AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 « Je ne serai jamais la princesse de Clèves des pissotières »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cenino

avatar

Masculin Nombre de messages : 33
Age : 27
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: « Je ne serai jamais la princesse de Clèves des pissotières »   Sam 1 Sep - 18:55

Il se lève, je me retrouve sur le ventre, jambes écartées, le menton, droit, posé à même le sol. Je lui indique là ma volonté de ne pas le regarder. Il doit me prendre et d’une certaine manière me surprendre. C’est un jeu, sans suite, furieux, entre deux hommes. Il plonge en moi. Voici l’épée et le ravin. Je suis devenu immense. Un instant en moi, je me suis senti hors de tout.

A ce moment précis j’étais au début de l’impasse et lui à la fin. Gisant. Notre prochaine rencontre serait la dernière.

Il m’a pris, façonné, séduit, caressé, j’ai cru au partage. On m’a produit, j’allais réussir, on m’abandonne.
Pas de corps qui s'entremêlent pour dire au revoir ni même adieu. Pas de baisers. Pas de bras.
Objet. Fantasme. Fiction. Foutaise.
On courait à la perte mais on courait à deux.
A deux c'est mieux. C'est plus simple, on se jette ensemble dans le vide. On s’écrase ensemble sur les pavés.

Le vide : C'est l'enfant du néant et le père de l'inclination.


Il avait sans doute toutes les qualités de ces êtres qui n’ont que des défauts, dans notre dissemblance nous nous assemblions. Mais du reste on n’atteint jamais la conscience de quelqu’un. Cette histoire était ma création, mon œuvre ultime. Me prouvant au moins une fois que c’était impossible puisque je n’avais cessé de le clamer. Par toi je révélais la vanité de ma démarche.

On se laisse aller à la barbarie des sentiments, à la cruauté des hommes, à la bestialité des vies. On s’abandonne, misérables marionnettes, pantins désarticulés tirés par des fils invisibles qui nous poussent à nous abhorrer. Consumé par les doigts d’un autre, on brûle au milieu des draps de satin qui deviennent notre cercueil. Comme si nous voulions satisfaire un désir d’autodestruction. Ce que je venais de tuer en moi ou ce que je venais de suicider en toi n’était au fond qu’une histoire banal. Combien de noms sont devenus des malédictions au fil du temps ?

« Je ne serai jamais la princesse de Clèves des pissotières » disait l’autre.

Adieu. L'histoire s'achève sans même avoir commencé. C'est une histoire morte née. Sans promesse et sans sentiment. C'est l'histoire d'un homme qui trompe un homme avec un homme. Mais on n’y voit pas les regrets. Habilement brisé en moi le sentiment de l’immobile. Je rampe avec mon corps. C’est tout. Et c’est beaucoup.

« Le problème ce n'est pas le coup de foudre, c'est après. » Mais c'est une histoire compliquée. De celle que l'on conte autour d'un verre de vin. Les vérités sont mortes sous les amas de mensonges, ceux que l'on fait aux autres dans la moiteur des corps et ceux que l'on se fait le reste du temps.
Un pacte est une histoire qui s'écrit dans la violence, mais ce qui est né dans la violence ne doit pas se terminer dans celle-ci. C’était la première leçon du maître, la dernière leçon du père.

« Entends-tu les battements du cœur qui s'ahane. T'a-t-on déjà lu de la poésie? De celle, dont les mots, qui se gravent dans la chair deviennent impérissables ?
Je sors du rêve. Je sors et j'entends la voix d’une chimère.

Adieu.
Adieu.

Le père est mort. L'amant est mort. Il ne reste rien. Pas même un pleur, pas même un repentir. As-tu déjà entendu de la poésie?

Adieu.
Adieu.

3 mois c'est un adieu. »


Dernière édition par Cenino le Sam 10 Nov - 21:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: « Je ne serai jamais la princesse de Clèves des pissotières »   Dim 2 Sep - 13:30

Dieu sait que je ne suis pas enclin aux introspections sentimentales... mais là j'ai trouvé qu'il y avait un réel contenu. Ce mélange de désespoir résigné, de frustration et de dérision est parvenu à passer la barrière des mots pour toucher la représentation du sentiment.

amoncellement de mots, de phrases, fragiles comme de la porcelaine. J'ai senti un émoi sincère dans cette description d'un état d'âme. Comme on décrirait l'espace d'une chambre en fouillis, tu as dépeint l'état d'une âme froissée.
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Méli
Coordonnateur Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 1377
Age : 30
Localisation : Débarquée
Date d'inscription : 05/02/2011

Personnages RP
Pseudo: Nayima
Pseudo : Afenwé
Pseudo : Haesobia Hardenthun

MessageSujet: Re: « Je ne serai jamais la princesse de Clèves des pissotières »   Dim 2 Sep - 15:23

Ne sachant pas vraiment critiquer un texte je ne ferais qu'un pauvre commentaire qui je l'espère t'encouragera à poster davantage.

Cela surprend un peu cette entrée en matière sans préparation, mais permet d'être entraîné très rapidement dans l'histoire. En effet, j'ai lu rapidement, non pas parce que je lisais en diagonal mais parce que c'est le rythme qui s'est imposé à moi. Des idées rapides, fortes, désordonnées, avec cependant un fil conducteur auquel on reste accroché.

Un texte qui se lit donc pour moi sans pause, et plusieurs fois pour justement réaliser toute sa profondeur. De plus j'aime beaucoup ta conclusion, je ne reste pas sur ma fin.

Bref un texte complet et beau de mon avis, que j'ai beaucoup apprécié.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aligby
Héliaste
avatar

Masculin Nombre de messages : 4758
Age : 30
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: « Je ne serai jamais la princesse de Clèves des pissotières »   Dim 2 Sep - 19:41

Écrire, c'est toujours se déshabiller, se mettre à nu ; ici tu enlèves quasiment tout (au sens propre comme au sens figuré) tout en gardant ce qu'il faut pour rester dans une fraîche pudeur. On ressent au moment de l'appréciation de ce texte un fort sentiment d’ambiguïté : certaines tournures sont un peu maladroites ou très franchement naïves mais elles sont inscrites dans un ensemble qui laisse place à suffisamment de distanciation pour que l'on ne tombe pas dans les images éculées du genre. Ton rythme est un bon point ; tu alternes comme il faut les temps ultra-courts aux temps plus long de la phrase, même si parfois tu cèdes un peu facilement à la phrase à trois mots.

C'est une très belle promesse pour les prochains textes que tu publieras.
N'hésite pas à continuer à te déshabiller ; on est pas totalement contre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cenino

avatar

Masculin Nombre de messages : 33
Age : 27
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: « Je ne serai jamais la princesse de Clèves des pissotières »   Lun 10 Sep - 21:50

Pour le prochain je vais tenter quelque chose de différent. Mais merci pour vos commentaires encourageant. J'espère m'améliorer.
Revenir en haut Aller en bas
emiana

avatar

Féminin Nombre de messages : 139
Age : 33
Localisation : au pays des Fées
Date d'inscription : 05/08/2012

MessageSujet: Re: « Je ne serai jamais la princesse de Clèves des pissotières »   Ven 14 Sep - 10:21

coucou, je rejoins Nayi sur la "qualité" de mon commentaire^^ je ne vais pas faire de grandes phrases, mais je m'ajoute aux opinions déjà rendues, tu arrives à rendre ton texte très intime sans en faire trop, sans basculer dans un sentimentalisme mièvre. on ressent le narrateur comme désabusé et résigné face à cette relation sur laquelle il n'y a pas de contrôle. j'ai apprécié la richesse de ton vocabulaire varié, le rendu des émotions^^
au plaisir de te lire à nouveau
Revenir en haut Aller en bas
http://faery-tale.fr
Cenino

avatar

Masculin Nombre de messages : 33
Age : 27
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: « Je ne serai jamais la princesse de Clèves des pissotières »   Dim 6 Jan - 19:25

Je prends aussi en compte ces commentaires ci...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Je ne serai jamais la princesse de Clèves des pissotières »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Je ne serai jamais la princesse de Clèves des pissotières »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je ne serai jamais
» Les films qui n'auraient jamais dû avoir de suite
» [Maricourt, Thierry] Ceux qui ne mentent jamais
» Films jamais sortis de SRK?
» [Marr, Melissa] Ne jamais tomber amoureuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: