AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cocoon
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 985
Age : 26
Localisation : Dans 14 plans stellaires en simultané
Date d'inscription : 26/12/2010

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: La mine   Dim 21 Aoû - 17:59

Chroniques de Tenal-Capri: Archive N°6385- "La mine"

Il est bien connu que pour mettre d'accord deux hommes forts sur Tenal-Capri, il faut soit de la bière,soit un bon sujet de conversation. Et s'il est un point dans le milieu ouvrier où tout le monde s'entend, c'est qu'il existe une planète, cachée dans les étoiles, connue sous le sobriquet de "La mine". Beaucoup s'accordent à dire que cet endroit mystérieux n'est en vérité qu'une planète riche en minéraux divers, mais d'autres savent que son histoire est plus compliquée qu'il n'y parait.

J'étais jeune diplomate au service de l'empereur Molan III lorsqu'il me fut donné la chance de participer à une expédition visant à entamer des relations commerciales avec cette planète.
Bien peu savaient à quoi pouvait ressembler l'endroit, mais l'imagination de chacun s'échauffait à mesure que les "anciens" suggéraient des bribes de paysages fantastiques. L'aller se colorait des histoires que nous avions entendu de ci de là , puis on racontait ce qui s'était vu ailleurs, nous dévoilant les merveilles insoupçonnées de l'univers. Nos nuits ne furent plus que rêves délirants de terres enchanteresses aux milles couleurs.

Vint alors le jour tant attendu, celui où nous nous rendîmes en orbite de La mine. Le compartiment passager étant dépourvu de hublots, nous fûmes contraints d'attendre avec la plus grande impatience que le vaisseau se pose. Pour une raison inconnue, celui-ci fut la cible de violents soubresauts. Nos sièges tremblèrent sous l'effort, et ce ne fut qu'après de longues minutes d'attente et de stress que la machine finit par heurter violemment le sol.

Certains de mes compagnons se plaignirent au pilote en crachant leur colère, mais nous découvrîmes bien vite la source de tout ce remue-ménage alors que mes yeux balayaient les environs.

Notre "base" n'était en réalité qu'une humble piste d’atterrissage bétonnée. Deux discrètes entrées permettaient l'accès aux souterrains, et l'on m'expliqua que personne n'était autorisé à sortir à la surface hormis pour le transport. La raison, quant à elle, paraissait évidente. La topographie du lieu était particulièrement chaotique; Autour de nous s'étendaient de vastes plaines torturées, des crevasses sans fond, dominées au loin par des montagnes hideuses et impraticables. Si le déplacement à pied semblait impossible, tout autre mode de transport devait l'être aussi, le sol était martelé par des chutes de blocs qui ne semblait pas prendre fin. Sortant de nul part, des lignes, des pans entiers de cubes apparaissaient dans les airs et venaient s'écraser violemment au sol.

Ainsi donc c'était pour cela que La mine était devenu un monde entièrement souterrain, aucune forme de vie ne pouvait évoluer dans ces conditions. Je me demandais alors comment notre pilote avait-il put réussir un atterrissage dans ces conditions, et très franchement je pense qu'il ne le savait pas non plus...

Une fois passé la porte d'accès, nous prîmes un ascenseur qui nous plongea à des kilomètres sous la surface du monde. Des strates de blocs de toutes les couleurs s'entassaient ici depuis des temps immémoriaux. Puis les premiers tunnels firent leur apparition. Avec le temps les hommes purent sans doute creuser à l'abri de la chute de blocs, et tout un réseau de boyaux s'était lentement mit en place, creusant toujours un peu plus dans les profondeurs du monde.

Je remarquais soudain le froid mordant qui régnait dans ce puits insondable. Notre guide l'avait certainement perçu, car il indiqua à notre groupe que par un phénomène que personne ne saurait expliquer aujourd'hui encore, La mine ne possédait aucun noyau central, aucune source de chaleur, et de ce fait générait une force d'attraction sortie "littéralement" de nulle part. Les souterrains conquis par les hommes avaient donc dut s'équiper d’appareils pour chauffer les espaces exploités, cependant il avait été déclaré inutile de maintenir une température viable dans les tunnels des ascenseurs. Ainsi, pour toute sortie, il était vivement conseillé de s'habiller chaudement.
Alors que les portes s'ouvraient devant nous, dévoilant de longs couloirs soutenus par de larges poutres de fer. De nombreux hommes circulaient munis de pioches, de pelles, et d'étranges appareils ressemblant à des pinces, servant probablement à l'extraction des blocs.
Nous pûmes observer brièvement le travail en cours, il ne semblait pas franchement difficile. Les cubes de matières étaient variables dans leur positionnement, une parcelle de fer pouvait juxtaposer une parcelle d'argent, tout en étant accolée à du cuivre. Et malgré la solide cadence qui régnait ici, il suffisait de briser le joint étrange qui les liait, sorte de matière cristalline inconnue, pour libérer le bloc. Quant aux tunnels en eux-mêmes, ils avaient l'avantage d'être carrés, et donnaient une incroyable impression d'ordre. Ce détail me troubla particulièrement car ce n'est pas le genre d'endroit où l'on s'attendrait à trouver du travail "net".

Des chariots entiers de blocs allaient et revenaient dans les galeries, améthyste, rubis, grenat, émeraude, fer, plomb, or, cuivre, saphir... des quantités incalculables de matériaux tous plus riches les uns que les autres défilaient devant nos yeux émerveillés. L'un de mes compagnons fit même remarquer que pour travailler toutes ces richesses, il ne faudrait pas moins qu'une planète entière consacrée à la forge seule.

Enfin, après cette courte mais inoubliable visite, nous nous rendîmes enfin dans les quartiers d'habitation, dans lesquels des blocs de fer et autres métaux étranges furent utilisés pour confectionner des bâtisses viables et solides. Nous fûmes alors escortés jusqu'à une petite salle qui servit de table des négociations.

L'accord en lui même n'a que peu laissé de traces dans ma mémoire, seul restent toutes ces merveilles que nous avons croisé, bien trop rapidement, pendant notre visite.Mais un détail, plus que les autres, marqua mon esprit lors de cette mission: Entre le bruit des pioches, des chariots et des échanges de mineurs, planait dans l'air une mélopée à peine audible, il me semble qu'elle nous suivit de notre arrivée jusqu'à notre départ. Une musique courte, relativement simple, mais dont je n'ai jamais réussit à déterminer l'origine...De ce que j'en eu appris plus tard, les locaux appellent ça "le chant des cubes".

A tous ceux qui se sont un jour demandés où s'en vont les blocs de Tetris...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: La mine   Ven 26 Aoû - 0:36

Mais mais...

j'ai déjà lu un truc un peu comme ça.. où alors c'est une vague impression de déjà vu... je sais pas, je suis assez dérangé là tout d'un coup.

Bon le texte se laisse lire, quelques lourdeurs stylistiques, mais dans l'ensemble on suit assez bien le déroulement, même si je dois avouer que j'ai un peu décrocher à un moment (la fatigue ? ou alors c'est que ça trainait un peu en longueur dans les coursives du coeur de ta planète).

Et puis...

Et puis la fin

La Fin !

AHHHH

j'ai adoré ^^



et puis cette musique, ce chant qui monte des tréfonds de cette mine
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Lilith
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 2638
Age : 28
Localisation : Intermédiaire.
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnages RP
Pseudo: Lilith
Pseudo : Erylie
Pseudo : Madalyn

MessageSujet: Re: La mine   Ven 26 Aoû - 11:59

AH moi j'ai bien aimé ce texte la !
Une bonne atmosphère, ça m'a fait pensé au style de narration d'Asimov dans Fondation. Une planete inconnue toussa ^^

Par contre, je suis obligée, en ma qualité de scientifique de t'avertir. (I am warning you !)
L'univers que tu as créé n'est pas viable, dans le sens ou l'attraction dont tu parles mais surtout l'absence de chaleur générées par l'absence de noyaux consituent deux freins irrémédiables à la vie et la survie sur ta planete. Parce que si cette planete ne possède pas de noyaux interne, alors à mon avis, il doit faire quelques chose comme proche de -270° en surface et en profondeur (selon la force du soleil autour duquel elle tourne). DOnc la il fait pas froid. Il fait la mort Zombie

_________________
Il y a en toi le gâchis d'un soleil qui sommeille, plusieurs fois, on t'a dit : "Révèle".

I believe in you.

Vitrine de Lilith
Revenir en haut Aller en bas
Cocoon
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 985
Age : 26
Localisation : Dans 14 plans stellaires en simultané
Date d'inscription : 26/12/2010

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: La mine   Mar 30 Aoû - 6:31

Très heureux que ça vous a plus =)

Comme quoi avoir terminé le cycle de Fondation n'a pas été infructueux...

Merci pour vos commentaires. Pour Lilith, je sais que, d'un point de vue strictement scientifique, ce monde n'est pas possible à cause de son manque de noyau central, mais après tout il est tout aussi improbable qu'un monde sur lequel s'écrasent des cubes de pierres précieuses sorties du néant Clin d\'Oeil

Mais quel trésor ce serait pour les bijoutiers...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Erlidann

avatar

Masculin Nombre de messages : 2380
Age : 28
Localisation : Sur Terre
Date d'inscription : 24/04/2009

Personnages RP
Pseudo: Erlidann
Pseudo : Magel
Pseudo :

MessageSujet: Re: La mine   Mar 30 Aoû - 10:10

J'ai raté un élément important de ce texte qui somme toute se lit très bien et est plutôt agréable.
Je n'ai jamais joué à Tetris avec le son ! A l'époque où j'y jouait le pc n'avait pas de baffles.

C'est moche.

Pour résumer, j'aime bien ce texte qui s'il ne casse pas trois pattes à un Snake, a le mérite d'être divertissant et plutôt bien écrit.

P.S : Oui, j'aime certains de tes textes. Complice

_________________
Spoiler:
 



"Le jeu ? C'est l'homme ! La vie est fondamentalement un jeu." K. A. Porter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mine   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Maquette] Entrée d'une mine, d'une cabane et d'une boutique (MAJ: 22/06/12 )
» Demande d'info sur Stryker 1132 ESV mine roller
» La bonne mine orange
» Vous avez bonne mine !
» La Mine d'Or Perdue - The Trail Beyond - 1934

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: