AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bogatyri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peregrinn
Chromatique et littéraire
Chromatique et littéraire
avatar

Masculin Nombre de messages : 54
Age : 25
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Bogatyri    Sam 9 Avr - 13:44

Notre expédition nous avait donc menée ici; bien loin de toute vie tout au sud de notre île, à la frontière du monde disaient certains. Ici tout prenait fin. Le fleuve que nous suivions depuis plusieurs semaines, son apogée atteint, se jetait ici, et disparaissait dans un grondement assourdissant. Les falaises millénaires, sombres et abrupt semblaient s'abimer dans un néant cosmique.

Le blizzard glacial venant de la Couronne nous fouettait la nuque et les chevaux à bout de force hennissaient d'impatience. Tous, étions épuisés par le long voyage que nous avions effectués, mais nous étions enfin là, au bord du monde, nous étions presque arrivé. Un peu plus loin, nous vîmes le chemin, qui semblait avoir été taillé par des titans s'aventurer doucement aux confins du vide. C'était notre route, notre destin, de l'emprunter. Il était assez large pour que les cinq cavaliers que nous étions le descendent de front, sans être inquiété. A cet instant, le soleil disparaissait loin à l'horizon, et nous pûmes profiter un infime moment, l'espace d'un soupir, le temps d'une pensée éphémère, du rayon vert dont beaucoup avaient entendu parler sans jamais le voir. Certains prétendaient qu'il s'agissait du dernier regard des dieux sur notre monde, avant de le laisser sombrer dans les ténèbres, et d'autres quant à eux pensaient qu'il s'agissait d'un appel des marins perdus depuis des siècles dans cet océan, immense.

Le ciel était éclairé par les derniers filaments de lumière qui se retiraient tels des serpents en direction de l'infini suivant leur maître Soleil, abandonnant le monde à son sort.

Le vent commençait à tourner, et au loin, de grands nuages sombres annonçaient la tempête, nous nous hâtions donc de rejoindre une cavité dans la falaise pour mettre les chevaux épuisés à l'abri. Nous, Bogatyr que nous étions, ressortîmes ensuite pour accueillir cet ouragan.

Le vent iodé commençait à se faire sentir et nous confirmait la présence d'un océan dans les ténèbres, La tempête galopait à notre rencontre sur son lit de vague. Le tonnerre quant à lui, grondait au loin de sa voie de sage vieillard, nous l'entendions se rapprocher jusqu'à ce que le bourdonnement incessant nous envahisse intégralement. Les éclairs lancés par ses mains, plutôt que de nous aveugler, nous éclairaient, nous rassuraient. Les rafales de vent tièdes nous enlaçaient de leur douce mains, nous réchauffaient dans le froid glacial du grand nord. La pluie et la grêle semblaient former un rideau qui jamais ne nous atteignait, et qui parfois nous lançait un bras accueillant, comme une invitation à la danse des éléments, sans jamais nous agresser. C'était grandiose, nous avions atteint un état de fusion suprême avec la tempête, et nous étions en communion avec la terre. Perchés au bord du vide, on se sentait invincibles. Cette tempête était notre gardienne accompagnée de ses sbires. Elle nous protégeait, nous revigorait, elle nous offrait le rapport à la terre le plus brut qui puisse être. Jamais nous nous étions senti plus en sécurité que dans cette tempête. Nous hurlions notre joie en réponse à la Terre, à la nature toute entière. Nous hurlions!

Mais cela prit fin, progressivement. Les dernières bourrasques se retiraient, nous enlaçant une dernière fois. Nous étions à nouveau seul dans cette nature que nous n'avions non pas dompté, mais avec laquelle nous avions sur partager. Nature qui est à l'homme ce que les les ailes sont à l'aigle, le chemin vers l'envol extatique.





Spoiler:
 


Dernière édition par Peregrinn le Jeu 12 Mai - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://trent-zinc.deviantart.com/
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Bogatyri    Dim 10 Avr - 12:19

Si ce n'est pas de toi, c'est forcément de quelqu'un d'autre; le citer pour lui rendre hommage serait le minimum de politesse à lui rendre Heureux (en plus d'éviter de te faire taper sur les doigts pour plagiat !)


Alors il y a pas mal d'erreurs de débutants là dedans, cher ami. En effet tu mélange un peu tout, tu brode autour d'images et de termes de vocabulaire qui ne sont pas forcément approprié. D'où ce patchwork d'éléments qui viennent remplacer la logique et la spontanéité de ton récit.

Exemples :

"apogée" et "néant cosmique" ne sont pas des termes adaptés à la description d'un environnement typiquement "tellurique" (c'est quoi l'apogée d'un fleuve ?)

"Un blizzard glacial venant de la Couronne" (c'est quoi la Couronne ?) Le blizzard est généralement antithétique des paysages côtiers méridionaux, d'autant que tu emploies par la suite le mot "ouragan". Attention au choix du vocabulaire.

"Le vent iodé commençait à se faire sentir et nous confirmait la présence d'un océan dans les ténèbres" : après avoir suivi un fleuve jusqu'à son estuaire, observé un rayon vert au dessus de l'océan et s'être réfugiés au creux d'une falaise littorale, à mon avis, et même le nez bouché sans pouvoir sentir l'iode, ils devaient déjà bien se douter de la présence d'un océan (sur tout lorsqu'on habite sur une île).

"Le tonnerre quant à lui, grondait au loin de sa voie de sage vieillard" : la voix

Le titre aurait mérité une petite explication aussi, ça nous aurait évité de chercher dans wikipédia et de découvrir cette faute : "Nous, Bogatyr que nous étions" (le pluriel c'est bien avec un "i" comme indiqué dans le titre Clin d\'Oeil )



Il y a donc pas mal d'incohérences : longer un fleuve pendant plusieurs semaines à cheval pour atteindre le sud d'une île ne correspond pas à la logique d'atteindre le grand nord.

Et je t'assure aussi d'une chose : viens passer une nuit au mois de novembre sur le bord de la pointe du Raz, et jamais plus tu oseras écrire des phrases comme : "Jamais nous nous étions senti plus en sécurité que dans cette tempête" ^^


Pour ce qui est de l'écriture en elle même, outre les quelques petites fautes d'accord et la syntaxe pas encore trop assurée, on voit bien que tu as les bases. Il ne te reste plus qu'à les consolider pour arriver à une écriture plus fine et plus intuitive.

Ca vient avec l'habitude Heureux

N'hésite pas à travailler avec ton futur mentor à l'éaadémie Clin d\'Oeil
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Peregrinn
Chromatique et littéraire
Chromatique et littéraire
avatar

Masculin Nombre de messages : 54
Age : 25
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Re: Bogatyri    Lun 11 Avr - 10:53

En effet, mais je ne sais plus ou j'ai pu lire cette phrase, donc je préfère quand même préciser que ce n'est pas de moi Très Heureux

J'avoue que certains termes sont mal utilisés. J'ai pu lire une fois "ce qui est clair pour l'auteur, ne l'est pas forcément pour les autres" Je comprend mieux maintenant Heureux De même que les incohérences viennent du fait que je ne me suis pas assez renseigné. Quoique j'ai bien précisé que le blizzard vient du nord, et que le vent tourne pour laisser arriver cet ouragan, mais vu que ni l'un ni l'autre ne sont compatibles avec le paysage décrit ...

Bon, je précise que cette île n'existe pas forcément, en dehors de mon imagination du moins. Donc c'est une île qui est située au (grand) nord, la rivière coule vers le sud, et les braves Bogatyri, la suivent, vers le sud donc. Encore une fois, c'était limpide dans mon esprit, mais pas dans mes écrits Très Heureux

Ah et par contre, ces braves Bogatyri encore une fois n'ont pas peur de la tempête, car c'est des super chevaliers courageux. Moi j'aurai l'impression de crever, mais pas eux. Ils ne défient pas la nature, mais sont en union avec elle Heureux

Bon, j'espère que quelqu'un va me mentoriser pour que je puisse améliorer tout ça :p
Revenir en haut Aller en bas
http://trent-zinc.deviantart.com/
Green Partizan
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Nombre de messages : 3948
Localisation : Ici, c'est Saint-Denis.
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Bogatyri    Dim 1 Mai - 13:46

Pas mal du tout !

Le début est un peu poussif à certains moments, même si ça va, par contre je trouve le deuxième paragraphe excellent. Il m'a rappelé Giono en fait, dans son rapport à la nature. En tout cas il est très bien dosé je trouve, ni trop lourd, ni trop exagéré, mais bien fourni. Et surtout, c'est très imagé, on se figure très facilement la scène. Content Vert

- J'ai pareillement tiqué sur "apogée".
- Les chevaux bénissaient ? Ou hennissaient plutôt ? ^^
- "qui semblait avoir été taillé par des titans s'aventurer doucement aux confins du vide" ; la phrase n'est pas correcte syntaxiquement, il doit manquer un mot, inattention ? "partis s'aventurer", plutôt.
- "et nous pûmes profiter un infime moment, l'espace d'un soupir, le temps d'une pensée éphémère" ; un peu long le rythme ternaire.
- répétition de "enlacer" au dernier paragraphe. "Embrasser", plutôt, par exemple ? Content Vert

Bon texte, en tout cas.

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bogatyri    

Revenir en haut Aller en bas
 
Bogatyri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: