AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Coeur de glace ou coeur de pierre... Tu t'es enfuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alynea
Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 2562
Age : 27
Localisation : Z'auriez une carte?
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Coeur de glace ou coeur de pierre... Tu t'es enfuit.   Mar 12 Fév - 0:27

Mon cœur, petit muscle égoïste, as-tu jamais eut la capacité d'aimer ? As-tu donc toujours été cette pierre froide pesant dans ma poitrine ?

Tu ne bas pour personne, si ce n'est pour toi, juste par fierté d'être là, narguant de ta vivacité les lourdeurs qui t'entourent. Enfouit sous les côtes, caché de tous, même de moi, tu ne laisses passer que la finesse des amitiés fragiles et fais barrage aux sentiments profonds qui apportent bonheur comme destruction.
Est-ce pour me protéger que tu te fermes ainsi ? Est-ce pour me punir ou m'ordonner de rester fixée sur mon but ? As-tu donc souffert par le passé d'erreur que j'aurais pu faire ? Non, même pas. Je n'ai jamais approché de lames de tes fragiles tissus, jamais je n'ai joué avec le feu... Peut être es-tu parti depuis longtemps...

Peut être suis-je née seulement pour regarder passer les gens, et ne jamais m'attacher. Je ne ressens rien, si ce n'est un peu de tristesse et une infime douleur quand ceux que j'apprécie beaucoup, sans que j'ai le droit de les aimer, ont vraiment mal. Mes sensations ne sont rien à côté de celles des gens que je côtoie.

Je ne suis qu'une statue de pierre froide, posée là comme une béquille à ceux qui acceptent de mettre en moi un peu de confiance.
Ma vie n'est rien. Je n'existe qu'à travers les autres, quand ils acceptent de partager un peu de leur vie avec moi. Je suis une mosaïque de vies, un mélange infini de songes et d'espérance, je suis un corps sans cœur...


Dernière édition par le Sam 16 Fév - 3:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://alynea.deviantart.com/
Le Vagabond

avatar

Masculin Nombre de messages : 192
Age : 26
Localisation : Au pays où les fleurs sont piétinées, où les lapins sont écrasés, où les Alices sont égorgées...
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: Coeur de glace ou coeur de pierre... Tu t'es enfuit.   Jeu 14 Fév - 3:25

Je relève tout d'abord quelques fautes gênantes (oui je sais c'est un peu brutal de débuter par ce genre de choses, mais autant commencer par le plus piquant, non ?) : "cachés", "laisse", "fait" , "passé", "fixée" ... (relevé non exhaustif). C'est gênant comme déjà dit, voir frustrant, surtout sur un texte court comme celui-ci. Si le texte était assez long, les fautes auraient été "noyées" dans les lignes, et pourraient presque passer comme secondaires, mais là, c'est perturbant pour le lecteur. Essentiellement des fautes d'accords, je pense qu'une bonne relecture permettrait d'en enlever une très bonne partie, après à toi de jouer Clin d\'Oeil

Bon attaquons-nous à la moelle... Mon premier sentiment fut tout d'abord sur le plan médical pur (et oui, je suis un fan de Dr House, et pas de bol aujourd'hui yen avait deux ^^), j'avoue que ça me fait froid dans le dos. Un coeur, c'est bien la pompe toute chaude qui balance le sang partout dans le corps non ? Bon bah ça me rassure alors...
Après une relecture nettement plus attentive, je fais toujours la même remarque, mais d'un point de vue moins "chirurgical" cette fois. Comparer son coeur à une pierre déjà, je trouve que c'est un peu dur, ne serait-ce que pour toi. Qu'il laisse passer les amitiés, c'est normal, enfin c'est pas plus mal, on sait jamais des fois que tu voudrais avoir une vie sociale normale. Après, je ne suis pas certain qu'il ne laisser réellement rien passer d'un point de vue affectif (je parle du coeur comme de l'allégorie bien entendu, et pas de la pompe Clin d\'Oeil). Bien entendu, tu évoques très justement la volonté d'ignorer ces sentiments dans un désir tout d'abord de protectionnisme, ou encore tel une missive punitive (mais pour être puni, ne faut-il pas avoir fait un tord ? Tu admets toi même dans la foulée que non...). De plus, s'il était vraiment parti, l'évocation de tes amitiés tomberait avec.
Né pour regarder les gens et ne jamais s'y attacher ? Arf mais c'est qu'il me piquerait presque mon costume de Vagabond sur ce coup là (je te pardonne sur ce coup là va ^^). Après, n'est-il pas quelque part logique de ressentir de la frustration lorsque nos proches vont mal, et de nous même nous sentir mal, non pas pour nous, mais pour eux ? On a tous connu ça (sauf certains chanceux sans nul doute), et quoi qu'il arrive, on le connaîtra aussi longtemps que ceux nous entourant seront là... Tes sensations ne sont rien comparées à celles des autres ? ... *se gratte la tête* Peut-on comparer les sensations d'une carotte et celles d'un radis ? (quoi ? c'est super réaliste comme exemple xD). Ce que je veux dire par là, c'est que nous sommes tous différents, que nos réactions sont toutes différentes selon la situation dans laquelle nous nous trouvons. Ainsi, là où je veux en venir, c'est : Peut-on comparer ce qui n'est au final, pas comparable ? Oui techniquement on peut je te l'accorde, mais
la comparaison perd un peu de son sens, non ?
On résume donc que tu es un C-825 (Terminator pour les incultes, tu sais avec " Hasta la vista, baby " et tout et tout ... bon ok *sors* ), tu as un caillou tout froid à la place du palpitant (quelle belle métaphore =) ), et qu'en plus tu me piques ma place de Vagabond attitré. Tu dis ensuite que la vie n'est rien... Puisque tu le dis, on va pas te contredire... Pourtant, dis-toi que c'est quand ça va mal qu'on se rend compte à quel point notre vie peut avoir une importance, non pas à nos yeux mais à ceux des autres... Tu n'existes qu'à travers les autres ? Oui comme beaucoup de personne dans ce monde (pas loin de 6,5 Milliards il me semble). Finalement, nous ne sommes que parce que d'autres sont là. C'est grâce à cette présence que tout homme peut prendre conscience, selon moi, de sa situation d'être à part entière (on se rend pas compte de la chance que l'on a à être le seul sur Terre à être notre propre personne, ça va ptèt changer avec le clonage tu me diras....). S'il n'y avait personne pour que l'on puisse vivre à travers eux, on aurait soit : un problème de clonage, un monde bourré de clones (nous ne serions rien d'autre que de simples numéros), ou bien alors nous serions tout seul sur Terre (si ça, ça fait pas froid dans le dos... :pale: ).
Tu achèves enfin ton texte par la phrase, fatidique : " je suis un corps sans coeur". Outre l'impossibilité matérielle de la chose *dehors*, je te trouve bien réducteur. Tu dis plus haut que ce coeur froid comme la glace permet tout de même de te réchauffer en laissant passer l'amitié par exemple. De plus, tu indiques avoir de la peine quand ces mêmes amis traversent une période difficile, moi j'appelle cela de la compassion... Si tu t'en foutais royalement (passe moi cette expression au combien laide), si ça te laissait totalement indifférent, là, et seulement à ce moment là, tu pourrais affirmer que tu n'as pas de coeur.

Bon, j'ignore totalement si mon point de vue concernant une vision si noire de ta condition a changé quoi que ce soit pour toi (ce dont je doute honnêtement, ça marche rarement >_<), j'aimerai revenir sur un point présent tout le long de ce texte, que l'on retrouve d'ailleurs dans d'autres productions, elles aussi assez personnelles. On a très facilement tendance, en tant que principal concerné par nos écrits, à noircir à l'encre de Chine notre vision... (qu'on ne vienne pas me contredire) Pourquoi ? Bah un processus d'endiguement plus ou moins conscient. On est dans un état d'esprit assez sombre, et qui plus est, on l'auto-entretient, plus ou moins contre notre volonté (oui ya aussi les sadomasos purs qui eux noircissent, mais exprès, pour avoir ensuite une bonne raison à leurs yeux de se suicider... que de réjouissance en somme ! Yeux au ciel). Si je résumes de façon très très grossière, tu affirmes en gros que tu estimes ton coeur incapable d'aimer... Seul l'avenir te le dira, mais tu ne pourras le juger qu'une fois ta vie achevée je pense, on ne sais jamais à quel coin de rue frappe ces drôles de bestioles là tu sais. Je ne sais plus quel proverbe disais qu'il est bien une jouissance que d'aimer, la seule chose que je puisse te souhaiter, c'est bien d'un jour découvrir cette jouissance Clin d\'Oeil (bon fais gaffe, c'est livré avec d'autres objets indésirables avec assez souvent...)

Allé, regarde par la fenêtre, le beau Soleil briller de toute sa splendeur. Admire le ciel bleu, et qu'un grand sourire vienne arborer ton visage, il n'est jamais bon de fustiger son coeur (et soi) de la sorte Clin d\'Oeil (et c'est moi qui dit ça xD ... *sors par la porte de derrière*).



" Life is beautiful ... "
Revenir en haut Aller en bas
http://board.ogame.fr/thread.php?threadid=513826
 
Coeur de glace ou coeur de pierre... Tu t'es enfuit.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Coeur de Glace
» ANITA BLAKE (Tome 24) COEUR DE GLACE de Laurell K. Hamilton
» Médaille Coeur de Jésus / Coeur de Marie - fin XIXème
» Fan fiction >> Briserez-vous cette glace autour de mon coeur ?
» [Collection] "As de coeur" ( éditions Cauvert )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: