AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Première Errance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Première Errance   Sam 21 Jan - 18:41

Oui, il l'a fait ! Aseretureus a enfin surmonté sa timidité et sa peur des critiques pour sortir de sa cahutte afin de se rendre autre part qu'à Belthil ou Galvorn. Arrivant près d'un archiviste, il tendit un parchemin poussiéreux, usé par le voyage et le temps, ses joues empruntes d'une rougeur qu'il essayait en vain de cacher.
- Ce n'est pas chose, et je l'ai écrit cela fait quelques temps, mais il faut bien commencer quelque part non ?

Le regard interloqué de l'archiviste après avoir lu quelques lignes fit chavirer tout son esprit, qui se précipita pour lui faire sortir quelques mots d'argumentation :
- Les mots ne sont pas vraiment là pour former un texte, mais juste pour exprimer une pensée, une errance de mon esprit sur un sujet particulier.

Première Errance a écrit:
Il court, il court, sans ne jamais s'arrêter.
Ce temps qui passe inlassablement, je le contourne, je l'utilise, et pourtant, il nous est tous un ennemi, nous ravageant intérieurement. On aimerait le raccourcir, on aimerait l'allonger, ou qu'il n'ait jamais existé, pour notre plus grand bien. Je n'ai pas envie de vous conter une histoire, ou bien de raconter ma vie, rien de tout cela, je souhaiterais juste vous faire part de ce flot ininterrompu de déferlements temporels, ce que je vois et que je vis.
Ici et là, on aimerait être bientôt, on préférerait n'être jamais, afin de pouvoir se préserver du malheur. Qui est-il, cet instrument à double tranchant, la réponse est toute faite : le temps. Lui qui nous veillit, lui qui nous sépare, qui nous rapproche, celui que l'on aimerait bien voir faire machine arrière, ou machine avant, plein gaz. J'ai hâte de te voir, pourquoi ai-je fait ceci, si j'avais su... Ce si tellement attendu que l'on croirait presque que l'on serait une divinité, car nous pourrions manipuler le temps. Toutes ces complaintes, ces faux états d'esprits, qui ne seraient pas là si l'on avait prit le temps de réfléchir un tant soit peu, si l'on avait prit ces trois petites secondes utiles à la réflexion, celle qui aurait pu nous éviter un malheur du plus grand nom.
Qui sommes-nous, pour espérer lui échapper ou qui est-il, pour espérer nous faire prisonnier. Otages du temps, voilà ce que nous sommes. Il serait un cancer du corps entier, nous ratatinant, nous obligeant à ramper devant lui, mais ô grand jamais il ne se courbera, pour une fois demander pardon pour ce qu'il a fait.
Désolé de ne pas avoir pu marcher vers l'arrière, dira-t-il alors. Et ainsi, nous régresserons, jusqu'à redevenir les bactéries qui ont donné naissance à ce monde. Alors après se pose une seule question : avons-nous évolué ? Nous étions vers, et à notre mort, nous retournerons vers. Tous ces siècles de progrès et de magnificence ont-ils réellement apporté quelque chose, est-ce que des sentiments comme l'amour ou la haine auront changé quelque chose ? Qu'est donc la définition de la vie...
Sommes-nous égoïstes pour donner la vie à un enfant qui va tôt ou tard mourir. Le temps est cruel, c'est un tyran... et après on nous critique...
Revenir en haut Aller en bas
Cocoon
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 985
Age : 27
Localisation : Dans 14 plans stellaires en simultané
Date d'inscription : 26/12/2010

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Première Errance   Sam 21 Jan - 21:13

Pour un premier texte, je te félicites ^^ Déjà car tu t'es lancé, ce qui est très bien, et car tu t'es attaqué à un sujet assez spécial pour un premier jet.

Pour tes réflexions sur le temps, je peux te conseiller de regarder "Irréversible". La trame du film est basée sur le temps et le scénario part de la fin pour arriver au début. "Le temps détruit tout", c'est la phrase clé du film, tu l'entends au début. Par contre, il est très spécial, et très violent/choquant à certains passages. Mais si tu fais des recherches sur le temps et ses ravages, c'en est un très bon exemple.

Autrement, pour le texte en lui même, on voit clairement la notion d'errance, mélange de questions, phrases éperdues, quelques pensées fatalistes... Cependant, j'aimerais savoir le but de ta chute: "et après on nous critique". De qui tu parles ? Sur quel sujet-est on critiqué ? La fin me semble un peu maladroite car pas assez explicite, ou alors j'aurais vu une ouverture plus percutante...mais ce n'est que mon opinion =)

Un conseil de présentation: espace tes paragraphes, la lecture n'en sera que plus agréable.

Citation :
Ce si tellement attendu que l'on croirait presque que l'on serait une divinité, car nous pourrions manipuler le temps.

A reformuler je pense... ça sonne distordu à la lecture.

Sinon, tu étais plutôt pas mal parti avec ta personnification du temps, si jamais tu retentes un texte du genre, essaies de plus axer sur ce point, en faire un adversaire, un vrai tyran, qu'on pourrait presque toucher. Par exemple en plaçant des expressions comme "se faire tacler par le temps", histoire de montrer qu'il est bien là, en chair et en os.

En tout cas, pour une errance, j'aime assez.
Chose qui serait drôle, c'est de tenter de faire un texte revanchard. Soit en te mettant dans la peau du temps, vieillissant le monde implacablement, malgré les suppliques et les protestations du monde, ou que TU tortures le temps. Tu te défoules sur lui. En étant un dieu par exemple. Pourquoi pas ? Se mettre dans la peau d'un Dieu et se venger du temps: l'accélerer, le ralentir, l'écarter ou le zapper tout simplement. Tordre et déformer le cours "normal" du temps est une force de souffrance pour lui d'un certain point de vue. Et ça ferait un bon exercice pour toi, ça peut t'entraîner à passer de la vision de la victime à celle du bourreau.

Enfin, comme je le disais, ce n'est que mon opinion.

"SEAL OF COON"S APPROVAL"


SUIVANT !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mike001
Coordonnateur Littéraire
avatar

Masculin Nombre de messages : 2663
Age : 16
Localisation : West Coast ; Phare Ouest
Date d'inscription : 26/09/2010

Personnages RP
Pseudo: Mike le Fremen
Pseudo : Hannibal Smith
Pseudo : Davy et Mickey

MessageSujet: Re: Première Errance   Jeu 23 Fév - 20:00

Les errances sont toujours du bien. Celle-ci aussi.
Cependant, comme l'a souligné Cocoon, il y a des points à revoir :
- espacer les paragraphes
- expliciter la fin
- il manque des points d'interrogation à cette phrase : "Qui sommes-nous, pour espérer lui échapper ou qui est-il, pour espérer nous faire prisonnier."
- les phrases sont trop entrecoupées de virgules. Il vaut mieux mettre un point et en commencer une nouvelle.


Hop hop hop, le prochain maintenant.


_________________
DÂdädâîsme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.korea-dpr.com/
Green Partizan
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Nombre de messages : 3950
Localisation : Ici, c'est Saint-Denis.
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Première Errance   Dim 26 Fév - 4:15

Citation :
il nous est tous un ennemi
Alors, je détecte un unique sens grammatical à cette phrase, qui est "il existe un ennemi pour tout le monde", et à mon avis ça n'est pas le sens que tu voulais lui donner. Attention aux tournures alambiquées.
Citation :
on aimerait être bientôt, on préférerait n'être jamais
Jolie formule.
Citation :
Qui est-il, cet instrument à double tranchant, la réponse est toute faite : le temps
On tourne en rond là !
Citation :
Ce si tellement attendu que l'on croirait presque que l'on serait une divinité
Déjà le début de la phrase est râpeux, qu'est-ce que tu mets entre guillemets ? "si", ou "si tellement" ? Ou y a-t-il une coquille ? C'est pas clair. Et ensuite, attention à la concordance des temps et à l'utilisation du conditionnel !
Citation :
nous retournerons vers
Vers ? Vers quoi ? Plus sérieusement, c'est assez moche syntaxiquement de retourner "vers" (retourner + nom est assez peu correct à part avec "poussière", et l'expression est un cliché, malléable éventuellement, mais il faut que ça reste un peu esthétique...).


La fin du texte, et plus généralement les questionnements posés et la façon de les poser oscillent entre lieux communs, et idées intéressantes et subtiles. Bon. C'est pas mal pour un premier essai, même si le thème est un grand classique.
Je rejoins les remarques de mes collègues, sur la ponctuation, et la présentation.

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première Errance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première Errance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma première aquarelle....
» [De Schaepdrijver, Sophie] La Belgique et la Première Guerre mondiale
» Les libraires d'Esprit BD chroniqueurs sur Clermont-Première
» Quelle est la première montre à avoir......? [historique] Merci de vous y joindre!
» tanks de la première guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: