé ça manque encore un peu de quelque chose.

Bon je suis d'accord qu'il n'ait pas besoin de "trop travailler" un texte comme celui-ci au risque de le dénaturer. Cependant il faut tout de même admettre que s'il correspond à ton état d'esprit du moment, il n'est pas forcément "agréable" à lire par le lecteur, du fait, non pas de son propos, mais de sa structure et de sa forme.

En fait ce qui "casse" un peu le texte, ce sont quelques bourdes, quelques tournures mal emboitées (la superficie des chutes par exemple en est une). Le choix des phrases courtes, tout comme celui de ne rien dévoiler sur les raisons de cette rage, sied tout à fait à l'esprit du texte, mais peut tout aussi, malheureusement, jouer à son encontre : c'est un peu trop virulent et à sens unique pour éveiller un réel sentiment chez le lecteur, au delà du simple constat du désarrois du narrateur.

Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et la vie, tu sais...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et la vie, tu sais...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» Des "ch'sais pas quoi" ???
» Je Sais Tout n°1, 02/1905, Les auteurs
» je vais essayer mais je sais pas faire et odile a disparu hiih
» Tu sais que tu es un fan du Titanic quand...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: