AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rose à l'eau de romance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 29
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Rose à l'eau de romance   Lun 27 Juin - 20:05

Elle se sent brisée, vide. Elle n'aurait pas du boire autant. Elle n'a pas pu remplir ce puit sans fond. Elle déambule dans la ville. Elle a des idées folles qui lui trottent dans la tête. Monter dans la grande fontaine de la place centrale et créer de nouveaux jets à la force de ses pieds. Oui, elle veut être vue. Qu'on l'arrête, elle saura pourquoi elle pleure. Elle connaitra enfin la raison de sa culpabilité. Elle a une boule qui lui coupe le souffle, et qui lui prend la tête. Elle se sent en danger. Elle a peur, à cause de son corps de femme. Elle se sent impuissante et mal d'être. Qu'elle soit trop ou pas assez femme, on vous montre du doigt et on vous accuse. Elle est enfermée dans cette société qu'elle accepte. Tout ce qu'elle recherche c'est des bras d'homme pour la rassurer. Pour qu'elle puisse disparaitre en lui. Elle aspire à l'amour. C'est décidé, elle va en prendre en main ce sentiment. Elle va le créer, le soigner.

Elle a aperçu cet homme dans le bar où elle se trouve, perdue dans ses propres éculubrations. Il l'a vu, lui aussi. Un premier dialogue s'est engagé où on interprète et s'invente des intentions. Elle pourrait définir son regard comme gentil mais il y a autre chose qu'elle n'arrive pas à décrire. Elle veut l'aborder, elle réfléchit aux moyens de le faire. Elle ne l'a jamais fait auparavant. Il se dirige vers le bar pour commander un nouveau verre. Elle profite de l'occasion.
- " Salut" , il l'a devancé, révélant un accent écossais. Elle poursuit l'entrevue en anglais. Un anglais approximatif. Avec des structures à l'emporte-pièce et un accent oscillant entre le français et l'américain.
Il a l'air d'attendre une réponse même s'il n'a pas posé de questons. Elle ne sait pas pourquoi mais elle se dit qu'il y a plus qu'une simple attirance et se lance dans un verbiage insensé :
-" You know, love is overrated. It's only a though, we can choose. If i say that you are unique, you'll feel unique and then u'll be unique."
Il l'écoute, on ne peut pas vraiment déterminer ce qu'il en pense, mais au lieu de retourner avec ses amis, il s'asseoit avec elle.
Un de ses amis, Brian lui fait un signe du pouce, comme une approbation, comme s'il le félicitait d'"avoir une fille", comme si c'était une course à gagner.
Elle parle, elle ne sait pas trop de quoi, elle s'embrouille, et se révèle.

Il est trop tard pour rentrer chez elle à pied, encore moins dans cet état. Elle domira dans un abri-bus en attendant le premier bus pour rentrer chez elle. Pour l'instant, elle profite de la chaleur du bar, de l'alcool et de la présence de cet individu. Elle ne connait même pas son nom mais il ne lui semble pas important de le savoir. Ce moment n'a pas de temps. Un paradoxe à la fois instantanné et éternité.
C'est la fin, les derniers buveurs sortent. Il est seul et reste avec elle. Il lui demande où elle doit aller. Elle lui dit la vérité. Il lui propose de venir chez lui. Elle dit oui. Elle ne pense pas au danger ou à la sexualité. Elle est fatiguée. Elle a de la chance, il n'essaie rien mais elle ne s'en rend pas compte. Il lui montre son lit, elle s'écroule dessus et lui s'allonge à côté. Ils s'endorment. Au réveil, ils sont l'un contre l'autre, naturellement.
Il a son bras autour de sa taille, mais ça ne la perturbe pas. Elle reste là, elle pense que lui aussi est éveillé. Dès que l'un deux aura bougé, la magie d'hier sera terminée. C'est elle, la briseuse de sorts, qui se relève et se sent soudainement gênée. La réalité en pleine face, son soi bloquée.

Il lui demande alors si elle veut manger. Et si elle veut rester. Au lieu de fuir, elle dit oui et saisit une tartine de confiture. Maintenant c'est lui qui se met à parler, beaucoup. Quand il s'emballe, sa langue maternelle reprend le dessus. Elle parle peu et en français. Il lui fait écouter beaucoup de musique. Elle en connait une partie. Il l'a fait danser. Ils s'embrassent. Ils se taisent et il l'a prend dans ses bras.
Elle n'est pas repartie. Ils se sont promenés, découverts tout en restant dans un mystérieux anonymat.
Assis l'un contre l'autre, ils lisent chacun un livre et se l'échangent à chaque chapitre. Métaphore de leur relation. Elle dure une semaine.

Elle découvre sa vie matérielle et les autres. Elle se sent toute petite, à côté. Décalée, sans intérêt. Le doute et la peur se sont immiscés en elle. Elle décide alors qu'elle ne veut pas de l'amour triste. Elle lui dit que c'est une belle parenthèse et qu'elle ne veut rien d'autre. Ils font l'amour, pleurent et ne se revoient plus.

Elle est de nouveau brisée, mais avec une crevasse en plus qu'elle a creusé en elle- même. Elle a des crises de pleurs et d'angoisse qu'elle ne peut réprimer. Il ne lui a pas couru après. C'était donc bien ainsi. Le destin. Ne plus penser qu'au bon mais cela lui fait encore mal.

Un soir, en rejoignant ses amis, elle tombe sur lui. Elle ne sait pas quoi ressentir, elle est abasourdie. Ils se regardent un moment. Il la regarde d'une façon irrésistible, comme s'il l'aimait encore. Les autres se sont rendus de quelque chose et s'empressent goguenards de demander ce qui se trame.
-" Rien. C'est juste la fille qui m'a fait sentir mon coeur." répond- il. Il est dur de savoir si c'est une déclaration d'amour ou un reproche.
Au début de la soirée, une certaine gêne plane. En tout cas, elle le ressent ainsi. Puis avec l'alcool et le temps, tout s'adoucit, comme deux vieux amis qui se retrouvent avec une grande tendresse mais qui sont séparés par la vie. Elle le revoit plusieurs fois. Un jour, il arrive avec une amie. Elle en pleure elle devient folle et féroce. Une jalousie qui la transforme dont elle a peur et honte. Elle ne pense pas qu'il l'ait vu, elle est partie rapidement. Des amis communs lui en ont fait le reproche. Il avait simplement rétorqué : " qu'il l'aimait, qu'il ne pouvait pas être avec elle tant qu'elle ne le voulait pas, tant qu'elle ne voulait pas être réparé."
Ils se croisent souvent chez une amie qui organise de nombreuses soirées. Ils échangent quelques propos mais depuis " l'incident", elle évite d'y aller souvent et parait mélancolique.

Elle a rencontré à nouveau ce garçon Guillaume. Celui-ci l'avait dragué une fois. Elle n'avait pas voulu aller plus loin. Il lui a fait peur. "Pourquoi n'avait-elle pas accepté? Tu n'es qu'une fille superficielle et méchante". La culpabilité revient. On ne peut dire non sans être accusé. Seul l'écossais n'avait dit mot.
Guillaume l'a suivi, a enquêté sur elle. Guillaume avait été floué par la vie. Il n'a pas le mental pour encaisser. Et elle, doit prendre pour toutes celles qui ont dit non, pour ce monde auquel elle appartient. Il l'a interpellé par son nom. Elle a l'impression d'être violée, attaquée dans son intimité.Comme à nu, sans possibilité de se cacher. Elle court sans réfléchir, vers la protection chez ses amis, sa famille. C'est la peur qui l'envahit. Tremblements qu'elle ne peut calmer. En arrivant, elle ne peut parler, juste pleurer. Elle n'arrive pas respirer. Ses amis l'entourent, lui parlent, sans succès.

Et lui, l'écossais surgit. Il l'enveloppe de ses bras, lui fait sentir son souffle sur sa nuque. Il lui tient les mains, source de chaleur et de douceur. Il la relève et la conduit à la salle de bain. Elle cherche à s'expliquer, à s'excuser. Tout s'embrouille dans sa tête. Punition. Douleur. Faute. Ils s'allongent tous les deux dans la baignoire, elle contre lui. Il lui dit d'arrêter d'essayer, de ne plus parler. Elle se maitrise avec difficulté. Il lui chante des mélodies anglaises, des ballades tout en la tenant dans ses bras. A bout de force, elle s'endort.
Le lendemain, il n'est plus là. Ses amis ne posent aucune question. Ca ne leur appartient pas. C'est au delà des potins.

Elle met une robe bleue ciel. Elle va bien, mieux. Elle se perd dans ses pensées tout le long du trajet pour aller à la soirée.
Lui est déjà là. A côté de lui, une fille très jolie avec qui il discute gaiement. Des amis communs sont là aussi et appréhendent la venue de la jeune fille et sa réaction.
N'empêche qu'il est beau, pas comme une figure de mode. Un charme insolent, dans la malice de ses yeux et de son sourire. Son attitude discrète et bienveillante.
Mais quand elle arrive, ils se sourient. Elle ne prend pas ombrage de l'autre fille.
Un simple jeu de regard, ils ne se parlent pas. Chacun dans leur groupe distinct.
L'une de ses ballades anglaises passe en fond sonore, il s'approche alors d'elle et lui tend sa main.
Ils dansent, se perdant l'un dans l'autre. Ils s'embrassent comme s'ils ne s'étaient jamais quitté ou rencontré.
Revenir en haut Aller en bas
Ramrod
Héliaste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3605
Age : 44
Date d'inscription : 11/06/2008

Personnages RP
Pseudo: Julius
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Rose à l'eau de romance   Mer 29 Juin - 15:27

Je ne sais pas trop quoi dire à un tel écrit, ma Xupi.
Déjà, parce que je ne sais pas où le classer. Dans l'essai stylistique, peut-être ? Et encore, je trouve qu'il manque de style pour s'y trouver classé. Parfois, on a l'impression que tu as laissé filer tes pensées. Et pourtant, on suit un fil rouge, une histoire, qui rebondit, s'arrête, fait du sur-place ... C'est très très curieux.
On a quelques beaux passages de réalité vraie, où l'on sent presque un vécu biographique : c'est ce qui donne envie de continuer. Si tu arrivais à gommer les quelques fautes d'ortho éparses, ton texte n'en serait que plus agréable. Tout comme une légère mise en forme peut-être ... De l'italique sur les dialogues, je sais pas (oui les puristes vont me tomber dessus, mais je les ...). Breeeef.
Ca serait bien que tu expliques en préambule ce que tu as voulu faire, tiens Heureux

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.ter-aelis.fr/
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 29
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Rose à l'eau de romance   Mer 29 Juin - 15:32

Merci de commenter. C'est ça, en fait je travaille. J'essaie différents écrits, différents thêmes. Après oui, je crois que je vois ce que tu veux dire, je me perds un peu, je l'ai écrit d'une seule traite et comme à mon habitude j'ai pas relu. Ce qui explique peut être aussi les fautes. Mais c'est Mâl je vais devoir être plus attentive
Revenir en haut Aller en bas
Lilith
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 2638
Age : 28
Localisation : Intermédiaire.
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnages RP
Pseudo: Lilith
Pseudo : Erylie
Pseudo : Madalyn

MessageSujet: Re: Rose à l'eau de romance   Lun 4 Juil - 15:42

Je suis un peu d'accord avec Ram'.
Le début part bien mais au fur et à mesure on sent que tu te perds un peu dans tes propos.

Cependant le dernier paragraphe est vraiment très poétique j'ai trouvé. Il se suffit presque à lui même.
Je pense que ce texte mérite d'être retravaillé.

_________________
Il y a en toi le gâchis d'un soleil qui sommeille, plusieurs fois, on t'a dit : "Révèle".

I believe in you.

Vitrine de Lilith
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Rose à l'eau de romance   Dim 17 Juil - 13:44

J'ai été assez séduit par le texte finalement. Après m'être un peu forcé à dépasser les premiers paragraphes j'ai senti se mettre en place les sentiments de ces deux personnages et leur jeu incertain. Il y a une ambiance indéchiffrable au dessus de cette ville, qui se ressent plus qu'elle ne s'explique.

Et encore une fois tu t'emmêles les pinceaux dans les méandres de ton cerveau ! Franchement, ces deux paragraphes sont complètement dada :

Citation :
Elle a rencontré à nouveau ce garçon Guillaume. Celui-ci l'avait dragué une fois. Elle n'avait pas voulu aller plus loin. Il lui a fait peur. "Pourquoi n'avait-elle pas accepté? Tu n'es qu'une fille superficielle et méchante". La culpabilité revient. On ne peut dire non sans être accusé. Seul l'écossais n'avait dit mot.
Guillaume l'a suivi, a enquêté sur elle. Guillaume avait été floué par la vie. Il n'a pas le mental pour encaisser. Et elle, doit prendre pour toutes celles qui ont dit non, pour ce monde auquel elle appartient. Il l'a interpellé par son nom. Elle a l'impression d'être violée, attaquée dans son intimité.Comme à nu, sans possibilité de se cacher. Elle court sans réfléchir, vers la protection chez ses amis, sa famille. C'est la peur qui l'envahit. Tremblements qu'elle ne peut calmer. En arrivant, elle ne peut parler, juste pleurer. Elle n'arrive pas respirer. Ses amis l'entourent, lui parlent, sans succès.

Et lui, l'écossais surgit. Il l'enveloppe de ses bras, lui fait sentir son souffle sur sa nuque. Il lui tient les mains, source de chaleur et de douceur. Il la relève et la conduit à la salle de bain. Elle cherche à s'expliquer, à s'excuser. Tout s'embrouille dans sa tête. Punition. Douleur. Faute. Ils s'allongent tous les deux dans la baignoire, elle contre lui. Il lui dit d'arrêter d'essayer, de ne plus parler. Elle se maitrise avec difficulté. Il lui chante des mélodies anglaises, des ballades tout en la tenant dans ses bras. A bout de force, elle s'endort.
Le lendemain, il n'est plus là. Ses amis ne posent aucune question. Ca ne leur appartient pas. C'est au delà des potins.

C'est parfaitement incohérent au regard du texte, au regard des règles de narrations. Il y a des phrases, des idées, des éléments qui pop aléatoirement comme autant de mobs sur une carte isométrique. Sérieux ! On est largué.

Heureusement il y a cette dernière partie, cette fin poétique qui comme le relève Lilith, clôt l'histoire sur une note de soulagement bienvenu. C'est pas une fin mièvre ou à l'eau de rose, c'est pas un happy end à la comédie romantique, c'est juste un soulagement de voir l'héroine trouver son équilibre dans le monde furieux qu'elle s'était imposé jusqu'ici.

N'empêche que... fais à ce que tu
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 29
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Rose à l'eau de romance   Dim 17 Juil - 14:37

Lol , oui désolé je voulais mettre ce passage mais de toute évidence il m'a dépassé et j'ai eu d'ailleurs beaucoup de mal à l'écrire et j'en étais pas satisfaite mais je voulais le mettre car sinon ça n'explique pas non plus le retour.

content que tu sois merci pour le
Revenir en haut Aller en bas
Green Partizan
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Nombre de messages : 3950
Localisation : Ici, c'est Saint-Denis.
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Rose à l'eau de romance   Sam 23 Juil - 21:22

Attention à quelques coquilles qui se sont glissés (des mots qui manquent, éculubration...)
Citation :
Qu'elle soit trop ou pas assez femme, on vous montre du doigt et on vous accuse.
Etrange transition du "elle" au "nous" mais après tout pourquoi pas, je comprends la raison d'un tel changement.


C'est un très beau texte, Xupi. J'ai l'habitude de dire ça quand j'ai été remué, et j'ai été beaucoup remué. Le texte est empli d'effets stylistiques assez parlants, des incises dans la narration qui font qu'on s'attache, qu'on s'identifie au(x) personnage(s). C'est un vrai beau texte d'amour ; il y a un bon dosage entre le trop froid et le trop cliché. Peut-être parfois que le personnage masculin est un brin trop idyllique, et se fond dans le stéréotype de l'homme protecteur (encore que, c'est contrebalancé par le côté très humain du bonhomme).
En tout cas le personnage principal est vraiment très intéressé et bien développé, je trouve. Les sentiments paradoxaux et l'introspection sont bien retranscrits.
Il y a quelques endroits où ça pèche, notamment des aller-retours surprenants entre le vécu du personnage, et des remarques sur la société et le système. Mais j'ai quand même bien aimé.

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 29
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Rose à l'eau de romance   Dim 24 Juil - 1:50

wow, ben merci c'est gentil
j'ai une facheuse tendance à la dispersion, au changement de personne et de temps..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rose à l'eau de romance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rose à l'eau de romance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: