AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cocoon
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 985
Age : 27
Localisation : Dans 14 plans stellaires en simultané
Date d'inscription : 26/12/2010

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing   Lun 30 Mai - 19:00

Dans les groupes quasi sectaires que constituent le cercle des pratiquants du rôlisme, circule une récente rumeur qui émoustille chacun et fait briller les regards. Il aurait été trouvé, au fin fond du repère d'une liche corrompue, un grimoire d'une valeur bien supérieure à celle que garderait n'importe quel dragon.

Ce grimoire serait marqué du seau d'un Fondateur. Le symbole de cette relique est, dit-on, constitué de runes entremêlées les unes aux autres dans une sorte d'arbre majestueux, mais ils restent difficiles à déchiffrer, et leur signification à peine maîtrisée.

Les Fondateurs, parait-il, auraient créé notre monde, celui d'hier et de demain. Ces entités toutes puissantes seraient capables de bâtir des mondes par leur seule volonté, et d'en détruire d'un simple regard. S'il est authentique, imaginez alors la valeur d'un tel ouvrage !

Dans les tavernes, chacun y va de sa petite histoire, racontant qu'on y trouve des formules magiques pour devenir un géant, et pour d'autres des recettes de potions qui font pousser les plantes à la vitesse d'un cheval. Mais la rumeur la plus répandue, elle, laisse entendre qu'il y est écrit l'histoire du vieux monde... Cela reste entre nous, mais c'est totalement vrai. J'ai réussit à corrompre un des nobles de la cour pour qu'il me confie ce qui a put en être comprit, et même si ce livre mettra des années à être traduit entièrement, une partie de ces textes obscurs a déjà été mise au clair.

L'histoire parle d'un royaume elfe, Sir'Kho, vivant naguère dans un recoin de forêt oublié des hommes, et plus particulièrement de Za, un prince de la famille royale.

Za était le second de ses frères et soeurs de sang royal. Son ainé, Pin, était le plus populaire de la capitale, et il était destiné à devenir le successeur de leur père, le bon roi Kharich. Néanmoins, durant ses longues nuits d'insomnie, Za espérait en secret, il avait le rêve de devenir le nouveau gardien du pouvoir. L'elfe n'avait jamais aimé son frère, et ce n'était un secret pour personne. Car si Pin devenait roi, s'en était finit de la couronne pour les autres. De nombreuses idées travaillaient dans l'esprit de Za, pour la plupart fort peu morales, pour beaucoup méprisables. Un nombre incroyable de pages furent noircies par les sombres machineries politiques et divers complots du prince, dans le dessin de salir la réputation de son grand frère, et ainsi d'accéder au trône. Za angoissait chaque jour un peu plus à la vue de leur père affaiblit, vivant dans la crainte que le jour du couronnement n'arrive avant qu'il puisse prendre la place de son frère. Mais la tourmente de l'elfe prit fin, un soir de pleine lune: tout s'éclaira.

Le nouveau roi devait être populaire aux yeux du peuple, et si Za parvenait à être plus apprécié que Pin, tout en salissant sa réputation, alors le peuple se lèverait contre son ainé et le réclamerait, lui, à la tête du royaume, mais bien sûr !

Pour être bien vu, il fallait être partout, s'occuper de tout le monde, de tout les problèmes, se montrer paternaliste, protecteur, aimant. Il faudrait jouer un rôle. Porter un masque permanent. Sourire, et promettre. Oui, promettre le monde, jusqu'à ce que la couronne soit à lui. C'était un prix risible à payer en échange du pouvoir !

Dans les années qui suivirent, on entendit plus que parler du prince Za, s'occupant des défavorisés, aidant le peuple, promettant du travail pour les ouvriers du royaume, des toits pour les sans abris, et la protection contre les envahisseurs. Le peuple se mit à oublier Pin, peu à peu, et à croire en Za. L'ainé bouillait de rage, il voyait bien ce que tentait son frère, et essaya lui aussi de se mettre aux promesses. Mais il n'avait pas l'initiative, et fut bien vite accusé de vouloir redorer son image en plagiant les efforts du second prince.

Soutenu par Kharich, il conçut un piège pour déjouer les plans de son frère.Il dévoila au grand jour des fautes que son frère avait commit, de nombreuses fautes, certaines plus ou moins vraies. Ces révélations devaient convaincre les habitants du royaume de la vilénie de Za, mais le peuple ne vit qu'une tentative de plus pour discréditer son frère de sang. Alors, Pin tomba en désuétude. Il s'attira les regards mauvais, les fausses rumeurs, et le mépris de son peuple qui l'aimait tant autrefois. Au bout d'un temps, il s'enferma même dans ses appartements, reclus dans son palais à défaut de pouvoir faire quoi que ce soit, sous le sourire narquois de Za qui jouissait de sa victoire.

Quand leur père vint à mourir, il les quitta dans un rictus faussement réconfortant, les larmes aux yeux. Za fut mit à la tête du royaume, et Pin bannit pour toujours.

Le nouveau roi était heureux, il avait réussit ! Maintenant il fallait justifier son statut, et honorer ses nombreuses promesses. Mais construire sur du vent ne donne rien de solide. Et il comprit rapidement que ses belles paroles n'étaient pas réalisables. Où construire de nouveaux toits quand l'ennemi était à leurs portes ? Où trouver de l'emploi quand le peuple était déjà trop nombreux ? Et comment offrir la sécurité quand il n'y avait pas d'or pour payer les défenses ?

Le doute s'empara de Za alors qu'il commençait tout juste à profiter du luxe du pouvoir. L'elfe pouvait jouir de nombreux avantages, alors que le peuple lui réclamait toujours l'impossible, mais un impossible qui lui avait été assuré. Le nouveau roi se mit à fuir ses responsabilités, devenant distant et glacial envers son peuple. Au lieu de tenter de le rassurer, il décida d'instaurer l'austérité pour conserver ses propres privilèges. A ce royaume ingrat ne sachant le remercier pour ses efforts, il lui prendrait désormais toutes ses richesses, pour quitter le pays le moment venu.

En attendant son départ, il soignerait son image pour éviter la colère du peuple, se forgeant une réputation la moins impopulaire possible, berçant ceux qui croyaient encore en lui de belles illusions. Il avait bien mené son affaire, un beau visage ferait le reste. Un peu de poudre aux yeux pour calmer les ardeurs, et le tour serait joué, Za disparaitrait dans les ténèbres.

Et alors que la capitale grondait et que plusieurs bosquets du royaume tombaient en cendres sous les coups de la révolte, l'elfe songeait à sa futur action pour relancer son image. Les nombreux artifices de beauté ne suffisaient plus à faire oublier ses erreurs, ses baumes n'étaient plus assez efficaces, il en fallait de plus puissants pour éviter au royaume une révolte générale. Il fallait trouver de quoi améliorer toujours plus son image. Ses conseillers lui prodiguaient d'autres artifices pour tenter de plaire au peuple, ils trouvèrent d'autres produits pour faire naître de nouvelles illusions, et consolider ce rêve où tout va pour le mieux.

Et pendant que le royaume tombait en ruines, et que des mois plus tard disparaitrait le dernier empire elfique, Za, ultime roi des elfes, rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Méli
Coordonnateur Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 1377
Age : 30
Localisation : Débarquée
Date d'inscription : 05/02/2011

Personnages RP
Pseudo: Nayima
Pseudo : Afenwé
Pseudo : Haesobia Hardenthun

MessageSujet: Re: L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing   Lun 30 Mai - 22:15

Je trouve ton histoire sympa, bien écrite et profonde! Je suis pas très douée pour les critiques, positives ou négatives, donc ca sera tout!

bisous

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing   Mar 31 Mai - 1:19

Citation :
Alors, Pin tomba en désuétude.
Vraiment ? comme un lecteur de mini-CD ou de minidisc à l'heure des i-touch ? XD Suis pas sûr que ça convienne vraiment commetournure, même pour un elfe Très Heureux

Citation :
Za, ultime roi des elfes, rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing.
Han ! et moi qui croyait que c'était une parabole, un conte, une symbolique narrative. T'es tombé dans le premier degré à la toute fin pour esquiver une vraie chute ?

Je trouve que ça tombe à plat à vrai dire.

Citation :
mais ils restent difficiles à déchiffrer, et leur signification à peine maîtrisée.
(...)
même si ce livre mettra des années à être traduit entièrement, une partie de ces textes obscurs a déjà été mise au clair.
Ouai vu les détails que tu donnes il a en effet du être bien mis au clair déjà !

En fait ce qui me dérange le plus, mis à part ces quelques détails presqu'anodins, ça reste ton style narratif. Le scenario se tient, le début, le milieu, l'évolution, les enchainements... mais j'ai l'impression que ce texte est justement plus un scenario qu'une véritable nouvelle. C'est un peu comme si tu nous racontais ce que tu allais écrire. J'ai l'impression que ça manque de quelque chose, comme si il manquait un petit rien pour passer de l'ébauche au vrai texte.

J'arrive pas bien à mettre le doigt dessus, c'est frustrant.


En tout cas j'ai beaucoup aimé l'accroche. Dommage que tu ne t'y tiennes pas par la suite, l'idée était excellente Heureux


Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Méli
Coordonnateur Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 1377
Age : 30
Localisation : Débarquée
Date d'inscription : 05/02/2011

Personnages RP
Pseudo: Nayima
Pseudo : Afenwé
Pseudo : Haesobia Hardenthun

MessageSujet: Re: L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing   Mar 31 Mai - 13:00

Bon en générale je me promène assez peu sur TA, et encore moins dans les lieux de critiques dans la mesures où je trouve souvent que c'est des commentaires assez brusques sans parfois de véritables raisons. Certes on peut avoir un avis mais pas obligé de sortir ca comme une vérité intangible. Surtout dans l'art où c'est je pense beaucoup une question de goût. Mais puisque que c'est le système et vous vous connaissez depuis longtemps je me contente de pas y aller, et je me dis que c'est votre truc.

Mais là ton commentaire m'a bien énervé... et comme j'ai été invité à lire cette nouvelle, je vais pour une fois défendre mon opinion. Qui d'ailleurs ne vaut qu'en tant que telle, une simple opinion.

Que tu penses que sa chute tombe à plat, c'est ton avis, ce n'est pas un fait.
Perso je trouve ca assez intelligent. Utiliser deux objets anodins aujourd'hui qui pourtant pour une époque étaient relativement technologiques et inabordables (bon je pense surtout au shampoing), nous fait ressentir d'autant plus la futilité et l'égoïsme de ce roi et le rende même ridicule.

De plus je trouve que ca ressemble bien à une nouvelle, j'attend pas vraiment de suite.

En plus je trouve la morale de cette histoire assez bonne. Ce texte rappelle qu'il est facile d'être manipulé par des sourires, et qu'il est beaucoup moins facile d'assumer ses responsabilité en satisfaisant tout le monde. Au final c'est l'égoïsme et l'imbécilité de l'ensemble qui ont mené à la ruine du royaume.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lilith
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 2638
Age : 28
Localisation : Intermédiaire.
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnages RP
Pseudo: Lilith
Pseudo : Erylie
Pseudo : Madalyn

MessageSujet: Re: L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing   Mar 31 Mai - 13:08

Il me semble que Dvb a écrit :

Citation :
Je trouve que ça tombe à plat à vrai dire.

Pas "ta chute tombe à plat". Ce qui signifie, à mon avis, un avis justement, tout personnel, pas l'énoncé d'un fait comme tu le suggères.

Pour ma part, je suis assez d'accord avec le fait que la narration de la première partie est plus intrigante que la suite. Ce registre aurait vraiment pu amener quelque chose de décalé comme tu l'as assez bien entamé.
Un texte divertissant donc, mais sans plus pour moi.

Quant à l'évocation du système dont tu parles et ben de quoi parles tu exactement ?

_________________
Il y a en toi le gâchis d'un soleil qui sommeille, plusieurs fois, on t'a dit : "Révèle".

I believe in you.

Vitrine de Lilith
Revenir en haut Aller en bas
Cocoon
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 985
Age : 27
Localisation : Dans 14 plans stellaires en simultané
Date d'inscription : 26/12/2010

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing   Mar 31 Mai - 23:51

Ce que je trouve frustrant c'est justement cet avis. En effet, OUI, c'est un texte au premier degré, mais t'es tu demandé pourquoi ?

Les noms, pour les deux qui dorment au fond, sont les parodies du président, de Villepin, et Chirac (Sir'kho Za, Chirakh, Pin le gars apprécié de sa ville). Aussi, le texte que j'ai voulu parodique, retrace des faits inspirés de la réalité, d'où le fait que, oui, ce n'est pas vraiment imagé. Je voulais faire cette petite parodie à l'issu du film "La conquête" que j'ai été voir. Je cherchais une inspiration pour le corps du texte, vu que j'avais déjà le titre, et la politique m'a plu.

Autre chose, le fait de dire que ce soit pas une "vraie" nouvelle me gêne. Je mets plus le qualificatif "conte", que nouvelle. Le livre cité est un livre d'histoires, en somme, donc oui le résultat se rapproche beaucoup plus du conte que de la nouvelle classique. Mais je ne voulais pas commencer par "il était une fois". Un peu d'originalité donc...

Après, pour la fin, je te remercie nayima de venir prendre ma défense, et te remercie également pour ton avis posté plus haut. Mais en effet dvb m'a dit "je trouve" et pas "c'est". Il a son avis, et la tournure, moi, ne m'a pas scandalisé, mais bon l'important c'est le fond des commentaires ^^.

Cependant, le "ça tombe à plat", là, je suis pas d'accord. On pourrait citer Néron qui pensait à un poème quand Rome brûlait sous ses yeux. Qui prétendrait aujourd'hui que cette anecdote est "plate" ? Je me compare pas aux écrits du genre. Mais cette fin est tout sauf plate, bien au contraire. Le paroxysme de l'égocentrisme et de l'élitisme, le rapport au thème du sujet, la relation avec la politique actuelle, les sous entendus graves mais réalistes que cela entend. Il y a quantité de messages et d'images fournies dans ce texte, et surtout sur sa fin.

J'ai même fait l'effort, pour éviter l'erreur qui m'a été reproché de trop guider mon lecteur, de laisser l'interprétation à celui ci en finissant par une phrase pleine de sous entendus certes, mais en rien qui ne guiderait la pensée de quelque manière que ce soit. J'ai fais exprès donc de laisser le lecteur interpréter à sa guise, j'y ai mis des messages, j'ai fait au mieux pour lui donner de la valeur, alors NON, cette fin n'est absolument pas plate. Si tu as loupé sa valeur, c'est tant pis pour toi, mais je ne laisserais pas discréditer cette fin dont finalement je suis satisfait è_é. (didiou gast vla t'y pas queu j'eum laisserait souffler dans eul museau !)

Maintenant, c'est sur que c'est pas un conte pour enfant, quoi que ça en ait l'allure. Mais au moins c'est un conte à forte valeur d'actualité, et qui fait réfléchir, comme un vrai conte avec la morale de fin.

Dernier point, Pour ce qui est du livre en lui même, imagines un grimoire genre 1000 pages, le fait d'avoir compris que le symbole qui ressemblerait"grossièrement" à un arbre, et qui serait formé de vieux caractères(appelons ça runes) est franchement pas dur à comprendre; N'importe quel gus est capable d'interpréter n'importe quel symbole, que ça ressemble pour lui à un arbre, un chien, ou à une position de techtonick, mais faut franchement pas un prix Nobel pour donner une image grossière d'un dessin vieux de 15000 piges (pour la ptite histoire, je faisais référence à la marque de Tolkien, certains repenseront à juste titre au dessin formé des lettres J R R T, et c'est à ça que je faisais vaguement référence).

De plus, décrypter une histoire qui peut être résumée en un dessin façon BD accompagné d'un texte, ça aussi, c'est pas forcément dur, et ça peut tenir sur une ou deux des 1000 pages du bouquin. On en conclu qu'il n'y a pas besoin de 15 ans pour traduire 1 page. Donc je trouve que la remarque portée sur ce passage n'est pas d'une grande pertinence.

Voilà pour ma réac à chaud. J'ai ptet été un peu brusque, j'avais envie de faire le bon gros paysan énervé après avoir passé la journée au fin fond de la campagne à travers brocéliande, et m'être tapé plus de 4h de voyage voiture aller retour aide pas à la santé.

Merci pour vos commentaires, et je suis à disposition pour toutes autres remarques ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lyn

avatar

Féminin Nombre de messages : 125
Age : 21
Localisation : Dans l'énorme cinéma qu'on appelle le monde
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing   Mer 1 Juin - 0:24

N'ayant pas beaucoup d'expérience dans le monde de la critique, je vais essayer d'être brève. J'avoue que j'ai été attirée par le titre qui m'a rendu curieuse. Je n'ai pas été déçue par l'histoire en elle-même que je trouve bien construite dans l'ensemble. Mais j'avoue que la fin m'a laissé perplexe à la première lecture. J'apprécie le contraste de la chute d'avec le texte, mais je trouve qu'elle ne colle pas réellement, peut-être est-ce trop brutal ? Mais après avoir lu ton commentaire, je trouve ça intéressant, je ne l'avais pas vraiment perçu comme une sorte de "satire" du monde actuel.

Malgré tout j'ai bien aimé ce texte. Et dis-toi qu'il a suscité le débat et c'est plutôt positif Heureux !
Revenir en haut Aller en bas
http://burn-after-watching.blospot.com
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing   Mer 1 Juin - 1:43

Citation :
Et dis-toi qu'il a suscité le débat et c'est plutôt positif !

Bah voilà Heureux je crois qu'on y est !

Et c'ets bien aussi de remarquer l'effort que jet ente toujours de faire quant à la nuance de mon avis, qui 'est jamais une constatation sèche et définitive et sans appel.

L'important est de susciter réactions, qu'elles soient franches ou nuancées, ouvertes ou entousiastes. De manière générale c'est ce qui manque dans nos commenatires.

Je suis également content de pouvoir revenir sur ce teste grâce à l'explication qu'en donne l'auteur, car SA vision est finalement la seule qui ait de la valeur quant à l'interprétation intime (et je ne parle pas de construction ou de syntaxe qui sont là des disciplines éminemment techniques).

Le fait que l'on puisse défendre avec verve et passion son ressenti, son appréciation, me touche d'autant plus.

Et encore une fois : je n'ai fait qu'exprimer UNE opinion parmi tant d'autres, mais au moins je l'ai fait avec honnêteté. Ma voix n'a pas plus d'importance que celle de n'importe qui d'autre et j'ai toujours été partisan de la dire, ne serait-ce que pour donner un retour à celui qui a fait l'effort ou eu le courage de présenter son texte.

Enfin, si j'ai été franc du collier envers Cocoon, c'est parce que je sais la liberté, la franchise et la volonté qu'il met dans ses créations.

Heureux

Et j'admire tout autant Nayima pour avoir défendu son opinion là ou d'autres se seraient contenter du silence Clin d\'Oeil



En plus au final vous m'avez convaincu d'aller voir ce film XD
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Smirt
Chromatique
Chromatique
avatar

Masculin Nombre de messages : 7821
Age : 28
Localisation : Dans ton dos avec un hamburger et un fusil.
Date d'inscription : 01/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Vapor
Pseudo : Smirtnoff/Gregovi
Pseudo : George Abitbol

MessageSujet: Re: L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing   Mer 1 Juin - 3:45

N'en plaise à Nayima, j'ai eu en tout points le même ressenti que Dvb.

Le titre m'a intriguée, je m'attendais à un texte très original et très drôle, parodié au possible dans le style de Naheulbeuk. Peut-être beaucoup plus court. J'ai trouvé le style humoristique et léger, ce qui m'a donné envie de lire le texte jusqu'au bout en y cherchant l'éclat de rire, ce qui m'a fait pardonner l'absence d'originalité du début. (Une liche qui garde un livre écrit par les dieux qui raconte une histoire de passation de pouvoir chez des elfes, c'est pas original, j'espère que t'es d'accord là-dessus)
Après l'histoire de complot est caricaturée d'une façon si enfantine, façon que j'ai trouvé molle, en cela que ça ne m'a jamais surpris ni fait sourire à aucun moment. J'attendais toujours le début de la "vraie" histoire, comme Dvb, j'ai eu l'impression que tu nous introduisais quelque chose vite fait, en bâclant parce que l'histoire est idiote et que ça deviendrait très drôle ensuite, alors j'ai continué ma lecture.
C'est là que je vois arriver la fin du texte.
Pour je ne sais trop quelle raison la solution du tyran pour sauver son royaume c'est de "soigner son image" et à partir de là je sais que le titre va retomber, il est retombé, et c'était tout.
Effectivement, ça m'a paru très plat, sans surprise, je n'ai jamais ri et donc j'ai été déçue. Je crois que quand tu devines la dernière phrase d'un texte trois paragraphes ou plus à l'avance, tu n'as pas le sentiment d'avoir découvert quoi que ce soit.

Je n'ai pas vu de rapport avec la politique Française. Je n'en vois pas plus maintenant que tu le dis, et je pense qu'à ce niveau tu as été trop timide dans ta caricature, tu as un ton trop aimable aussi, qui fait semi-sérieux et qui ne devrait pas. Pour m'accrocher, il aurait fallu du sarcasme, du second, du trente-et-une-ème degré!

Enfin j'espère que tu ne t'arrêteras pas là, j'ai horreur des récits d'héroïque-fantaisies sérieux, plats et redondants. J'aime de les voir cruellement parodiés, donc s'il te prend de vouloir retenter une démolition sauvage du sujet, je lirais avec grand plaisir.

_________________
Would someone shoot this fellow?
Atelier de Sculpture | HOCK |  Gael |  Vapor  | Angels' Power
Revenir en haut Aller en bas
http://www.smirtouille.com
Cocoon
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 985
Age : 27
Localisation : Dans 14 plans stellaires en simultané
Date d'inscription : 26/12/2010

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing   Mer 1 Juin - 3:59

Vindieu, un défi ? èwé ???

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Smirt
Chromatique
Chromatique
avatar

Masculin Nombre de messages : 7821
Age : 28
Localisation : Dans ton dos avec un hamburger et un fusil.
Date d'inscription : 01/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Vapor
Pseudo : Smirtnoff/Gregovi
Pseudo : George Abitbol

MessageSujet: Re: L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing   Mer 1 Juin - 4:10

Ouep, je te mets au défis de me faire rire sur de la viande d'elfe! Kawaï

_________________
Would someone shoot this fellow?
Atelier de Sculpture | HOCK |  Gael |  Vapor  | Angels' Power
Revenir en haut Aller en bas
http://www.smirtouille.com
Galaeryth
Chromatique
Chromatique
avatar

Masculin Nombre de messages : 442
Age : 23
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: Re: L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing   Mer 1 Juin - 14:28

En premier lieu, il faut bien avouer que le titre est sublime .

Je ne suis pas un grand littéraire, alors je ne vais pas émettre de critique. En tous cas c'était assez plaisant à lire, pas très original certes mais agréable. Et le texte prend une autre dimension quand on se rend compte de l'origine des noms ça devient assez drôle à lire Heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'elfe qui rêvait d'un peigne et d'une bouteille de shampoing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» haut elfe vs nains 1000pts
» question d'elfe
» [3000pts-V8] contre du haut elfe entre autre...
» Maena Ezkeban, demi-vampire Elfe noire
» De l'elfe ==> Tafiole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: