AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Habitant des rues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cordelia Melicerte

avatar

Féminin Nombre de messages : 2069
Age : 28
Localisation : Complètement à l'ouest, sous les épines d'un hérisson
Date d'inscription : 12/10/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Habitant des rues   Jeu 4 Nov - 0:33

La nuit tombante était traversée de frissons convulsifs. Je m'efforçais tant bien que mal de pas trop tanguer sur les pavés humides qui lançaient contre mes talons des attaques traitres, de celles que la ville mène parfois contre les étrangers invasifs. Je n'étais pas certain du chemin à suivre pour rentrer chez moi, ni même assuré de l'existence d'un tel foyer. Je marchais donc, m'orientant à l'instinct ; suivant odeurs, images et souvenirs d'une vie un peu trop lointaine pour être tout à fait réelle. Je ne me sentais pas perdu – pas vraiment. Pas plus que d'habitude.

Ce n'est qu'une fois le soleil caché pour de bon par l'horizon bouffé de cheminées que je sentis comme une perturbation dans mon univers. Je n'étais plus seul. Je n'étais plus seul et l'idée même réveillait en moi des gerbes d'angoisses à ne savoir qu'en faire. J'en crachai une partie dans l'égout grillagé, une autre au pied d'un réverbère.

Ce fut pire.

La présence avait profité de mon arrêt pour se faufiler plus près de moi, restant toutefois aux bords extrêmes de ma perception. J'avais la fièvre. Une fièvre de tropiques noirs et suants. L'angoisse me prit sous les côtes, elle avait la même absence de couleur que l'inconnu qui me poursuivait. Mes enjambées se firent plus longues, saccadées. Je m'efforçai tant bien que mal de ne pas trop tanguer sur les pavés qui lançaient contre tout mon corps leurs attaques assoiffées de peur. De celles que la ville lance contre les étrangers égarés.

J'étais perdu et traqué.

L'autre respirait fort contre ma peau mais encore trop loin pour que je puisse le sentir. Il échappait à mes sens comme un poisson-chat plein de mazout. Et moi, je visais droit, le plus droit et le plus vite possible pour tenter d'échapper à cette invasion. Je dérapai. Un cri larmoyant s'échappa d'entre mes lèvres que je gardais pourtant le plus serrées possible et alla se perdre dans le caniveau. Je repris ma course, espérant secrètement que mon poursuivant glisserait sur ce cri perdu. Là, à main droite, un nom de rue dont j'avais quelques échos dans ma mémoire ! Je m'y engloutis. L'autre suivit, toujours plus près, soufflant toujours plus fort. Un bœuf en chasse et je n'étais qu'un enfant face à sa colère.

La rue était une impasse.

Un cul-de-sac de gosse où j'allais perdre mes amis dans cette autre vie qui n'était pas la mienne. Le mur en face de moi me lança un rire sadique. Les pavés sous mes pieds s'agitèrent, moqueurs et fiers. Le corps et les yeux serrés d'angoisse je me retournai. Je n'osais pas ouvrir mon regard et affronter mon assaillant, j'étais figé dans une gangue de sueur sale que l'autre vint lécher. Avide. Je crispai mes poings et, dans un dernier sanglot pour cette maison que j'avais peut-être eue il y a longtemps, je me laissai dévorer par la ville.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Green Partizan
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Nombre de messages : 3950
Localisation : Ici, c'est Saint-Denis.
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Habitant des rues   Dim 7 Nov - 15:00

The Sprawl ! (c'est ainsi que le nomment les anglais)

Sympathique fiction sur l'étalement urbain et l'aspect labyrinthique et étouffant qu'il finit par revêtir.
Les effets de suspens sont plutôt bien maîtrisés, bien dosés. Même si l'on entrevoit un peu le véritable antagoniste de l'histoire, comme tu laisses des indices, la chute n'en est pas moins efficace. Les métaphores sont vraiment bien trouvées (la personnalisation de la nuit, la matérialisation du cri, et les autres), et viennent s'insérer impeccablement dans la trame.

Une petite remarque : "comme un poisson-chat plein de mazout" un peu enfanté comme formule, non ? ^^

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 29
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Habitant des rues   Mer 16 Fév - 23:20

J'ai bien aimé , l'écriture est très fluide, agréable à lire. Juste quelque chose ton protagoniste est féminin non? dixit car des talons au début.. si cas échéant, tu as oublié toutes les marques du genre dans le texte.
Revenir en haut Aller en bas
Cordelia Melicerte

avatar

Féminin Nombre de messages : 2069
Age : 28
Localisation : Complètement à l'ouest, sous les épines d'un hérisson
Date d'inscription : 12/10/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Habitant des rues   Mer 16 Fév - 23:22

Merci, Xupi. Tu remues les bibli, dis donc !

Et non, mon personnage est un homme. C'est juste qu'il porte des chaussures dont les semelles font du bruit...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 29
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Habitant des rues   Mer 16 Fév - 23:32

D'accord j'ai eu un léger doute
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Habitant des rues   

Revenir en haut Aller en bas
 
Habitant des rues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rues et Places de nos Villes en Hommage :
» Parade de Noël dans les rues de Bruxelles
» L'habitant de l'infini de Samura Hiroaki
» [Maroc] Fes, les toits et les rues
» rues disparues OVI (reste un fond vert ou beige !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: