AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 28
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Le retour   Dim 19 Juin - 22:20

Ca vous fige, ca vous perd. On en devient fou.
La machine à remonter le temps ne doit jamais exister.
Pour le bien être de l'humanité. Pour le sens de la vie humaine.


Je me suis réveillée, difficilement comme d'habitude. Je me suis vite rendu compte du problème. Je ne suis pas dans mon lit. N'allez pas imaginer que c'est le résultat d'une soirée trop arrosée. En fait, c'est mon lit mais pas celui d'aujourd'hui. C'est la chambre que j'avais il y a quelques années.
Je cherche alors mon portable pour démêler cet imbroglio. Sur la table, se trouvae mon vieux portable. Ca me rappele une bande dessinée où des hommes bleus faisaient croire à l'un des leurs qu'il avait tellement dormi que des années étaient passées.
Ici c'est l'inverse, j'ai eu un sommeil à rebours.

Là, je dois dire que mes amis ont fait forts. Comment n'y avais je pas pensé plus tôt. Je cherche justement leurs noms sur mon répertoire. Rien. Seulement des numéros d'ancien camarades de classe avec qui je ne garde même plus contact. Heureusement celui de ma mère s'y trouve aussi. Je l'appele mais avant d'avoir le temps de parler de ma mésaventure, elle me dit qu'elle est désolé qu'elle est en retard mais qu'elle arrive bientôt.

Je vais l'attendre, elle m'expliquera de toute façon. Quand même jusqu'à engager ma mère comme taxi dans cette farce. je ne comprend pas vraiment le comique de la situation. Je suis sure que c'est un délire de défoncés!
Elle arrive, chargée de sacs remplis de nourriture et de produits ménagers, comme à l'époque de mon entrée dans cette chambre, pour l'université. Ca va trop loin maintenant. Elle ne comprend ni ma colère, ni mon affolement :

" Qu'est ce qui se passe?"
- " Ce qui se passe c'esr que c'est pas ma chambre, c'est quoi ce binz"
-" Calme toi, je sais que tu préfères ta chambre à la maison, mais pour aller à la fac c'est compliqué"
Je suis abasourdie par la réponse. Elle n'a pas l'air de plaisanter. Je vois bien qu'elle ne ment pas. On repart à la maison.

Mais si on a remonté le temps, alors.. l'espoir fou ressurgit, je vais retrouver papa, sentir son étreinte. Et si c'étaut la bonne hypothèse? si j'avais cette possibilité? J'en perd la tête.
Mais la maison est vide. Je n'ai pas pensé que ça s'est passé avant mon entrée à la fac. Je ne suis pas remontée assez loin. Je referme les yeux. Allez, juste quelques mois de moins. Mais rien à faire, je reste au même endroit, avec ma mère.
Je ne peux pas réparer le passé, la réparer, nous réparer.

Cette première année universitaire avait té difficile. J'avais eu du mal à m'adapter. Acause de ce qui s'était passé ou d'une timidité qui m'avait handicapé auparavant.
Pourquoi m'avait on fait revenir avant? Pourquoi on? Y avait-il finalement quelque chose? Avais je basculé dans la folie en fin de compte. On me donnait la possibilité de changer. Une attitude nouvelle, des choix diffèrents.
Mais mon avenir me hantait toujours. Tout refaire comme avant. Ou alors perdre tout ce qui m'avait constitué, ceux que j'avais rencontré, aimé et détesté.

Dire à ma mère où était l'étape suivante. Pour ne pas passer par les détours difficiles, mais peut être nécessaires. Prendre la décision de changer de voie. Je me souviens de ce que j'ai appris par la suite mais je suis incapable de le restituer comme si on avait fermé l'accès à ce bloc de connaissance.Si Louis XIV avait su que ces guerres étaient voués à l'échec et à la ruine du royaume, les aurait il entreprises? est ce qu'on sortirait avec un homme si on savait d'avance que ca va se terminer?

L'inconnu et le hasard se trouvent à ma disposition. La voie toute tracée me réconforte tout comme elle m'ennuie. Est ce qu'on peut faire consciemment le sacrifice de sa vie pour une autre. Habituellement, la question ne se pose pas, on n'a pas le choix. On a une seule vie, unique même si en son sein on peut emprunter plusieurs chemins.

Que vais je faire? devenir? être?
Revenir en haut Aller en bas
Lyod
Chromatique
Chromatique
avatar

Masculin Nombre de messages : 931
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/11/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Le retour   Lun 20 Juin - 0:48

T'en fais pas, il est aujourd'hui scientifiquement prouvé qu'il est impossible de remonter le temps ! Comme pour pas mal d'autres fantasmes, des grosses têtes se sont amusées à casser nos rêves (cauchemars ?) par a+b.

Il en reste qu'une telle perspective est inquiétante, on le ressent on ne peut mieux à travers ton texte. Tu sais déjà que j'en pense pas mal de choses en "ant", en voila 2 autres pour la route : émouvant et perturbant.
C'est un plaisir de te relire, alors enchaine Content Vert
Revenir en haut Aller en bas
Hugo Zeppeline
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 5062
Age : 26
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Sephiroth
Pseudo : Hugo Zeppeline
Pseudo : Aenaril

MessageSujet: Re: Le retour   Lun 20 Juin - 11:07

Oui, enchaîne ^^ J'ai beaucoup apprécié. Et j'apprécie encore plus ton retour parmi nous !! Rebienvenue Xupi !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirebazare.skyblog.com
Erlidann

avatar

Masculin Nombre de messages : 2380
Age : 28
Localisation : Sur Terre
Date d'inscription : 24/04/2009

Personnages RP
Pseudo: Erlidann
Pseudo : Magel
Pseudo :

MessageSujet: Re: Le retour   Lun 20 Juin - 14:20

J'ai beaucoup apprécié ton texte.

Un réveil particulier qui ouvre la voie à beaucoup de questions.

Merci de cette lecture agréable. Content

_________________
Spoiler:
 



"Le jeu ? C'est l'homme ! La vie est fondamentalement un jeu." K. A. Porter
Revenir en haut Aller en bas
Ramrod
Héliaste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3605
Age : 44
Date d'inscription : 11/06/2008

Personnages RP
Pseudo: Julius
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Le retour   Lun 20 Juin - 16:49

Le début du texte est carrément prometteur : tout du moins j'ai grave accroché (traîné ici par les commentaires élogieux que tu as eue) et c'est déjà un pari gagné, d'accrocher son lecteur au départ.
Puis, après la seconde moitié, on bascule dans l'auto-questionnement puis sur la problématique intrinsèque du "Et si j'avais une seconde vie ...". Oui, bon d'accord. Ok, la question est bonne. Mais : COMMENT a-t-elle basculé dans le passé, si c'est cela qu'il s'est passé ? Comment ? Là, ma grande Xupi, c'est cruel d'initier un postulat comme celui-là sans le poursuivre. Tiens, j'te boude.
Mais t'écris bien, la vache. On en oublierait presque les fautes.

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.ter-aelis.fr/
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Le retour   Lun 20 Juin - 21:18

Je suis pour ma part assez mitigé vis à vis de ce texte :

Alors oui, de toute évidence, niveau rédaction tu as fait un très bon progrès : c'est plus construit, plus concis et surtout plus synthétique (exit les tournures et les fioritures alambiquées et bienvenue à la fluidité). Dommage que tu t'emballes un peu dans la seconde moitié (baisse d'attention ?), parce que justement tu perds un peu en clarté (c'est un petit peu précipité je trouve).

Sur le fond, c'ets vrai que le début est très intéressant. Le postulat de base est des plus attirants et permet un sacré développement (je bosse actuellement moi-même sur un truc similaire... ya de quoi faire XD ). Du coup on regrette très vite la voie que tu empruntes : là où on attendait un personnage extatique, un scénario dada ou des situations rocambolesques, tu nous livre quelque chose de plus intimiste, très introspectif et finalement très morne face à cet évènement. Et c'est là que je suis le plus partagé : si effectivement le trivial ou le fantasque était attendu, tu surprends bien le lecteur par cette exploration. De même le choix de ce rythme posé et de cette ambiance triste est bien soutenu par ce timbre finalement très désenchanté. N'empêche que... j'ai du mal à voir s'imbriquer le présupposé de départ et la tournure que tu donnes au développement.

Mais c'ets aussi ça qui rend le texte original.

Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Mike001
Coordonnateur Littéraire
avatar

Masculin Nombre de messages : 2663
Age : 16
Localisation : West Coast ; Phare Ouest
Date d'inscription : 26/09/2010

Personnages RP
Pseudo: Mike le Fremen
Pseudo : Hannibal Smith
Pseudo : Davy et Mickey

MessageSujet: Re: Le retour   Mar 21 Juin - 17:31

Comme Ramrod et dvb, j'ai accroché la première partie et moins la seconde. Oui tu nous prends à contre pied, mais il se trouve que ça aurait certainement mieux marché s'il y avait eu plus de matières et de phrases percutantes. Le début du texte prépare le terrain, mais il manque quelque chose à la fin du fait que les questions sonnent et sont un peu banales.

Autre point que mériterait ce texte car il peut devenir plus prometteur encore, une relecture pour éliminer ces vilaines fautes. (:

_________________
DÂdädâîsme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.korea-dpr.com/
Cocoon
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 985
Age : 26
Localisation : Dans 14 plans stellaires en simultané
Date d'inscription : 26/12/2010

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Le retour   Mar 21 Juin - 18:09

Je zut tout ceux qui n'ont pas aimé la deuxième partie ^^

Pour ma part,j'ai aimé du début à la fin. La raison principale est que le début est bien amené, l'espoir dans un premier temps de réparer les erreurs, et de se rendre compte que c'est impossible. La réaction "WTF ? joke ?" est crédible, compréhensible, et les réflexes (attraper le portable, appeler la mère) m'ont accrochés pour arriver sur la deuxième partie.

Mais justement, la deuxième partie est totalement adéquate. Car même si on pourrait croire à une phase ennuyeuse d'auto-questionnement, il faut faire le parallèle avec le premier paragraphe. La folie engendrée par le voyage dans le temps.

Imaginez vous à sa place ? Moi ça me rongerait l'esprit de me dire "si je change le futur, je ne serais plus qui j'étais, qui je suis sensé devenir. Si j'évite X évènement je ne vivrais pas tel autre".

Imaginez l'angoisse de tout connaître en avance mais de se dire qu'on va forcément changer de parcours car on connait déjà la solution, et qu'on agira donc différemment. Imaginez le stress de se dire qu'on va changer toute notre vie, même inconsciemment, et qu'au final on risque de faire encore plus de dégâts qu'auparavant ?

Je trouve la deuxième partie bien amenée, elle suggère parfaitement le début de folie et d'angoisse qui suivra le personnage.

tu aurais put poursuivre l'histoire, mais elle se suffit très bien comme ça néanmoins.

Bon texte en somme ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tr0n

avatar

Masculin Nombre de messages : 3306
Age : 36
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Sucedebout
Pseudo : Grocube
Pseudo : Tron

MessageSujet: Re: Le retour   Dim 17 Juil - 14:52

Chose promise. Chose due.

Tu me retravailles ça en fluidifiant tes phrases et en évitant de mélanger de la terminologie familière et littéraire. Et par dessous tout, réduis moi la taille de ces phrases, la pourriture infâme de ces petits mots qui détruisent le discours.

Exemple :

"Je me souviens de ce que j'ai appris par la suite mais je suis incapable de le restituer comme si on avait fermé l'accès à ce bloc de connaissance"

Tu n'as pas l'impression de mettre 30 mots pour une idée qui se résume en 3 mots ?

Je pourrais te citer une bonne dizaine de lourdeurs littéraires : simplifie, allonge le nombre de phrases plutôt que d'en fait des longues.

Pour faire original dans un texte contemporain, n'hésite pas à user de néologismes aussi, d'une part littéraire, ils auront toujours plus de poids qu'un amalgame cométeux voire comateux de conjonctions de subordination, coordination adverbialo parasitaire reliés à des adjectifs et/ou des noms. C'est une petite astuce amusante qui rend le récit plus "jeune" en gardant une forme "littéraire".

En ce qui concerne les descriptions, il faudrait que ça pullule, que ça fluctue qu'on se sente plus dans le texte, qu'on imagine et voit les choses. Une chambre : merde ça se décrit, ça contient de la vie, c'est la vie. Ce n'est pas juste deux longues phrases faiblichonnes ! Regarde tu te réveille dans un lit, y a un portable et c'est tout ? Mais il est où le contenu ? De la forme je t'en prie ! La forme sert toujours le fond donc : Au gniouf et que ça saute. Et une maman ? Une/Un ami c'est pas juste un mot ! Un réveil difficile ce n'est pas juste "je me suis réveillé difficilement". Hey. Produis un peu plus. Tout est trop "banal", tu ne rends pas la séparation des deux parties suffisamment marquantes. Tu me réécris ça et avec un peu plus de travail, de contenu et d'imagination descriptive. Ensuite on passera à l'étape plus "fondamentale" sur la forme stylistique. Épure d'abord selon ce que je viens de dire et construis un peu plus. Il y aura sans doute pas mal d'autres remarques à faire par la suite. On verra comment utiliser les sons et la taille des phrases pour influencer l'aspect descriptif et la charnière entre la première et seconde partie.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 28
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Le retour   Dim 17 Juil - 15:05

Si je le reprends, tu commentes?
Revenir en haut Aller en bas
Tr0n

avatar

Masculin Nombre de messages : 3306
Age : 36
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Sucedebout
Pseudo : Grocube
Pseudo : Tron

MessageSujet: Re: Le retour   Dim 17 Juil - 20:14

Je commenterais la reprise oui.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 28
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Le retour   Dim 17 Juil - 22:06

Entendu, je note.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Masculin Nombre de messages : 505
Age : 43
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: Le retour   Lun 18 Juil - 0:25

J'aime beaucoup l’ambiance qui se dégage de ce texte. Ainsi que la façon dont tu traites le sujet.
Je rejoins dvb sur les phrases trop longues. Et aussi le fait que l'utilisation de néologismes peut-être un plus. D'ailleurs un mot-valise peut-être un néologisme. Si tu veux on retravaillera là-dessus dans le cadre de nos exos en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 28
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Le retour   Mer 20 Juil - 19:00

Ca vous fige, ça vous perd. On en devient fou.
La machine à remonter le temps ne doit jamais exister.
Pour le bien être de l'humanité. Pour le sens de la vie humaine.

Je me suis réveillée, difficilement comme d'habitude. Je suis ce qu’on peut appeler, une hibernophile aigue à tendance castratrice si je n’ai pas eu mes neuf heures de sommeil journalière. Pour faire simple, je ne suis pas du matin.

Mais aujourd’hui, la difficulté dépasse le stade du manque de sommeil. Je me suis d’ailleurs vite rendu compte du problème. Je ne suis pas dans mon lit. N'allez pas imaginer que c'est le résultat d'une soirée trop arrosée. En fait, c'est mon lit mais pas celui d'aujourd'hui. Celui-ci est tout petit, étriquée. L’un des flancs contre un mur verdâtre. Caresser le crépi donne tout juste la nausée. Oui, c’est ma chambre. De l’époque universitaire. Insalubre et lugubre. Et celle-ci est reproduite à volonté dans un immeuble qui donne autant envie. De toute évidence je suis seule. Cette chambre n’est pas occupée par quelqu’un d’autre.

Je me parle. Il me semble que si je garde ces pensées à l’intérieur, rien ne sera réel. Pourtant, je suis bien réveillée. Tous mes sens sont en éveil. C’est comme si on m’avait ramené avec ses affaires dans ma chambre. Sur la table, près du livre, quelques classeurs et un portable. Mon vieux portable. D’il y a cinq ans. Je sais tout est relatif. Mais il a l’air antique. C’est comme si je me trimballais avec un cadran solaire pour avoir l’heure.. Ca me rappelle une bande dessinée où des hommes bleus faisaient croire à l'un des leurs qu'il avait tellement dormi que des années étaient passées.
Ici c'est l'inverse, j'ai eu un sommeil à rebours.
Je le récupère. Il faut que je démêle cet imbroglio. Je vais appeler quelqu’un.

Bien sur. Comment n'y avais je pas pensé plus tôt. Mes amis ont fait forts. C’est eux qui doivent être derrière tout ça. Vincent, qui m’accuse toujours de nostalbaby. Il a voulu me donner une leçon.
Je cherche alors dans le répertoire son nom, et celui de ma meilleure amie Sarah, elle est sûrement au courant. Rien. Aucune trace d’eux.
Seulement des numéros d'ancien camarades de classe avec qui je ne garde même plus contact. Heureusement celui de ma mère s'y trouve. Je l'appelle. Je n’ai pas le temps de parler de ma mésaventure qu’elle s’excuse pour son apparent retard mais qu'elle arrive.

Je vais l'attendre. Aller jusqu’à engager ma mère comme taxi, je trouve que ça va un peu loin. Je ne comprend pas vraiment le comique de la situation.

Elle arrive, chargée de sacs remplis de nourriture et de produits ménagers. C’est une copie conforme de mes habitudes d’apprentudiant. Ca suffit. Ca ne m’intrigue même plus. Je perds mon sang froid. Ma mère ne comprend pas ma colère, ni mon affolement :

" Qu'est ce qui se passe?"
- " Ce qui se passe c'est que c'est pas ma chambre, c'est quoi ce bordel !?"
-" Calme toi, je sais que tu préfères ta chambre à la maison, mais pour aller à la fac c'est compliqué"
La réponse me décontenance. Elle n'a pas l'air de plaisanter. Elle ne ment pas.

On repart à la maison.

L’idée fugace surgit. Folle mais qui paraît pourtant problable.

On a remonté le temps.
Mais alors dans ce cas, l’espoir insensé rentre avec pertes et fracas.

je vais retrouver papa. L’étreindre
Et si c'était la bonne hypothèse? si j'avais cette possibilité? J'en perd la tête à seulement y penser.

La maison est vide. J’avais oublié. C’était avant, l’entrée à l’université. Je ne suis pas remontée assez loin. Je referme les yeux. quelques mois de moins. Rien à faire, je reste au même endroit, avec ma mère. Seules.
Je ne peux pas réparer le passé, la réparer, nous réparer.

Je me souviens de cette première année. Difficile. J'avais eu du mal à m'adapter. La raison m’échappe : le deuil, un handimidité ?

Pourquoi m'avait on fait revenir avant?
J’ai la rage.
Pourquoi on?

Y a t-il finalement quelque chose? Ou ais-je basculé dans la folie en fin de compte.
On me donne la possibilité de changer. Nouvelle attitude, multitude de choix.
Mon avenir me hante toujours. La tentation de tout refaire comme avant. Ou alors perdre tout ce qui m'a constitué, ceux que j'ai rencontré, aimé et détesté.

Une route sans douleur, sans surprise. L’occasion de souffler à ma mère l’étape suivante. Lui épargner les détours difficiles, mais peut être nécessaires. Prendre la décision de changer de voie.

Je me souviens de ce que j'ai appris, après, mais je suis incapable de le restituer comme si l’accès à la connaissance du futur était bloqué. Si Louis XIV avait su que ces guerres étaient voués à l'échec et à la ruine du royaume, les aurait il entreprises? est ce qu'on sortirait avec un homme si on sait d’avance que ça va se terminer?

L'inconnu et le hasard se trouvent à ma disposition. La voie toute tracée me réconforte tout comme elle m'ennuie. Est ce qu'on peut faire consciemment le sacrifice de sa vie pour une autre ?
Habituellement, la question ne se pose pas, on n'a pas le choix. On a une seule vie, unique même si en son sein on peut emprunter plusieurs chemins.

Que vais je faire? devenir? être?
Revenir en haut Aller en bas
Tr0n

avatar

Masculin Nombre de messages : 3306
Age : 36
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Sucedebout
Pseudo : Grocube
Pseudo : Tron

MessageSujet: Re: Le retour   Jeu 28 Juil - 19:06

J'ai récupéré ça sur papier, je te fais ça pendant mes vacances d'ici 15 jours (et oui je suis pas mal occupé en ce moment, mais ça va venir).
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 28
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Le retour   Jeu 28 Juil - 19:29

Pas de problème, je suis pas pressée.
J'aurai bien aimé que tu regardes rose à l'eau de romance aussi en texte
Revenir en haut Aller en bas
Tr0n

avatar

Masculin Nombre de messages : 3306
Age : 36
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnages RP
Pseudo: Sucedebout
Pseudo : Grocube
Pseudo : Tron

MessageSujet: Re: Le retour   Mer 10 Aoû - 10:14

Ok. Je ferais d'une pierre, deux coups. Je suis en Vacance à partir de Vendredi donc je devrais pouvoir émerger le 15 Août comme promis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2
» [AIDE] HD2 et retour sav
» [RESOLU] Echange + retour SAV Orange
» [RESOLU] Restauration ROM Officielle et retour SAV
» Echanges "aller-retour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: