AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Aeringor] Un mot...une lettre à mon professeur [epistolaire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hugo Zeppeline
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 5062
Age : 27
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Sephiroth
Pseudo : Hugo Zeppeline
Pseudo : Aenaril

MessageSujet: [Aeringor] Un mot...une lettre à mon professeur [epistolaire]   Dim 17 Fév - 17:59

Monsieur le professeur,

Bien des mots vous auront sans doute été dits, vous en aurez peut être lu d’autres également depuis la fin mémorable du théâtre de l’année 2007 au Collège Saint Quirin.

Ce samedi là, j’étais assis à la place J28 (gardons les détails, ils sont trop souvent délaissés) et j’avoue qu’un grand sourire à illuminer mon visage lorsqu’on vous a fait hommage. Il est parfois difficile de sourire, celui que j’ai eu grâce à vous, je voulais tenter de vous le rendre…

Ainsi, j’avais un mot…une lettre (cette expression restera dans le langage saint quirinien, je le sens) à vous adresser. Voyez-vous, ce genre de choses, je les réservais pour ma sortie de l’école. Je le fais un an plus tôt, spécialement pour vous : durant mes années à St-Quirin, j’ai appris beaucoup, y compris que reporter certaines choses à plus tard avait pour conséquence de perdre l’occasion de les accomplir.

Avant toute chose, je tiens à vous remercier pour ce superbe spectacle, mais aussi pour les précédents, qui m’ont permis de quitter le réel pour admirer le monde et son histoire, réinventés par l’équipe théâtre dont vous êtes le fondateur.

Sur un plan plus scolaire, et c’est là ma première intention, je voulais (encore) vous remercier de m’avoir donné cours. Je n’oublie pas votre façon, même après tant d’années de travail, dont vous lisiez les textes : votre voix faisait danser les mots, qui prenaient du sens et offrait un spectacle qui rendait la lecture encore plus agréable.

Je me souviens d’un de nos, ou de notre, premier(s) cours, nous avions lu un texte de Daniel Pennac, du « grand là-haut » et sa fiche de lecture. On y a fait la connaissance de Mme Bovary. Nous étions au local A01, j’étais à côté de mon ami Guillaume quand vous avez demandé quel était le problème d’Emma. Un soupçon d’identification au personnage de Flaubert m’a poussé à répondre qu’elle aimait trop lire. Je me souviens de vous avoir contenté et vous m’avez demandé si je l’avais déjà lu… Non, mais j’étais satisfait d’avoir bien répondu. Constatez comme de simples paroles peuvent s’imprimer en un élève…

Aimer trop lire est dangereux…j’en ai pris conscience grâce à vous, monsieur, et je vous en remercie (encore une fois). M’enfermant dans les illusions du fantastique, je fuyais mes problèmes : votre mise en garde m’a poussé à les affronter et je ne suis pas mécontent de ce que je suis devenu… Un futur professeur de français, je l’espère.

Oui, vous êtes en partie à l’origine de cette envie de devenir professeur. J’ai constaté qu’enseigner, c’était, avant tout, donner une chance aux adolescents passant entre nos mains… Une chance d’être instruit, de faire un métier qu’ils aiment, de devenir quelqu’un de bon et de bien. Je tenais à vous le dire même si mon mot est bien peu de choses par rapport au cadeau que vous avez offert à chaque élève…

Voilà, je m’arrêterais sur des excuses… Parce que je n’ai peut être pas trouvé les mots juste pour vous écrire ma reconnaissance, parce que je n’ai peut être pas toujours été correcte en classe ou qu’il m’est peut être arrivé de vous décevoir. Quoiqu’il en soit, la pension ne signifie pas la vieillesse : « l’homme n’est vieux que lorsque les regrets ont pris la place de ses rêves ». Je ne peux donc que vous souhaiter, au terme de votre carrière, d’emporter avec vous vos rêves, vos souvenirs, vos espoirs et surtout de ne pas regretter.

Vous avez peut être toucher le ciel du doigt lors de votre hommage sur scène ( j’ai lu votre lettre au collège) mais vous avez aussi touché beaucoup de vos élèves, peut être moins audacieux que moi. Ainsi, je terminerais ma lettre : « monsieur le professeur, on ne vous oubliera jamais » comme dit la chanson. Et puisque la vie n’est qu’une croisée de nombreux destins, je ne doute pas que nous nous reverrons, ne fut-ce qu’au prochain théâtre.

Souhaitant de tout cœur que la vie ne vous apporte que de nombreux bons moments, bien à vous,

Amicalement,



Jérôme.



[hrp] Eh bien voilà, c'est un peu inhabituel de vous faire lire quelque chose de plus "intime" dans le sens ou cela relève plus de l'irl, mais je voulais que vous lisiez cette lettre, qui sera remise à un grand homme qui durant une année m'a enseigné son savoir avec passion, je le remercie de tout coeur : mon professeur. Une lettre qui oscille entre formel et non formel, d'ou quelques petites maladresses mais l'essentiel est qu'il saura ce que je pense Heureux [/hrp]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirebazare.skyblog.com
Hugo Zeppeline
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 5062
Age : 27
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 25/11/2007

Personnages RP
Pseudo: Sephiroth
Pseudo : Hugo Zeppeline
Pseudo : Aenaril

MessageSujet: Re: [Aeringor] Un mot...une lettre à mon professeur [epistolaire]   Dim 17 Fév - 18:00

Dyraa Ar a écrit:
En lisant ta lettre, je n'ai pu m'empécher de verser une larme, une larme qui n'est pas de la peine, mais de l'émotion et de la compassion.

Je dois avouer qu depuis plusieurs semaines, j'ai ce même dilemne, un des professeurs que j'apprécie énormément nous a annoncé son départ. Je dois admettre que ton histoire contient plusieurs points communs à la mienne. Il est vrai qu'un bon professeur créait des élèves ambitieux, et ce professeur m'a aussi créé une vocation éducative.

Son envouement envers ses élèves et sa volonté de transmettre son savoir sont pour moi un véritable exemple. Et je dois avouer que je m'inspirerais de ta lettre pour écrire la mienne.
Le Vagabond a écrit:
J'espère que ton professeur n'est pas cardiaque, car si il n'a pas de crise cardiaque, il versera au moins une petite larme ( moi j'en verserai une à sa place ^^).

Bon il y a comme tu l'as signalé peut être certaines maladresses, mais ne les corrige pas, il faut que tu reste comme tu es dans ton style, et pas que tu aies un style impeccable, qui deviendrait faux ou emprunté...
Après, comme dirait un certain Daniel Balavoine, " Dieu que c'est beauuu !! " ( je chante très très mal ^^' )

Et donc, je réserverai le mot de la fin pour :

"
l’homme n’est vieux que lorsque les regrets ont pris la place de ses rêves "
( cette phrase me dit quelque chose, ai-je raison Seph' ? ^^ )

Sur cette dernière, je dirai juste ceci: à méditer ...
Clin d\'Oeil
Aenaril a écrit:
ChaosAngel, je ne suis pas contre que tu t'inspires de ma lettre, mais selon moi, des mots pareilles ne touchent que lorsqu'ils viennent du coeur Clin d\'Oeil J'ai écrit cette lettre en pleine nuit d'insomnie, j'y pensais et j'ai laissé mon coeur guidé ma main. Essaie d'en faire autant, crois moi, ca donne l'impression d'avoir fait ce qu'il fallait, un bonne action. Je serais heureux que le fasse sans t'inspirer, la façon de le dire diffère pour chaque personne, aussi tes mots ne seront pas les miens. Mais si vraiment il t'est trop dur de le faire, alors c'est de bon coeur que je te laisse t'inspirer de cette lettre Clin d\'Oeil
Puisses tu exprimer à ton professeur ta gratitude Clin d\'Oeil
Dyraa Ar a écrit:
Je me suis mal exprimer ^^

Ce que je voulais dire et que je ne voyais pas quoi mettre dans ma lettre pour faire qu'il n'y ait qu'une seule page ^^

Et le fait de voir ce que tu as mis (rencontre, moments forts, remerciements, etc ....) m'aide infinement.

je transmettrais ta gratitude à mon cher professeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://histoirebazare.skyblog.com
 
[Aeringor] Un mot...une lettre à mon professeur [epistolaire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lettre liée
» Nathaniel Hawthorne - La lettre écarlate
» [Belles montres] Pita ou les fiches bricolages du professeur Choron.
» Lettre de Denain
» MA LETTRE AU PERE NOEL !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: