AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [SF] Une seconde plus tard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gaba

avatar

Masculin Nombre de messages : 598
Age : 30
Date d'inscription : 28/11/2011

Personnages RP
Pseudo: Abeline Lamesain
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: [SF] Une seconde plus tard   Jeu 27 Sep - 1:59

Une seconde plus tard

Enfin ! J'ai le nouvel iSeer 5 !
Deux semaines de camping devant la boutique, mais ça valait le coup.
Quand je dis « devant la boutique », tout est relatif : l'application GPS de mon smartprosthesis indiquait une distance de deux cent cinquante-six virgule trois cent quarante-deux mètres au moment de mon installation.
Le franchissement des deux cent cinquante-cinq derniers mètres a été un véritable parcours du combattant.
Jouer du coude pour empêcher les clients de derrière de doubler, tout en essayant soit même de grapiller quelques places.
Garder l'équilibre.
Faire attention où poser les pieds. Surtout ne pas trébucher sur un reste de tente piétinée ou le corps inconscient d'un client qui a connu cette mésaventure auparavant.
Puis le goulet d'étranglement de l'entrée, bien vite élargie par la pression des corps au détriment de la vitrine.
J'ai échappé de peu aux éclats de verre.

Arrivé au comptoir il a fallu se battre encore pour attraper le câble de transaction et le brancher à mon implant cérébral, et seul le débit élevé du smartprosthesis m'a permis de conclure l'achat avant qu'il ne me soit arraché.

La suite des événements a été plus confuse encore. C'est là que j'ai reçu la plupart des coups, en franchissant à contre-courant le flot de la foule pour évacuer la zone.
Non, je ne suis pas sorti de la boutique, je l'ai évacué, comme on évacue une zone de conflit, protégeant mon précieux chargement des personnes les plus dénuées de morale parmi la queue.

Mais le pire est venu après, lorsque le vendeur a annoncé la rupture de stock.
Je n'ai pas eu besoin d'iSeer pour prévoir la suite des événements, j'ai directement pris mes jambes à mon cou, échappant de peu à l'émeute naissante.

Maintenant que je suis en sécurité chez moi avec l'appareil, je peux choisir tranquillement le forfait.
J'élimine tout de suite les longues durées, trois mois c'est le forfait vraiment génial … les trois premiers mois, ensuite il n'y a plus aucune surprise.
J'écarte aussi le cinq ans, trop d'incertitudes sur les relations de cause à effet, je n'ai aucune envie de me retrouver en plein paradoxe d'Oedipe.
Je réfléchis à un vingt-quatre heures, de la veille au lendemain ça me semble idéal, on peut redresser le cap en une journée. Sauf si bien sûr on découvre qu'on ne peut rien changer à une catastrophe imminente.
Le forfait vingt-quatre heures n'est plus vraiment populaire depuis le crash boursier de l'an dernier : Des milliers de petits actionnaires s'étaient suicidés la veille, découvrant qu'ils allaient être ruinés quoi qu'ils fassent.
Une minute, ça ne laisse pas le temps de réfléchir, ça embrouille les conversations, on répond vite à des questions qui n'ont pas encore été posées.

Une seconde.
Avec le forfait une seconde je peux me brosser pour le plan de carrière infaillible, l'assurance de ne jamais oublier mes clés ou même éviter les gaffes impardonnables lors des rancarts.
D'un autre coté, j'éviterais à la fois les complications métaphysiques et la plupart des accidents en tout genre.
Une seconde ça suffit à éviter un véhicule qui grille une priorité, de craquer une allumette dans une pièce remplie de gaz, ou même un coup de feu. Ce n'est pas un hasard si ce forfait donne droit à une réduction sur la plupart des assurances vies.

Mon choix est fait, avec une seconde je suis quasiment immortel.
Et plus important encore, une fois l'appareil branché à mon smartprosthesis via une de mes prises temporales je sors de l'insignifiance.
Je fais partie désormais des privilégiés, ceux qui ont accès à la meilleure technologie de prédiction, bien au dessus du péquin moyen avec son iSeer 4 dont la précision temporelle diminue de zéro virgule deux pour-cent par an.
Le prestige que confère l'iSeer 5 est sans égal dans l'histoire, au dessus même de la toge blanche du patricien romain, de l'écu du chevalier médiéval et de la carte Gold American Express de l'homme d'affaire du vingtième siècle.
Rien que le logo de l'appareil qui clignote sur ma plaque frontale me ferait ouvrir les portes des endroits les plus prestigieux, les grandes écoles comme les nightclubs.

Dans mon rêve de grandeur une pensée surgit soudain dans mon cerveau : Je me vois une seconde plus tard en train de lancer l'application Modern Warfare quinzième du nom dans mon implant cérébral. Je trouve l'idée géniale et je l'applique aussitôt, réalisant par là même la prédiction.
Je me régale d'avance du carnage que je vais faire en multijoueur et de la frustration de ceux qui n'arriveront pas à m'abattre et qui se prendront mes headshots à peine le nez hors de leur couvert.

L'écran titre du jeu se projette dans mes aires visuelles et je sélectionne rapidement le mode multijoueur puis l'option deathmatch par équipe, mon mode de jeu préféré.
Mon excitation est de courte durée, soufflée par la déception que provoque l'écran suivant un instant avant son apparition :

« Erreur : logiciel de prédiction actif détecté. Pour jouer à Call of Duty : Modern Warfare 15, votre logiciel de prédiction doit être désactivé »

C'était trop beau pour être vrai.

Il faut dire que l'usage des iSeer est très réglementé, et après l'énorme confusion qui avait suivi la sortie du premier modèle, c'était compréhensible.
Des milliers de procès intentés à la société Pear est sorti une jurisprudence indigeste qui a servi de base à une législation plus indigeste encore dans la plupart des pays développés, tandis que le reste du monde a tout simplement interdit « la fabrication, la distribution, l'importation et l'usage de toute technologie permettant de prédire l'avenir ».

En France, le législateur a tout simplement rédigé un nouveau recueil de lois, le code de la prédiction informatique, lequel interdit tout usage de l'iSeer lors des examens, des entretiens d'embauche, dans les bâtiments publics et de manière générale en toute circonstance où l'utiliser permettrait de contourner les lois ou d'échapper à la justice.
Le constructeur a également l'obligation de rendre impossible un tel usage, mais est en revanche dédouané de toute conséquence des actes que ses clients pourraient commettre sous l'influence d'une prédiction.

Ainsi les plaintes pour paradoxe d’Oedipe sont systématiquement déboutées, et les gens ont appris à se méfier des prédictions à long terme : Tout faire pour éviter la réalisation d'une prédiction néfaste peut en effet amener cette même prédiction à se réaliser, comme dans bien des mythes de la Grèce antique.

Ajouté à toutes ses lois, la société Pear impose également ses propres règles : La licence d'utilisation d'iSeer est strictement personnelle et aucune prédiction donnée par l'appareil ne peut être communiquée à un tiers. En fait c'est même impossible depuis la version 3 : le logiciel exerce un contrôle strict sur les centres cérébraux de la communication.

C'est aussi pour toutes ces raisons juridiques que j'ai choisi le forfait une seconde : Pas de lourd secret à porter, pas d'interrogation philosophique sans fin, et surtout pas de « spoiler » : En une seconde, la surprise n'a pas le temps de passer et je suis sûr de ne pas être totalement blazé par la vie.
Découvrir qu'on va se flinguer dans trois mois, c'est le truc le plus déprimant qui soit.
C'est ce qui est arrivé à mon voisin de palier avec son iSeer 2, il s'est vu ouvrir le gaz et craquer une allumette.

Il a eu cette prédiction il y a presque trois mois.
Trois mois moins une seconde …

Revenir en haut Aller en bas
gaba

avatar

Masculin Nombre de messages : 598
Age : 30
Date d'inscription : 28/11/2011

Personnages RP
Pseudo: Abeline Lamesain
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: [SF] Une seconde plus tard   Jeu 27 Sep - 2:03

Ca fait un bail que j'avais pas écrit, merci à dvb dont le texte Cybersthésie m'a donné l'idée de départ (et ensuite mon imagination a dérapé)
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: [SF] Une seconde plus tard   Jeu 27 Sep - 19:59

Très Heureux

Oui je me disais qu'il y avait un petit lien de parenté sur deux trois détails ^^

C'est aussi ça l'émulation entre membres !


L'idée de départ est somme toute assez classique, cette histoire de prédiction (j'ai lu minorité report cet été d'où ma petite impression de déjà vu. Par contre là où c'ets original, c'est le choix délibéré de régler la machine à une seconde ! Du coup tu parviens à bien exploiter l'idée et à en jouer.

La parallèle entre l'appli de Pear et tout autre appareillage électronique disponible sur le marché depuis quelques jours (est purement fortuit ?!) est assez savoureux, bien que tu aurai pu jouer encore un peu plus sur le côté décalé ou potache : qu'aurait pu prédire les iseer inférieurs aux clients dans la file d'attente ?

Le ton est peut-être un tout petit trop sérieux et descriptif, surtout la partie jurisprudentielle... mais j'avoue que c'ets un aspect assez plaisant à écrire (je palre par expérience ^^).

Sinon au nveau de la structure du récit, je trouve dommage que l'explication du complexe d'Oedipe arrive un peu tard. Certes ça pique la curiosité, mais là où elle est placée, l''effet de sa révélation est un peu amoindrie... on n'y fait plus très attention, alors que c'ets un concept assez intéressant.


En effet ça faisait un petit moment qu'on ne t'avait pas lu. Et c'ets toujours aussi divertissant Heureux

Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 28
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: [SF] Une seconde plus tard   Sam 29 Déc - 2:22

Hello,
Bon alors généralement c'est pas ma cam' , en commençant je me suis dit merde je vais rien y comprendre trop technologique, trop technique et finalement après on s'y retrouve, ça reste quand même abordable pour toute personne lambda de notre siècle qui est presque obligatoirement baigné quelque peu dans ce genre de monde.

Il y a deux temps assez différent, peut être à voir à faire une ellipse ou une rupture plus radicale entre les deux car sinon je trouve la transition un peu indigeste. J'aurai été encore plus épique dans le premier temps même en utilisant le langage contemporain.
On sent quand même le ton un peu sarcastique, ironique, moqueur mais pas totalement assumé du texte donc on sait pas si des fois tu plaisantes sur tes persos ou s'ils sont sérieux et que le comique vient de notre recul par rapport à eux.

Moi j'ai trouvé ça assez original, mais comme j'ai dit pas ma première cam' donc je connais pas trop ce monde et ce qui a déjà été dit mais je trouve que c'est l'un des intérêts du texte c'est son histoire, cette imagination plus que l'écrit qui s'il est fluide n'est pas transcendant mais agréable à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Clément



Masculin Nombre de messages : 3
Age : 34
Date d'inscription : 21/12/2012

MessageSujet: Re: [SF] Une seconde plus tard   Lun 31 Déc - 18:27

Salut,

C'est une nouvelle que j'ai trouvée agréable à lire. J'ai bien apprécié l'humour qu'on retrouve un peu partout, surtout dans la description d'une firme similaire à Pear (à ce propos, le patron de Pear ne serait-il pas un Monsieur Travaux ?).

Un point qui m'a un peu gêné, c'est que je n'avais pas bien compris à quoi correspondait les durées (3 mois, 1 seconde, ...) et que j'ai été un peu perdu dans la lecture de la deuxième partie. Ce n'est qu'en arrivant vers la fin que j'ai compris que c'était la durée "en avance" qui était maintenue en continue (j'avais compris que c'était un temps pendant lequel on voyait dans le futur).
En le relisant, c'est devenu évident. Je trouve que c'est toujours une des grosses difficultés des textes courts de SF, c'est à dire d'expliquer les aspects "différents", sans tomber dans une simple explication, ni dans les artifices simplistes. Peut-être que la partie où tu expliques les avantages et inconvénients des différents forfaits pourrait être un peu plus explicite.

Je trouve que même si le concept de base "prédire le futur" est évidemment connu, le traitement qui en est fait ici est assez original, et que des bonnes questions sont posées. Je pense que ça pourrait donner lieu à un texte un peu plus étoffé, qui essaie de creuser un peu plus les paradoxes que tu soulèves.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [SF] Une seconde plus tard   

Revenir en haut Aller en bas
 
[SF] Une seconde plus tard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La seconde et courte vie de Bree Tanner
» Cinq mille kilomètres par seconde de Manuele Fior
» Seconde resureccion d'Ulquiorra
» Image par seconde sur une video "Stop Animation Catch"
» Epilogue, 19 ans plus tard ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: