AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tant pis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seed of Madness

avatar

Féminin Nombre de messages : 273
Age : 27
Date d'inscription : 28/09/2010

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Tant pis   Sam 21 Juil - 18:03

Au cas où, les deux premiers mots sont un lien vers le morceau de Lyod.





Tant pis. C'est triste à dire, mais tant pis. J'aimais bien ta voix. J'aimais bien tes yeux aussi. On tâtonnait, on se cherchait. On se trouvait, parfois. Au bon moment. Au bon endroit. Un petit rien, de temps à autre. Qui nous liait. Tant pis.

Tu sais, la vie va où bon lui semble. Rarement là où on le voudrait, où on l'espérait. Elle nous intimide de sa grandeur, de son implacabilité. Elle est une force dont on n'imagine seulement la partie émergente. Alors, comment pourrait-on espérer y avoir une quelconque incidence ? Je m'expose à toi tout comme à elle. J'aurais aimé qu'elle ne passe pas à travers nous. J'aurais espéré qu'elle ralentisse un instant, une seconde comme une éternité. Et qu'elle nous trouve beaux, ensemble. Qu'ainsi elle nous emporte dans son élan tumultueux.

L'ivresse de moments précieux et pressants. Une vie qui défile mais tout aussi remplie. Remplie d'un nous qui aurait eu la force d'une vie toute entière. La force de nous tenir rapprochés l'un de l'autre. De vivre une vie pleine d'aventures. Bonnes ou mauvaises, qu'importait tant que nous étions partie intégrante de cette vie. Un entrelacs de nos âmes autant que de nos corps, plus résistant ensemble que détaché.

Je nous imaginais telle une force bouillonnante. Une force rivalisant avec le temps, l'espace, le hasard, le destin ou je ne sais quoi d'autre encore. Et alors qu'importent les montagnes ou les gouffres à franchir, n'être que nous d'une puissance qui jugule les ouragans, qui en impose au plus imposant des reliefs. Par monts et par vaux, j'ai rêvé que nous étions plus implacables encore que la Vie.

Au fond, j'avais raison. Nous étions plus sauvages, plus libres et plus tumultueux qu'un torrent. Aucune force vive n'avait d'emprise sur ce que nous étions.

Mais à force de braver l'insaisissable au rythme des chevauchées bestiales, allant toujours plus loin, cherchant et découvrant toutes les merveilleuses créations dont nous étions capables, il est une chose que je n'avais pas envisagée.

Il est une chose qui eu raison de nous, de toi et de moi. Les montagnes redevinrent titanesques, les gouffres des néants mortels. Les ouragans me prirent pour un fétu de paille n'ayant encore moins de résistance qu'un nouveau-né. J'appris la peur de n'être rien dans un monde de tout. J'appris la souffrance d'avoir trop vécu dans un monde ou rien ne nous appartient, pas même les souvenirs. J'appris aussi la méfiance maladive dont mon cœur endure les maux, chaque jour. Et sur l'autel où tu nous sacrifia, j'appris que tu connaissais le mensonge. Tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Lyod
Chromatique
Chromatique
avatar

Masculin Nombre de messages : 931
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/11/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Tant pis   Sam 21 Juil - 22:31

Et oui je suis un vrai virus, je m'infiltre partout. Malgré vous, et aussi parfois malgré moi.

Je suis ravi et touché que ce morceau t'ait inspiré Seemy, j'admire comme tu as su mettre des mots sur les notes et les timbres, moi qui ai déjà tant de mal à trouver des titres.
J'ai déjà pu te le dire sur Skype mais tant pis, je me répète, j'aime beaucoup cette introduction au rythme saccadé, où l'on peut sentir le poids du silence qui suit chaque point. L'image de ces obstacles qui s'écartent le temps d'une passion pour mieux reprendre toute leur dimension à sa fin est très bien retranscrite.

Belle chute également, bien meilleure que celle du morceau :p Personnellement j'y entends le regret d'une belle chose qu'on laisse derrière soi, d'un poids qu'on aime mais qu'on relâche. Il le fallait bien, tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 29
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Tant pis   Dim 23 Sep - 3:51

J'ai pas pu écouter la musique de Lyod j'essaerai de revenir dessus pour l'écouter avec le texte et te donner mon avis sur la collaboration.

Sinon j'aime bien le premier et le dernier paragraphe, l'alternance avec le tant pis, les autres paragraphes me semblent un peu plus comment dire courant, attendus, cliché.

Tu écris bien, on te lit facilement mais ça manque un peu de trouvaille, d'appropriation plus profonde des mots par toi.
Revenir en haut Aller en bas
Aligby
Héliaste
avatar

Masculin Nombre de messages : 4758
Age : 30
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Tant pis   Mar 30 Oct - 13:38

L'écriture n'est pas mauvaise, elle est bien liée et la syntaxe et correcte.
Sur le fond cependant, le texte n'apporte rien de particulièrement nouveau. Il est une adresse à un "toi" imaginaire, comme un message personnel, mais la nature du texte est indéfinissable, il s'agit plutôt d'une impression "d'écoute", si je puis dire.

Mais au fond, beaucoup d'images renvoient à des procédés assez communs. Ainsi, par exemple, deux citations, l'une du dernier texte de Cenino (Carnet 357), l'autre de toi. Les images ne sont pas les mêmes, certes, mais l'on retrouve, dans les deux cas, cette image du "nous" qui affronte le monde plus fort ensemble qu'à deux.
Cenino a écrit:
Nous nous sentions invincibles, tant que nous étions deux ; nous pouvions affronter le monde dans toute son horreur et chaque jour de nos vie nous luttions désespérément contre les courants du ciel.
Seed of Madness a écrit:
Nous étions plus sauvages, plus libres et plus tumultueux qu'un torrent. Aucune force vive n'avait d'emprise sur ce que nous étions.

Et aussi, des formules éculées (tu sais) qui reviennent chez vous deux, entraînant directement des images éculées identiques :
Cenino a écrit:
Tu sais il n’y a parfois aucune raison aux actes d’un homme
Seed of Madness a écrit:
Tu sais, la vie va où bon lui semble.

Tu sais = on ne peut pas savoir pourquoi c'est ainsi. C'est assez frappant de voir comment ces deux textes se retrouvent avec cette similarité : l'aspect presque purement formel de ce "tu sais" débouche sur la même chose. Des mots certes différents, mais véhiculés de la même manière aboutissent au même résultat. La conséquence est qu'un oeil attentif repère rapidement toutes ces images, et à l'impression de relire indéfiniment le même texte. Cela n'enlève rien à la sincérité des émotions, mais les mots perdent de leur force, jusqu'à devenir inefficaces. Si tu veux continuer à travailler ton écriture - ce que j'espère - je t'encourage à essayer de trouver ces "images" innovantes, les tiennes propres, qui sauront dire tout aussi bien, sinon mieux, les sentiments que tu veux faire passer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mirwane
Coordonnateur Chromatique
avatar

Féminin Nombre de messages : 1161
Age : 23
Localisation : 2ème étoile à gauche et tout droit jusqu'au matin
Date d'inscription : 03/04/2010

Personnages RP
Pseudo: Mirwane
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Tant pis   Mar 30 Oct - 17:53

J'adore l'avant dernière phrase, avant le tant pis final, " et sur l'autel ou tu nous sacrifia, j'apparais que tu connaissais le mensonge " elle sonne vraiment bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://mirwaneh.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tant pis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tant pis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mainard, Dominique] Je voudrais tant que tu te souviennes
» [AIDE] Root de mon Desire tant desiré ... :)
» Tant pis pour vous
» [Brucker, Fanny] J'aimerais tant te retrouver
» J'aimais tant l'aimer (Doctor Who) [Ten/Rose]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: