AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Traquée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drawhyn



Féminin Nombre de messages : 31
Age : 35
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Traquée   Ven 29 Juil - 0:34

I) Éveil

* Réveille-toi *

Un murmure, puis un bruit sourd.
Ouvrant les yeux lentement, je ne reconnaissais rien autour de moi.
* Où suis-je? *
Le cuir du sofa sur lequel j'étais allongée me collait à la peau et sa froideur incommodante m'incita à me relever. Assise sur le bord, je scrutais les alentours à la recherche de quelque chose de familier. Rien. Sur la table basse devant moi, une petite télécommande grise attira mon attention. Je la saisis et me levais, décidée à explorer les lieux.

Je me trouvais dans un salon assez spacieux, mais très vide. Le sofa noir que je venais de quitter se trouvait au centre de la pièce et faisait face à une grande baie vitrée opaque qui ne laissait rien transparaître de ce qui se trouvais derrière.
* Des vitres teintées...? *
Faisant lentement un tour sur moi même, j'observais la télécommande que j'avais dans la main, puis appuyais machinalement sur le gros bouton du milieu à la recherche de l'écran qu'il actionnait.
Quelle ne fut pas ma surprise quand l'écran en question s'afficha sur la baie vitrée !
* Intéressant ! *
Faisant face à la vitre, sans prêter attention aux images qui défilaient, je pressais un autre bouton, m'attendant à interagir avec l'écran. Mais ce ne fut pas le cas. Ce coup-ci, c'est la baie vitrée qui attira toute mon attention. L'opacité s'estompa subitement pour laisser apparaître l'extérieur.
* Vraiment très intéressant !
J'effaçais la buée sur la vitre d'un revers de la main pour essayer de distinguer quelque chose.
Une ville immense s'étendait tout autour, des buildings à perte de vue. Il n'y avait pas un seul point de verdure, tout n'était que verre et métal. Pourtant, c'était de toute beauté. Les illuminations des immeubles rendaient la nuit presque plaisante et me rappelaient vaguement quelque chose sans que je ne puisse mettre le doigt sur ce que c'était.

Perdue dans mes pensées à la recherche d'un quelconque souvenir, je continuais l'exploration de l'appartement.
A ma droite se trouvait une petite cuisine ouverte sur le salon. Elle n'avait vraisemblablement pas servi ces derniers jours, tout était propre et vide... Placards, réfrigérateur, machine de lavage... Rien. Je cherchais les indices d'un emménagement récent qui auraient pu expliquer ce vide, mais je ne vis aucun carton, aucune caisse, aucune boite, et continuais donc la visite.
Face à la cuisine, de l'autre côté du salon, un couloir exigu donnait sur une chambre sans fenêtre aménagée d'un lit qui me semblait bien trop grand pour moi seule et d'une petite commode dont j'examinais le contenu.
- Je crois bien que je vis seule...

Sur la commode près du lit se trouvait la photo d'une jeune fille en uniforme. Je saisis la photographie pour étudier de plus près les détails du visage de la demoiselle. Un regard grave, troublant, d'un bleu intense, de longs cheveux noirs bouclés tombant sur les épaules. L'uniforme qu'elle portait faisait penser à ceux portés par les élèves des académies militaires.
* J'ai l'impression de la connaître... Une soeur peut être? *

Derrière moi, une porte était ouverte sur la salle de bains. Gardant la photo dans la main, jy entrais d'un pas assuré lorsque le visage que je vis dans le miroir me stoppa net.
Hésitante, j'allongeais le bras pour placer la photo à hauteur de mon regard.
- Je suis elle !

Je retournais dans la chambre, songeuse, quand un bruit de pas près de la porte d'entrée me sortit de ma torpeur. Je m'attendais à ce que quelqu'un frappe, mais rien ne vînt.
Je m'approchais alors silencieusement de l'entrée, et y trouvais, au sol, une petite enveloppe glissée sous la porte. A l'intérieur, un message incompréhensible. Des signes épars dont je ne connaissais pas la signification, puis au bas de la feuille, un horaire et une adresse.
* Un rendez-vous galant ?*
Cette pensée me fit sourire.

La photo dans une main, la note dans l'autre, je retournais dans la chambre et me jetais sur le lit. L'esprit encombré de questions, je me suis endormie.



----------------------------------------------------------------

> Commenter ce texte <

Revenir en haut Aller en bas
Drawhyn



Féminin Nombre de messages : 31
Age : 35
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Traquée   Sam 30 Juil - 2:07

II) Échappatoire

* Quelqu'un frappe à l'entrée...*

Le vacarme tambourinant des coups de poings sur la porte me tira sauvagement de mon sommeil. Je me levais précipitamment et courrais vers la porte mais avant même que je ne puisse l'atteindre, une jeune fille fit irruption dans l'appartement, telle une tornade déchainée.
- Lyra ?! Bon sang t'es toujours là ? T'as pas trouvé mon message hier soir?
Jetant un regard au papier que j'avais encore dans la main, je compris qu'elle était l'auteur de ce charabia.
- Lyra ?
- Qui es-tu ? Comment es-tu entrée ? Que me veux-tu ?

J'essayais de prendre mes distances, mais elle s'approchait de moi, me dévisageant.
- Oh mon dieu ! Tu ne te rappelle de rien... Ils sont allés jusque là... Je suis Katty, nous nous connaissons depuis un bail.
- Katty ?... hum.

Ce nom ne me disait vraiment rien, ni même son visage.
- Écoute moi Lyra ! Tu es en danger ! Il faut partir tout de suite, tu n'as pas de temps à perdre !
- Quoi ?!
- Pas le temps pour les explications, fais moi confiance, je vais t'aider. Viens !

Sans trop savoir pourquoi, je la croyais. Son air paniqué peut être...
Je la suivais rapidement dans ma chambre pour l'aider à rassembler quelques affaires. Je me sentais idiote et tellement inutile, elle savait, elle, où se trouvaient mes biens... elle me tendit une boîte métallique qu'elle avait ramassée au fond d'un tiroir de la commode.
- Surtout, ne la perd pas !

Elle attrapa ma main, me tirant hors de l'appartement à toute vitesse.
- La fenêtre au bout du couloir !
- On va pas sauter t'es folle !

Elle se mit à rire, puis, d'un signe de la tête, désigna un astronef à l'extérieur. Elle brisa la vitre et balança le sac contenant mes affaire à travers l'ouverture du véhicule.
Un jeune homme s'approcha du sas, me tendant le bras.
- Grouillez-vous bordel ! Les voilà !
Derrière nous, trois hommes armés, courant à vive allure dans notre direction.
- Elle est là ! Elle s'échappe !

* Cet uniforme... *

- Lyra !

Je m'élançais, la peur au ventre. Le charmant blond un peu grossier tendant le bras me réceptionna avant de refermer le sas derrière Katty qui bondit avec une aisance surprenante.
Le pilote nous fit prendre de l'altitude avant de filer au travers des méandres de la ville ensoleillée.

- C'était moins une cette fois Jack !
- Si vous aviez fait plus vite...
- Bref... Lyra, nous allons te déposer dans la ville basse. Tu y sera en sécurité pendant un temps.
- Tu viens avec moi?
- Malheureusement, non. Je ne peux pas circuler librement dans ce secteur. Mais il y a ici une personne que tu dois voir.
- Je ne comprend rien katty...
- Tout ce que je peux te dire Lyra, c'est que tu dois trouver cette personne. Trouve ce Fynn ! Il saura te donner les réponses que tu cherches. Il pourra t'aider.
- D'accord, mais comment? Tu n'as que son nom à me donner?
- Je ne l'ai jamais vu, je ne pourrais pas te le décrire, mais il parait qu'il se planque dans les "dop-shops".
- Les "dop-shops"?
- Hum... des endroits peu fréquentables Lyra, des bars à camés...
- Oh génial... Et vous m'abandonnez là dedans seule...
- Nous n'avons pas le choix Lyra, et toi non plus !

Elle me tendit mon sac ainsi que la boite métallique que j'avais posé à mes pieds.
- Ne la perd pas, son contenu t'es vital.
La curiosité me poussa à entrouvrir la boite. A l'intérieur, des liasses de billets, des papiers d'identité, une broche un peu moche, et ...
- Une arme ?!
- Oui, regarde... la gâchette bleue paralyse... la rouge tue !

D'une main tremblante, je rangeais la boite dans mon sac à dos que je jetais sur mon épaule en me levant, bien décidée à trouver ce Fynn.
- Bonne chance Lyra, sois prudente.
- Oui...


Je m'éloignais du véhicule tout en le regardant s'élever, un petit pincement au coeur.
* Je suis seule maintenant... *
- Bon ! "dop-shop" à nous deux !




----------------------------------------------------------------

> Commenter ce texte <

Revenir en haut Aller en bas
Drawhyn



Féminin Nombre de messages : 31
Age : 35
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Traquée   Sam 30 Juil - 18:19

III) Poursuite

Mon enthousiasme s'effritait au fur et à mesure que je m'enfonçais dans la ville basse. La lueur du soleil n'atteignait même plus les ruelles, il faisait de plus en plus sombre. Je pouvais entendre des murmures autour de moi, des regards me suivre... L'atmosphère pesante qui régnait ici me fit paniquer. Sans m'en rendre compte, je courrais. Haletante, je m'arrêtais devant une grande enseigne rouge clignotante.
- "Drug & Pleasures" ... allons-y...
Je passais l'entrée baissant la tête sous le regard vicieux du vigile. Devant moi, une grande salle bondée. Le bruit assourdissant de la musique fit palpiter mon être au rythme des "Bouuuum ! Bouuuum!" lents et lourds.
Je m'approchais du bar, faisant signe à la barmaid de s'approcher.
- Hé ! Je cherche Fynn
- Connais pas...

Je vis son regard se poser sur un point dans la salle. Tournant la tête vers ce point qu'elle fixait, j'aperçus un grand brun se lever et la fixer à son tour.
* C'est lui ! *
Alors que mon regard se posa sur lui, mon sang ne fit qu'un tour : c'est moi qu'il fixait ! Je lui fis signe de la main, mais il commença à courir.
- Bordel ! Il se barre !
Sans réfléchir, je m'élançais à sa poursuite. Il sortit par la porte de derrière et emprunta une petite ruelle avant de tourner sur sa droite. Arrivée à l'intersection, tournant à droite moi aussi, je me retrouvais face à un mur.
* Un cul de sac ? Mais...*
- Disparu... Comment t'as fait ça Fynn...?

Je me retrouvais au point de départ de mes recherches. Mais à bien y réfléchir, j'avais eu de la chance... Tomber sur lui dès ma première tentative...
* J'ai eu du bol... Sauf que maintenant Fynn... Je connais ton visage !*

Parcourant les ruelles froides à la recherche d'un autre "dop-shop", je repensais à ce qu'il s'était passé dans le précédent.
* Pourquoi t'es-tu enfuit Fynn? Me connais-tu? *

Après quelques heures passées à cogiter, je tombais sur deux nouveaux "dop-shops". A droite une enseigne en noir et blanc, à gauche, un bleu flashy irritant.
* Allons voir ce "Sombre Dessein"... *

J'entrais dans l'enceinte prudemment. Cette boite-ci, bien qu'un peu bizarre, était beaucoup plus calme que la précédente. Dès l'entrée, on arrivait dans un vestibule d'où l'on pouvait apercevoir des espèces de boxes privés dans lesquels les clients se "détendaient". Je parcourais du regard l'ensemble des boxes, quand un visage au fond, retint mon attention.
* Te voilà...! *
Furtivement, je me rapprochais du boxe où se trouvait Fynn, pour arriver à quelques mètres de lui, derrière un drapé.

Il n'était pas seul. Il était accompagné par un type, une "armoire à glace", tellement défoncé qu'il ne m'avait même pas vue atterrir d'un bond sur la banquette aux côtés de Fynn.
Surpris, Fynn eut un mouvement de recul. Je posais alors ma main sur la sienne, le fixant dans les yeux.
- Attends... Ne pars pas...
Il ne broncha pas.
Je me décalais un peu afin que mon regard croise celui du type à côté. Lui souriant brièvement je lui lançais un gentil "Dégage !", désignant la sortie du boxe d'un signe de la tête.
Étonné, il me regardait l'air de dire "T'es qui toi...?".
Voyant qu'il ne bougerait pas, je fis face à Fynn, et lui donnais un langoureux baiser.
"L'armoire à glace" se leva, grommelant...
" Fallait l'dire plus tôt... 'pourriez faire ça ailleurs..."

Une fois seuls, je lâchais Fynn, et lui tendis la main.
- Je suis Lyra...
- On va pas se serrer la main, on s'est déjà salués je crois...

Il me regardait d'un air satisfait. Je ne pouvais soutenir son regard et me sentis rougir. Timidement, je m'éloignais un peu de lui.
- J'ai besoin de ton aide.
- Qui te dit que je peux t'aider?
- ...

A la fois étonnée et déçue, je le regardais fixement. Il semblait me dévisager.
- ... En quoi puis-je t'aider... Lyra?
- Et bien... j'aimerais que tu m'aides à me rappeler qui je suis.
- Rien qu'ça ?!

Souriant, il prit ma main et l'examina.
- Suis-moi.
Bizarrement, je me sentais en confiance. Je le suivais.



----------------------------------------------------------------

> Commenter ce texte <


Revenir en haut Aller en bas
Drawhyn



Féminin Nombre de messages : 31
Age : 35
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Traquée   Sam 30 Juil - 19:13

IV) Renaissance

- Où m'emmènes-tu?
- Là où il n'y aura pas d'oreilles indiscrètes.
- ...Chez toi...?

Il ne répondit pas et montra du doigt un entrepôt crasseux devant nous.
- On y est.
- Tu vis ici?
- Ouai...

De l'extérieur, cet endroit ne me plaisait pas du tout. Il était glauque, dans une ruelle inquiétante.
La lourde porte métallique passée, Fynn se dirigea vers l'un des murs, posant sa main sur une brique, la paroi s'entrouvrit.
Un luminaire s'actionna à notre passage et la cloison se referma derrière nous.
La pièce était claire et spacieuse. Un imposant canapé rouge, au fond, était placé devant un grand paravent qui cachait une couchette. Juste devant se trouvait une petite table basse faite de parpaings.
- Rien de ce que tu vois là ne te rappelle quelque chose?
Jetant un oeil au reste de la pièce, je vis deux grandes tables remplies d'armes et de matériel électronique en tout genre.
- Non...

Il s'affala sur son canapé, me priant de le rejoindre. Je m'assis près de lui.
Il me demanda de lui raconter tout ce dont je me souvenais jusqu'au moment de notre rencontre.
Je m'exécutais, lui détaillant chaque souvenir et chaque impression ressentie.
- T'es-tu sentie changer ?
A bien y réfléchir, effectivement, j'avais changé. Depuis le moment où j'avais commencé à chercher Fynn, j'avais changé. Peut-être était-ce le fait d'avoir un but? Je n'étais plus la fille perdue dans un appartement inconnu. J'avais gagné en assurance. Mais il persistait cette faiblesse lorsque je le regardais... Il avait des yeux hypnotisants, d'un bleu sombre envoûtant. Ses cheveux bruns en bataille lui donnaient un air rebelle tout à fait charmant. Les lignes de son visage étaient douces et harmonieuses. Et ses lèvres...
- Lyra... concentre-toi...
Le contact de sa main sur la mienne m'extirpa de ma rêverie.
- Lyra, on est pareil toi et moi...Je peux t'aider à te rappeler de tout... mais es-tu sure de le vouloir?
- Pourquoi je ne le voudrais pas?
- Il y a des souvenirs que tu pourrais préférer ne pas voir ressurgir...
- Quoi que se soit, quoi que j'ai pu faire, ça fait partie de moi. Je veux savoir qui je suis!


Ravi de ma détermination, il serra ma main et se levait, m'entrainant avec lui.
Il me demanda de m'installer confortablement derrière le paravent. Je m'allongeais sur la couchette, le coeur battant, pendant qu'il attrapait un appareil sur l'une des tables avant de revenir vers moi, avec un sourire rassurant.
Assis à mes côtés, il posa délicatement une électrode sur ma tempe, reliant l'autre extrémité du fil à un petit boitier.
- Je vais avoir mal ?
Caressant du bout des doigts un point sous mon oreille,
- Non, ça ne fait pas mal. Je vais envoyer un stimuli à ton implant et tu auras accès aux images résiduelles de ta mémoire effacée.
- Je suis pas sûre de comprendre, mais... fais-le !

Fermant les yeux, j'entendis le déclic d'un bouton actionné, puis en une fraction de seconde, mon esprit se retrouva submergé par un flot incessant d'images et d'émotions.
Passant de la joie à la colère, du bien-être à la tristesse, mes pensées s'éclaircissaient peu à peu.

Tout était devenu très clair, très précis, presque limpide. Je me rappelais la guerre, notre colonie détruite, notre exil. Nous étions des soldats, des guerriers. Nos Commandeurs, avides de pouvoir, avaient commencé leur campagne « d'intégration » dès notre arrivée sur cette planète, prenant petit à petit la place des plus éminents. Ils se sont positionnés sur tous les secteurs déterminants. Production, alimentation, finance, politique... ils étaient partout, ils dirigeaient tout.
Je me souvenais également de ce que j'avais fait qui me coûta la mémoire et ...
- Fynn !

Mon air plus qu'inquiet et le ton dramatique que j'avais pris en ne prononçant que son nom le perturba.
- Quoi, qu'est-ce qui se passe?
- Je crois bien que je t'ai créé des problèmes... il faut partir de suite !

Me levant précipitamment, j'attrapais dans mon sac la boîte métallique que j'y avait introduite plus tôt et en sortais ce qui m'avais semblé au premier abord être une broche. Je montrais brièvement l'objet à Fynn avant de le jeter au sol et de l'écraser lourdement.
- C'est un traqueur ! Filons, je t'expliquerais...
Bien qu'il ne comprenait pas se qu'il se passait, Fynn pris conscience de la gravité de ce qui me paniquait. Il se précipita vers les tables pour récupérer un peu de matériel qu'il enfourna dans un grand sac noir avant d'ouvrir un boitier de contrôle près de l'entrée. Il pressa un bouton, entra un code et nous sortîmes en courant jusque dans la ruelle. Arrivés à l'angle de la rue, nous fîmes une brève pause, regardant l'entrepôt derrière nous disparaître dans une explosion aveuglante.

Fynn se tourna vers moi le visage transformé par la colère. Il saisit mon bras et me traina avec force vers les ruelles les plus sombres de la ville basse.




----------------------------------------------------------------

> Commenter ce texte <

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traquée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Traquée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Soleil est il complètement détraqué ?
» [Cassandra O'Donnell]Rebecca Kean tome 1 : traquée
» Tabitha KING - Traquée
» LA MAISON DE LA NUIT (Tome 05) TRAQUÉE de P.C. Cast
» [Andrew Fukuda]Traqué, tome 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Tomes Longs-
Sauter vers: