AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Potestas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chikoun
Coordonnateur Littéraire


Masculin Nombre de messages : 4729
Age : 26
Localisation : Dansant sur un fil, une framboise à la bouche.
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Potestas   Mar 5 Mar - 22:41

Souffle âpre d'une journée nauséeuse, il sommeille l'ennui. S'esquivant peu à peu, croassant un vague vibrato entre deux claquement de paupières, il s'emmêle ; il se fond, gluant sous ses doigts qui s'accrochent, qui griffent un reste de conscience, une réalité huileuse qui semble emplir ses bronches de viscosités. Les draps gourds le collent à sa peau décharnée. Il se perd. Il attend. Et peu importe que vous désiriez lui venir en aide, que vous soyez pris d'une envie de le distraire ou bien de l'écouter. Peu importe, en réalité. Il s'enfonce, seul et avec envie, dans les méandres malléables de son vice dont chaque particule d'air respirable est l'excuse dolosive.


Dernière édition par Chikoun le Lun 11 Mar - 2:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruby

avatar

Féminin Nombre de messages : 2216
Age : 29
Localisation : 221 B Baker street
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: Potestas   Mer 6 Mar - 23:21

Bonne description et bonne personnification, mais pas trop convaincu par les draps gourds ça me paraît étrange et pas forcément logique
Revenir en haut Aller en bas
Chikoun
Coordonnateur Littéraire


Masculin Nombre de messages : 4729
Age : 26
Localisation : Dansant sur un fil, une framboise à la bouche.
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Potestas   Lun 11 Mar - 1:15

Merci pour les remarques, peux tu cependant m'expliquer ce qui te gène dans les draps gourds ?
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Potestas   Lun 11 Mar - 1:48

moi j'aime bien cette image des draps gourds justement. Je trouve que ça a un poids vraiment intéressant dans le texte.
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Goldmund

avatar

Masculin Nombre de messages : 2123
Age : 29
Localisation : Plus loin qu'ailleurs
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: Potestas   Ven 22 Mar - 17:23

Il y a de l'idée, il y a de la grammaire (la langue est maîtrisée), mais c'est un poil gothico-jargonnant à mon goût. Ca manque d'une idée fixe, ça manque de forme : le style "phrases-brèves-tout-au-présent-je-liste-des-verbes-avec-des-adjectifs-bizarres", j'ai l'impression de le retrouver partout, sur tous les supports du net, et c'est quand même terrible quand on se dit que la seule raison d'être de ce style, c'est quand même sa spontanéité, sa liberté, son côté "viscéral". Je pense qu'il faut résister à la tentation de toujours porter les mêmes jupes noires, sous prétexte qu'on fait dans la poésie. Je le sais d'autant mieux que je ne m'estime pas meilleur qu'un autre : moi aussi je les ai portées.
Mets un pantalon.
Revenir en haut Aller en bas
Chikoun
Coordonnateur Littéraire


Masculin Nombre de messages : 4729
Age : 26
Localisation : Dansant sur un fil, une framboise à la bouche.
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Potestas   Ven 22 Mar - 18:10

J'entends j'entends, et je réfléchis....

Je n'utilise pas, ici, le présent pour induire la vitesse, la spontanéité. Pour moi, ce présent là c'est la lenteur, les choses qui n'avancent pas. Le bullet time. Tellement présent qu'il en devient immobile, incapable de se projetter dans le futur, incapable de se donner une épaisseur par le passé. D'autant plus avec le participe présent. D'autant que pour le coup, la moitié du texte est fait d'une seule et unique phrase, et c'est volontaire.

J'ai plus travaillé sur les sons, comme d'habitude en fait, que sur cet aspect. C'est une erreur, je le pense aussi.

De ce fait, je suis tout à fait d'accord que tant le participe que l'indicatif présent sont pas forcément les trucs les meilleurs du monde en l'occurrence. Idem pour les adjectifs, je m'étais moi même fait la réflexion en l'écrivant.


Du coup, c'est de la vitesse que tu y as vu/ressenti, toi ? Si c'est le cas, l'objectif est vraiment pas atteint .... ^^

En l'occurrence, je suis en boxer, et j'ai froid aux pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Goldmund

avatar

Masculin Nombre de messages : 2123
Age : 29
Localisation : Plus loin qu'ailleurs
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: Potestas   Ven 22 Mar - 18:35

Citation :
incapable de se donner une épaisseur par le passé
C'est exactement ça, l'effet produit par le présent. Parfois, on parle même de "temps zéro", considérant qu'il renvoie davantage à un "hors temps" coupé du passé comme du futur, qu'à une mise en présence de l'idée. Le truc, c'est que cette absence d'épaisseur, c'est précisément ce qui fait la vivacité de ce texte. D'ailleurs, ce n'est pas un hasard si on appelle "rythme rapide" un énoncé qui accumule des propositions brèves, des verbes d'action, comme c'est le cas ici. Cette vitesse dans l'écriture, on la retrouve encore dans ton utilisation de l'ellipse ou du nom sans actualisateur ("souffle âpre", dès les premiers mots on est déjà dans cette poétique du rétrécissement). Idem des participes présents et des parallélismes qui créent un effet d'accélération ("il s'emmêle ; il se fond"). Le participe présent "étire" l'action, c'est vrai, mais seulement dans le but de la juxtaposer à une autre : "s'étirant [...] croassant [...] il s'emmêle", voilà trois actions qui se résolvent dans le temps d'une seule ; c'est à la fois un procédé de contraction du discours (s'étirant = tandis qu'il s'étire) et de concentration (donc d'accélération) du temps. On dit que le participe présent "alourdit" la phrase, et c'est souvent vrai, mais ça ne veut pas dire qu'il la "ralentit".

Maintenant, je comprends ce que tu veux dire, mais je crois que c'est sur le vocabulaire qu'on ne se retrouve pas : le mouvement de ce poème est rapide, mais il est fragmenté, grevé de pauses et de ruptures, la progression en est rendue difficile, et je pense que c'est à cette "immobilité" là que tu faisais allusion (qui est moins une immobilité qu'un effet de perpétuel retour, d'ailleurs). Ici, tu cours vite, mais tu cours en rond. Encore une fois, je n'ai pas grand chose à dire sur le procédé : tu possèdes une écriture tout à fait maîtrisée, et ce poème en est la preuve. La seule chose qui me gêne, c'est qu'en l'écrivant, je pense que tu t'es conformé à un "modèle" implicite qui, à mon avis, ne rend pas justice à tes capacités.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Potestas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Potestas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ocular Max] Produit Tiers - Jouets PS-02 Malum Malitia (Potestas, Calcitrant & Inflecto) - aka Insecticons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Poésies-
Sauter vers: