AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand j'accuse le langage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sanz
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 1197
Age : 29
Date d'inscription : 26/08/2008

Personnages RP
Pseudo: Hezeriel Shinobi ( I)
Pseudo : Sanz
Pseudo : Anwen

MessageSujet: Quand j'accuse le langage   Mar 31 Jan - 23:03

" Il, y avait un sacristain dans mon collège, qui me disait que le Verbe est le Pouvoir. Depuis Dieu l'a " rappelé" a lui.


Ainsi va t'on dans les désordres de sa vie parier sur ce qui s'est deja passé. Je suis un enfant du soir qui observe en la lune son décroissement en se disant qu'elle va finir par s'étoiler de souvenir - je veux dire se briser et se disperser comme nuée d'étoile.

On me disait tantôt que j'étais autant détestable, qu'adorable, que l'on croyait mille légendes à mon sujet , que les Autres, du moins les autres sans, moi fomentent ma vie comme une vieille histoire pour effrayer les enfants. J'en suis parfois à me demander quel portrait je peux donner pour qu'il me vienne pareille peinture.

Réellement le monde varie entre ceux qui m'aiment, ou m'aiment trop, ceux qui sont jaloux, ceux que j'aime, ceux dont je suis jaloux, ceux que j'ignore, ceux qui m'ignorent. Bref je suis comme tout le monde.

Et si je disais que, de tout cela, je suis bien indifférent, on répondra que c'est également ce que les gens pensent en essayant de se mentir.

Mais, sans originalité, sans modestie et sans vanité, dans la simple expression d'un miroir qui me plaît à regarder parce qu'honnête, je dirai simplement que le langage, le langage rend le monde triste, amoureux, jaloux et violent.

Peu pourraient prétendre être venu me voir, et osant abordant tous les sujets de ma personne et de la leur m'expliquer ce qu'ils ont en en tête comme légende et comme mythe à mon sujet.

Il aurait été plaisant de débattre point par point, de réfuter des accusations sordides, d'en inventer d'autre, et de montrer combien, combien la langue met l'Autre face à l'Autre - met l'Autre contre l'Autre.

Combien chaque mot qui échappé de mon contrôle par l'usage d'autres, par l'écho, et l'imagination sulfureuse des Autres avait crée une icône terrible et fascinante , copie inspirée de mes sombres tentatives d'exister comme un homme dans un monde où aucun homme n'a encore foulé le pied sur cette terre ; et combien j'étais d'abord la création extraordinaire des autres avant d'être moi, aussi étrange et aussi normal que tout le monde.

Ainsi, le langage a fait de moi un barbare a l’œil bleu qui se regarde dans la fenêtre et voit la pluie lui arracher des courbes de sa silhouette - des pans entiers de son identité. Le langage, Dieu, à fait de moi un caractère hasardeux qui siège dans la tête des Autres comme une remarque :

" Vous savez ce qu'il est? Moi je vais vous le dire".


Il n'y a que le langage pour avoir fait de moi quelque chose de vivant, auteur d'acte, d'intentions, de promesses nébuleuses ; pantomime défroqué qui traine sa patte sur le devant des scènes et qui vient devant un public hilare, grimaçant des exactions de ma pensée infinie comme on grimace du temps qui vous déshabille la chair, les os et le cul. Il n'y a que le langage, je sais, qui construit des ponts entre vous et moi, et qui sur la valeur sociale affirme que je suis le produit d'une construction culturelle édifiante dans lequel j'ai une famille, des amis, des adorateurs et des détracteurs. Il n'y a que le langage pour me faire écrire si longuement tout un ramassis de conneries où je viendrai dénoncer le langage de me rendre vivant, dans ma tête et dans celle des autres.

Mais je vous assure qu'en dehors du langage, si vous veniez à me rencontrer, je vous assure que votre cul déshabillé trouverait le temps bien prude.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Jarod
Rôliste


Masculin Nombre de messages : 1230
Age : 32
Date d'inscription : 01/04/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Quand j'accuse le langage   Mer 1 Fév - 20:43

Les voies du Seigneur sont impénétrables et seul, lui, sait pourquoi je suis ici.

Après cette énigmatique introduction, que dire de ce texte ? Je l'avais déjà lu une première fois en fait. Assez sporadiquement. J'y reviens ! Il résonne vraiment en moi comme une "évidence" à présent puisque c'est ce que je pense ressentir parfois.

Sans doute est-ce arrivé à tout à chacun dans sa vie virtuelle et/ou réelle ! Le sentiment de n'être pas soi-même quand on s'imagine ou que l'on est confronté aux regards des Autres. Bon, c'est formulé plus maladroitement que toi Sanz. Satisfait

Donc lisez ce texte ! Et commentez le que je me rende compte que je n'avais vraiment rien capté.

J'y ai compris, moi, ce que j'ai bien voulu, sans doute.
Une petite nouvelle qui va, elle, créer des échos dans mon inconscient et, sans doute, me faire tergiverser à mes heures perdues. Content
Revenir en haut Aller en bas
Cocoon
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 985
Age : 26
Localisation : Dans 14 plans stellaires en simultané
Date d'inscription : 26/12/2010

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Quand j'accuse le langage   Jeu 2 Fév - 15:18

Rahhh putain de net, il m'a planté dans la face, salaud ! Collabo ! Français ! oups...

Bon, on la refait.

Dans un premier temps, j'ai apprécié de voir que tu avais posté un texte, ça faisait longtemps que tu n'étais plus passé par ici, et les bibliothèques sont toujours affamées de nouveauté ^^ Le texte en lui même est un aperçu de l'auteur, et ce n'est pas plus mal, on y croise poésie et pans de souvenirs personnels.

Tu nous décris ici la puissance des mots, qui peuvent faire et défaire n'importe quelle image. J'ai aimé d'autant plus l'initiative car bien qu'étant littés, nous sommes bien peu à nous être penchés sur le sujet des mots, qui sont pourtant le support de nos plus folles inspirations. Donc c'est intéressant comme thème.

La trame est sans accroche, pas de lourdeur, pas de fautes qui plombent la lecture. L'ajout de souvenirs (vrais ou factices) rajoute tout son sel à la création.

Certes, les mots sont une arme terrible, surpuissante, mais aussi écrasante qu'inutile en fonction des cas. Les mots peuvent fédérer des peuples entiers, ou corrompre des mondes. Les mots ne s'envolent pas toujours, parfois ils restent et se gravent dans les esprits, dessinant pour nous le monde qui nous entoure. Et tu le décris bien.

Cependant, j'aurais vu plus de poésie, que ta plume se lâche plus, le passage sur la pluie était pas si mal, tu aurais du continuer sur ta lancée. Métaphores, jeux de mots, figures de style, je suis sûr que tu peux nous faire de jolies choses, et il ne manque que cela pour avoir la cerise sur le gâteau, le must quoi.

J'aimerai bien te voir écrire dans un texte plein de poésie et d'images, à moins que tu en aies déjà un en stock ?

En tout cas je suis pas déçu d'avoir lu ce texte, même si un peu plus d'onirisme pour peaufiner le tableau serait plus que bienvenue =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
De Vaanne
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 795
Age : 30
Date d'inscription : 25/08/2009

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Quand j'accuse le langage   Jeu 9 Fév - 2:01

"Le Vouloir et le Verbe" aurait dit un auteur SF...

Mais au final, le langage n'est qu'un objet, un véhicule. Accuse-t-on un objet ou l'esprit qui l'a formé ? Et faut-il laisser autant d'influence à l'Autre ?


Sinon : à moins que ça ait été voulu, ce qui est parfaitement possible, je suis pas convaincu par le passage aux implications grossière après un texte somme toute assez précieux. D'ailleurs, même si c'est voulu, je pense voir pourquoi mais je ne reste pas convaincu

(un com' useless, complètement, je sais)
Revenir en haut Aller en bas
y0otsuba
Chromatique et littéraire
Chromatique et littéraire
avatar

Féminin Nombre de messages : 110
Age : 26
Localisation : Pays du Nutos
Date d'inscription : 26/05/2011

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Quand j'accuse le langage   Mer 29 Fév - 15:20

Opposum, j'aime pas les oposaumes.

On aurait dit la description de Sanz tiens ! Surtout là : "le langage a fait de moi un barbare a l’œil bleu."

La langage a ses limites pourtant, on ne peut pas tout dire avec... Il y a autre chose qui fait ce que nous sommes. Autre chose de plus puissant (notre âme ?), qui dit si nous sommes bon ou mauvais, qui nous fait prendre des décisions bonnes ou mauvaises, qui dicte ce que nous sommes de nature. La roche qui se façonne au fil du temps, au fil des âges, ce que l'on voit ce que l'on entend, ce que l'on sent mais aussi ce que l'on ressent, et qui se souvient de toutes ses choses qu'elle a vu, entendu, senti, ressenti et qui prend forme selon les larmes qu'elles a laissé couler, les rayons qui l'ont embelli, les orages qui l'ont abîmée... Toussa quoi !
Enfin, tu vois, je sais pas comment dire Heureux

J'aime toujours autant tes écrits lâchés comme ça, de but en blanc ... Sans demander son reste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand j'accuse le langage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand j'accuse le langage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] garder le wifi en continu meme quand telephone vérrouiller
» [RESOLU] Quand mon tel est en veille, il ne sonne pas...
» TSR HD, c'est pour quand?
» La télé depuis quand ?
» Même pas peur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: