AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ce rêve mort.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alynea
Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 2562
Age : 26
Localisation : Z'auriez une carte?
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Ce rêve mort.   Mer 2 Mar - 1:30

Ecrit le 1 Mars 2011
(Je ne suis pas tout à fait certaine d'avoir utilisé le passé simple à propos, mais j'espère que oui.)


J'ai rêvé. J'ai rêvé d'un monde ou nous ne serions qu'un. Je ne saurais trop dire s'il s'agissait de toi, de moi, ou d'un mélange de nous. Il y avait nos yeux et puis tes lèvres, mes mains. Mes mains se mêlaient aux tiennes et nous étions un.

Comment dire ? Le chemin se traçait sans que l'on n'eut rien à faire, et nos pas nous guidaient sans que nos désirs n'aient à l'ordonner. Nous étions deux, mais nous étions cent. Nous avions le cœur ouvert et les yeux riants, tellement bleus que le ciel prétendait qu'il nous avait fait don de ses lumières. Mais... Mais nous n'étions que nous et nous conquérions la Terre. Elle-même s'inclinait et tendait de toutes part mille offrandes plus belles et plus dérisoires les unes que les autres. Tantôt un monde, tantôt un homme et même, quel humour, même l'amour. Bien sûr, nous refusions tout cela. Nous, nous marchions, égarant nos sourires dans nos mains, brisant le temps et ignorant les nuages. Nous avions le soleil dans la tête et nous illuminions le monde. Nous aurions vécu mille ans à pulser nos pas au rythme d'un rêve. Nous aurions pu, s'il n'y avait eu ce coup de semonce, cette grêle soudaine qui nous obligea à courir et trouver un abri avant que nos rires ne soient changés en lambeaux de souvenirs. Nous fûmes bien obligés d'accepter l'ultime cadeau que la Terre nous tendit, cette grotte salvatrice à flanc de montagne. Et nous nous y protégeâmes, un peu étonnés d'avoir quitté le ciel et de ne trouver autours de nous qu'une pierre dure et froide. Mais toujours liés, toujours un seul dans nos corps séparés, nous continuions de bâtir l'infini. Nous n'étions plus lumière, le soleil ayant fuit à l'arrivée de l'orage. Et la foudre grondait au dehors, fouillant la roche à notre recherche, inlassablement. Tant et si bien qu'un pan entier fini par s'effondrer. Sur toi.

Les yeux humides d'une pluie nouvelle, je regardais, incrédule, l'absence de toi au creux de mon bras. C'est là que j'ai compris que tu n'existais pas.

_________________

" Il ne vous reste qu'une photo à prendre.
Il ne vous reste plus qu'un jour à vivre ; il ne vous reste que dix mots à dire. "


Revenir en haut Aller en bas
http://alynea.deviantart.com/
Cassiopée
Héliaste
avatar

Féminin Nombre de messages : 9868
Age : 59
Localisation : Les pieds sous l'eau, la tête au delà des étoiles.
Date d'inscription : 05/01/2008

Personnages RP
Pseudo: Cassiopée
Pseudo : Maelun
Pseudo : Lucia

MessageSujet: Re: Ce rêve mort.   Mer 2 Mar - 3:19

Un très joli texte écrit avec la maîtrise que je te reconnais sans surcharge et simplement mais sûrement.
Il raconte un rêve déçu. Un rêve que l'on parcourt à deux mais qu'on achève seul.
C'est une histoire qui soulève un moment l'espoir pour se finir brutalement.
Je l'aime bien.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Cordelia Melicerte

avatar

Féminin Nombre de messages : 2069
Age : 27
Localisation : Complètement à l'ouest, sous les épines d'un hérisson
Date d'inscription : 12/10/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Ce rêve mort.   Mer 2 Mar - 12:00

J'ai bien aimé ce texte Heureux Orange. J'avais un peu peur au début de me trouver encore devant un de ces textes sans histoire, plus introspectifs qu'autre chose et qui, bien que souvent plaisants à lire, ne m'intéressent pas beaucoup.

Mais non, là, il y a une vraie histoire avec un début, un déroulement... et une fin très bien amenée ! Aah, cette fin ! Je ne dirai rien dessus si ce n'est qu'elle m'a plu.

Par contre, le début... si j'ai eu peur au début, c'est que j'avais une raison ! Il est à mon goût trop répétitif. Il patine. On a compris dès les premières lignes ce que tu voulais nous dire ! Pourquoi en rajoutes-tu ? Alors, certes, c'est joli car c'est bien écrit ! Mais c'est un petit peu... ennuyeux. Il ne se passe rien pendant trop de lignes et les mots se sont floutés devant mes yeux (je suis sûre que je n'ai pas compris le tiers des phrases à cause de mon inattention). Dans un texte plus long, cela ne m'aurait pas posé problème : tu aurais eu le temps de poser ton décors et de nous laisser nous en imprégner. Mais là, en lisant ces nombreuses phrases qui voulaient toutes dire presque la même chose et en voyant que j'étais presque arrivée à la moitié du texte, j'ai eu peur et je me suis dit : "holly crap ! ça va être comme ça tout le long ? ;( "

Bref... voici tout ce que, à mon humble avis, tu pourrais soit raccourcir soit approfondir (pour y dire plus de choses que tu n'en dis déjà) :

Citation :
J'ai rêvé. J'ai rêvé d'un monde ou nous ne serions qu'un. Je ne saurais trop dire s'il s'agissait de toi, de moi, ou d'un mélange de nous. Il y avait nos yeux et puis tes lèvres, mes mains. Mes mains se mêlaient aux tiennes et nous étions un.

Comment dire ? Le chemin se traçait sans que l'on n'eut rien à faire, et nos pas nous guidaient sans que nos désirs n'aient à l'ordonner. Nous étions deux, mais nous étions cent. Nous avions le cœur ouvert et les yeux riants, tellement bleus que le ciel prétendait qu'il nous avait fait don de ses lumières. Mais... Mais nous n'étions que nous et nous conquérions la Terre. Elle-même s'inclinait et tendait de toutes part mille offrandes plus belles et plus dérisoires les unes que les autres. Tantôt un monde, tantôt un homme et même, quel humour, même l'amour. Bien sûr, nous refusions tout cela. Nous, nous marchions, égarant nos sourires dans nos mains, brisant le temps et ignorant les nuages. Nous avions le soleil dans la tête et nous illuminions le monde. Nous aurions vécu mille ans à pulser nos pas au rythme d'un rêve.

Pour faire simple, dans tout ce passage tu dis "nous étions deux et pourtant beaucoup et nous étions heureux, le monde pour nous". Voilà.

Alors que pour dire "maintenant tu es mort et tu n'as jamais existé", ce qui est quand même le pendant de ce que tu disais plus haut (et oui, c'est une question d'équilibre !) tu dis :

Citation :
Les yeux humides d'une pluie nouvelle, je regardais, incrédule, l'absence de toi au creux de mon bras. C'est là que j'ai compris que tu n'existais pas.

Ah, non ! C'est un peu court jeune femme ! (enfin, c'est le début qui est trop long).

Mais ne t'y trompe pas : j'ai pris plaisir à lire ton texte et la fin m'a tapé dans le coeur ! Il pourrait simplement être mieux, il est encore un peu maladroit dans sa construction.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Erlidann

avatar

Masculin Nombre de messages : 2380
Age : 28
Localisation : Sur Terre
Date d'inscription : 24/04/2009

Personnages RP
Pseudo: Erlidann
Pseudo : Magel
Pseudo :

MessageSujet: Re: Ce rêve mort.   Mer 2 Mar - 13:11

Alors, déjà, j'ai apprécié ton texte que j'ai lu sans trop de soucis d'une seule traite.

Par contre, je ne sais pas trop si c'est un effet de mon réveil tardif mais j'ai relu plusieurs fois une même phrase sans trop m'en rendre compte.

L'ensemble n'est pas trop lourd et se lit facilement mais j'ai trouvé la chute un peu trop abrupte pour une mise en situation aussi longue.

Au final, un texte agréable à lire. Heureux

_________________
Spoiler:
 



"Le jeu ? C'est l'homme ! La vie est fondamentalement un jeu." K. A. Porter
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
Rôliste


Féminin Nombre de messages : 260
Age : 21
Localisation : Dans mon coussin.
Date d'inscription : 10/02/2010

Personnages RP
Pseudo: Pandore
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Ce rêve mort.   Mer 2 Mar - 18:44

Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé, les émotions de la joie/légèreté du début. Agréable lecture, ton texte ce lis facilement, et la compréhension n'est pas difficile.

L'espace du temps de ma lecture, j'ai apprécié de me plonger facilement dans ton texte, et le décor c'est modifié autour de moi et c'était très agréable. La fin est effectivement un peu abrupte, mais sinon, ton texte est très bon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Ce rêve mort.   Mer 2 Mar - 23:10

Très joli rythme. Chaleureux, patient, intemporel, infini (bon ok... un tout petit peu long tout de même).

Ce qui m'aura le plus dérangé en fait, c'est la transition entre ce bonheur à deux, cette longue épopée rêvée et la tournure négative que prend l'histoire. Je veux dire, c'ets trop direct, la transition est rude et tu vas vite à l'essentiel, c'est à dire à la fin. Je pense que tu aurais gagné à continuer sur le même rythme, en faisant durer cette dégradation, en l'étayant un peu, pour sauvegarder justement l'harmonie du tout.

La fin quant à elle me semble tout à fait satisfaisante; elle est violente et immédiate et provoque la désolation instantanée nécessaire à faire passer ce sentiment précis de perte absolue d'une chose qui n'a jamais existée.

La prise de conscience est d'autant plus triste et franche je trouve.

En tout cas tu as su reproduire assez fidèlement cette sensation onirique, ça m'a rappelé un rêve assez similaire, ou en tout cas la réminiscence d'avoir vécu la même chose une nuit.


Et puis je trouve que c'ets plus construit que d'habitude, plus profond aussi Heureux


(on dit merci quand ça plait ^^ oui ! ici aussi !)
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Melaka
Chromatique
Chromatique
avatar

Féminin Nombre de messages : 4771
Age : 27
Localisation : Dans le bureau des Sordides Assistantes !
Date d'inscription : 30/10/2010

Personnages RP
Pseudo: Melaka
Pseudo : Inayat
Pseudo :

MessageSujet: Re: Ce rêve mort.   Sam 5 Mar - 2:42

Une histoire très belle à lire ! Je t'avouerai que j'aime particulièrement le texte à partir de "Nous, nous marchions", il y a des images qui font rêver Heureux

J'aime beaucoup la notion de moi/toi/nous que tu n'exprimes pas de manière "fleur bleue" ... L'évolution de la situation est aussi bien menée, avec une fin quelque peu tragique mais joliment écrite.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
http://www.melaka-design.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce rêve mort.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce rêve mort.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Undertaker serait mort !!!!
» Dieu de la mort : 03/2008
» ou est la faux de La mort DOS ?
» Kinshasa, Mort de Taty de JB mpiana
» nouvelles du soldat Achille Migne , mort à l'ennemi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: