AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Zerangelosophies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
@ngel
Chromatique
Chromatique
avatar

Masculin Nombre de messages : 720
Age : 27
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Zerangelosophies   Mar 24 Aoû - 3:31

23.08.2010 23:15
Pensées distantes


  • Honnête
  • Images
  • Pensées
  • Souvenirs
  • Changement
  • Sentiments
  • Miroir
  • Idéal
  • Perfection
  • Imperfection
  • Mensonges
  • Inexplicable
  • Amour
  • Distance


L'attente continuelle et inconstante. Notre épée de damoclès présente dès notre naissance et ce jusqu'au moment fatidique où nous devrons quand bien que mal rendre notre dernier souffle. Si seulement elle ne pouvait être présente qu'à ces deux moments de notre vie nous n'aurions alors plus aucun repère, c'est simple durant toute notre vie nous ne ferons qu'attendre... Que ce soit un train, un avion, dans la file d'un cinéma, dans les magasins, dans nos coeurs ... Attendez ! C'est ceci qui m'intéresse, ne laissez donc pas cette pensée s'évaporée et s'effacer !

Nos coeurs ressentiraient donc d'après ma vision, philosophie et pensée; une continuelle attente. Mais de qui? De quoi? D'où? Comment? ... ?

Je ne vais pas m'aventurer bien loin avec vous à mes côtés mais simplement dans les débuts d'une relation, lorsque alors nous commençons à avoir des attentes. Et c'est bel et bien ce moment qui nous apporterons une multitudes de questions, d'espoirs, d'hésitation et tout ce qui entoure la découverte de l'autre. Mais si seulement nous ne ferions que découvrir l'autre; nous découvrons plutôt nos angoisses, nos peurs et nos hésitations. Le plus souvent nous finirons par douter de nous même, laissant de côté le réel plaisir de découvrir cette autre être pour qui nous avions tant d'attentes.

- Alors nous allons commencer justement par nous fabriquer un masque des plus résistants avec le peu d'informations que nous avons pu extraire de nos premières discussions avec l'autre. Malheureusement en amitié comme en amour nous ne savons exister par nous-même. Certainement le fait que pour que ces deux sensations proviennent avant tout d'un partage. Alors nous allons délicatement nous fondre dans l'idéal que nous pensons avoir perçu comme étant celui de l'autre. Peu à peu nous arriverons à nous en approcher; sans nous rendre compte qu'au final tout ce qui est parfait se nourrit des imperfections l'entourant ( la création de la perfection vient tout simplement de l'imperfection et inversement { vous êtes perdu? moi aussi... } ); ainsi peu à peu nous allons révéler nos imperfections; tranquillement mais surement; notre masque va finir par craquer et révéler notre véritable nature. Imaginons que nous ne puissions nous créer ce masque, nous serions incapable de lier une quelconque relation.

- L'amour au final c'est mentir. Alors certes nous mentons, mais à qui; là est toute la question. Encore une fois laissez-moi vous inviter à embarquer dans mes pensées... Se mentir à soit même pour rester tel que l'on est me semble la meilleure des solutions. Cela nous permettra de boucher quelque peu l'énorme gouffre de panique, hésitation et stress que nous ressentons face aux regards de l'autre. Bien entendu comme toute vérité n'est pas bonne à dire ou à entendre nous serons à un moment et quelque soit notre niveau de sincérité et franchise de mentir à ceux que nous aimons.

L'attente ne fait que renforcer tout les sentiments développés brièvement ci-dessus. Et vous alors dans tout cela; avez-vous réussit à voyager dans les méandres de mes pensées? Cela fait 1an que je n'ai plus écrit de peur d'écrire quelque chose de sordide et ne correspondant pas à ma philosophie. J'espère cependant ne pas vous avoir trop perdu à mes côtés, la visite est difficile et il me faut frayer un nouveau chemin afin d'y amener une certaine personne....






Dernière édition par @ngel le Jeu 26 Aoû - 7:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
@ngel
Chromatique
Chromatique
avatar

Masculin Nombre de messages : 720
Age : 27
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Zerangelosophies   Jeu 26 Aoû - 7:46

Envie fébrile d'écrire, un petit courant d'air vient refroidir mon dos nu. Les conditions seraient-elles réunies? Une bonne musique dans les oreilles, l'esprit aiguisé; oui il est temps.

Temps de déposer quelques mots, phrases sur un sentiment méconnu. Car c'est belle et bien une inconnue que je découvre chaque jour, qui au fur et à mesure me laisse un sourire béat et naïf sur les joues. Un sentiment perdu, certainement faute d'envie réelle de vivre quelque chose de nouveau. J'ai vécu dans le passé, avec et maintenant je m'en sers pour ne plus répéter les mêmes erreurs. Ou du moins j'essaye quand bien que mal, sachant pourtant que nous sommes voués à quelques échecs, mais après tout comme je l'avais déjà énoncé il n'y a rien de parfait et ce sont toutes nos imperfections qui font de nous quelqu'un...

J'ai beau me relire, repenser je me sens quelque peu perdu. Tel un enfant découvrant le monde lorsqu'il a enfin atteint la taille nécessaire afin de regarder ce qui se trouve sur la table à manger. C'est cet effet que je découvre, quelque peu effrayant mais si apaisant. J'en redemande chaque jour, tout en imaginant chaque nuit ce qu'il pourrait bien en advenir. Cette inconnue offre des visions inconnues et qui bizarrement ne m'effraies point mais me font trépigner. C'est simplement un saut de l'ange sans retour possible, ce sentiment de s'abandonné à quelqu'un de lui laisser ouvrir ce que nous avons de plus profond, cette chose que l'on appelle notre âme profonde. Mais alors serait-elle ravie de ce qu'elle y trouverait, je pourrai bien entendu vous dire que je suis quelque peu effrayé par ce que je pourrai dévoiler, ayant de multiples fractures sentimentales et familiales. Mais après tout je sais quelque part que je pourrai le partager, en discuter et pourquoi pas en sortir encore un peu plus que je n'ai réussit à en échapper...

Cet écrit n'est qu'un simple égout à pensée, un véritable chantier qui n'arrive pas à construire quelque chose, bizarrement je n'arrive pas à tourner les phrases à leur donner forme et vie. Je n'ai qu'une seule envie c'est de voir cette forme de vie qu'est mon inconnue face à moi et d'enfin....
Revenir en haut Aller en bas
Teclis
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1750
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Zerangelosophies   Lun 30 Aoû - 17:11

Il est difficile de commenter ce qui ressemble à des "divagations du moment", néanmoins, je vais m'y essayer.

Il y a une poignée de fautes de grammaire ou de syntaxe qui parsème tes écrits, la plus récurrente étant :

Citation :
quand bien que mal

L'expression est "tant bien que mal". Tu confonds peut-être avec "quand bien même". Pour le reste, ça se lit bien. Les idées sont clairement exprimées malgré des cafouillages par endroits.

Philosophiquement parlant, je te rapproche de Comte-Sponville, notamment en ce qui concerne le port du masque et le mensonge à soi-même.
L'idée d'exister via l'amour à travers l'autre est un sujet récurrent ; toute la fabuleuse thématique du Narcisse qui ne cherche qu'à s'aimer dans le reflet que lui offre son conjoint, son amant... Le thème a été largement traité de la philosophie à la psychanalyse, a eu moult interprétations et en aura encore. L'intérêt de te lire réside dans ton initiative d'enchevêtrer la vérité -ou le mensonge- à sa relation avec autrui.

L'autre thème abordé, concernant l'écriture et la phobie de ne pas réussir à retranscrire ce que l'on veut, est également compréhensible. Comme disait Hegel, le "langage est une fermentation de la pensée". Impossible de retraduire toute la richesse et l'émotion qui peuvent se cacher derrière le cheminement d'une idée, verbalement ou de façon scripturale. On ne peut au final que jeter sur le papier un raisonnement. C'est, je crois, pour cette raison que parfois, le lecteur tout comme toi Angel, peuvent avoir du mal à comprendre ce que tu écris.
C'est d'ailleurs ce qui caractérise les orateurs de génie et les écrivains des plus talentueux : être capable "d'universaliser" une pensée toute personnelle. C'est à force de rédiger et de t'efforcer de transcrire ce que tu as dans la tête qu'une feuille blanche pourra, un jour, saisir fidèlement ce qui s'y trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Aillas
Coordonnateur Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3785
Age : 28
Localisation : Utopie flagrante des Arts.
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Zerangelosophies   Mer 1 Sep - 19:56

Bien, sache que malgré tout ce que je vais te dire, j'apprécierais que tu garde l'envie d'écrire car ce qui suit n'est pas là pour te retirer toutes tes capacités.

Ton texte est englué dans la première personne que tu utilises, autrement dit : toi. Ça en crève le lecture et les idées que tu tentes de coller ça et là dans le tableau. Tu passes plus de temps à nous parler de venir dans tes pensées, à nous dire combien tes pensées sont complexes et terribles, pour au final passer complètement à côté de celles-ci. Amène-nous directement au cœur de ton intrigue, ne t'embarrasse pas des expressions de discours convenues telles que "Là est toute la question". Tu ne dilues pas ton discours malheureusement, tu le noies.

Attention aux fautes aussi, ton texte en est truffé. Surtout que certaines sont tellement évidentes qu'on est obliger de constater que tu n'as jamais pris la peine de relire ton texte, même brièvement, et ça embête la lecture. "ne laissez donc pas cette pensée s'évaporée et s'effacer !", etc.

N'oublies pas aussi qu'avant toi, d'autres ont écrit, ne tenir aucun compte de ce qui a déjà pu être fait cause problème à ta thèse. Parce que tu amènes des choses connues comme si c'étaient là des découvertes que nul autre n'avait faites avant ton arrivée : "Nos coeurs ressentiraient donc d'après ma vision, philosophie et pensée; une continuelle attente. Mais de qui? De quoi? D'où? Comment? ... ?"

Tu en fais beaucoup trop, on a l'impression que tu te glorifies de ta découverte. Désolé de le dire aussi vertement mais c'est clairement l'impression que j'ai eu à travers ce texte que tu nous propose ici. Si ce n'était pas l'intention, prends donc garde la prochaine fois à ne pas répéter ce style. Ça risquerait de te porter préjudice.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
@ngel
Chromatique
Chromatique
avatar

Masculin Nombre de messages : 720
Age : 27
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Zerangelosophies   Mar 28 Sep - 21:10

Han Teclis <3
Mon mentor adoré, déjà merci d'avoir pris le temps de déposer un commentaire.

- Pour ce qui est de mes fautes d'orthographe & de grammaire il s'agit avant tout de mon stress et besoin réel de mettre mes pensées sur la feuille. Du coup je ne prends pas l'effort de relire car c'est avant tout un exutoire à mes réflexions. Mais il est vrai que pour la lecture de mon écrit cela ne doit pas vous aidez et vous procurez un réel plaisir ou un minimum de respect pour votre lecture.

- En fait ce que tu as apprécié dans mon écrit c'est le côté franc et honnête mais en parlant de ces mensonges? En fait pour être sincère je pensais pas que mon écrit serait réellement lu ou bien encore commenté, la plupart de mes anciens écrits étant resté sans aucun commentaire réel ( spécialement mes délires pseudos philosophiques ).

- Merci pour ton commentaire cher mentor, cela fait spécialement et fortement plaisir de lire ton commentaire, et qui sait peut-être que je vais me mettre à lire les personnes que tu as cités. =)

Aillas, tout d'abord je dois avouer que je fus très étonné de te lire sur un de mes écrits me laisse un peu sans voix, et quelque soit la nature un tout petit peu brutale elle me plaît.

- Le soucis majeur c'est que je ne pourrai pas vous ramenez dans l'intrigue réelle puisque l'intrigue même est ma personne. Enfin je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire mais je ne peux pas ficeler mon écrit puisque j'écris suivant chaque pensée et réflexions me percutant lorsque j'écris sur le vif.

- En fait je l'avoue complètement je tente toujours lorsque j'écris de rendre mon écrit comme extraordinaire, voir même bien trop "majestueux" du coup je me noie bel et bien dans mes mots et mon suivit. J'ai peur lorsque l'envie d'écrire me vient, faire quelque chose de banal ou bien de déjà vu ( pour au final faire du déjà décortiquer par d'autres ). Voilà pourquoi il y a un énorme côté "t'as vu comment j'écris du beau?" mais je n'ai pas encore réussit réellement à écrire quelque chose qui me soit complètement propre et compris par d'autres, enfin je n'ai pas essayer...

Voilà, je tiens à vous remerciez pour vos commentaires, merci d'avoir pris de votre temps. Clin d\'Oeil
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zerangelosophies   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zerangelosophies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: